Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces.ci    Cuisine    Nécrologie    Publicité
  CHRONOLOGIE
Comment faire de la publicité sur Abidjan.net ?

Accueil
News
Chronologie

2017

20 juillet

Soro, ex-chef rebelle, "demande pardon" à Gbagbo pour une réconciliation

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne et ex-chef de la rébellion Guillaume Soro a demandé jeudi, en vue d’une réconciliation nationale, "pardon aux Ivoiriens" et à son principal adversaire du passé, l’ex-président Laurent Gbagbo, écroué depuis 2011 à La Haye où il est jugé par la CPI. "Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire a plus que besoin de pardon et de réconciliation. Je veux demander pardon aux Ivoiriens pour tout ce que j’ai pu faire (...) à ce peuple qui a tant souffert. Je demande pardon à mes aînés (...) et même au président Laurent Gbagbo", a déclaré à l’AFP M. Soro, à qui l’on prête des ambitions présidentielles. "La division fait du tort à nous tous. Ne nous divisons pas la Côte d’Ivoire! Travaillons à la paix! Dans les jours suivants, je serai plus engagé pour le pardon et la réconciliation. Même Gbagbo mérite que j’aille lui demander pardon. Je demanderai pardon à tout le monde", a-t-il ajouté, citant aussi l’ancien président Henri Konan Bédié, un des principaux acteurs de la crise, et l’actuel président Alassane Ouattara. "Parce depuis 2002, jusqu’à ce jour, j’ai été un acteur important", a expliqué M. Soro. "Ce dont la Côte d’ivoire a besoin, c’est de beaucoup plus de tolérance, de pardon, de réconciliation, de paix", a-t-il dit.
19 juillet

Inauguration du village des VIIIes Jeux de la francophonie

Les logements des athlètes des VIIIes Jeux de la francophonie sont fins prêts. Le village ‘’Akwaba’’, sis à l’Institut de la Jeunesse et des Sports (INJS) de Marcory (Abidjan), a été livré ce mercredi 19 juillet 2017, en présence du vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan. C’est le 5 septembre 2016 qu’avait eu lieu la pose de la première du site. Adama Ouané, administrateur de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a dit sa satisfaction pour le travail abattu. « C’est une véritable prouesse », s’est-il réjoui. Le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan espère, quant à lui, que ces jeux seront un facteur de cohésion sociale et de dynamisation de la jeunesse. Une mobilisation record est attendue avec près de 4000 jeunes talents sportifs et artistes issus des 84 États et gouvernements de la Francophonie invités. Programmés du 21 au 30 juillet, les VIIIes Jeux de la francophonie à Abidjan, combineront compétitions sportives et concours culturels.
19 juillet

La base du CCDO de l’école de police attaquée, des armes et du matériel emportés

La base du Centre de coordination des décisions opérationnelles de Côte d`Ivoire (CCDO) de l’école de police a été attaquée dans la nuit de mercredi à jeudi par des individus armés non identifiés. Il y a des blessés. Cette attaque intervient peu de temps après le remaniement ministériel effectué ce jour. Ces hommes se sont rendus à la poudrière où ils ont saisis des armes, avant de quitter les lieux. D’autres témoignages parlent d’hommes cagoulés qui, au même endroit, auraient racketté des chauffeurs et volé plusieurs véhicules passant devant le site. En effet, Hamed Bakayoko anciennement ministre de l’Intérieur et de la sécurité donc en charge de la police a été muté à la Défense. Il est remplacé à ce poste par le préfet d’Abidjan Sidiki Diakité. Le nouveau Ministre de la Défense Hamed Bakayoko, un proche du président de la République Alassane Ouattara, a décliné mercredi au sortir du Conseil des ministres, ses priorités dans la conduite de ce portefeuille ministériel. Le Ministre Hamed Bakayoko envisage travailler à la reconstruction d’une armée au service de la nation. ‘’La reconstruction de cette armée est un défi majeur et une attente de tous les Ivoiriens. Je vais m’y engager avec détermination, sérieux, courage, fermeté et intelligence. Et j’ai confiance en ce que nous serons capables d’avoir des résultats qui rassurent les Ivoiriens’’, a dit le ministre de la Défense.
18 juillet

Le nouvel Airbus A320 de Air Cote d Ivoire est a Abidjan

Le nouvel Airbus A320 de la compagnie nationale, Air Côte d’Ivoire a foulé, le 18 juillet, le sol ivoirien après une escale à Ouagadougou, la capitale burkinabé. Parti de Toulouse (France) à la mi-journée (heure locale), l’A320 a fait une escale à Ouagadougou pour embarquer les membres du gouvernement ivoirien qui venaient d’y achever une conférence du 6e sommet du Traité d’Amitié et de Coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso (TAC VI). Le numéro ivoirien, Alassane Ouattara également présent à l’aéroport a effectué, en compagnie de son homologue burkinabé Roch Kaboré une brève visite de l’appareil, félicitant au passage le président du Conseil d’Administration de Air Côte d’Ivoire, le général Abdoulaye Coulibaly et toute la direction générale pour l’acquisition de ce 1er Airbus neuf. Avant Ouagadougou, les passagers de ce vol de convoyage de l’A320 ont bénéficié d’un mini-spectacle du groupe ivoirien Magic System, afin de continuer la célébration de cet événement, a indiqué le Directeur général de Air Côte d’Ivoire, M. René Decurey. La veille Airbus représenté par son Directeur de ventes Sub-Sahara Afrique, Hadi Hakoum a officiellement remis l’appareil aux autorités ivoiriennes lors d’une cérémonie à Toulouse. Cette acquisition est la première d’une série de cinq (5) avions A320 dont la compagnie va se doter dans le cadre du renouvellement du renouvellement de sa flotte.
17 juillet

Air Côte d’Ivoire réceptionne son 1er Airbus A320 à Toulouse en France

La compagnie aérienne Air Côte d’Ivoire a reçu son tout premier Airbus A320 le lundi 17 juillet lors d’une cérémonie officielle à Toulouse. Cette acquisition est la première d’une série d’avions de la même marque que la compagnie en tant se doter dans le cadre du renouvellement du renouvellement de sa flotte. Pour le représentant du gouvernement ivoirien, M. Benjamin Soro, directeur de Cabinet du ministère des transports, il s’agit d’un pas très important que franchit la Côte d’ivoire à travers la compagnie aérienne. Selon lui, avec Air Côte d’Ivoire, Abidjan est devenue un hub sous-régional de référence dont la conséquence immédiate est l’impact favorable sur l’économie locale et régionale. C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, le Président de la République de Côte d’Ivoire soutient sans cesse les actions de la compagnie nationale.
16 juillet

Trois militaires radiés après les tirs a Korhogo et Abobo en fin de semaine

Des militaires impliqués dans le mouvement d’humeur survenu dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 juillet 2017, à Abidjan dans la commune d’Abobo et à Korhogo, ont été radiés. Dans un communiqué de l’Etat-major général des armées diffusé au Journal télévisé de 13 heures, à la Radiodiffusion télévision ivoirienne, 1ère chaîne, le porte-parole de l’Etat-major, le Colonel Boubacar Sakho a rappelé que « plusieurs militaires ont été interpellés et mis aux arrêts. » Ces militaires, dira-t-il, ont voulu exprimer des récriminations en tirant en l’air. Ils ont , par ailleurs, perpétré des actes de violences sur des agents des Forces de défenses et de sécurité en service et utilisé des armes pour des récriminations.
Du 15 au 16 juillet 2017

Mabri et l’udpci en ordre de bataille pour la présidentielle de 2020

L’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (Udpci) peaufine sa stratégie pour la conquête du pouvoir d’Etat en 2020. À l’initiative de la direction dudit parti un séminaire a été organisé les samedi 15 et dimanche 16 juillet 2017 à l’Hôtel Belle Côte sur le thème « Quelles stratégies de l’UDPCI face aux défis de 2020 ? ». L’objectif général de ce séminaire, selon le président du parti arc-en-ciel, Albert Toikeuse Mabri, était de mettre les structures et les militants du parti en ordre de bataille pour préparer les échéances électorales à venir, et plus particulièrement l’élection présidentielle de 2020. À l’issue de ces deux jours de réflexion, l’Udpci entend entre autres adopter une stratégie d’implantation et de remobilisation à travers une politique de proximité avec toutes les composantes de la société, en associant étroitement les cadres des régions.
15 juillet

Situation socio-politique : une délégation du PDCI-RDA fait le point à son leader à Paris

Une délégation du secrétariat Exécutif conduite par le ministre Maurice KAKOU GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA a été reçue par le président Henri Konan BEDIE, président du PDCI –RDA le samedi 15 juillet 2017 à sa résidence de Paris. Une séance de travail a eu lieu entre le Président du parti, le Secrétaire Exécutif du Parti, le ministre Maurice KAKOU GUIKAHUÉ et le maire Noel AKOSSY BENDJO, secrétaire exécutif chargé de la mobilisation et de l’organisation qui assure l’intérim du secrétaire Exécutif, le ministre GUIKAHUE absent du pays. Monsieur Noel AKOSSI BENDJO a fait l’exposé de : • l’analyse de l’actualité socio politique du pays ; • compte rendu de la session extraordinaire du secrétariat exécutif du14 juillet 2017 • activités du secrétariat exécutif depuis le 19 juin 2017 • point des passations des charges des délégués départementaux et communaux • calendrier de tournée de la JPDCI.
14 au 15 juillet 2017

Des tirs entendus dans la nuit de vendredi à samedi à N’dotré

Des tirs ont été entendus dans la nuit de vendredi à samedi à N’dotré, un quartier de la commune d’Abobo, au Nord d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne. Selon plusieurs riverains, ces tirs ont été perpétrés par des individus armés de kalachnikovs qui s’en prenaient aux personnes notamment aux policiers, arrachant des véhicules et des téléphones portables de certains agents de la police. Un véhicule 4x4 du Commissariat de police du 32è arrondissement ainsi qu’un véhicule ‘’Canter’’ de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) ont été arrachés par ces individus armés et habillés en treillis militaires. D’autres sources sécuritaires expliquent qu’il s’agit des ‘’2600 soldats et démobilisés qui ont participé aux combats pendant la crise postélectorale de 2011 à Abidjan’’. Ils réclameraient des primes à l’instar des ‘’8400’’ soldats qui ont manifesté en janvier, puis en mai dernier. Des tirs ont été également entendus dans la nuit dernière à un corridor de Korhogo, à l’extrême Nord du pays.
14 juillet

Installation des organes du Conseil national de lutte contre la vie chère (Cnlvc),

Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly a procédé vendredi à l’installation des organes du Conseil national de lutte contre la vie chère (Cnlvc), une structure née de la volonté du Gouvernement de définir une stratégie globale de lutte contre la cherté de la vie. Présidé par le Premier ministre, le Cnlcv est constitué de plusieurs ministres, de structures du secteur publique, des organisations patronales, des représentants des commerçants, des centrales syndicales, des associations de consommateur, des acteurs du vivrier et des représentant des organisations professionnelles. Amadou Gon Coulibaly a demandé à tous les membres d’intervenir sur toutes questions sensibles liées à la cherté de la vie pour faire des propositions concrètes au gouvernement.
14 juillet

Ahoua N’Doli et N’Golo Coulibaly nommés respectivement Inspecteur général d’Etat et président de la Haute Autorité Pour la Bonne Gouvernance

Ahoua N’Doli Théophile, actuel Directeur de Cabinet du Vice président, Daniel Kablan Duncan a été nommé ce vendredi 14 juillet 2017, Inspecteur Général d’Etat, en remplacement de Niamien N’Goran limogé en milieu de semaine. Selon la déclaration lue par le Secrétaire général de la Présidence de la République, sont également nommés Président du Conseil Constitutionnel, Mamadou Koné et Président de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance, N’Golo Fatogoma Coulibaly, qui jusqu’à ce jour occupait les fonctions de Grand Médiateur de la République. ces nominations interviennent au lendemain du limogeage du Secrétaire Général aux Renforcement des capacités, Méité Sindou et du Directeur général de la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (Lonaci), Fofana Issiaka.
Du 12 au 13 juillet 2017

Le financement pour le métro d`Abidjan est prêt

La France a décidé d’accorder un appui financier de 2,125 milliards d’euros (environ 1394 milliards FCFA) à la Côte d’Ivoire, sur la période 2017-2020. L’annonce a été faite par le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly (photo), au terme d’une mission française qui s’est déroulée à Abidjan, les 12 et 13 juillet 2017. Cet important engagement financier de la France envers la Côte d’Ivoire, permettra essentiellement de financer des projets dans « certains secteurs prioritaires inscrits au Plan National de Développement (PND) 2016-2020 » a déclaré le Premier ministre ivoirien. Ainsi, 725 millions d’euros (environ 475,5 milliards FCFA) seront affectés au financement de projets dans les secteurs de l’énergie, des routes, de la santé, de la sécurité, de l’éducation et de la formation. Tandis que 1,4 milliard d’euros (environ 918,34 milliards FCFA) permettra de « boucler le financement de la ligne 1 du métro d’Abidjan ». Ce qui permet, à présent, d’envisager le démarrage des travaux de cette ligne de métro maintes fois reporté, en raison de points d’achoppements entre le gouvernement ivoirien et les entreprises attributaires du projet.
11 juillet

Le président de la Banque islamique de Développement s’imprègne de l’état d’avancement des projets financés par le groupe en Côte d’Ivoire

En visite en terre ivoirienne depuis dimanche dernier, le président du Groupe de la Banque islamique de Développement (BID), Dr Bandar Al Hajjar a visité mardi différents projets financés par le groupe en Côte d’Ivoire. La visite a démarré avec l’usine de traitement d’eau potable de Niangon 2 dans la commune de Yopougon, qui s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville d’Abidjan. Cette infrastructure d’un coût de réalisation de 14 milliards de F CFA a été financée par la BID à hauteur de 7 milliards de F CFA. Après l’étape de Yopougon, c’est le Terminal Fret de l’Aéroport d’Abidjan en réhabilitation, qui a accueilli la délégation du président Dr Bandar Al Hajjar, accompagné des ministres Kaba Nialé du Plan et du Développement et Amadou Koné des Transports. La contribution de la BID à la réhabilitation du terminal Fret de l’Aéroport d’Abidjan est estimée à 37 millions de dollars, ont expliqué les services du président de la BID. Au terme de ces visites, le Dr Bandar Al Hajjar s’est félicité de l’état d’exécution des projets financés par la Banque en Côte d’Ivoire. ‘’Nos projets visent à améliorer les conditions de vie des populations’’, a dit le président de la BID. Le projet de réhabilitation du Terminal fret de l’aéroport a pour but de rehausser le niveau logistique de l’Aéroport Felix Houphouet Boigny.
10 juillet

La Côte d’Ivoire ratifie la Charte de l’Organisation de la Coopération islamique

La Côte d ‘Ivoire a ratifié ce lundi 10 juillet 2017 la Charte de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI). L’annonce a été faite par le chef de l’Etat ivoirien qui présidait la cérémonie d’ouverture de la 44ème session du Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l’Organisation, à Abidjan. Le président ivoirien a dit sa gratitude à l’ensemble des pays membres de l’OCI pour avoir, à l’unanimité, porté leur choix sur la Côte d’Ivoire lors de la 43ème session du Conseil des Ministres des Affaires Etrangères de l’Organisation à Tachkent en Ouzbékistan, en octobre 2016. Et qui avait pour thème : ‘’une voie vers la paix et la créativité ’’.
9 juillet

D’anciens rebelles démobilisés bloquent une entrée de Bouaké

D`anciens rebelles démobilisés ont bloqué dimanche matin l`entrée nord de Bouaké, la deuxième ville de Côte d`Ivoire située dans le centre, avant d`être dispersés par la police à coup de grenades lacrymogènes. Ils réclamaient des primes, à l`instar d`autres anciens rebelles devenus soldats dans l`armée, qui s`étaient mutinés mi-mai et avaient obtenu de l`argent de l`Etat. "Il faut qu`on nous donne nos 18 millions (de francs CFA), c`est pour ça que nous avons bloqué le corridor nord (entrée nord de la ville) ce matin", a expliqué un représentant des ex-rebelles démobilisés, Aboudou Diakité, vice-président de la "cellule 39". "Nous allons continuer si on ne nous donne pas notre argent" a-t-il averti.
9 juillet

Arrivée à Abidjan du président du Groupe de la Banque Islamique

Le nouveau Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), Dr Bandar Al Hajjar est arrivé ce dimanche en Côte d’Ivoire. Sa visite s’inscrit dans le cadre de la 44e réunion des ministres des Affaires Etrangères des pays membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) qui aura lieu ce lundi dans la capitale économique ivoiriene. Il a été accueilli à son arrivée par les ministres Nialé Kaba (Plan et développement) et Marcel Amon Tanoh (Affaires étrangères) ainsi que le SG de la présidence ivoirienne Patrick Achi. Durant son séjour, le DR. Bandar rencontrera autorités ivoiriennes notamment le Chef de l’Etat et visitera des sites de projets financés par la BID. Au nombre de ces sites, le projet renforcement de l’Alimentation en Eau Potable de la Ville d’Abidjan à Yopougon et le Projet de réhabilitation et d’Extension du Terminal Fret de l’Aéroport d’Abidjan à Port-Bouët.
8 juillet

Un mouvement politique Pro-Guillaume Soro voit le jour

18.000. C’est le nombre de membres que revendique l’ «Union Des Soroistes (USD)", un mouvement politique à l’honneur du président de l’Assemblée nationale Guillaume Kigbafory Soro, lancé ce samedi 8 juillet 2017 à Abidjan. Selon son président Marc Ouattara, ce mouvement existe depuis 2 ans et est « un système de pensée et une doctrine qui dépasse l’homme Guillaume Soro pour s’étendre aux vertus qu’il incarne et à sa pensée philosophique". Il a tenu à insister sur le fait que l’USD "n’appartient à aucun parti mais se reconnaît en Guillaume Soro, et en Alassane Ouattara et soutient le Rassemblement des Républicains (RDR)". Marc Ouattara a aussi indiqué qu’il entend faire passer les membres de l’USD à 100.000 d’ici fin 2017.
6 juillet

L’État dégage 232 milliards de F cfa pour payer la dette intérieure

232 milliards de Fcfa. C`est l`enveloppe dégagée par l’État de Côte d`Ivoire pour l`apurement d`une partie de la dette due aux fournisseurs. C`est le chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, qui a donné l`information le jeudi 6 juillet, au cours d`une rencontre avec le secteur privé, dans le cadre de la première édition de ``Le Ti` Déj` du patronat`` (ivoirien). C`était à la Maison de l`Entreprise, à Abidjan-Plateau. Pour le Premier ministre ivoirien, cette somme va servir à soulager un tant soit peu le secteur privé qui a un rôle important à jouer dans la mise en œuvre de la politique gouvernementale devant conduire le pays à l`émergence à l`horizon 2020. Ces 232 milliards de Fcfa vont, dans un premier temps, servir à payer les fournisseurs les plus anciens et, ensuite, en fonction de la disponibilité des moyens, les autres créanciers seront adressés au fur et à mesure. La rencontre, faut-il le noter, avait pour thème «La place du secteur privé dans la politique économique du gouvernement».
5 juillet

Inauguration d’une stèle en mémoire de l’esclavage

Une stèle en mémoire de l`esclavage a été inauguré en présence de nombreuses personnalités dont l`ancien président béninois Nicéphore Soglo, le champion du monde de football français Lilian Thuram et l`historien congolais Elikia M`Bokolo. La stèle a été dressée dans le petit village de Kanga-Gnianzé, haut-lieu du commerce des esclaves, situé à 120 kilomètres au nord d`Abidjan.
4 juillet

Le parc national de la Comoé n’est plus en péril, selon l’Unesco

L`Unesco a retiré le parc national de la Comoé de sa liste du patrimoine en péril, ce mardi 4 juillet. Les espèces emblématiques de ce site, inscrit au patrimoine mondial de l`humanité en 1983, « se régénèrent », estime l`organisme onusien. Le parc de la Comoé, situé dans le nord-est du pays, ne figure plus sur la liste du patrimoine en péril, a annoncé l’Unesco mardi 4 juillet, saluant « les efforts déployés par la Côte d’Ivoire pour lutter contre le braconnage des animaux sauvages.
4 juillet

Le gouvernement met en garde les instigateurs de placements illégaux d’argent

Le gouvernement ivoirien à travers le ministère de l`économie et des finances a mis en garde, mardi, les instigateurs des activités de placements illégaux d`argent, invitant les populations à les dénoncer.
3 juillet

La CONARIV cède tous les dossiers des victimes au ministère de la Solidarité

"Les victimes disposent d’une grille d’indemnisation consensuelle sur laquelle peut s’appuyer le ministère de la Femme, de l’enfant et de la solidarité" a déclaré Karbo Yaba, Directrice de cabinet à la CONARIV (Commission Nationale pour la Réconciliation et l’Indemnisation des Victimes) à l’occasion de la cérémonie de passation de charge entre la Commission et le ministère de la Femme, de l’enfant et de la solidarité ce lundi 3 juillet. La liste consolidée produite par la CONARIV comprend 316 954 victimes à indemniser en Côte d’Ivoire. Karbo Yaba est revenue sur quelques unes des actions menées par la structure depuis sa création en mars 2015. Il s’agit notamment de la conférence de haut niveau organisée en mai 2015 à l’intention des victimes, des tournées de sensibilisation à la réconciliation nationale et enfin du colloque international qui visait à valider la politique de réparation et la grille d’indemnisation des victimes. A cela il faut ajouter comme action majeure, l’archivage du fonds documentaire de l’ex-CDVR et de la CONARIV. Elle a fait savoir que cette dernière opération a pour objectif de compiler toutes les données issues des crises passées afin de permettre aux contemporains et aux générations futures de mieux comprendre cette partie de l’histoire de la Côte d’Ivoire. Pour sa part, Bosso Yvonne, directrice de cabinet au ministère de la Femme, de l’enfant et de la solidarité a salué ’’l’immense’’ travail réalisé par le président de la CONARIV et son équipe. "Les documents que vous avez produits constituent un atout inestimable pour la suite du processus" a déclaré la directrice de cabinet. Elle a indiqué qu’après l’achèvement de la phase pilote d’indemnisation des victimes en mars 2017, la base de données de la CONARIV va permettre une indemnisation plus large ainsi que la réparation des préjudices subis par les victimes.
3 juillet

Perquisition au domicile abidjanais de Soul to Soul

Dans le cadre de l`enquête ouverte à la suite de la découverte d`une cache d`armes à Bouaké, le parquet a pris une réquisition en date du 07 juin 2017, aux fins de perquisitions sur l`ensemble du territoire de la République. Les perquisitions ont effectivement commencé et se poursuivront en tous lieux du territoire. Ainsi, une perquisition a été effectuée, ce jour, au domicile abidjanais de Monsieur KAMARATE Souleymane alias Soul to Soul, sis à Cocody les Deux-Plateaux. Le Procureur de la République tient à préciser que le code de procédure pénale ivoirien n’exige pas de mandat pour effectuer une perquisition domiciliaire. Le parquet réitère son appel à toutes les personnes qui détiennent encore des armes, de les déposer au risque de s’exposer à des poursuites pénales et aux peines sévères réprimant les actes de détention et d`entreposage des armes de la première catégorie. Fait à Abidjan, le 03 juillet 2017 Le Procureur de la République ADOU Richard Christophe
2 juillet

Guillaume Soro rencontre l’ex-président ivoirien Henri Konan Bédié à Paris

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro a rencontré ce week-end, à Paris, Henri Konan Bédié, le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), un grand allié au pouvoir, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. Sur son compte Facebook, M. Soro partage s’être « réveillé ce matin (dimanche) à l`atterrissage de l`Airbus A380 en provenance d`Abidjan pour Paris », sans autres précisions. L’échange entre les deux personnalités politiques ivoiriennes a eu lieu dimanche dans la capitale française, précise à APA une source proche du chef du parlement ivoirien. L’actualité politique majeure en Côte d’Ivoire, aujourd’hui, tourne autour de l’alternance au pouvoir au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), la coalition au pouvoir. Selon des sources proches de MM. Soro et Bédié les deux hommes ont ostensiblement discuté de la situation politique du pays. Sur sa page Facebook, le président du Parlement ivoirien a avant cette entrevue exprimé des pensées politiques. A la sortie de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle (France) il "me vint innocemment à l`esprit cette citation d`Alexandre Dumas, qui résonne encore (...) comme une leçon de vie: Il peut exister, dans la vie, des services tellement grands, qu`à ceux-là à qui ils ont été rendus, s`ils ne sont vraiment pétris de valeurs morales cardinales, il ne leur reste plus, et en guise de reconnaissance que la trahison.", a-t-il écrit.
1 juillet

Entrée en vigueur de la taxe à l’importation au profit de l’Union Africaine

La taxe à l’importation au profit de l’Union Africaine est entrée en vigueur en Côte d’Ivoire depuis samedi, alors que s’ouvre ce lundi à Addis-Abeba le 29è sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de cette Union avec au menu des travaux le financement de cette organisation continentale. Une ordonnance adoptée en Conseil de ministres du mercredi 28 juin dernier, ‘’institue en Côte d’Ivoire, à compter du 1er juillet 2017, une taxe à l’importation au profit de l’Union Africaine’’, dite ‘’Taxe à l’importation de l’UA’’, rapporte un communiqué du gouvernement qui précise que cette mesure a été prise conformément à la décision adoptée par la 27è session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union. Le taux de la ‘’Taxe à l’importation de l’UA’’ est fixé à 0,2% de la valeur CAF (Coût, Assurance et Fret) des marchandises importées des Etats non membres de l’Union Africaine et destinées à la consommation. Cette taxe a pour objectif, notamment, de fournir à l’UA des ressources stables, suffisantes et prévisibles pour la mise en œuvre de ses programmes de développement et d’intégration ainsi que pour le financement de ses opérations de maintien de la paix et de la sécurité.
30 juin

Ruth Gbagbi championne du monde de taekwondo chez les -62 kg

L’Ivoirienne Ruth Marie Christelle Gbagbi a été sacrée championne du monde de taekwondo dans la catégorie des -62 kg, au terme d’une finale historique qu’elle a menée, vendredi, à Muju en Corée du Sud face à l’Iranienne Kimia Alizadeh Zenoorin. La médaillée de bronze olympique a gagné sa finale 19 à 9 face à l’iranienne Zenoodin. Avec cette victoire l’ivoirienne de 23 ans offre à la Côte d’Ivoire, son unique médaille de cette 23è édition des championnats du monde de taekwondo qui refermera ses portes après une cérémonie de clôture prévue dans l’après-midi, ce vendredi. Tout au long de cette journée marathon, Ruth Gbagbi a remporté ses deux premiers combats (23-5) et (15-6) face à la Jordanienne Shahd Tarman et à la Britannique Rachelle Booth avant de s’imposer en quart de finales (13-8) face à Elin Johansson de la Suède. L’ivoirienne a ensuite remporté sa demi-finale (5-0) après un désistement de son adversaire So-Hee Kim de la République de Corée. Avant de battre en finale (19 à 9), soit avec près de 10 points d’écart son adversaire Kimia Alizadeh Zenoorin de la République islamique d’Iran.
30 juin

Mise en service du barrage hydroélectrique de Soubré

La Côte d’Ivoire a officiellement mis en service vendredi le barrage hydroélectrique de Soubré, construit par la Chine pour résorber le déficit énergétique du pays, un des leaders africains de l’électricité. Lors d’une cérémonie, le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a procédé à la mise en marche d’une des quatre turbines qui composent cet ouvrage d’une puissance de 275 mégawatts. D’un coût de 331 milliards de FCFA (504 millions d’euros), la construction de ce barrage de quatre kilomètres de long, démarrée en 2013 dans le sud-ouest du pays, a été financée par la Chine à hauteur de 85%. Le barrage de Soubré va "mettre à la disposition de nos ménages et de nos industries une énergie fiable, de bonne qualité, abondante, équitablement répartie sur l’ensemble du territoire national", a assuré M. Gon Coulibaly, évoquant une "forte et croissante demande, au taux de 10% par an en moyenne". Avant Soubré, la fourniture d’électricité de la Côte d’Ivoire était assurée à hauteur de 75% par l’énergie thermique et le reste revenant aux barrages hydroélectriques.
29 juin

Départ définitif de l’ONUCI

La descente du drapeau de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a marqué, jeudi, la fin définitive de cette mission de maintien de la paix après 13 années de présence dans le pays. Le drapeau bleu incrusté au centre du sigle de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ne flottera plus dans le ciel ivoirien. Une cérémonie de descente du drapeau onusien, au siège de l’ONUCI, en présence du Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, de la Représentante Spéciale du Secrétaire général des Nations unies, Aïchatou Mindaoudou, chef de l’opération et des ambassadeurs de France, de Grande-Bretagne a consacré, par cet acte, la fin de la mission de paix en Côte d’Ivoire. Pour l’occasion, le Ministre d’Etat Hamed Bakayoko a exprimé la ‘’gratitude’’ du gouvernement et du peuple ivoirien à l’ONUCI pour ‘’le travail accompli’’. ‘’Votre mission en Côte d’Ivoire a été un succès. Notre pays a retrouvé la paix’’, a dit M. Bakayoko s’adressant à Mme Aïchatou Mindaoudou. Pour la Représentante Spéciale du Secrétaire général de l’ONU, ‘’cette cérémonie marque la fin de l’ONUCI’’, soulignant que ‘’ce succès serait impossible sans l’engagement du gouvernement et de l’ensemble des populations à aller à la paix’’. La Résolution 2284 des Nations Unies met fin, vendredi, à la mission de paix de l’ONUCI qui a transféré ses fonctions résiduelles au Gouvernement et aux différents partenaires. Mme Aïchatou Mindaoudou a été reçue par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.
27 juin

C’est en fin d’après-midi du mardi 27 juin 2017 qu’Evariste Méambly, président du Groupe parlementaire Agir pour le peuple, rentré tout récemment d’un voyage au Sénégal et au Canada pour la cérémonie de graduation de sa fille ainée, et le plus illustre des icônes de la musique ivoirienne, Alpha Blondy, se sont rencontrés au sein de la radio Alpha Blondy Fm sise à la Riviera 2. Cette rencontre, à l’initiative du président Méambly, a duré deux heures au cours desquelles le parlementaire et l’Ambassadeur de la paix de la Cedeao ont longuement échangé sur la situation socio-politique ivoirienne et précisément sur la meilleure approche pour aboutir à une réconciliation vraie et une paix durable en Côte d’Ivoire. Les deux hommes se sont accordés à dire qu’il fallait impérativement faire table rase des ressentiments, frustrations et autres rancœurs liés à la crise postélectorale et que cela ne pourrait se faire que grâce à une amnistie de tous les acteurs de ce douloureux épisode ivoirien, pour garantir définitivement la paix sociale en Côte d’Ivoire. La Star internationale Alpha Blondy a insisté sur l’impérieuse nécessité pour les politiques ivoiriens, dans leur divergence d’opinion, de s’entendre au moins sur la paix sociale et la réconciliation car, dira-t-il, leur responsabilité vis-à-vis des 25 millions d’habitants vivant en Côte d’Ivoire, est grande. Pour le président Méambly du groupe parlementaire Agir pour le peuple, c’est par orgueil que tous les acteurs de la crise ivoirienne, aussi bien ceux du camp Ouattara que ceux du camp Gbagbo, sont réfractaires à l’idée d’une amnistie. Il estime qu’au lieu de chercher à prendre le pouvoir, tous les politiques devraient accepter cette amnistie, pour permettre aux uns de rassurer définitivement ceux d’entre eux qui craignent « l’après Ouattara » et aux autres de libérer tous leurs partisans incarcérés y compris l’ex-président Gbagbo Laurent et Charles Blé Goudé et également pour assurer le retour d’exil de nombreux Ivoiriens.
27 juin

Remise du Prix Houphouët-Boigny pour la paix 2017

Le président du Jury du Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, Joaquim Chissano, a remis mardi à Paris, le prix Félix Houphouët-Boigny pour la paix à l’ancienne maire de Lampedusa (Italie) Giuseppina Nicolini et à l’Ong SOS Méditerranée (France) pour leurs efforts déployés en vue de sauver la vie des réfugiés et des migrants et de les accueillir avec dignité. Cette cérémonie s’est tenue en présence de plusieurs personnalités notamment le président ivoirien Alassane Ouattara, le protecteur du prix Henri Konan Bédié, le parrain du prix Abdou Diouf, le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de la République française Jean-Yves Le Drian et la directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), Irina Bokova. Le prix "Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix" a été créé en 1989 afin de rendre hommage aux personnes vivantes, institutions ou organismes publics ou privés en activité ayant contribué de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde ou au maintien de la paix, dans le respect de la charte des Nations unies et de l’acte constitutif de l’UNESCO.
Du 5 au 16 juin 2017

La CGECI réélue au conseil d’administration du BIT

La 106ème session de la Conférence Internationale du Travail s’est tenue du 5 au 16 juin 2017 à GENEVE en SUISSE. Les délégués de 187 pays ont pris part aux travaux qui ont été présidés, cette année, par le Ministre du Travail et du Développement Social de la République du PANAMA. La délégation de la CGECI, forte de neuf (09) membres, conduite par monsieur Jean Marie ACKAH, Président du Conseil d’Administration de la CGECI, a pris part aux différents travaux, tant en commissions qu’en plénière. N’DRI KOFFI a été élu au Conseil d’Administration du BIT en qualité de membre adjoint, avec 76% des suffrages exprimés par 128 électeurs inscrits, pour un mandat de trois ans (2017-2020). Il remplace à ce poste monsieur Ousséine Diallo qui lui, fait son entrée au Comité de Direction de l’Organisation Internationale des Employeurs.
14 juin

Ouattara devant le Parlement européen

Après sa rencontre avec Emmanuel Macron dimanche 11 juin et sa visite à Berlin, Alassane Ouattara était à Strasbourg ce mercredi 14 juin. Le président ivoirien a été invité à s’adresser aux députés européens dans l’hémicycle strasbourgeois. L’occasion pour lui de revenir sur un sujet qui préoccupe aussi bien les dirigeants africains qu’européens : l’émigration massive des Africains. Un défi majeur qui aura un impact sur les relations entre l’Europe et l’Afrique, voilà comment Alassane Ouattara qualifie l’émigration des jeunes Africains vers le vieux continent : « Cette jeunesse africaine qui est tentée par l’aventure européenne est souvent victime de réseaux mafieux et d’organisations terroristes qui se nourrissent de leur vulnérabilité et de leurs frustrations. Nous devons donc agir envers ces jeunes en les éduquant, en les informant et en leur faisant prendre conscience qu’ils sont mieux en Afrique qu’ailleurs. »...
11 juin

Le président Macron reçoit Alassane Ouattara à l’Elysée

Alassane Ouattara est reçu à l’Elysée ce dimanche 11 juin. Après avoir rempli son devoir civique au Touquet dans le nord de la France, le président Emmanuel Macron recevra le chef de l’Etat ivoirien dans l’après-midi, en tête-à-tête. Si Alassane Ouattara n’est pas le premier chef d’Etat africain que rencontre le président Emmanuel Macron, il est le premier à être reçu à l’Elysée. « C’est une marque de considération importante », note une source diplomatique. Alors que la Côte d’Ivoire fera son entrée au Conseil de sécurité des Nations unies en 2018, les questions de sécurité et de lutte anti-terroriste seront sur la table. Mais l’essentiel des discussions devrait porter sur la coopération économique. La France est en effet le deuxième partenaire économique de la Côte d’Ivoire après le Nigeria et compte près de 700 entreprises implantées dans le pays...
5 juin

L’Ivoirien Cheick Tioté est décédé

Cheick Tioté, l`ex-international de la Côte d`Ivoire, est décédé ce lundi 5 juin en Chine. L’ancien joueur de Newcastle a été victime d`un arrêt cardiaque à l`entraînement. Avec les Eléphants, il a été champion d’Afrique en 2015 en Guinée équatoriale. Cheick Tioté, ancien joueur d`Anderlecht, Twente et Newcastle est mort ce lundi en Chine à l`âge de 30 ans annonce son agent Emanuele Palladino. « Je confirme que mon client Cheick Tioté a malheureusement disparu ce lundi. Nous ne pouvons pas en dire beaucoup plus pour l`instant, nous demandons simplement de respecter le deuil de la famille », écrit-il dans un communiqué. Le milieu ivoirien est décédé à l`hôpital, à la suite d`une crise cardiaque survenue à l`entraînement. L`international ivoirien, avait quitté Newcastle en février dernier pour tenter l’aventure chinoise avec le Beijing BG.
18 mai

Départ du président Alassane Ouattara pour l`Arabie Saoudite

A l’invitation de Sa Majesté Salman Bin Abdulaziz AL SAUD, Roi d’Arabie Saoudite, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, a quitté Abidjan, ce jeudi 18 mai 2017, pour le Royaume d’Arabie Saoudite, où il prendra part au Sommet Islamique Arabo-Américain, les 20 et 21 mai 2017 à Ryad.
16 mai

Mouvement d’humeur de soldats : un accord trouvé avec les mutins, annonce le gouvernement

Dans une déclaration à la télévision nationale, le ministre auprès du Président de la République en charge de la Défense, Alain Richard Donwahi a annoncé qu’un Accord a été trouvé avec les mutins sur les modalités de sortie de crise. Sans pour autant dévoiler les modalités de cet accord. Par conséquent, le ministre a lancé un appel aux mutins à libérer les voies et regagner les casernes. Aux populations, Alain Richard Donwahi les a invitées à garder leur calme. Indiquant que ‘’tout est mis en œuvre pour un retour rapide à une situation apaisée’’.
13 mai

Côte d’Ivoire: le chef d’Etat-Major menace les mutins de sanctions

Le chef d`Etat-Major des armées ivoirien a menacé vendredi soir de "sanctions sévères" les mutins qui ont tiré en l`air et paralysé partiellement certaines villes de Côte d`Ivoire ces dernières 24 heures. "En tout état de cause, tout militaire se livrant à des actes répréhensibles s`expose à des sanctions disciplinaires sévères telles que prévues par le règlement", a déclaré le général Touré Sekou dans une allocution télévisée. Il a aussi "lancé un appel au calme et invité l`ensemble des militaires à respecter le cadre réglementaire de travail et à faire preuve d`une grande discipline".
12 mai

Côte d’Ivoire : les mutins présentent leurs excuses, des tirs entendus à Bouaké

Dans une déclaration retransmise jeudi soir à la télévision nationale, un militaire présenté comme le porte-parole des 8 400 soldats qui s`étaient mutinés dans les casernes ivoiriennes début janvier a présenté en leurs noms des "excuses", avant d`affirmer qu`ils renonçaient "définitivement à toute revendication d’ordre financier". Quelques heures plus tard, des tirs de sommation effectués par des militaires mécontents ont été entendus à Bouaké.
8 mai

Une centaine d’ex-rebelles démobilisés bloquent l’accès à Bouaké

Plusieurs centaines d’ex-rebelles ivoiriens ont bloqué durant plusieurs heures lundi l’accès sud de Bouaké, deuxième ville du pays qui avait été le point de départ des mutineries qui ont secoué le pays en janvier, a constaté un journaliste de l’ AFP sur place. "On veut notre part du gâteau", scandaient ces hommes qui arboraient des bandeaux rouges de l’ex-rébellion du nord mais n’étaient pas armés.
5 mai

Visite du Président Ghanéen Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO en Côte d`Ivoire

A l’invitation de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, Président de la République du Ghana, a effectué une visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire, du 05 au 07 mai 2017. Le Président AKUFO-ADDO était accompagné d’une délégation de haut niveau, composée de membres du Gouvernement ghanéen et de plusieurs hautes personnalités. Le Président de la République du Ghana et la délégation qui l’accompagnait ont reçu un accueil chaleureux, à la dimension des relations fraternelles et séculaires qui ont toujours existé entre les peuples ivoirien et ghanéen.
4 mai

6ème réunion des ministres de la défense de la Communauté des Etats Sahelo-Sahariens à Abidjan

Ce jeudi 04 avril à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, a débuté la 6ème réunion des ministres de la défense de la Communauté des Etats Sahelo-Sahariens (CEN-SAD). Le vice-président de la Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, présent à la cérémonie, a procédé à l’ouverture officielle de cette rencontre de la CEN-SAD Abidjan 2017 à Sofitel Hôtel Ivoire, dans la capitale ivoirienne. Vingt-huit ministres de la défense des pays membres de l’espace CEN-SAD et environs trois cents participants réfléchissent sur "Ensemble contre le terrorisme, pour la sécurité et le développement" , thème principal de la rencontre. Cette 6ème réunion, à terme, permettra d’évaluer la mise en oeuvre des recommandations de l’édition précédente qui s’est déroulée à Charm el-Sheikh, en Egypte, mais aussi l’état d’avancement du projet de création du centre Sahélo-Saharien de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisés.
1 mai

Célébration du 1er mai: le Président Alassane Ouattara appelle à une trêve sociale

A l’occasion du 1er mai, le président ivoirien Alassane Ouattara a appelé les syndicats de travailleurs à une trêve sociale pour permettre de résoudre les problèmes restés en suspens après la grève des fonctionnaires de janvier qui avait paralysé l’administration publique. "J’approuve totalement l’appel du gouvernement à une trêve sociale. A une trêve qui doit être conclue et je l’ai demandée également d’ici la fin du mois de juillet. Elle doit nous permettre de travailler sereinement à la résolution des problèmes identifiés. Et je me félicite de la mise en place du comité de la trêve sociale qui devra en examiner les modalités", a déclaré M. Ouattara aux centrales syndicales lors de la célébration de la fête du travail.
10 avril

Session Extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, Président en exercice de l’UEMOA, a présidé, ce lundi 10 avril 2017, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, la Session Extraordinaire de la Conférence des Chefs et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine. Dans son intervention, le Chef de l’Etat s’est inquiété de la situation sécuritaire dans notre sous-région, marquée par la recrudescence d’actes terroristes, d’enlèvements et autres crimes perpétrés par des groupes armés non étatiques dont la seule volonté est de semer la peur et le chaos. Face à ces menaces, devenues malheureusement permanentes, a-t-il ajouté, il est urgent d’intensifier la mise en oeuvre du Plan d’action pour la paix et la sécurité dans l’espace UEMOA, adopté le 5 juin 2016 à Dakar. Cette lutte contre le terrorisme doit se faire, selon lui, en poursuivant également nos efforts, pour plus de croissance économique, l’amélioration des conditions de vie de nos populations et la création d’emplois pour notre jeunesse.
5 avril

Mort de Désiré Aloka, propriétaire du Parker Place

Mercredi 05 avril 2017, un vent de tristesse plane sur Abidjan. Depuis quelques heures, la nouvelle se répandait dans la ville. Et au vu des fausses annonces devenues courantes annonçant les "décès" de personnalités célèbres ces derniers temps, on pensait à un canular. Mais la nouvelle se faisait de plus en plus persistante, Désiré Aloka, le célèbre propriétaire du Parker Place, le mytique temple du reggae à Abidjan aurait tiré sa révérence. Information malheureusement confirmée par certains de ses proches, joints pour s’enquérir des nouvelles. Et depuis, la page facebook du promoteur ne désemplit pas de messages de compassions de ses proches et amis, accablés par la disparition soudaine de celui qui avait réussit en quelques années à communiquer au grand Abidjan, sa passion pour le reggae et le live avec sa salle le Parker Place.
5 avril

La SOTRA réceptionne 117 nouveaux autobus sur les 500 attendus d’ici fin juin

Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly a remis officiellement mercredi, au Directeur général de la Société des Transports abidjanais (SOTRA), Méité Boiké 117 autobus neufs sur un total de 500. Le Chef du gouvernement a indiqué que cette action « traduit la mise en œuvre de l’un des engagements du Président de la République, Alassane Ouattara ». Selon le premier ministre, « Il s’agit d’une réponse aux attentes pressantes des populations d’Abidjan ». Cet important matériel roulant remis à la SOTRA s’inscrit dans la dynamique du Gouvernement d’améliorer les conditions de vie des populations, a expliqué Amadou Gon Coulibaly. Outre doter la SOTRA d’autobus neufs, le Gouvernement par la voix du premier ministre s’est engagé à travailler au développement et au rayonnement de la SOTRA. Le chef du Gouvernement a invité le DG de la SOTRA Méité Boiké et son équipe à « redoubler d’effort » pour relever la performance de la SOTRA, afin d’en faire une grande entreprise à la dimension des exigences d’une ville comme Abidjan. C’est au total 2000 autobus neufs qui seront mis à la disposition de la SOTRA d’ici 2020, a annoncé Amadou Gon Coulibaly. Après avoir rappelé que la SOTRA constitue un maillon essentiel dans le dispositif du transport à Abidjan, le ministre des transports, Amadou Koné a exhorté le DG de la SOTRA et son équipe à faire bon usage de cet important équipement mis à leur disposition. « l’une des preuves sera de ne plus voir de bus sales à Abidjan », a dit le ministre. Après avoir dit sa gratitude au PDG du Groupe TATA, Noël Tata, le Ministre a émis le vœu de voir les prochains autobus montés sur place à Abidjan. Amadou Koné est revenu sur les actions entreprises par le Gouvernement pour améliorer le transport des populations d’Abidjan. Il est revenu sur les 200 taxi-compteurs mis en circulation sous son prédécesseur, indiquant qu’avant la fin de l’année ce nombre passera à 3600.
5 avril

Ouverture officielle de BRASSIVOIRE, productrice de la bière ‘’Ivoire’’

Située à 24 kilomètres au Nord d’Abidjan, BRASSIVOIRE est la nouvelle joint-venture née de l’association de HEINEKEN et CFAO en Côte d’Ivoire. La structure représente à terme un investissement total de près de 100 milliards de F CFA et une production de 1,6 million d’hectolitres par an. Elle commercialise depuis le mois de novembre 2016 la bière ‘’Ivoire’’, qu’elle distribue sur le territoire ivoirien avec les marques HEINEKEN et Desperados avec 200 emplois directs créés depuis la pose de la première pierre en septembre 2015. BRASSIVOIRE a été officiellement inaugurée par le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan ce mercredi 5 avril 2017. Il a indiqué que l’inauguration de cette usine réaffirme la volonté de la Côte d’Ivoire d’aller de l’avant. Car en plus de la création d’emplois, 700 emplois directs et 40 000 emplois indirects a-t-il relevé, l’ouverture de cette usine est une opportunité de développer la filière nationale de riz, précisément le riz paddy utilisé dans la fabrication de la bière ‘’Ivoire’’. Il a profité de l’occasion pour inviter les entreprises à investir massivement en Côte d’Ivoire. Il a ajouté que le pays va poursuivre ses réformes structurelles afin de favoriser la création d’entreprises.
28 mars

Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique

Je voudrais donc, au nom du Gouvernement et du peuple ivoiriens, vous souhaiter la bienvenue en terre ivoirienne. AKWABA à toutes et à tous ! Je voudrais saluer et remercier tout particulièrement le Président Alpha Condé, Président de la République de Guinée, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de l’Union Africaine, La Présidente Ellen Johnson-Sirleaf, Présidente de la République du Libéria, Présidente en exercice de la CEDEAO et le Président Macky Sall, Président de la République du Sénégal et Président du Comité d’orientation du NEPAD, qui nous font l’honneur de prendre part à cette rencontre, lui donnant ainsi un éclat tout particulier...
15 mars

L’ICCO à Abidjan: l’avenant à l’accord de siège signé par Luis Valverde et Ally Coulibaly

Cela fait 15 ans que les autorités ivoiriennes attendent ce moment. Le siège de l’Organisation Internationale du cacao (ICCO) quitte officiellement Londres pour Abidjan le 25 avril prochain. L’avenant à l’accord de siège a été signé ce mercredi 15 mars entre Luis Valverde, président du Conseil international du cacao et Ally Coulibaly, ministre ivoirien de l’Intégration africaine, à son cabinet au Plateau. Ce dernier, qui représentait le ministre des Affaires étrangères Marcel Amon Tanoh à cette cérémonie, a dit sa joie de prendre part, au nom du gouvernement ivoirien, à la signature de l’accord de siège entre l’Etat de Côte d’Ivoire et l’ICCO. « Cet accord marque le retour en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial du cacao du siège de l’Organisation Internationale du cacao. C’est Londres qui, pendant 44 ans, a abrité le siège de l’ICCO. Pour nous, il s’agit d’un retour à la maison puisque nous n’avons pas pu concrétiser l’accord de siège qui a été signé en 2002 ; il a fallu attendre 15 ans pour que cela se matérialise», a-t-il indiqué. Cet accord de siège vient donc remplacer celui du 22 novembre 2002 et permettra à l’Organisation de mieux remplir sa mission dans la mesure où « il renforce et précise les privilèges et immunités dévolus à l’Organisation Internationale du Cacao». L’acte qui vient d’être paraphé témoigne, à entendre Ally Coulibaly, de l’importance que le Chef de l’Etat attache au cacao qui représente 15% du PIB de la Côte d’Ivoire. La signature de l’accord de siège, pour Luis Valverde, matérialise la réalisation d’un rêve qui est que l’ICCO doit se trouver dans le premier pays producteur de fèves de cacao. « Nous pensons que l’ICCO doit se trouver dans un pays producteur où la réalité de la production se trouve. C’est pour cela qu’après plusieurs années de négociations, le Conseil de l’ICCO a donné son accord à la délocalisation à Abidjan », a justifié le président du Conseil international du cacao.
15 mars

Agrobusiness : les souscripteurs de 7 premières entreprises payés à partir du 16 mars 2017

L’affaire des souscripteurs d’agrobusiness est en train de connaître un dénouement. Le payement des signataires de 7 premières entreprises sur 21 commence dès demain jeudi. L’Etat a autorisé ce mercredi les banques à effectuer les payements. Un administrateur séquestre, Drissa Koné, a été désigné à l’effet de suivre la bonne conduite et la sécurisation de la procédure. C’est l’information majeure de la conférence de presse co-animée par le ministre de l’Economie et des finances Adama Koné, Assahoré Konan Jacques, président du comité de veille et Drissa Koné, administrateur séquestre, ce mercredi 15 mars, au cabinet du ministre au Plateau. L’Etat s’est engagé à rembourser le capital souscrit sur la base des fonds disponibles dans les comptes gelés, ont-ils rapporté. Ainsi pour les souscripteurs des sept (7) entreprises concernées par cette première vague de payement, pourront passer aux guichets des banques, les clients de Green Web Consultant, Agribiznet et Agricash, qui auront la totalité du montant investi. Ceux de CIFIDE-Agrofinance pourront entrer en possession de 87,78% de leur argent. Les souscripteurs de Leader investissement’s, AGRIIS et GRAM’S auront plus de la moitié de la somme versée. Les clients des autres entreprises d’agrobusiness qui se sont enregistrés au Trésor public devront attendre la semaine prochaine, le temps pour l’Etat de faire le point des ressources de ces structures. Si elles n’ont pas de ressources suffisantes, a fait savoir l’administrateur séquestre, leurs actifs seront vendus afin de pouvoir rembourser les souscripteurs. L’objectif pour l’Etat ivoirien, a insisté le ministre de l’Economie et des finances Adama Koné, est d’éviter de faire de la Côte d’Ivoire la plate tournante du blanchiment d’argent.
14 mars

Le Roi Mohammed VI a quitté Abidjan après une visite officielle de plus de deux semaines

Le Roi du Maroc Mohammed VI a quitté Abidjan, mardi en début d’après-midi, après une visite officielle d’amitié et de travail qui a duré plus de deux semaines. « Au terme de la visite de travail et d’amitié que J’ai effectuée en République de Côte d’Ivoire, il M’est agréable de renouveler à Votre Excellence et, à travers Vous, au peuple ivoirien frère, l’expression sincère de Mes remerciements et de Ma gratitude pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité généreuse qui M’ont été réservés, ainsi qu’aux membres de la délégation M’accompagnant, tout au long de notre séjour dans Votre beau pays », affirme Mohammed VI dans un message de remerciements à la Côte d’Ivoire. Le Souverain souligne que cette visite, qui intervient dans le cadre de la vision partagée du Souverain d’une coopération Sud-Sud exemplaire et mutuellement avantageuse, est une nouvelle illustration de l’excellence des relations de fraternité et de solidarité qui unissent les deux peuples, rapporte l’Agence marocaine de presse (MAP). Cette visite en terre ivoirienne qui a commencé le 24 février dernier a été marquée par la signature de nombreux accords, renforçant ainsi la coopération entre le Maroc et la Côte d’Ivoire. Le Roi Mohammed VI a durant son séjour, le 4ème du genre depuis l’arrivée du Président Alassane Ouattara au pouvoir en 2011, visité plusieurs projets, fruits de la coopération ivoiro-marocaine. Mohammed VI et son hôte Alassane Ouattara ont présidé à l’entame de cette visite d’amitié et de travail, une cérémonie de signature de 14 accords bilatéraux additionnels dans divers domaines d’activités entre autre la santé, la technologie, le transport. Par la suite le Roi du Maroc, s’est également imprégné de l’état d’avancement de plusieurs projets financés par le Royaume chérifien à travers la fondation qui porte son nom. Il s’agit notamment du pont de débarquement de Locodjro, quartier de la commune d’Attécoubé (Ouest d’Abidjan) où sur place il lui a été également présenté un projet semblable à Grand-Lahou (cité balnéaire à l’Ouest d’Abidjan).
Du 11 au 15 mars 2017

Arrivée à Abidjan de Luis Valverde, président du Conseil international du cacao

Dans le cadre du transfert de l’Organisation Internationale du Cacao (ICCO) dans la capitale économique ivoirienne, son président Luis Valverde, est sur les bords de la lagune Ebrié du 11 au 15 mars pour exprimer sa gratitude aux autorités ivoiriennes pour le local flambant neuf situé aux II-Plateaux, apprécier le travail du secrétariat à Abidjan et procéder à la signature de l’avenant à l’accord de siège. M. Valverde est également à Abidjan pour les préparatifs de la 95e session de son conseil et de ses organes subsidiaires, qui va se tenir également en avril prochain à Abidjan.
8 mars

Le Roi Mohammed VI inaugure un centre de formation en médecine d’urgence au CHU de Yopougon

Le Roi du Maroc Mohammed VI a inauguré ce mercredi au Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Yopougon, un Centre de formation en médecine d’urgence d’un coût global de 385 millions de F CFA dont 210 millions de la partie marocaine et 175 millions de la partie ivoirienne. Ce Centre d’une superficie de 450m2 à pour objectif de dispenser des formations pratiques à des urgentistes et urgentistes en devenir des CHU de Côte d’Ivoire. Cette formation prend en compte également des Secouristes et auxiliaires de santé, ainsi que les Formateurs du Centre. Il a une capacité annuelle de Formation de 75 urgentistes et 120 secouristes. La Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Raymonde Goudou-Coffie a dit la gratitude du Gouvernement ivoirien au Roi du Maroc pour ce "don" qui vient contribuer au renforcement du Plateau technique des CHU de Côte d’Ivoire. Ce Centre de Formation en médecine d’urgence du CHU de Yopougon est une réplique de celui de Marrakech au Maroc.
7 mars

Lancement des travaux de construction du campus de l’Université de Grand-Bassam pour un coût de 38 milliards FCFA

Les travaux de construction du campus de l’Université internationale de Grand-Bassam (UIGB) d’un coût total de 38 milliards de F CFA ont été lancés, mardi, par le Vice -Président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, dans l’ex-capitale politique et administrative ivoirienne. Selon le document de présentation de cet ouvrage, « le plan stratégique de développement se fera en deux phases. La phase 1 prévue pour 2020 permettra d’accueillir 1250 étudiants et coûtera 21 milliards de francs CFA ». Quant à la phase 2 prévue pour s’achever en 2025, elle « permettra de porter la capacité d’accueil à 3000 et nécessitera un investissement supplémentaire de 17 milliards de francs CFA portant ainsi l’investissement complet à 38 milliards de francs CFA». Le campus sera bâti une superficie de 51 hectares. Une partie de cette superficie, soit 28 hectares sera consacrée au développement d’une zone d’éducation, de vie d’étudiants et de vie l’administration ainsi qu’un bloc multisports. L’autre partie, c’est-à-dire 23 hectares va accueillir la zone d’extension et la zone verte composées essentiellement de verdure, d’une forêt et d’un lac à l’instar des universités américaines. L’université internationale de Grand-Bassam (UIGB) est un établissement privé d’enseignement supérieur situé dans la ville de Grand-Bassam, au Sud d’Abidjan fondée en 2007. C’est la première université de type américain en Côte d’Ivoire.
6 mars

Valorisation et exploitation de la Baie de Cocody: un mémorandum entre la Côte d’Ivoire et le Maroc en présence de Ouattara et Mohamed VI

En visite officielle en Côte d’Ivoire depuis le 24 février dernier, le roi Mohamed VI s’est imprégné de l’état d’avancement des travaux d’aménagement de la baie de Cocody, le lundi 06 mars 2017 en compagnie du chef de l’Etat ivoirien. À cette occasion, le ministre ivoirien des Infrastructures économiques Amedé Kouakou Koffi et le Directeur général du groupe marocain MarchicaMed, Saïd Zarour ont signé un mémorandum d’entente relatif à la phase de la baie de Cocody Selon Saïd Zarour, cette signature marque le commencement de la seconde étape du Projet avec le développement de la baie et sa mise en valeur. « Il s’agit à termes de consolider Abidjan la perle des lagunes en tant que destination touristique privilégiée », a-t-il dit . Pour le ministre des Infrastructures économiques, Amédée Kouakou Kouassi, ce projet vient « résoudre un ensemble de difficultés». Il a annoncé pour le 7 août la fin des travaux de la première phase. À travers cet accord, les deux parties ont convenu des modalités de mise en œuvre de leur partenariat. La fin de la réalisation de toutes ces fondements est attendue pour 2020.
24 fevrier

Arrivée du roi du Maroc Mohammed VI à Abidjan pour une visite d’

Le roi du Maroc Mohammed VI est arrivé vendredi soir à Abidjan pour une visite d’"amitié et de travail" de quatre jours en Côte d`Ivoire. Il a été accueilli à sa descente d’avion par le président ivoirien Alassane Ouattara. Une rencontre bilatérale avec M.Ouattara, la signature d`accords de coopération, et la visite des projets financés par le Maroc, sont au menu de cette visite, dans le cadre d’une tournée africaine qui l`a conduit en Zambie et Guinée. Fin janvier, le Maroc a réintégré L’Union africaine (UA), après l’avoir quitté en 1984, pour protester contre l’admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental.
24 fevrier

Inauguration du complexe hôtelier Azalaï

Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a procédé, vendredi, à l’inauguration du complexe hôtelier Azalaï d’Abidjan, d’un coût total de 24 milliards FCFA d’investissement. Pour le promoteur de cet hôtel, Mossadeck Bally, PDG du Groupe Azalaï Hotels, ‘’investir en Côte d’Ivoire, locomotive de l’espace ouest-africain, est un privilège et toute entreprise visionnaire ayant la même vision que nous, ne devrait pas hésiter à venir dans ce pays’’. Fruit de la coopération Sud-sud, a indiqué M. Bally, Azalaï Hôtel Abidjan, en partenariat avec le groupe SIFCA, ‘’ a coûté 24 milliards FCFA d’investissement’’, mobilisés grâce à l’appui financier d’institutions financières sous-régionales et internationales, dont la BOAD et la SFI qui ont ‘’apporté la dette nécessaire pour la réalisation de l’ouvrage’’, a précisé Mossadeck Bally. Situé dans la Commune de Marcory (Sud d’Abidjan) en bordure du boulevard qui mène à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny, Azalaï Abidjan, est un joyau architectural de verre de 14 étages avec ses 4 étoiles qui illumineront le ciel abidjanais, offrant 200 chambres dont 4 junior-suites et présidentielles.
14 fevrier

Décès à Abidjan du célèbre animateur-télé Kader Ndao

Le célèbre animateur de radio-télévision Kader Ndao qui a officié sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI-média public) est décédé mardi, dès suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC) , a appris APA de source proche de sa famille. L’animateur a rendu l’âme peu avant 14 heures dans une clinique d’Abidjan, précise la même source. Kader Ndao a animé plusieurs émissions dédiées à la jeunesse comme Podium avant de séjourner durant plusieurs années aux Etats-Unis. Il a regagné la Côte d’Ivoire, il y’a quelques mois. M. Ndao a présenté une émission en hommage à Roger Fulgence Kassy, une icône de la télévision ivoirienne, diffusée le 20 janvier dernier.
14 fevrier

Média : les 6 journalistes interpellés libres, mais inculpés

Coulibaly Vamara, Directeur de publication de Soir Info et de l’Inter; Yacouba Gbané, Directeur de publication de Le Temps et LG Infos; Bamba Franck Mamadou, Directeur de publication de Notre Voie; Hamadou Ziao, Rédacteur en chef de l’Inter; Ferdinand Bailly, Journaliste à Le Temps et Jean Bédel Gnago, correspondant de Soir Info à Aboisso ont été libérés ce mardi mais sont toujours inculpés pour « atteintes à la sureté de l’Etat, à l’incitation des militaires à l’insoumission et à la rébellion ».
12 fevrier

Six journalistes ivoiriens dont trois patrons de presse ont été interpellés et incarcérés

Six journalistes ivoiriens dont trois patrons de presse ont été interpellés et incarcérés dimanche dans un camp de gendarmerie d`Abidjan pour "divulgations de fausses informations" sur la récente mutinerie de soldats, ont annoncé leur rédaction et le procureur. Vamara Coulibaly, Yacouba Gbané et Franck Bamba Mamadou, respectivement directeurs des quotidiens ivoiriens l`Inter et Soir Info (indépendants), du Temps (opposition) et de Notre Voie (opposition), qui répondaient à une convocation de la gendarmerie, ont été arrêtés et incarcérés dans un camp de gendarmerie. Ces patrons sont détenus en même temps que leurs collaborateurs Hamadou Ziao (rédacteur en chef de l`Inter), Jean Bédel Gnago (Soir info) et Ferdinand Bailly (Le temps). "Relativement aux récents mouvements d`humeurs des militaires (...) il nous est donné de constater que certains organes de presse divulguent de fausses informations de nature à inciter les soldats à la révolte", déclare un communiqué du procureur de la République lu à la télévision nationale. "Ces agissements tombent sur le coup de la loi qui réprime l`incitation des militaires à l`insoumission et à la rébellion, les atteintes à l`autorité de l`Etat et la publication d`informations fausses se rapportant au secret de la défense et de la sûreté de l`Etat" poursuit le texte. Il précise que l`audition des journalistes "interpellés va se poursuivre afin de situer les responsabilités".
11 fevrier

Une baleine de 12 m de long découverte sans vie a Assouindé

Sur instruction de Ministre Désirée Anne OULOTO, la veille, le lundi 20 Février 2017, le Centre Ivoirien Antipollution (CIAPOL) a effectué une mission dans le village d’Abouakro dans la Sous-préfecture de Bonoua pour procéder à l’enfouissement d’une baleine qui venait encore d’échouer sur le littoral ivoirien. Cela fait la quatrième baleine échouée en deux ans que le CIAPOL traite. Cette situation inquiète et mérite qu’on s’y penche sérieusement. Les Faits Depuis le samedi 11 février 2017, à minuit, selon le récit des riverains, une baleine a échoué à Assouindé, précisément dans le village d’Abouakro S/P de Bonoua. Ce mastodonte avait les caractéristiques suivantes : Dimension 12 mètres de long et 04 mètres de large ; Tête emportée depuis la haute mer, couleur blanche au niveau du flanc et noir au niveau dorsal. Le corps du cachalot en état de putréfaction avancée gisait depuis quelques jours devant un restaurant en bordure de mer. Informé seulement une semaine après soit le dimanche 19 fevrier, le ciapol a dépêché une équipe en vue de mettre fin au supplice des riverains, suffoquant à cause de l’odeur nauséabonde que dégageait l’animal. Et comme d’habitude, les agents du CIAPOL présents sur les lieux le lundi 20 février ont procédé à l’enterrement de la baleine grâce à une pelleteuse. Et c’était en présence de tous les acteurs en charge des questions environnementales et halieutiques. On pouvait noter lors de cette opération la présence des autorités des affaires maritimes, des eaux et forêts, de la police de pèche, de la gendarmerie, des directeurs régionaux et départementaux des ministères en charges de l’environnement, des ressources animales et halieutiques. Débuté à 17heures ce jour-là, c’est à 21 heures qu’elle s’est achevée à la grande joie des populations d’Abouakro qui n’en demandaient pas mieux. Concernant les circonstances de la mort de la baleine, l’on peut évoquer la thèse du braconnage, car le mastodonte avait la tête tronçonnée et la queue solidement attachée.
7 fevrier

Les éléments des Forces spéciales se révoltent, des tirs nourris entendus

Des membres des forces spéciales se sont mutinés mardi dans la ville d’Adiaké, procédant à des tirs nourris à travers la ville. De sources concordantes, une délégation de la hiérarchie militaire au nombre de laquelle le général Lassina Doumbia, patron des forces spéciales ainsi que le le général de division Touré Sékou, chef d’état-major général des Armées, et le général Vagondo Diomandé, chef d’Etat-major particulier du président de la République a pu échanger sur place avec les mutins sur place. Le calme était revenu en fin d’apres midi, selon des témoins. Les mutins, a précisé une source officielle, avaient au nombre de leurs revendications, exigeaient une augmentation de leur solde et le paiement de primes à l’instar de ce qui a été accordé aux soldats qui s’étaient révoltés en janvier.
Du 6 au 17 février

Mission Technique du MCC USA à Abidjan (6-17 Février 2017)

Dans le cadre du développement du Programme Compact, une équipe technique du MCC USA conduite par David WELD, Country Team leader MCC pour la Côte d’Ivoire, a effectué une mission en Côte d’Ivoire du 6 au 17 février 2017. Une équipe de Managers du MCC USA en charge des questions sur Human & Community Development, Transportation & Vertical Services, Environmental & Social Protection, Finance, Investment & Trade, était également présente à Abidjan du 13 au 17 Février 2017. Au cours de cette mission, des travaux d’évaluation et d’analyse technique des propositions de projets du programme Compact-CI ont été réalisés, et se poursuivront jusqu’en Avril 2017. Ainsi, et en collaboration avec l’équipe de la Coordination Nationale du programme Compact-CI du CNPC-MCC et les points focaux des Ministères, l’équipe du MCC USA a fait un point sur les propositions de projets en cours d’analyse afin de s’assurer qu’ils sont en conformité avec les critères d’investissement du MCC.
29 janvier

Georges Dassis, président du comité économique et social européen en visite d’amitié et de travail en Côte d’Ivoire

Pour sa première visite en Afrique, Georges Dassis, président du comité économique et social européen a décidé de venir en Côte d’Ivoire, répondant ainsi à l’invitation du président du conseil économique, social, environnemental et culturel ivoirien, Charles Koffi Diby. Arrivé le vendredi, l’invité s’est rendu, ce samedi à Yamoussoukro, où il a été accueilli par les autorités de la ville avec à leur tête le Gouverneur, Augustin Thiam, pour visiter les édifices bâtis par le père de la nation, le premier président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny. C’est émerveillé que M. Georges Dassis a visité, tour à tour, la fondation Félix Houphouët-Boigny, la résidence Houphouët-Boigny, l’Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny (INPHB) et la Basilique Notre Dame de la paix. Au terme de ce périple, M. Dassis a dit toute sa joie de se retrouver en Côte d’Ivoire mais surtout de découvrir la ville de Yamoussoukro. " Je suis heureux et très honoré d’être en Côte-d’Ivoire. Je suis ému par tout ce qui se passe. Ce pays va plutôt bien et j’espère qu’il ira bien pour l’ensemble des populations ", a-t-il déclaré. Poursuivant, il a promis faire le nécessaire pour que l’institution qu’il dirige participe à des projets communs avec la Côte d’Ivoire. "Les décideurs de l’Union Européenne doivent tenir compte de la nécessité de coopérer avec l’Afrique et particulièrement avec la Côte d’Ivoire" a-t-il conclu. Cependant l’activité principale de son séjour concerne la séance de travail prévue au palais du CESEC, le lundi 30 prochain. Cette séance de travail se déroulera en présence des conseillerss économiques et sociaux sur le thème "Immigration illégale et emploi jeunes en Côte d’Ivoire". Un thème qui revêt une importance capitale pour le continent africain en général et plus spécifiquement pour la Côte d’Ivoire...
27 janvier

Grève des fonctionnaires : le mot d’ordre suspendu pour un mois

La Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public de Côte d’Ivoire a suspendu son mot d’ordre de grève pour un mois, au cours d’une Assemblée générale, ce vendredi 27 janvier, à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. En effet, la plateforme ayant enregistré ‘’des concessions’’ dans les négociations avec le gouvernement a invité les fonctionnaires à reprendre le travail dès le lundi 30 janvier en attendant la prise en compte totale de leurs revendications. «Dans un mois, on se retrouve pour apprécier les avancées, les reculades et déterminer la position à suivre », a indiqué Zadi Gnagna, président de la Plateforme. On note au nombre des acquis des syndicats dans les négociations avec le gouvernement le retrait de certaines dispositions de l’ordonnance n° 2012-303 du 04 avril 2012, portant organisation des régimes de pensions gérés par la Caisse Générale de Retraite des Agents de l’Etat (IPS-CGRAE) ; la revalorisation indiciaire de 150 points pour les emplois ne bénéficiant pas d’une grille particulière, l’intégration des agents journaliers du secteur public à la Fonction Publique ; le respect de la liberté syndicale (demande de prélèvement à la source des cotisations des syndiqués pour le compte des syndicats et la mutation des responsables syndicaux au lieu du siège) ; la suppression de deux impôts sur les salaires : la Contribution Nationale (CN) et l’Impôt sur les Salaires (ITS). Mais la question du paiement du stock des arriérés, liés aux mesures actées par le Gouvernement en 2009 estimé à 249.6 milliards de FCFA qui est le nœud gordien des négociations, demeure toujours en suspens. Aussi, la Plateforme nationale a-t-elle invité « instamment » le gouvernement à faire des propositions de paiement de ce stock des arriérés de salaire. Depuis le 9 janvier 2017 la Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public de Côte d’Ivoire et l’intersyndicale des fonctionnaires ont entamé une grève qui a paralysé l’administration publique ivoirienne.
24 janvier

Football : La Côte d’Ivoire éliminée de la CAN après une défaite (1-0) face au Maroc

La Côte d’Ivoire, détentrice de la coupe d’Afrique, vient d’être éliminée dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations après sa défaite mardi contre le Maroc (0-1). Ironie du sort, la Côte d’Ivoire a été bloquée par le Maroc entraîné par Hervé Renard, le coach français qui lui avait permis de remporter la Coupe d’Afrique des nations en 2015 à Malabo en Guinée Équatoriale. Dans ce groupe C les deux qualifiés en quarts des finales sont la RD Congo qui a battu le Togo (3-1) et le Maroc. Le Togo a également été éliminé.
23 janvier

Déclaration de suspension de la grève des fonctionnaires

Camarade, je voudrais vous féliciter au nom de la Plateforme que je dirige et au nom de l’IFCI conduite par le camarade Jean-Yves Abonga. Pendant dix jours, vous avez mené la lutte. Vu les rencontres que nous avons eues avec le Gouvernement le jeudi, vu la rencontre importante conduite par le Premier ministre lui-même, vu la rencontre de ce dimanche qui est issue de ce communiqué fait par le Gouvernement le samedi, expression de la volonté du Gouvernement de maintenir la discussion, camarades, je voudrais, au nom de la Plateforme et de l’IFCI, vous informer que les deux organisations ont décidé de suspendre leur mot d’ordre de grève, pour donner une chance aux discussions qui seront faites dès mardi, à 16H. Sur cette base, je vous invite à la reprise dès ce lundi 23, dès 7H30. Camarades, reprenez le travail pour que notre pays reprenne. La lutte continue. Je vous remercie. Théodore Gnagnan ZADI, La Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public de Côte d’Ivoire
21 janvier

Poursuite de la grève des fonctionnaires en Côte d’Ivoire

Les fonctionnaires ivoiriens ont reconduit pour cinq jours leur grève entamée le 9 janvier, estimant que les concessions faites par le gouvernement ne sont pas suffisantes, a-t-on appris samedi de source syndicale. "La grève continue pour obtenir le stock des arriérés" de primes et salaires ainsi que "l’intégration effective (dans la fonction publique) des agents journaliers, la revalorisation de points d’indice" (augmentation de salaires) et le changement du mode de calcul des retraites, a expliqué un porte-parle de la plateforme qui regroupe une cinquantaine de syndicats de fonctionnaires. Vendredi soir, les représentants syndicaux avaient annoncé vouloir consulter leur "base" en assemblée générale pour déterminer la marche à suivre après deux jours de négociations avec le gouvernement. Ils avaient confié avoir trouvé certains points d’accord, tout en soulignant que certains points cruciaux posaient toujours problème. Les grévistes demandent des augmentations de salaires et le paiement de certains arriérés de primes, et protestent contre une réforme des retraites intervenue en 2012 mais dont les premiers effets se font véritablement sentir en 2016, avec la mise à la retraite de fonctionnaires touchés par la loi. Cette réforme fait passer l’âge de la retraite de 55 à 60 ans, voire 65 ans pour les grades les plus élevés. Les cotisations augmentent de 6 à 8,33% du salaire, alors que les pensions ont été réduites de 30 à 50% selon les catégories. Jeudi soir, le gouvernement avait dans un communiqué assuré avoir trouvé un accord sur trois de cinq revendications des syndicats. Il invitait "l’ensemble des fonctionnaires à tenir compte des efforts considérables consentis depuis 2011 et qui coûtent à l’Etat, chaque année, 244,8 milliards de FCA (370 millions d’euros). Il s’agit notamment du déblocage des salaires de tous les fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire, salaires qui étaient bloqués depuis 1988, et de la reprise des avancements indiciaires chaque deux ans".
21 janvier

Communiqué du gouvernement relatif aux revendications syndicales des fonctionnaires

La Plateforme Nationale des Organisations Professionnelles du Secteur Public de Côte d’Ivoire et l’Intersyndicale des Fonctionnaires de Côte d’Ivoire, deux collectifs de syndicats, sont entrés en grève depuis le lundi 09 janvier 2017. Par cet arrêt de travail, les collectifs de syndicats concernés souhaitent obtenir du Gouvernement la satisfaction des revendications ci-après : 1. le retrait de certaines dispositions de l’ordonnance n° 2012-303 du 04 avril 2012, portant organisation des régimes de pensions gérés par la Caisse Générale de Retraite des Agents de l’Etat (IPS-CGRAE) ; 2. le paiement du stock des arriérés liés aux mesures actées par le Gouvernement en 2009 estimé à 249.6 milliards de FCFA ; 3. la revalorisation indiciaire de 150 points pour les emplois ne bénéficiant pas d’une grille particulière estimée à 21 milliards de FCFA ; 4. l’intégration des agents journaliers du secteur public à la Fonction Publique ; 5. le respect de la liberté syndicale (demande de prélèvement à la source des cotisations des syndiqués pour le compte des syndicats et la mutation des responsables syndicaux) ; 6. la suppression de l’impôt sur les salaires (IS) et la Contribution Nationale (CN). Les autres organisations syndicales notamment la Coordination des Syndicats de la Fonction Publique (COSYFOP), le Syndicat National des Enseignants du Primaire Publique de Côte d’Ivoire (SNEPPCI) et la Coordination des Syndicats du Ministère du Budget et de l’Economie et des Finances de Côte d’Ivoire (COSYMEFCI) ont aussi saisi le Gouvernement sur des préoccupations similaires...
20 janvier

Revendications syndicales: le Premier ministre Gon Coulibaly échange avec les fonctionnaires

Après l`échec des négociations au ministère de la Fonction publique entre 8 ministres du gouvernement ivoirien et deux collectifs de syndicats (la Plateforme Nationale des Organisations Professionnelles du Secteur Public de Côte d’Ivoire et l’Intersyndicale des Fonctionnaires de Côte d’Ivoire) notamment la question du stock des arriérés et la revalorisation indiciaire de 150 points d’indice pour les emplois ne bénéficiant pas d’une grille particulière, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a pris le relais des négociations. La rencontre s`est déroulée le vendredi 20 janvier 2017 à la Primature en présence des 8 ministres, Raymonde Goudou Coffie ministre de la Santé et de l`hygiène publique, Adama Koné en charge de l’Economie et des finances, Abdourahmane Cissé du Budget, Kandia Camara de l`Education nationale et de l`Enseignement technique, Ramata Ly-Bakayoko ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique , Mariatou Koné de la Solidarité, de la femme et de la Protection de l’enfant, Jean-Claude Kouassi de l’Emploi et de la protection sociale et Pascal Abinan en charge de la Fonction publique.
19 janvier

Négociations Gouvernement et fonctionnaires : voici les points d’achoppement

Les stocks d’arriérés et les 150 points d’indices dus à certains fonctionnaires sont les grands points d’achoppement dans les discussions entre le gouvernement ivoirien et l’intersyndicale des fonctionnaires et agents de l’Etat. La plate-forme réclame précisément 270 milliards F CFA dont 21 milliards d’arriérés de reclassement salarial. Il y a un autre point concernant les impôts sur le salaire sur lequel les grévistes se sont dit prêts à rediscuter. « Même s’il y a des questions qui méritent d’être ajustées, je pense que des grandes concessions ont été faites et nous saluons cela », a reconnu Théodore Zadi Gnagna, président de la plate-forme des fonctionnaires et agents de l’Etat. Il y a eu tout de même des acquis, a fait savoir Zadi Gnagna, au nombre desquels, l’intégration des journaliers, la liberté syndicale et la reforme de la loi sur la retraite. Ils étaient 8 ministres à rencontrer les fonctionnaires grévistes, ce jeudi 19 janvier 2017, au ministère de la Fonction publique : Raymonde Goudou Coffie ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Adama Koné en charge de l’Economie et des finances, Abdourahmane Cissé du Budget, Kandia Camara de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, Ramata Ly-Bakayoko ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique , Mariatou Koné de la Solidarité, de la femme et de la Protection de l’enfant, Jean-Claude Kouassi de l’Emploi et de la protection sociale et Pascal Abinan en charge de la Fonction publique. Selon ce dernier, il y a des avancées. Sur les 6 points de revendications, l’Etat a cédé à 4, a confié le ministre Abinan. « Nous sommes dans une dynamique où nous pensons que nous avons avancé», s’est-il réjoui. Après deux moments de suspension de séance, les discussions ont été reportées à ce vendredi 20 janvier.
18 janvier

Communiqué du gouvernement sur la situation sécuritaire et sociale

Les 5, 6 et 7 janvier 2017, des soldats ont manifesté dans plusieurs villes de Côte d’Ivoire. Le Président de la République a immédiatement dépêché le Ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense à Bouaké, pour écouter les soldats et comprendre les motifs de leur mécontentement. Ces soldats revendiquaient d’une part le paiement de primes et d’autre part l’amélioration de leurs conditions de vie. Il est à noter que ces soldats, issus des Ex-Forces Armées des Forces Nouvelles (FAFN), avaient été désignés pour participer à des opérations de sécurisation du processus de sortie de crise, de 2007 à 2011. Les dispositions de l’Accord Politique de Ouagadougou prévoyaient à l’époque, leur prise en charge par le budget de l’Etat. Durant toute cette période, ces soldats n’ont perçu ni prime, ni salaire, contrairement aux autres soldats. Concernant leurs conditions de vie et de travail, les soldats ont exprimé des préoccupations de toutes les forces armées sur la qualité de l’alimentation dans les casernes, l’équipement, le logement ainsi que le délai d’avancement d’un grade à l’autre. La question des primes dues n’ayant pas fait l’objet d’une gestion diligente de la part de la hiérarchie militaire, le Président de la République a autorisé que celles-ci soient payées selon les modalités arrêtées à l’occasion des discussions entre les soldats et le Ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense. Cependant, le Président de la République et le Gouvernement tiennent à rappeler qu’ils désapprouvent ce mode de revendication qui va à l’encontre de la mission des Forces de défense et de sécurité, qui est la protection des populations et du territoire national. Dans ce cadre, les soldats ont l’obligation de faire preuve de discipline et de rassurer l’ensemble des citoyens par leur comportement...
17 janvier

Yamoussoukro : les mutins exigent la prise en compte de tous les corps d’armée dans le paiement des primes

On en sait un peu plus sur la raison des bruits de bottes dans la capitale économique ivoirienne. De sources concordantes, les mutins de Yamoussoukro exigent la prise en compte de tous les corps d’armée (Gendarmes, Policiers et militaires) ivoiriens dans le paiement des primes. Les discussions sont en cours à Zambakro avec Augustin Thiam, Gouverneur du district de Yamoussoukro. Le Gouverneur est depuis ce mardi matin à la tête d’une délégation pour échanger avec les mutins. La ville est en ébullition depuis le lever du jour. des militaires de l’Écoles des forces armées (EFA) de Zambakro, les gendarmes de la 6ème légion de gendarmerie de Yamoussoukro et la police manifestent pour réclamer leur part des primes reversées lundi aux mutins ayant violemment manifesté la semaine dernière à Bouaké. En effet, après un début de paiement des primes, hier après-midi, à une partie des soldats ivoiriens qui se sont mutinés début janvier à Bouaké, d’autres soldats réclament leurs parts du gain. Selon des sources militaires, bien introduites, ce mouvement concernerait 14600 corps habillés frustrés qui revendiqueraient une manne financière de 100 milliards 800 millions F CFA au président de la République Alassane Ouattara, à l’instar de leurs frères d’armes contentés, au titre des efforts de guerre de 2000, 2002, 2004 et 2011.
17 janvier

Nouvelles mutineries, maintenant les gendarmes, éclatent à Bouaké et Yamoussoukro,

De nouvelles mutineries, maintenant les gendarmes, éclatent à Bouaké et Yamoussoukro, la capitale, où des tirs ont fait quatre morts. Le lendemain, le gouvernement
16 janvier

Grève des fonctionnaires : les élèves et étudiants chassés des classes

Les élèves du Collège moderne de Cocody (CMC) sont rentrés chez eux la peur au ventre ce lundi 16 janvier 2017. Et pour cause ? Des individus non identifiés armés de couteaux, de gourdins, de ceintures, le visage noirci de charbon pour certains et blanc de kaolin pour d’autres, ont fait irruption dans l’établissement peu avant 10 heures, leur enjoignant de regagner leurs domiciles. C’est un spectacle d’enfants courant dans tous les sens qui a été servi aux populations de Cocody, non loin du siège du PDCI à quelques encablures du CMC. Selon des enseignants trouvés sur place « ces individus se sont montrés violents ». Ils ont ajouté, toujours selon nos interlocuteurs, que l’école ne reprendrait que si le gouvernement donne une «suite favorable » aux revendications des fonctionnaires. Le même spectacle s’est produit dans les Collèges Mermoz et André Malraux, toujours dans la commune de Cocody, du constat sur place de notre équipe de reportage. Au Collège William de Yopougon, une école privée les élèves ont été délogés par leurs amis des établissements publics qui sont restés sans enseignants ce lundi. À l’Institut supérieur Jean Paul 2 ( LOKO ) à Yopougon Siporex, une grande école, des personnes se réclamant de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), ont sommé les étudiants de regagner leurs domiciles, selon une étudiante. Au Lycée jeunes filles de Yopougon, c’est par petits groupes que les pensionnaires rebroussaient chemin. Les portes des salles de classes étaient fermées ce matin, selon des témoins sur place. Par contre, des élèves qui sont allés manifester à la cité administrative, au Plateau, pour réclamer la reprise des cours ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène par la police. Notons que la grève des fonctionnaires, entamée depuis le 9 janvier 2017, s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Elle vise le paiement effectif des arriérés de salaire, le retrait de la réforme de la retraite de 2012, la liberté syndicale, le retrait des impôts superflus et aussi la revalorisation des salaires actuels.
14 janvier

Le coup d’envoi de la 31è édition de la coupe d’Afrique des nations de football, ``Gabon 2017``

Le coup d’envoi de la 31è édition de la coupe d’Afrique des nations de football, ‘’Gabon 2017’’ a été donné le 14 janvier, à Libreville (Gabon). Le match d’ouverture a opposé le Gabon et la Guinée-Bissau, soldé par un score nul de 1-1. 368 joueurs issus de 16 sélections du continent prendront part cette compétition. Parmi les stars attendues figurent 266 joueurs professionnels évoluant hors du continent. 102 joueurs évoluant soient dans leur pays ou en Afrique seront de la fête. La Guinée-Bissau se taille la part du lion avec toute son équipe composée exclusivement de joueurs évoluant en dehors de l’Afrique (Europe, Asie, Amérique). Le Maroc est présent à la Can avec seulement un joueur local, Amine Atouché. Suivent le Sénégal et la Côte d’Ivoire (avec chacun 2 joueurs évoluant en Afrique), Algérie, Cameroun, Ghana (3 joueurs). Les équipes présentes avec un effectif riche en joueurs évoluant en Afrique sont la Tunisie (14 joueurs), suivie de l’Ouganda (13 joueurs), l’Egypte (12 joueurs), le Burkina Faso (9 joueurs), le Togo (7 joueurs dont deux sans clubs, Adebayor et Agassa Kossi), la RDC et le Gabon (5 joueurs chacun) et le Mali (4 joueurs). A l’édition de 2015 qui s’est jouée en Guinée équatoriale et remportée par les Eléphants de Côte d’Ivoire, Sylvain Gbohouo et Roger Assalé, deux joueurs évoluant en Afrique avaient fait partie de l’effectif des 23 d’Hervé Renard alors sélectionneur des Eléphants.
10 janvier 2017

Duncan devient le premier Vice-président de Côte d’Ivoire

Daniel Kablan Duncan a été nommé, vice-président de la Côte d’Ivoire, 24h après sa démission de son poste de Premier ministre qu’il occupait depuis 2012. Le tout nouveau Premier vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, le premier à occuper ce poste qui est une innovation de la nouvelle constitution ivoirienne adoptée fin octobre par voie référendaire, est un homme qui maîtrise les arcanes de la gestion des affaires de l’Etat au plus haut niveau
10 janvier 2017

Le Secrétaire général de la Présidence Nommé Premier ministre

Le président de la République a signé le décret numéro 2017-12 du 10 janvier 2017 portant nomination d’Amadou Gon Coulibaly, précédemment Secrétaire général de la présidence, en qualité de Premier ministre, chef de gouvernement. Selon le décret de nomination lu par Touré Masséré, épouse Koné, Directrice de la Communication de la présidence de la République, le nouveau Premier ministre devra proposer dans un bref délai un Gouvernement au Président de la République.
9 janvier

Démission du gouvernement Duncan

Le Premier Ministre Daniel Kablan Duncan vient de remettre sa démission ainsi que celle de son Gouvernement au Président de la République. Le nouveau gouvernement est devrait être connu entre mardi ou mercredi, dés ce soir un communiqué annoncera la nomination d`un nouveau premier ministre qui devrait fait une consultation auprès des différentes formations politiques pour le nouveau gouvernement qui entre en phase avec la troisième république, après le référendum du 28 novembre 2016.
9 janvier

L’administration ivoirienne paralysée par une grève des fonctionnaires

L’administration publique ivoirienne notamment les établissements publics est paralysée par une grève des fonctionnaires déclenchée, lundi, sur l’ensemble du territoire national. Lancée par l’Intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IF-CI), cette grève touche plusieurs secteurs de l’administration avec en bonne place les établissements scolaires publics. C’est le cas du collège moderne du Plateau où il n’y a pas de cours. A Bouaké dans le Centre-Nord du pays, du lycée classique au Lycée Municipal Djibo Sounkalo en passant par les écoles primaires publics (EPP) Plateau au quartier Djamourou et à l’EPP Mamianou au quartier Koko, les salles de classe sont fermées, selon le correspondant de APA sur place. Ce débrayage des fonctionnaires est prévu pour durer jusqu’au vendredi.
9 janvier 2017

Le chef de l`Etat Ouattara remplace ses chefs de l’armée, de la police et de la gendarmerie

Le président ivoirien Alassane Ouattara a démis lundi ses chefs de l`armée, de la gendarmerie et de la police de leurs fonctions, a annoncé la présidence ivoirienne. Le président a signé "trois décrets mettant fin aux fonctions du général Soumaïla Bakayoko, en qualité de Chef d`Etat-major général des forces Armées de Côte d`Ivoire, du général Gervais Kouakou kouassi, commandant Supérieur de la gendarmerie nationale, et du directeur général de la police Bredou M`Bia", souligne, sans précisions, un communiqué lu à la télévision par le secrétaire général sortant de la présidence ivoirienne.
9 janvier

Démission du Premier ministre Daniel Kablan Duncan et de son gouvernement.

Le président Ouattara accepte la démission du Premier ministre Daniel Kablan Duncan et de son gouvernement. Guillaume Soro est largement réélu président de l`Assemblée nationale et les chefs des forces de sécurité sont limogés par décret présidentiel. Le lendemain, Daniel Kablan Duncan est désigné vice-président, un nouveau poste créé par la Constitution promulguée en novembre. Amadou Gon Coulibaly nommé nouveau Premier ministre.
8 janvier

Préparation Can 2017 : Côte d’Ivoire # Suède (2-1)

A une semaine du début de la Can au Gabon, la Côte d’Ivoire a réussi le premier match test contre la Suède qu’elle a battue par le score de 2 buts à 1, hier, à Abu Dhabi. Une victoire qui sonne comme une belle revanche contre ces Suédois, vainqueurs (2-0) contre les Eléphants lors d’un match amical avant la Can 2015 et du coup, entretient le moral des Eléphants avant le rendez-vous de Gabon. Pour ce premier test, Michel Dussuyer a passé en revue sa troupe en remaniant le Onze entrant. Les Eléphants entament la rencontre avec une belle possession de balle. Serey Dié et ses coéquipiers sont dominateurs mais manquent de percussion dans la finition. Domination des Ivoiriens bien stérile qui, d’ailleurs, va profiter aux Suédois. Ce sont eux qui se créent les occasions de but. Serey Dié, le capitaine des Eléphants, écope d’un carton jaune sur un tacle un peu sévère. Avant la pause, la Suède réussit à se donner l’avantage au score grâce à un auto goal de Wilfried Kanon. Claesson, l’attaquant suédois, se défait de Kessié et sert son coéquipier Andersson au second poteau. Le tir de l‘attaquant suédois est dévié dans les buts par le malheureux Wilfried Kanon. Menés contre le cours du jeu, les Eléphants trouvent les ressources nécessaires pour refaire leur retard dans les ultimes secondes avant la pause. Kalou Salomon s’infiltre dans la défense suédoise et son centre en plein axe trouve le défenseur suédois, Wahlqvist dont le dégagement atteint Serge N’guessan qui établit la parité au score. En seconde mi-temps, le coach des Eléphants réaménage son équipe en opérant plusieurs changements avec l’entrée de Wilfried Zaha qui honorait sa toute première sélection. Le néo Eléphant ne met pas du temps pour prendre ses marques. Car 4 minutes seulement après son entrée, l’attaquant de Crystal Palace offre le second but des Eléphants. Son centre est repris par une tête croisée de Sio Giovani qui prend à défaut le portier suédois. Les champions d’Afrique ont conservé leur avantage jusqu’à la fin du match avec un jeu plaisant et de belles combinaisons. En attendant le second test contre l’Ouganda mercredi, les poulains de Michel Dussuyer entretiennent bien leur moral et donnent des signes qu’ils entendent défendre crânement leur titre au Gabon.
8 janvier

Le ministre Alain-Richard Donwahi n`est pas pris en otage, Il s`accorde sur les dernières dispositions pratiques (Communiqué)

Une rumeur persistante affirme que le Ministre Alain-Richard Donwahi "serait retenu par des soldats" à Bouaké. Nous nous inscrivons en faux avec cette affirmation: Le Ministre n’est en aucun cas menacé par ses soldats mais continue de mener les pourparlers. Nous vous demandons de bien vouloir garder votre calme face aux nombreuses informations qui vous parviennent. Cabinet du ministre Alain-Richard Donwahi
8 janvier

Présidence de l’Assemblée nationale : Guillaume Soro sollicite le vote du FPI

Le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro a eu une rencontre ce dimanche 08 janvier 2017 avec le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan, au siège dudit parti, afin de solliciter le vote du FPI dans la course à la présidence de l’Assemblée nationale. « J’ai décidé de me porter candidat à la présidence de l’Assemblée nationale. Je suis venu solliciter le vote de mon collègue député et du FPI », a affirmé Guillaume Soro. Le députe de Ferké a estimé qu’après avoir eu les accords des présidents Ouattara et Bedié « favorables à ce (qu’il) rempile » à la présidence de la nouvelle Assemblée nationale, il était important qu’il obtienne aussi celui du FPI. Le président du FPI, Pascal Affi n’Guessan a indiqué que cette démarche du député de Ferké est « originale et rentre dans la construction et l’évolution de la nation ». Il a qualifié cette visite de Guillaume Soro « d’acte républicain », précisant que « c’est un honneur » de recevoir le président de la dernière législature. C’est ce lundi 9 janvier 2017 que la première législature de la troisième république ouvre sa première session. A l’issue des législatives du 18 décembre 2016, le Front populaire ivoirien s’en est sorti avec 3 sièges dont celui remporté par son président pascal Affi n’Guessan.
7 janvier

Ouattara prend part à l`investiture du président ghanéen

Le Président de la République, Alassane Ouattara, a pris part le samedi 07 Janvier 2017, à Accra, en qualité d’Invité d’honneur, à la cérémonie d’investiture du nouveau Président du Ghana, SEM Nana Addo Dankwa Akufo–Addo et de son Vice–Président, Alhaji Dr Mahamudu Bawumia. Le Chef de l’Etat qui est arrivé dans la capitale ghanéenne dans la matinée a été accueilli par le Ministre Hackman Owusu Agyman. Situant le sens de ce déplacement, le Président Alassane Ouattara a d’abord indiqué qu’il était à Accra à l’invitation du Président Nana Akufo–Addo, en qualité d’Invité d’honneur à sa cérémonie d’investiture ; ce qui lui vaudra de prononcer un discours au cours de l’évènement. Il a ensuite dit sa joie d’être au Ghana, un pays ‘’ami et frère’’ qui entretient des relations ‘’très fortes’’ avec la Côte d’Ivoire. Le Président de la République a également ajouté avoir effectué le déplacement d’Accra pour saluer la manière dont la dernière élection présidentielle s’est déroulée dans ce pays frère ; c’est-à-dire de façon ‘’démocratique, transparente’’, avec notamment, selon lui, l’élégance politique du Président sortant, SEM John Dramani Mahama, qui a reconnu sa défaite en appelant son challenger vainqueur, Nana Akufo–Addo. Il a donc saisi cette occasion pour féliciter le peuple ghanéen pour cette ‘’démonstration de maturité politique’’ et souhaiter ses vœux les meilleurs au Président élu et à son Vice- Président. Pour terminer, le Chef de l’Etat a souligné que la Côte d’Ivoire continuera et intensifiera sa coopération avec le Ghana comme elle l’a fait avec le Président sortant, SEM John Dramani Mahama, avec qui la collaboration a été ‘’excellente’’. Le Président de la République s’est ensuite rendu à ‘’Independance Square Kwame N’krumah’’, lieu de l’évènement du jour, où, aux côtés de plusieurs autres Chefs d’Etat africains, il a pris part à la cérémonie d’investiture proprement dite. Laquelle cérémonie a été marquée par quelques temps forts, notamment la prestation de serment du Président et du Vice- Président élus ; le discours d’investiture de Nana AKUFO- ADDO ; l’intervention de la Présidente du Libéria, SEM Ellen Johnson SIRLEAF, en sa qualité de Présidente en exercice de la CEDEAO, et l’allocution de l’Invité d’honneur, SEM Alassane Ouattara.
7 janvier

Ouattara ​accepte les revendications des mutins et leur demande de rentrer dans les casernes

Le chef de l’Etat Alassane Ouattara a cédé aux révendications des mutins relatives au paiement des primes et à l’amélioration de leurs conditions de vie. "Je confirme mon accord pour la prise en compte des révendications relatives aux primes et à l’amélioration des conditions de vie et de travail", a affirmé Ouattara ce samedi à Abidjan. Il a toutefois déploré "cette manière de revendiquer" qu’il trouve "inappropriée" et qui "ternit l’image du pays". Le Chef de l’Etat à demandé aux mutins de "regagner leurs casernes pour permettre l’exécution de ces décisions dans le calme". Pour rappel c’est vendredi que des militaires revendiquant des primes et l’amélioration de leurs conditions de vie ont tiré à l’arme de guerre dans la ville de Bouaké avant d’être rejoints par leurs frères d’armes dans plusieurs autres localités du pays dont Abidjan.
7 janvier

Décès à Abidjan de la célèbre actrice et comédienne ivoirienne Marie Louise Asseu

La célèbre actrice et comédienne ivoirienne Marie Louise Asseu est décédée dans la nuit de mercredi à jeudi dans une clinique du Plateau, le quartier administratif et des affaires de la capitale économique ivoirienne, selon une source proche de sa famille. Selon cette source, Marie Louise Asseu, victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) est « décédée mercredi nuit, aux environs de 21h00 (heure locale et Gmt)» dans une clinique du Plateau, où elle avait été conduite la semaine dernière. Marie-Louise Asseu a appartenu au ’’Théâtre national’’ de Côte d’Ivoire puis à la troupe ’’Le Soleil de Cocody’’. Elle est une des "protagonistes" des émissions satiriques de télévision «Faut pas fâcher » depuis 1995 et «Ma famille» de 2003 à 2007. Elle a été aussi l’animatrice de l’émission «Mon expérience» sur la Radio télévision ivoirienne (RTI, service public). En 2007, elle a réalisé le film, «un homme pour deux sœurs ». Il s’agit de l’histoire d’une femme qui prend soin de sa famille (mère, frères et sœurs) mais ayant commis l’erreur d’envoyer sa sœur habiter chez elle, son mari en tombera amoureux et ira jusqu’à chasser l’épouse. Le film est sorti en avant-première le 14 février 2008 au Cinéma Ivoire. ’’Un homme pour deux sœurs’’ est sa première œuvre cinématographique. Marie Louise Asseu, qui a été actrice dans le film ’’Sah Sandra’’ en 2010, avait réalisé auparavant en 2008, le film « l’Histoire des copines ».
6 janvier

Mouvement d’humeur de soldats : le ministre en charge de la Défense Alain-richard Donwahi à Bouaké samedi

Le ministre de la Défense Alain-richard Donwahi se rendra à Bouaké samedi en vue d’échanger avec les soldats insurgés. « Nous avons décidé de parler à nos hommes, comprendre leurs revendications et nous entendre sur la suite », a annoncé le ministre de la Défense sur le plateau du journal télévisé de 20h de la chaine nationale de Côte d’Ivoire. Notant que le gouvernement « étudie » les revendications des mutins et s’engage à faire face à celles qui sont fondées ». « Nous comprenons ce qu’il s’est passé. Nous avons entendu ce qu’il s’est passé. Nous allons les rencontrer dès demain à Bouaké (...) et discuter avec eux », a-t-il poursuivi. Il a indiqué également que les mutineries ont touché 5 villes : Bouaké, Korohgo, Odiené, Daloa et Daoukro. Par ailleurs, le ministre a tenu à rassurer les populations ivoiriennes quant à l’issue des évènements de ce vendredi. « La situation est calme pour le moment », a tranquillisé le ministre qui a ajouté que les corridors fermés ce matin par les mutins « ont été pour la plupart ouverts ». Il n’y a aucune perte en vie humaine ni de dégâts matériels notables, a assuré Alain-richard Donwahi.
6 janvier

Mouvement d’humeur de soldats à Bouaké, Korhogo et Daloa

Après Bouaké, le mouvement d’humeur des soldats s’étend aux villes de Korhogo et Daloa. Les soldats sont visibles dans les rues effectuant des tirs sporadiques à l’arme de guerre. Les différents corridors d’entrée et de sortie des villes sont fermés, tenus par des militaires mutins. Dans ces viles les commerces et les administrations sont fermés. Les populations ont été sommées de rester chez elles. Selon des médias, des poudrières auraient été cassées et des armes emportées par des mutins. Les raisons officielles de ce mouvement d’humeur demeurent pour l’heure inconnues. Selon certaines sources, ce mouvement serait lié à des primes impayées. Les mutins reprocheraient à leur hiérarchie de ne pas tenir ses engagements concernant le paiement de leurs primes. Bouaké fief de l’ex-rébellion des Forces Nouvelles est souvent secouée par des mouvements de civils ou militaires perturbant la quiétude des populations. L’on a encore en mémoire, les violences qu’a connues la ville suite à l’augmentation des factures d’électricité au mois de juin 2016.
5 janvier

Plusieurs villes de garnison sont bloquées par des forces armées

Plusieurs villes de garnison sont bloquées par des forces armées. A Bouaké, Korogho, Daloa et Daoukro, des militaires réclament des hausses de salaire et un meilleur traitement de la part du gouvernement. Deux jours plus tard, le président Alassane Ouattara promet de satisfaire les revendications des militaires, surtout d’ordre matériel.
4 janvier

Le musée des civilisations lance « La Collection fantôme »

Le musée des civilisations lance un projet pour la «protection et la conservation» des œuvres culturelles intitulé « La Collection fantôme », suite au pillage du musée lors de la crise postélectorale (2010-2011).
1 janvier

Le Conseil constitutionnel annule les élections législatives à Divo et à Kouibly

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Les élections législatives ivoiriennes du 18 décembre dernier ont été annulées dans les circonscriptions électorales de Divo Commune (Sud-Ouest) et de Kouibly (extrême Ouest), a annoncé, dimanche, le Président de la Commission électorale indépendante (CEI) Youssouf Bakayoko citant les décisions rendues par le Conseil constitutionnel. Au lendemain de la proclamation des résultats du scrutin législatif du 18 décembre 2016, par la CEI, faite le mardi 20 décembre dernier, et conformément aux dispositions réglementaires en vigueur, le Conseil Constitutionnel a été saisi, au titre du contentieux électoral, de requêtes en annulation des résultats de certaines circonscriptions électorales. L’examen de ces requêtes ont porté sur 57 circonscriptions au total. Selon M. Bakayoko les décisions rendues par le Conseil constitutionnel sont notamment ‘’l’annulation des résultats de la Circonscription électorale n° 092 : Kouibly, Nidrou, ouyably-Gnondrou et totodrou, Communes et Sous-Préfectures, dans la Région du Guémon, et de la Circonscription électorale n° 126 : Divo, Commune, dans la Région du Lôh –Djiboua ‘’. Ainsi, a-t-il ajouté, ‘’l’élection de M. Youté Wonsebéo Innocent, dans la Circonscription électorale n°092, et celle de M. Famoussa Coulibaly dans la Circonscription électorale n° 126 ont été invalidées par le Conseil Constitutionnel’’ qui a rejeté les 55 autres requêtes. ‘’De nouvelles élections seront donc organisées dans ces deux Circonscriptions électorales qui comptent un siège, chacune, pour pourvoir les sièges de ces Circonscriptions’’ a poursuivi Youssouf Bakayoko, précisant que la CEI ‘’proposera prochainement au gouvernement une date pour la tenue de ces élections partielles’’. En attendant la tenue de ces élections partielles, et en tenant compte des résultats du scrutin partiel du jeudi 29 décembre dans la Circonscription électorale n° 034 : Bedy- Goazon, Kaadé et Nizaho, Communes et Sous-Préfectures, Guiglo, Sous-Préfecture, la composition de la nouvelle Assemblée nationale se compose de 253 sièges pourvus sur 255. Ces sièges pourvus sont répartis dans 203 Circonscriptions sur 205.

2016

Du 19 au 20 décembre 2016

Législatives 2016 : forte majorité pour la coalition au pouvoir avec 167 sièges, percée des indépendants qui obtiennent 75 sièges

Les législatives du dimanche 18 décembre 2016 ont donné leur verdict. Le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), coalition au pouvoir s’adjuge 167 sièges soit 67.75% des sièges. Ce qui confère à ce groupement politique une forte majorité conformément au souhait du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Si cette razzia du RHDP était plus ou moins prévisible, la surprise vient des indépendants qui totalisent 75 sièges soit 29, 53% des sièges à l’Assemblée nationale. Une moisson plus qu’honorable. Bon nombre de ces indépendants sont des transfuges du RHDP, qui n’ont pas été retenus par le groupement politique pour défendre ses couleurs. Ce fut le cas à Cocody ou la députée sortante Yasmina Ouegnin non retenue par son groupement politique le RHDP, a battu la candidate choisie, la ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine. Pareil à Daoukro le fief du président du RHDP, Henri Konan Bédié qui a vu son candidat l’inspecteur général d’Etat Niamien N’Goran laminé par Olivier Akoto, candidat indépendant transfuge du RHDP. Dans plusieurs autres circonscriptions le RHDP a enregistré le même sort. Derrière les Indépendants, vient l’Union pour la Démocratie et la Paix de Côte d’Ivoire (UDPCI) du Dr. Abdallah Mabri Toikeusse, ex-ministre des Affaires étrangères limogé du Gouvernement le 25 novembre dernier avec son collègue de l’Habitat et du Logement social, par ailleurs président de l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI), Gnamien Konan. Tous deux ont été élus dans leur circonscription respective. L’UDPCI remporte 6 sièges à l’issue des législatives de dimanche soit 2,36% des sièges à l’Hémicycle. Le principal parti d’Opposition le Front populaire ivoirien (FPI) dirigé par Pascal Affi N’Guessan s’en sort avec 3 sièges soit 1,18%. Quand l’UPCI de Gnamien Konan obtient 3 sièges soit également 1,18% des sièges de l’Assemblée nationale. Ce sont au total 244 sièges qui ont été pourvus sur un total de 255. L’élection devant être reprise dans la localité de Guiglo où le candidat indépendant et celui du RHDP ont obtenu une égalité parfaite. La CEI dispose de 15 jours à compter de la proclamation des résultats pour proposer une date au gouvernement pour la reprise du scrutin, a indiqué Youssouf Bakayoko le président de l’Institution. Sur les 254 élus on enregistre 225 hommes et 29 femmes. Le taux de participation est estimé à 34,10% selon Youssouf Bakayoko.
18 decembre

Législatives: les Ivoiriens appelés aux urnes, le président veut une "majorité forte"

Les Ivoiriens sont appelés aux urnes dimanche pour renouveler leur Assemblée nationale, un scrutin où la coalition présidentielle vise la majorité absolue même si elle fait face à de nombreuses candidatures dissidentes et à plusieurs opposants. Quelque 6,2 millions d’inscrits sont attendus dans 19.800 bureaux de votes, qui devraient ouvrir à 08h00 GMT pour fermer à 18h00 GMT, en vue d’élire 255 députés. Ce scrutin est le premier de la IIIe République après l’adoption d’une nouvelle Constitution en octobre dernier. Les résultats définitifs ne sont pas attendus avant mercredi, mais des résultats provisoires pourraient tomber "dès dimanche soir", selon un membre de la Commission électorale indépendante (CEI).
18 decembre

Le RHDP obtient la majorité absolue lors des législatives

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie en Côte d’Ivoire (RHDP), la coalition soutenant le président Alassane Ouattara, obtient la majorité absolue lors des législatives mais le taux de participation au scrutin était de 34,1 % seulement.
13 decembre

Inclusion financière : la BACI lance le premier service de transfert d’argent via Guichet automatique dans la zone UEMOA

Rapide, accessible à tous, disponible 24h sur 24 et 7 jours sur 7, sans carte bancaire, au coût fixe de 1000 F CFA. C’est le premier service de transfert d’argent via un Guichet automatique de banque (GAB) dans la zone UMOA. Il se fait uniquement à la Banque Atlantique. Le groupe Atlantic Business international (ABI) a procédé, ce mardi 13 décembre 2016 à Abidjan, à travers son réseau bancaire Banque Atlantique, au lancement d’une offre inédite de transfert d’argent via le GAB disponible dans tous les pays de la zone UEMOA. Cette nouvelle offre, selon le groupe, fait partie d’une proposition complète de services à valeur ajoutée consacrant l’évolution de sa plateforme monétique afin d’anticiper les besoins des centaines de milliers de porteurs de carte Banque Atlantique en leur offrant une expérience client unique au niveau du GAB. «C’est un service sur mesure qui vient répondre à un besoin important : celui de faire des transferts d’argent en zone UEMOA et en Afrique subsaharienne », a indiqué Souleymane Diarrassouba, Dg de ABI. Donnant les avantages de ce premier service de transfert d’argent via Guichet automatique, il a souligné que « comme nous l’avons été par le passé à travers la carte internationale prépayée, en tant que précurseur il y a une dizaine d’année, aujourd’hui nous sommes précurseur de ce nouveau service que nous offrons à un prix très concurrentiel à l’ensemble de nos clients qui, désormais, ont la possibilité de faire des transferts domestiques, d’une ville à une autre à autre dans le même pays à des non bancarisés ; des transferts sous-régionaux c’est-à-dire d’un pays à un autre, à des personnes qui ne disposent pas de cartes bancaires.» « C’est une première, c’est une innovation en Côte d’Ivoire, dans la zone UEMOA et en Afrique Afrique subsaharienne », s’est-il réjoui. Ajoutant que c’est une marque Banque Atlantique qui vient favoriser l’inclusion financière au niveau de la région et permettre à toutes les couches de la population d’avoir accès au service financier.
10 decembre

Législatives 2016: début de campagne sur toute l`étendue de la Côte d`Ivoire

La campagne pour les élections législatives 2016 a démarré dans un climat apaisé samedi sur toute l`étendue de la Côte d`Ivoire.
10 decembre

Super Ebony 2016: Paule Bénédicte Bolou Tagro (Radio Yopougon) sacrée meilleure journaliste

Le Super Ebony 2016 organisé par l`Union nationale des journalistes de Côte d`Ivoire (UNJCI) a été emporté par une dame. Paule Bénédicte Tagro de Radio Yopougon, a raflé 4 prix dont deux prix sectoriels, le prix Ebony radio et le Super prix Ebony 2016 du meilleur journaliste. Notons que c`est la 18e Nuit des Ebony couplée avec les festivités des 25 ans de l`UNJCI.
9 decembre

Abobo : lancement de travaux de voiries et d’assainissement du district d’Abidjan, d’une valeur de 70 milliards F CFA par le président Ouattara

Le président de la République Alassane Ouattara a procédé, ce vendredi 9 décembre 2016 à Abobo, au lancement des travaux de réhabilitation et de développement des voiries des communes de la ville d’Abidjan. D’une valeur de 70 milliards F CFA, ce programme qui vise en premier la commune d’Abobo va s’étendre à Koumassi et Yopougon sur une période de 3 ans. Ils consisteront notamment au dégagement des emprises à réaliser ainsi que les terrassements nécessaires, la construction d’ouvrages de drainage et d’assainissement, la mise en œuvre de couches de chaussée et de revêtement, la mise en place d’une signalisation horizontale et verticale.
3 decembre

Le Chef de l’Etat a procédé à l’inauguration de l’axe routier Pont Comoé - Agnibilékrou

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a procédé, ce samedi 03 décembre 2016, à Agnibilékrou, à l’inauguration de l’axe routier Pont Comoé - Agnibilékrou. Dans son intervention, le Chef de l’Etat s’est réjoui d’être à Agnibilékrou, avec les populations de l’Indénie-Djuablin, mais aussi celles du Gontougou et du Bounkani, pour leur offrir la route Pont Comoé - Agnibilékrou, tant souhaitée par ces populations. Il a ensuite rappelé son engagement à mettre toute son énergie à reconstruire la Côte d’Ivoire et à conduire notre pays vers l’émergence par la restauration, en priorité, de nos infrastructures, des routes et des ponts, en ville comme dans les campagnes, pour renforcer les échanges et améliorer le quotidien des populations. La dégradation de notre réseau routier, moteur de développement de notre économie, par les crises successives que notre pays a connues, justifiait, selon lui, cette action. Dans ce réseau dégradé, a ajouté le Président de la République, l’axe Pont Comoé - Abengourou - Agnibilékrou figurait parmi les plus touchés, constituant ainsi un frein majeur au développement économique et social de toute la région de l’Indénié-Djuablin, du Gontougo et du Bounkani. Aussi, a-t-il fait de la réhabilitation de cet axe une priorité. Les objectifs visés n’auraient pas été atteints, selon lui, si l’axe Adzopé - Pont Comoé, qui se trouve en amont de cette route nationale et dont l’inauguration est prévue pour le mois de décembre, n’avait pas, lui aussi, été réhabilité. En plus du désenclavement des régions traversées par l’axe Pont Comoé - Abengourou - Agnibilékrou, le Chef de l’Etat a indiqué que son ambition est de faire de cette route un véritable corridor économique sous régional, par la réalisation du dernier tronçon non bitumé entre Abidjan et Ouagadougou. Le lancement des travaux de renforcement de la route Bouna - Doropo - Frontière du Burkina Faso, qui devraient s’achever l’année prochaine, s’inscrit, selon lui, dans cette optique. Le Président de la République a ajouté que le désenclavement de toutes les localités de notre pays, la réhabilitation et la modernisation des infrastructures routières, la réhabilitation des routes de desserte agricole, ont fait l’objet d’importants investissements au cours de ces cinq dernières années.
3 decembre

Le ministère de la Salubrité urbaine et de l'assainissement lance l'opération Grand Ménage

Le ministère de la Salubrité urbaine et de l'assainissement lance l'opération Grand Ménage à Abidjan, pour encourager chacun à rendre les villes et villages du pays plus propres, un enjeu majeur de santé publique.
25 novembre

Gouvernement: Mabri Toikeusse et Gnamien Konan limogés

L’annonce a été faite par Amadou Gon Coulibaly, Secrétaire général du gouvernement, ce vendredi 25 novembre 2016, au palais présidentiel au Plateau. Le Président de la République Alassane Ouattara par la signature de deux décrets ce vendredi, « modifiant la composition du gouvernement », a limogé deux ministres. « Il est mis fin aux fonctions de Monsieur Abdallah Albert Toikeusse Mabri, en qualité de Ministre des Affaires étrangères et Monsieur Konan Gnamien, en qualité de Ministre de l’Habitat et du logement social », a annoncé M. Gon Coulibaly sans aucune clarification sur les causes de ce limogeage. « Monsieur Marcel Amon-Tanoh, Ministre, Directeur de cabinet du Président de la République est chargé d’assurer l’intérim du ministre des Affaires Étrangères », a-t-il ajouté. Et « Monsieur Mamadou Sanogo, Ministre de la Construction et de l’urbanisme, est chargé d’assurer l’intérim du Ministre de l’Habitat et du logement social », a informé le Secrétaire général du gouvernement sans aucune explication, dans un bref communiqué.
25 novembre

Législative 2016 : voici la liste des candidats retenus

La Commission électorale indépendante (CEI) de Côte d’Ivoire a rendu public , depuis ce vendredi, la liste des candidats retenus pour les législatives du 18 décembre prochain (Voir document joint). Plus de 1.100 dossiers réceptionnés et la liste des candidats retenus fait état entre autres de candidatures indépendantes, des membres du RHDP et de l’opposition FPI. A l’issue de cette étape suivra la campagne électorale, du 10 au 16 décembre, et le vote, où plus de 6,4 millions d’électeurs seront à nouveau appelés dans les urnes, après le référendum du 30 octobre, cette fois, pour élire 250 députés pour un mandat de quatre ans. http://news.abidjan.net/documents/docs/Liste-des-Candidatures-Retenues-Unique.pdf
16 novembre

Côte d’Ivoire: 4 morts, dont 2 gendarmes, tués lors d’affrontements dans le Nord-Est

Abidjan - Quatre personnes, dont deux gendarmes, ont été tuées mercredi lors d’affrontements entre populations et forces de l’ordre dans le village de Neamoue, à 70 km de Bouna (nord-est de la Côte d’Ivoire), qui avait été secoué en mars par des troubles ayant fait 19 morts, a-t-on appris de source hospitalière. Selon la radio nationale ivoirienne, deux civils ont d’abord été tués lors d’un contrôle de gendarmes qui a dégénéré en altercation avec des coups de feu. Des villageois mécontents ont ensuite attaqué les gendarmes, selon la même source. En mars, des affrontements entre éleveurs peuls et agriculteurs avaient fait 19 morts à Bouna, selon le bilan des autorités. Quelque 900 hommes des forces de défense et de sécurité avaient été déployés dans la ville pour rétablir et maintenir l’ordre. En octobre, tous les policiers de la ville de Katiola (centre-nord) avaient été mutés après une bavure policière qui avait dégénéré en émeutes.
8 novembre

Le président Ouattara promulgue la nouvelle Constitution

C’est officiel. La 3ème République de Côte d’Ivoire vient d’être proclamée. Le Chef de l’Etat Alassane Ouattara a apposé sa signature sur la nouvelle Constitution adoptée par référendum le 30 octobre dernier. La cérémonie de promulgation s’est déroulée, ce mardi 8 novembre 2016, au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau. Il a de façon solennelle dans son discours de promulgation, exprimé sa vision d’une nouvelle Côte d’Ivoire à travers ce texte et « s’engage à poursuivre avec plus d’énergie l’œuvre de transformation de notre pays ». Il a indiqué également que « c’est un contrat social pour de nombreuses générations». Poursuivant, le Président Ouattara a souligné que «les promesses de la 3ème République sont des promesses de paix, de stabilité, d’égalité et de modernité».
7 novembre

Côte d’Ivoire : début de la réception des candidatures pour les législatives du 18 décembre

Les dossiers de candidatures pour les élections législatives ivoiriennes du 18 décembre prochain seront reçus à compter de lundi par la Commission électorale indépendante (CEI). "Le Président de la Commission électorale indépendante porte à la connaissance de la communauté nationale que les candidatures à l`élection des députés à l`Assemblée nationale du 18 décembre 2016 seront reçues dans la période du lundi 07 au jeudi 17 novembre inclus", rapporte un communiqué de l`institution électorale présidée par Youssouf Bakayoko. Le Conseil des ministres de jeudi dernier a fixé l’organisation des prochaines élections législatives ivoiriennes au 18 décembre prochain.
6 novembre

Arrivée à Abidjan du Président Centrafricain Faustin Archange Touadéra

Le Président de la Centrafrique Faustin Archange Touadéra est arrivé, dimanche, à Abidjan pour une séance de travail au siège de la Banque africaine de développement (BAD), a appris APA de source proche de la Banque panafricaine. Selon cette source, M. Touadéra qui est arrivé dans la capitale économique ivoirienne en début d’après-midi, aura lundi une séance de travail avec les dirigeants de la BAD dans le cadre de la recherche de financement des programmes de sortie de crise en République Centrafricaine. En marge de cette visite en terre ivoirienne, Faustin Archange Touadéra sera également reçu, lundi, en fin de matinée par son homologue ivoirien Alassane Ouattara.
4 novembre

Le Conseil Constitutionnel valide l’adoption de la nouvelle Constitution

Le conseil Constitutionnel a validé vendredi les résultats du référendum du 30 octobre dernier relatif à la nouvelle Constitution, tels que proclamés par la Commission Electorale Indépendante (CEI). « Le collège électoral a répondu OUI au projet de Constitution proposé par le Chef de l’Etat (…) le scrutin du 30 octobre est régulier. Le projet de constitution est adopté par 93,425 des voix… », a déclaré le président du Conseil Constitutionnel, Mamadou Koné. Si le Conseil Constitutionnel a jugé régulières et recevables dans le fond les requêtes du Front Populaire Ivoirien (FPI), il les a jugées non fondées dans la forme. Et les a rejetées. Quant à celles formulées par la coalition Lider, CAP-UDD, RPC, UDL et ADCI, le Conseil Constitutionnel les a jugées « pas fondées » et les a rejetées.
1 novembre

La nouvelle Constitution ivoirienne adoptée à 93,42% avec un taux de participation de 42,42%

C’était prévisible. Le "oui" l’a emporté. La nouvelle Constitution de Côte d’Ivoire a été adoptée à 93,42% du suffrage exprimé à l’issue du scrutin référendaire du dimanche 30 octobre 2016. Youssouf Bakayoko, Président de la Commission électorale indépendante (CEI) a donné les résultats provisoires ce mardi dans la soirée, au siège de l’institution à Abidjan II-Plateaux. Sur 2 678 601 électeurs, 2 480 287 ont opté pour le ‘’oui’’ soit 93,42 %, 174 714 soit 6,58% ont dit ‘’non’’ à ce nouveau texte. Il y a eu 15 234 bulletins nuls et 8366 votes blancs. Le taux de participation est de 42,42% avec une énorme disparité entre le Sud, et Nord du pays traditionnellement acquis au Président de la République ivoirienne Alassane Ouattara, porteur du projet. L’enjeu principal de ce référendum était sans nul doute le taux de participation du corps électoral constitué d’environ 6,3 millions de votants, après l’appel au boycott du scrutin par l’opposition ivoirienne. « Le scrutin s’est déroulé dans un climat globalement apaisé sur toute l’étendue du territoire national», a indiqué Youssouf Bakayoko. Notons que le vote référendaire a été emmaillé de violence dans certaines localités et communes du pays.
30 octobre

Côte d’Ivoire: jour J pour le référendum sur la nouvelle Constitution

our J pour le référendum sur la nouvelle Constitution en Côte d’Ivoire. Ce dimanche matin 30 octobre à partir de 8h TU les électeurs sont appelés à se prononcer pour ou contre ce texte élaboré à la demande du président Alassane Ouattara. Une Constitution qui instaurerait la création d’un Sénat et d’un poste de vice-président. La majorité espère un plébiscite et l’opposition appelle au boycott du scrutin.
Du 30 au 31 octobre 2016

Manuel Valls en visite en Côte d’Ivoire

Arrivé dimanche à Abidjan, en provenance du Ghana, le Premier ministre français Manuel Valls a salué "l’exemplarité" de la Côte d’Ivoire pour la Sous région ouest-africaine, lundi à l’issue d’une rencontre avec le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara. Manuel valls, dont certains médias qualifient la visite en Côte d’Ivoire de reconquête du marché ivoirien par la France qui en quelques années est passée du 1er au 4è rang au niveau des partenaires économiques du pays, a expliqué que sa visite s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération déjà excellente entre les deux pays. Le chef du Gouvernement français a relevé le travail accompli par le président ivoirien pour le retour de la paix dans le pays, l’accélération du processus de réconciliation ainsi que le développement en cours dans le pays. "Je suis extrêmement honoré que vous me receviez, vous qui avez fait tant pour la Côte d’Ivoire, pour sa paix, la réconciliation et son développement", a lancé au président Ouattara, Manuel Valls. Il a relevé la coopération entre les deux pays en matière de sécurité avec en ligne de mire la lutte contre le terrorisme, dont les deux pays ont été victimes et continuent d’être une cible. La France poursuivra son engagement auprès des forces de sécurité ivoiriennes et ouest-africaine, a réaffirmé le Chef du Gouvernement français. Manuel Valls a conclu ses propos en proclamant sa "confiance dans l’Afrique et spécialement dans la Côte d’Ivoire". Plus tôt dans la journée, Le Premier ministre de France a visité l’usine du groupe français CÉMOI, spécialisé dans la fabrication du chocolat. Avant d’inaugurer en compagnie de son homologue ivoirien, Daniel Kablan Duncan, l’usine de production d’eau potable d’Adonkoi dans la commune d’Ayaman
28 octobre

Marche du Front du refus de la nouvelle Constitution\

Les manifestants anti-nouvelle Constitution ont été dispersés par la police à coups de gaz lacrymogène, ce vendredi, dans les environs du stade Félix Houphouët-Boigny et au niveau de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), au Plateau, côté Boulevard lagunaire). Il leur est reproché d’être sortis du parcours autorisé. C’est tôt ce matin que les Partis politiques, Organisations de la Société civile et Leaders d’opinion membres du Front du Refus et de la Coalition du Non à la nouvelle Constitution ont débuté leur «marche pacifique» avec pour point de chute le stade Félix Houphouët-Boigny à partir de deux lieux de ralliement : le grand Carrefour SOLIBRA à Treichville pour les quartiers d’Abidjan Sud et la Place Monument aux Morts d’Adjamé, pour ceux d’Abidjan Nord. On pouvait apercevoir en première ligne Danièle Boni-Claverie, présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD), par ailleurs porte-parole du Front du refus de la nouvelle Constitution, Aboudramane Sangaré du Front populaire ivoirien (FPI), Marie-Odette Lorougnon (FPI), Daniel Ahizi (PIT), le député Gnangbo Kacou, Anaky Kobena (fondateur du MFA), Henriette Lagou (RPC-PAIX)…pour ne citer que ceux-là. Cette marche selon ses initiateurs, a pour objectif de faire pression sur le gouvernement pour le retrait du projet de nouvelle Constitution qui sera soumis par référendum aux Ivoiriens le dimanche 30 octobre. Arguant que ce texte est ’’mauvais’’ et ’’confligène’’.
22 octobre

Lancement de la Campagne référendaire

Alassane Ouattara et Henri Konan Bedié ont animé, ce samedi dans le cadre du lancement de la campagne référendaire, un meeting au stade Félix Houphouet Boigny, en présence de milliers de partisans. Les deux « initiateurs » de ce projet de Constitution ont expliqué aux militants pourquoi ceux-ci devaient voter massivement « OUI » le 30 octobre prochain. Le président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Henri Konan Bédié a estimé que ce projet de constitution « marque un moment important » dans la vie de la Côte d’Ivoire. Poursuivant son discours, Henri Konan Bédié a indiqué que la nouvelle constitution soumise à référendum est un gage de paix et de stabilité. Mais redonne surtout à l’Ivoirien sa dignité. « Je vous invite donc, quel que soit le bord politique auquel vous appartenez, à approuver cette constitution qui, contrairement à ce que certains peuvent penser est destinée à assurer le bien être de tous », a conclu le président du PDCI. Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara est revenu sur les motivations à la base de cette constitution qui à l’en croire, est « une assurance-vie pour la paix pour des décennies et des décennies ». L’instigateur de ce projet de constitution a expliqué qu’il tire sa source des accords de Marcoussis signés en janvier 2003, au lendemain de l’éclatement de la crise militaro-politique de septembre 2002, par l’ensemble des acteurs politiques ivoiriens. Alassane Ouattara pour qui cette « bonne constitution » fera de la Côte d’Ivoire un Etat « moderne » a appelé à la voter à « au moins 96% ». C’est dans un stade à moitié vide que les présidents Ouattara et Bédié ont promis aux Ivoiriens de passer le témoin à une autre génération d’hommes politiques dès 2020.
12 octobre

Révision de la Liste Electorale de 2015 : La CEI remet la liste définitive de 6 318 311 électeurs aux partis

La commission électorale indépendante (CEI) a remis, ce mercredi 12 octobre 2016 à son siège d’Abidjan-II Plateaux, la Liste Electorale Définitive (LED) aux partis et groupements politiques. Elle a profité de l’occasion pour leur annoncer que la distribution des cartes d’électeur aura lieu entre le 15 et le 27 octobre 2016. Dès l’entame de la rencontre, le Président de la CEI Youssouf Bakayoko a remercié ses interlocuteurs pour leur implication positive à toutes les étapes de cette révision de la Liste Electorale de 2015. Il a aussi rappelé à leur endroit qu’en Côte d’Ivoire le vote n’est pas obligatoire. Pour sa part, le Vice-président en charge de la liste électorale, Gervais Coulibaly, s’est réjoui que tout le processus se soit déroulé dans un bon esprit avant de donner les détails de la Liste Electorale Définitive. Celle-ci contient 6 318 311 électeurs répartis dans 20 024 Bureaux de Vote (BV) sur 10 500 Lieux de Vote (LV). La Liste Electorale Définitive est composée de 3 189 559 hommes soit 50,48% et de 3 128 752 femmes soit 49,52%. Le Vice-président a par ailleurs expliqué qu’à l’issue du processus, il a été constaté l’inscription sur la liste de 132 734 nouveaux électeurs. En ce qui concerne la distribution de la carte d’électeur, il a souligné qu’elle se déroulera du 15 octobre au 27 octobre 2016 dans le siège des Commissions Electorales Locales (CEL), dans les Mairies et les Sous-préfectures. Elle ne concerne pas l’ensemble des électeurs mais 952 972 électeurs. Il s’agit des nouveaux inscrits et de ceux qui ont procédé à l’occasion de la révision à des changements.
11 octobre

Les députés ivoiriens adoptent le projet de la nouvelle Constitution

Il consacrera la IIIème République. 239 députés ’’pour’’, 8 ’’contre’’ et 2 ’’abstentions’’, sur 249 votants. L’avant-projet de Constitution a été pris en compte par les députés en séance plénière conduite par le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, ce mardi 11 octobre 2016 au parlement, à Abidjan. Sur 250 députés siégeant, 239 étaient présents ; le quorum étant de 126, les députés pouvaient valablement siéger. Sans grande surprise le ‘’pour’’ l’a emporté avec 239 voix sur 249 votants (il y a eu le vote par procuration).
11 octobre

La Côte d’Ivoire lance officiellement sa campagne pour un siège non permanent à l’ONU

Les autorités ivoiriennes ont présenté, mardi soir, à Abidjan les atouts du pays qui aspire à décrocher un siège de membre non permanent au Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour la période 2018-2019, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Présidée par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara dans les locaux du ministère des affaires étrangères, cette cérémonie de lancement a réuni des diplomates, des personnalités politiques, des artistes, des sportifs et des anciens responsables d’institutions. A cette occasion, le président ivoirien a invité, « le Corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire à être des Ambassadeurs de la Côte d’Ivoire auprès de leurs différentes capitales respectives à l’effet d’obtenir leur soutien à la candidature ». « Notre volonté de siéger au Conseil de Sécurité reflète notre adhésion profonde à ces valeurs. Elle répond à notre souci de partager, avec la Communauté Internationale, notre expérience en matière de sortie de crise et de maintien de la paix », a poursuivi Alassane Ouattara. La Côte d’Ivoire qui part à la conquête de cette place, 25 après son dernier siège (1990-1991), qui a tourné les pages sombres de son histoire marquées par de nombreuses années de crises socio-politiques veut, selon M. Ouattara, partager son expérience à l’échelle mondiale.
9 octobre

Jean-Marc Guirandou meurt dans un accident

Patron de la maison de production ‘’Coast to Coast’’, Jean-Marc Guirandou est mort dans un accident de moto dans la nuit du samedi 08 au dimanche 09 octobre 2016. Selon les informations, c’est à Anami non loin de Modeste sur l’axe-Abidjan-Bassam que l’accident s’est produit. Guirandou a rendu l’âme sur le champ après avoir percuté violemment à moto les barres de fer installées en bordure de route dans le sens Abidjan-Bassam. Le défunt a été le producteur des artistes Billy Billy, Soum-Bill, ou encore Didier Awadi et a révélé feu Almighty. L’homme était le promoteur du Rap en Côte d’Ivoire. Agé d’une quarantaine d’années, Jean-Marc Guirandou était le seul garçon de sa famille. Il était le fils de l’ambassadeur Louis Guirandou N’diaye.
7 octobre

L’avant-projet de loi de la nouvelle Constitution ivoirienne adopté en commission à l’Assemblée nationale

L’avant-projet de loi de la nouvelle Constitution ivoirienne a été adopté par les députés membres de la commission des affaires générales et institutionnelles (CAGI) de l’Assemblée nationale, dans la nuit de vendredi à samedi, a appris l’AIP samedi auprès de cette institution. Les débats qui ont débuté dans matinée de vendredi autour du texte proposé par le gouvernement, se sont poursuivis jusque tard dans la nuit. L’avant-projet finalement a été adopté « à l’unanimité des membres de la CAGI », a indiqué une source proche du service communication de l’Assemblée nationale, joint au téléphone par l’AIP. « Il n`y a pas eu d`amendement majeurs dans le fond, mais les députés ont proposé la réécriture de certaines dispositions, notamment au niveau de la levée la limite d’âge maximale pour être candidat à l’élection présidentielle. Des députés voulaient comprendre pourquoi ce verrou a sauté », a également fait savoir la même source. Ce texte sera soumis en plénière mardi l’ensemble des 250 députés de l’assemblée nationale pour adoption, avant d’être transmise au gouvernement.
5 octobre

Face aux députés, Ouattara défend l`Avant projet de nouvelle Constitution

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara était face aux députés ce mercredi pour présenter les grandes lignes de l’Avant-projet de Constitution devant consacrer l’avènement de la 3ème République. « Cet Avant-projet est pour pérenniser la stabilité et la paix de notre nation », a défendu d’entrée le président ivoirien. Accompagné pour la circonstance de la Première dame, Dominique Ouattara et du président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a rappelé que la volonté de doter la Côte d’Ivoire d’une nouvelle constitution, d’une part répond à une promesse électorale datant de 2010 et d’autre part s’inscrit dans l’application des accords de Linas Marcoussis de 2003. « L’objectif de la nouvelle Constitution est de doter la Côte d’Ivoire d’un acte constitutionnel plus moderne respectant les droits et devoirs de tous les citoyens », a affirmé l’initiateur de cet Avant-projet de constitution. Alassane Ouattara a évoqué quelques points importants de cet Avant projet. Il s’agit notamment de la vice-présidence, qui selon Alassane Ouattara, a été introduite dans la nouvelle mouture de la constitution afin de résoudre définitivement la question de la vacance de pouvoir. S’agissant du Sénat, cette seconde chambre du Parlement, Alassane Ouattara a indiqué qu’il tire son importance dans sa mission qui consistera à appuyer les initiatives des collectivités locales. Selon Alassane Ouattara, l’Avant-projet de Constitution reprend intégralement les conditions d’éligibilité à la présidence de la République tel que recommandé par les accords de Linas Marcoussis datant de 2003. Le mandat du président de la République est de 5 ans renouvelable une fois, pareil pour le vice-président qui est également élu au suffrage universel. « Le temps est venu de décider ce que nous allons léguer à nos enfants », a lancé le président ivoirien pour justifier le caractère péren de l’Avant-projet de Constitution. Dans son adresse de bienvenue au chef de l’Etat, le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro a affirmé le "soutien" du Parlement ivoirien au Président Alassane ouattara "dans la conduite des réformes". Le parlement dispose de 3 jours pour les éventuels amendements avant son adoption et ensuite sa soumission à référendum. C’est le 24 septembre dernier que le Comité d’Experts a remis l’Avant-Projet de constitution « impersonnel, consensuel, modèle et moderne » au chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Cet Avant-projet comporte 184 articles repartis dans 16 Titres et 50 chapitres, soit 51 articles et 1 Titre de plus que la constitution de 2000.
5 octobre

Rencontre sur les exercices de simulation face aux pandémies à Washington : Adama Koné partage l’expérience ivoirienne dans la lutte contre Ebola

En marge des Assemblées annuelles du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque Mondiale qui s’ouvrent jeudi dans la capitale américaine Washington, le ministre auprès du Premier ministre en charge de l’Economie et des Finances, Adama Koné a participé en compagnie de ses pairs africains à une importante rencontre portant sur des exercices de simulation en cas de pandémies. Le ministre ivoirien a, au cours de cette importante rencontre, partagé l’expérience ivoirienne dans la lutte contre la maladie à virus Ebola. Il a notamment évoqué les mesures prises par le Gouvernement ivoirien, qui ont permis à la Côte d’Ivoire d’être épargnée de cette épidémie qui a touché la quasi-totalité de ses voisins. Les participants à cette rencontre ont pu s’imprégner du Plan national de lutte contre Ébola. la sensibilisation des populations sur le respect des mesures préventives, à savoir le lavage régulier des mains avec de l’eau et du savon, le nettoyage avec de l’eau de javel des espaces contaminés par les sécrétions des malades, la prudence en cas de manipulation de gibier ( éviter de toucher, de transporter et de consommer les animaux trouvés morts en forêt, éviter les contacts avec les sécrétions des animaux de brousse), éviter les accolades et les salutations par la main font partie des mesures qui ont été arrêtées par le Gouvernement. La mobilisation des ressources a permis la mise sur pied d’un centre d’appel 24h/24 et 7jours/7 pour dénoncer tout cas suspect. Des centres d’urgence ebola ont été mis sur pied pour parer à d’éventuels cas déclarés. Toutes ces mesures, dira le ministre Adama Koné ont eu pour conséquence d’éviter à la Côte d’Ivoire la maladie à virus Ébola. Il a encouragé l’ensemble des participants à planifier la mobilisation de ressources pour faire face aux pandémies éventuelles qui pourraient survenir. Ont pris part à cette réunion plusieurs pays africains dont la Guinée, le Sénégal, l’Ethiopie, le Ghana, le Mozambique, le Nigeria, la Sierra Leone et l’Ouganda. En marge de la réunion, le ministre Adama Koné est allé saluer l’administrateur du FMI, Ngueto Tiraina Yambay et a échangé avec le Prochain administrateur, Daouda Sembène
5 octobre

Assemblées annuelles FMI - Banque mondiale: Duncan conduit une délégation ivoirienne à Washington

A la tête d’une importante délégation ivoirienne,le Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget Daniel Kablan Duncan a quitté Abidjan ce mercredi 5 octobre pour la capitale américaine Washington dans le cadre des Assemblées annuelles du Fonds monétaire internationale (FMI) et de la Banque Mondiale prévu du 4 au 9 octobre 2016. Le Chef du Gouvernement et sa délégation participeront à plusieurs activités statutaires, notamment, le séminaire sur le capital humain de la Banque Mondiale, dont le thème est : « Investir dans la petite enfance pour la productivité et la croissance », ainsi que le grand événement sur les actions pour le climat en Afrique. Le Premier ministre aura également des rencontres de haut niveau avec plusieurs dirigeants des institutions de Bretton Woods. La délégation du Premier Ministre est composée des ministres Rémi Allah KOUADIO (Environnement et Développement durable) Jean Claude BROU (Industrie et Mines) Abdourahmane CISSE, (Auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat) et Adama KONE, (Auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances). Les réunions annuelles, qui constituent une plate-forme d’échanges et de rencontres de la communauté financière internationale, seront également une opportunité pour le Premier Ministre et les membres de la délégation officielle, de poursuivre les discussions avec les partenaires financiers et techniques de la Côte d’Ivoire. La problématique du financement pour une transformation structurelle de l’économie ivoirienne, sera l’objet principal de ces échanges. Selon une source proche du dossier, Le chef du Gouvernement et sa délégation profiteront de leur séjour américain pour poursuivre les négociations avec le FMI en vue de conclure la signature d’un programme pluriannuel.
4 octobre

En visite en Côte d’Ivoire, Rama Yade reçue par Guillaume Soro

Dans le cadre de sa mini tournée ouest-africaine, l’ex-Secrétaire d`Etat sous le Président Français Nicolas Sarkozy, Rama Yade est arrivée, mardi, à Abidjan où elle a été reçue par le Président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro. Au terme de son audience avec M. Soro, Rama Yade a dit être venue annoncer sa candidature à la présidentielle française de 2017. ‘’Dans le contexte de ma candidature à l’élection présidentielle, j’ai voulu donné et voir une nouvelle Afrique. Celle qui gagne, celle qui marche, celle qui connaît des taux de croissance extraordinaire, celle qui connaît une révolution économique, technologique, financière, écologique, celle qui permettrait j’espère à l’opinion publique française de regarder l’Afrique autrement’’, a expliqué Mme Yade. Pour elle, l’Afrique ne doit plus être perçue comme une ‘’menace ou un problème’’. ‘’C’est la raison pour laquelle cette visite est ponctuée de rencontres avec la société civile, notamment les femmes très actives dans les activités innovantes, la création des startups qui sont nombreuses ici à innover en Côte d’Ivoire, à incarner cette révolution technologique et bien sûr les rencontres officielles pour nous permettre d’avoir une approche non pas d’aide mais de partenariat’’, a suggéré Rama Yade. La candidate à la présidentielle de 2017, pense que le changement commence d’abord par le vocabulaire ensuite par les actes. ‘’Une Afrique Francophone qui n’est plus dans un rapport d’exclusivité avec la France et qui oblige la France à se retrousser les manches pour aborder la marche autrement, qu’elle ne l’a fait jusqu’à très récemment’’. Sur son agenda, Rama Yade rencontrera plusieurs autres personnalités du pays et des organisations de la société civile ivoirienne. Avant l’étape de la Côte d’Ivoire, Rama Yade a été reçue, lundi, à Dakar (Sénégal) son pays natal, par le Président Macky Sall.
4 octobre

Sit-in annoncé de l’opposition devant l’Assemblée nationale : Hamed Bakayoko souhaite le report de la manifestation

Le temps, le lieu ni même le contexte ne sont appropriés pour le sit-in de l’opposition de devant l’Assemblée nationale. C’est l’avis du ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko qui a échangé, ce mardi 4 octobre 2016, à son cabinet au Plateau, avec une délégation de l’Alliance des forces démocratiques (AFD), conduite par Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI), principal parti de l’opposition en Côte d’Ivoire. « Compte tenu des incertitudes qui pèsent sur cette activité, compte tenu du moment choisi, compte tenu des circonstances de ce passage du chef de l’Etat, le ministre de l’Intérieur a estimé qu’il n’était pas approprié d’organiser cette activité et suggère que soit nous la déplaçons et que nous choisissons un autre moment de la semaine », a indiqué Pascal Affi N’Guessan, au terme de la rencontre qui s’est tenue à huis clos. « Il nous a indiqué, par ailleurs, que cette manifestation suscite beaucoup de remous dans la classe politique et au niveau d’autres parties intéressées et fait courir de très grands risques sur la sécurité publique. Puisque ses services lui font état de d’autres courants, d’autres organisations qui voudraient profiter de cette manifestation pour accomplir d’autres desseins au préjudice de l’Alliance des forces démocratique », a rapporté le chef de l’opposition. Soulignant que le ministre de l’Intérieur leur a fait savoir que «la présence du chef de l’Etat va nécessiter des mesures sécuritaires qui ne permettront pas l’organisation d’une telle manifestation ». L’AFD a donc demandé à leur hôte «de faire l’effort nécessaire parce pour nous la date du 5 octobre est une date historique » et « il est bon compte tenu du débat actuel que la voix de l’opposition soit entendue ». Le ministre Hamed Bakayoko a ajouté, pour sa part, qu’il est pour la « libre expression », tant que cela se fait dans le sens de paix. « Nous sommes pour l’expression démocratique, nous sommes pour la libre expression de tous les courants de pensées mais il faut que cela se fasse de sorte qu’il n’y ait pas de troubles à l’ordre public. Je pense qu’ils ont entendu nos arguments, ils ont souhaité se retirer pour prendre une décision. Et je souhaite que cette décision aille dans le sens de l’apaisement, la paix, la stabilité en Côte d’Ivoire», a exhorté Hamed Bakayoko.
4 octobre

La BRVM lance son site internet et son application mobile

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) se met au digital, avec des logiciels de dernière génération. Elle a procédé, en effet, ce mardi 4 octobre 2016, dans ses locaux d’Abidjan-Plateau, à la double cérémonie de lancement de son site Web relooké et de son application mobile. Ces deux outils de promotion comportent plusieurs innovations pour mieux satisfaire tous ses partenaires, a assuré Kossi Félix Edoh Amenounve, Directeur général de la BRVM. Le site Web et l’application mobile, a-t-il indiqué, « viennent rapprocher davantage l’information boursière des populations de notre Union et contribuer à l’accélération de leur éducation financière». Le site Web, offre la possibilité notamment aux sociétés cotées de satisfaire directement à leurs obligations de divulgation d’information permanente auprès des investisseurs. Il permet également de publier en continu, pendant les heures de cotation, les statistiques sur l’évolution du marché boursier. Il donne la possibilité de consulter et d’importer les données détaillées sur les titres cotés et les évènements sur valeurs pour des fins d’analyses. Quant à l’application mobile, elle offre la possibilité à l’investisseur de tenir des portefeuilles virtuels (pour des besoins de simulation ou de suivi de ses investissements) et fournit des informations sur l’évolution du marché ainsi que l’actualité financière tant régionale qu’internationale pour lesquelles des alertes peuvent être programmées au choix. Rappelons que la BRVM a été désignée « la Bourse la plus innovante en Afrique » lors du 9ème Forum sur l’Investissement en Afrique organisé par Africa Investor (Ai CEO Institutional Investment Summit), le 19 septembre 2016 à New York (Etats-Unis).
1 octobre

La Côte d’Ivoire lance son label « Cacao ivoire »

a 3ème édition des Journées Nationales du Cacao et du chocolat s’est ouverte ce samedi 1er octobre à Abidjan, sous la présidence du Premier ministre Daniel Kablan Duncan. Fait notable de cette édition, le lancement officiel du label « Cacao ivoire ». Ce label se présente sous la forme d’une marque collective communautaire qui sera portée par l’Etat de Côte d’Ivoire représenté par le Conseil du Café-Cacao et par le syndicat du chocolat de France. Ce label est identifiable par un logo qui sera apposé sur les chocolats et garantirait la qualité du produit, sa traçabilité, le respect de l’environnement et inciterait à la mise en place d’organisations de producteurs efficientes notamment les coopératives. Il devrait permettre d’assurer "un revenu additionnel" aux producteurs qui seront engagés dans la sélection du cacao et, au-delà, de soutenir la filière de production de cacao ainsi que les organes de recherche en Côte d’Ivoire. Avec une production représentant plus de 40% de la production mondiale, la Côte d’Ivoire dont le cacao est celui qui a « la meilleure qualité » à travers le monde se devait de se doter d’un label a expliqué le Ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Coulibaly Mamadou Sangafowa. Le produit labellisé est fabriqué en utilisant 100% de poudre de cacao ivoirien conforme au cahier des charges de production du cacao défini. Il est autorisé de rajouter du beurre de cacao ne répondant pas au cahier des charges au cours de la fabrication des produits, à l’exception du chocolat blanc qui doit être fabriqué en utilisant 100% de beurre de cacao conforme au cahier des charges.
26 septembre

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara et Konan Bédié autour de la future Constitution

En Côte d’Ivoire, après la remise de l’avant-projet de Constitution, samedi 24 septembre, le président Alassane Ouattara s’est rendu, ce lundi 26 septembre, à la rencontre de son allié politique, l’ex-chef de l’Etat Henri Konan Bédié. Les deux hommes se sont entretenus de l’avant-projet de la nouvelle Constitution et le président Ouattara dit être venu prendre conseil auprès du président Bédié. C’est au titre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), coalition de la majorité, et pour prendre conseil auprès de son aîné que Alassane Ouattara s’est entretenu, pendant une heure, avec l’ancien chef de l’Etat. Sur le perron de la résidence d’Henri Konan Bédié, les deux hommes sont apparus côte à côte pour expliquer qu’ils avaient vu, ensemble, comment présenter de la meilleure des manières le document constitutionnel à l’Assemblée nationale le 5 octobre prochain, après que celui-ci ait été adopté en Conseil des ministres, mercredi prochain.
17 septembre

2e anniversaire de l’Appel de Daoukro

Le second anniversaire de l’Appel de Daoukro a tenu toutes ses promesses à l’instar du premier. Le grand jeu a été annoncé, les bouchées doubles ont été mises pour marquer d’une pierre blanche l’évènement. La fête a été belle, samedi dernier. Les militants du Rhdp ont communié dans la ferveur dans une ambiance savamment orchestrée. Et cela est à l’actif des organisateurs qui s’emploient chaque année à rehausser l’éclat de la célébration de l’Appel de Daoukro. Les innovations apportées à cette édition, notamment les compétitions sportives qui se sont déroulées la veille de la cérémonie officielle, ont été fort appréciées par les participants. Le sport étant un facteur de rapprochement, les matchs de football qui se sont joués ont donné l’occasion aux équipes en compétition d’expérimenter une autre facette du vivre ensemble. Et le moins qu’il est permis de relever, c’est que le comité d’organisation de l’anniversaire de l’Appel de Daoukro a réussi son pari pour sa quête perpétuelle du renforcement de la cohésion au sein du Rhdp. Rappelons qu`au regard de la situation post-électorale du premier tour, de la presidentielle de 2010 qui voit se multiplier les incidents graves, risque de dégénérer. Bédié choisit alors d’appeler à voter en faveur d’Alassane Ouattara au second au lieu de Laurent Gbagbo en tête du scrutin. Le 7 novembre 2010, les dirigeants de la RHDP, par la voix d’Henri Konan Bédié, « exhortent fermement à voter massivement » pour Ouattara. Dans l’esprit de Bédié, la victoire d’Alassane Ouattara sera en réalité la victoire du RHDP. Le choix qu’il fait traduit : a) le respect absolu des engagements qu’il a pris dans le cadre du RHDP b) la volonté de faire vivre le PDCI, électoralement menacé, à travers le RHDP. Là où les « irréductibles » de son parti crient « le PDCI, ou rien », « Bédié, ou rien », Henri Konan Bédié, qui a connu tous les honneurs suprêmes, prend la mesure des circonstances et dessine une stratégie qui sera favorable au PDCI et profitable à la nation, le RHDP étant représentatif de tous les Ivoiriens.
14 septembre

Lutte contre le travail des enfants : la Côte d’Ivoire et le Ghana signent une déclaration conjointe

Les Premières dames de Côte d’Ivoire et du Ghana, Mmes Dominique Ouattara et Lordina Dramani, ont signé mardi à Abidjan une déclaration conjointe pour matérialiser leur engagement à lutter ensemble contre la traite transfrontalière et les pires formes de travail des enfants. "En dépit des actions engagées, de nombreux enfants sont encore impliqués dans les pires formes de travail des enfants dans notre pays et dans la sous-région", a indiqué Mme Dominique Ouattara lors de la cérémonie de signature. Citant des études récentes, elle a estimé qu’"environ 4.000 enfants seraient encore victimes de la traite transfrontalière en Côte d’Ivoire". C’est une "une situation préoccupante qui interpelle tous les acteurs et qui nécessite des actions encore plus vigoureuses", a-t-elle poursuivi non sans souligner que la "collaboration entre les pays voisins est primordiale" pour éradiquer le phénomène. "La signature de cette déclaration d’engagement témoigne de notre volonté de nous impliquer davantage sur la question, nous avons jugé opportun de conduire un engagement entre nos deux pays et nous avons décidé de fédérer nos efforts pour protéger nos enfants", a-t-elle ajouté. La Première dame du Ghana, Lordina Dramani Mahama, a pour sa part déploré le fait qu’en Afrique, "plus de 30 millions de personnes sont encore victimes de la traite transfrontalière", un trafic qui rapporte sur le continent, selon de sources onusiennes, plus de 32 milliards de dollars à ses acteurs. Ce constat implique que la Côte d’Ivoire et le Ghana multiplie leurs efforts pour mettre un frein à ce phénomène, a-t-elle dit. La Côte d’Ivoire et le Ghana sont, respectivement, premier et deuxième producteur mondial de cacao, une culture dans laquelle les enfants sont exposés aux pires formes de travail. Pour lutter efficacement contre la traite transfrontalière et les pires formes de travail des enfants, Dominique Ouattara a signé en 2011 un accord similaire avec la Première dame du Mali et en 2013 avec la Première dame du Burkina Faso. Ces deux pays sont les régions de provenance de la majorité des enfants objet de traite transfrontalière et utilisés comme main d’oeuvre dans les plantations de cacao.
14 septembre

Un émissaire du président Ali Bongo chez Ouattara

Le Président ivoirien a reçu ce mercredi au Palais de la présidence à Abidjan le ministre de l’Intérieur, de la Décentralisation et de la Sécurité du Gabon, Pacôme Moubelet Boubeya, émissaire du président Ali Bongo. L’émissaire du président Gabonais a dit être porteur d’un message « précis » du président Ali Bongo à son homologue ivoirien. Pacôme Moubelet Boubeya a assuré de l’excellence des relations entre son pays le Gabon et la Côte d’Ivoire. Ce, en dépit de l’implication « pour leurs propres comptes » de certains Ivoiriens dans le processus électoral au Gabon. « Il ne peut avoir aucun flou dans les rapports entre le Gabon et la Côte d’Ivoire. Il serait difficile pour qui que soit d’abimer les rapports entre le Gabon et la Côte d’Ivoire. Les relations entre la Côte d’Ivoire et le Gabon ne sauraient être entamées par qui ni par quoi que ce soit », a déclaré l’émissaire d’Ali Bongo. Il a en outre salué la décision du Chef de l’Etat ivoirien relative au limogeage d’un de ses conseillers pour son implication avérée dans le processus électoral gabonais. « Le président de la Côte d’Ivoire a pris des décisions qui s’imposaient », s’est félicité le ministre Gabonais de l’Intérieur de la Décentralisation et de la Sécurité. Pour rappel, il avait été mis fin début septembre aux fonctions de Conseiller spécial du président de la République, de Mamadi Diané suite aux informations relatives à son ingérence dans le processus électoral de la République du Gabon. La Présidence de la République avait condamné cet acte d’ingérence rassurant les autorités et le peuple gabonais qu’elle tient au strict respect de la souveraineté de la République Gabonaise. Elle avait dans la foulée réaffirmé sa ferme volonté de tout mettre en œuvre pour continuer à préserver les liens d’amitié et de fraternité qui ont toujours existé entre les deux pays.
8 septembre

Levée de l`interdiction de manger la viande de brousse

Le gouvernement ivoirien a levé, jeudi, les mesures restrictives liées à la lutte contre la maladie à Virus Ebola (MVE). Suite à l’épidémie de la maladie à virus Ebola en août 2014 en Guinée, en Sierra Léone et au Liberia, le gouvernement ivoirien avait pris des mesures exceptionnelles, à savoir, la fermeture des frontières terrestres avec ces pays, la mise en place d’un aérogare spécial dédié aux passagers en provenance des pays touchés par la maladie, l’interdiction de la consommation de gibier (viande de brousse) et l’interdiction des accolades et des serrements des mains. Cette levée, selon la ministre de la santé et de l’hygiène publique, Raymonde Goudou Coffie, est justifiée par le fait que la situation épidémiologique est restée stable depuis le début du mois de juin et qu’aucune résurgence n’a été observée dans les pays affectés par la Maladie à Virus Ebola. ‘’Le risque de propagation de la maladie dans notre pays est par conséquent faible’’, avait-elle déclaré lors de ce point de presse, conseillant les populations à bien faire cuire la viande de gibier avant de la consommer.
6 septembre

Dimbokro/ Un pont métallique datant de 1910 et situé sur la ligne de chemin de fer Abidjan-Ouagadougou s’est écroulé

Un pont ferroviaire s`est écroulé, mardi, à Dimbokro dans le Centre ivoirien avec un train de la Société internationale de transport africain par rail (SITARAIL),filiale du groupe français Bolloré, a appris APA de sources concordantes. Selon ces sources, le pont vieux de près de cent ans et situé sur le fleuve N`zi (Dimbokro), s`est écroulé au passage d`un train de la Sitarail. La circulation ferroviaire est impossible dans les deux sens du trajet, précisent les sources.
5 septembre

La Nation reconnaissante à ses olympiens : 80 millions de F CFA et deux villas pour Cheick Sallah Cissé et Ruth Gbagbi

La Nation ivoirienne, avec au premier rang le président de la République, Alassane Ouattara, a témoigné ce lundi sa reconnaissance à ses « valeureux » athlètes qui ont porté haut les couleurs de la nation aux récents jeux olympiques de Rio. Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara a offert au médaillé d’Or de Taekwondo des -80Kg aux JO de Rio, Cissé Cheick Sallah Junior 50 millions de F CFA et une villa. Quand la médaillée de bronze des -67Kg, Ruth Gbagbi s’est vu offrir 30 millions de F CFA et une villa. Les sprinteurs Marie Josée Ta Lou et Méité Ben Youssef ont reçu respectivement 20 et 10 millions de F CFA. Outre ces récompenses, Cissé Cheick Sallah, Ruth Gbagbi, Marie Josée Ta Lou et Méité Ben Youssef ainsi que 6 encadreurs et dirigeants sportifs ont été élevés au grade d’Officier dans l’Ordre national. Quand le président de la Fédération ivoirienne de Taekwondo, Bamba Cheick Daniel s’est vu fait Commandeur du Mérite ivoirien. Alassane Ouattara a dit ses félicitations à l’ensemble des athlètes ivoiriens présents à Rio. Pour le Premier des Ivoiriens, les médailles obtenues aux JO de Rio sont « le symbole de la Côte d’Ivoire au travail ». Alassane Ouattara a encouragé les athlètes à « persévérer dans leurs efforts et de demeurer des modèles pour leurs pairs mais aussi pour leur génération ».
3 septembre

Eliminatoire CAN 2017 : La Côte d’Ivoire tenue en échec se qualifie pour les phases finales au Gabon

Les Eléphants de côte d’Ivoire seront présents à la coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon. La bande à Michel Dussuyer a validé son ticket ce samedi au Stade de la Paix de Bouaké, en faisant match nul avec la sélection Sierra-Léonaise (1-1). Ce sont les Ivoiriens qui ont ouvert le score par Jonathan Kodja à la 34ème minute sur un retourné après un mauvais renvoie de la défense Sierra-Léonaise. Les hommes venus de Freetown sont revenus au score à la 68ème sur une tête de Kai Kamara esseulé dans le dos de la Défense, suite à un coup de pied arrêté. Plus aucun but ne sera inscrit jusqu’au coup de sifflet final à la 94ème minute. Le buteur ivoirien Jonathan Kodjia a dit être heureux d’avoir marqué « un beau but qui permet à la Côte d’Ivoire de se qualifier ». Refusant de se considérer comme « le nouveau DROGBA », Jonathan Kodjia estime qu’il lui faut travailler davantage pour marquer des buts et continuer de bénéficier du soutien du public ivoirien. « C’était l’objectif (la qualification) qu’on s’était fixé. On n’a pas voulu remporter une CAN et ne pas se qualifier. Comme je l’ai dit, on ne peut pas imaginer une CAN sans la Côte d’Ivoire », a dit le capitaine des Eléphants Yao Gervais Kouassi « Gervinoh », au terme de la rencontre. Salomou Kalou a dédié cette qualification aux Ivoiriens et à son père, décédé, il y a quelques semaines. « Je dédie cette victoire à mon père qui m’a donné l’amour du foot. Si je joue dans la sélection nationale c’est un peu a cause de lui », a déclaré le sociétaire du Herta Berlin, en Allemagne. Les champions d’Afrique en titre pourront défendre leur titre au mois de janvier 2017 au Gabon. D’ici là le cap est mis sur les Eliminatoires de la Coupe du Monde 2018, en Russie. Les Eléphants affronteront début octobre les Aigles du Mali.
Du 2 au 3 septembre 2016

Concert – Maître Gims et Abidjan….. une vraie histoire d’Amour

Il avait 2 concerts pour combler ses fans d’Abidjan. Et Gandhi Djuna plus connu sous le pseudo de Maître Gims n’a pas manqué l’occasion de s’illustrer à merveille. Le vendredi 02 septembre 2016, les spectateurs VVIP du palais des congrès ont vibré à satiété aux rythmes des mélodies du chanteur issu du groupe Sexion d’Assaut. Le 03 septembre, c’est l’Ivoire Golf club et une foule de fans en délire qui découvrait le phénomène Gims. Le groupe TNT et JC Pluriel ont eu la lourde tâche de faire monter le mercure avant l’arrivée de la star. Ambiance électrique, symbiose parfaite entre l’artiste et ses fans qui reprenaient en choeur tous les tubes de "subliminal" et "mon Cœur avait raison". Une heure de prestation, une heure d’ambiance pour rendre maître Gims et son public d’Abidjan.. plus amoureux que jamais. Encore un autre défi gagné pour 2A consulting et Canta productions qui ont relevé le défi de l’organisation de deux soirées dignes d’Abidjan.
30 aout

Ouattara démet son Conseiller Mamadi Diané pour ‘’ingérence’’ dans le processus électoral gabonais

Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a mis fin, mardi, aux fonctions de son Conseiller spécial Mamadi Diané pour ‘’ingérence’’ dans le processus électoral gabonais. ‘’Suite aux informations relatives à l’ingérence de Monsieur Mamadi Diané dans le processus électoral de la République sœur du Gabon, il est mis fin à ses fonctions de Conseiller Spécial à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, à compter de ce jour’’, stipule un communiqué de la présidence ivoirienne. ‘’La Présidence de la République condamne cet acte d’ingérence et rassure les autorités et le peuple gabonais qu’elle tient au strict respect de la souveraineté de la République Gabonaise’’, poursuit le texte, ajoutant que la Côte d’Ivoire ‘’réaffirme sa ferme volonté de tout mettre en œuvre pour continuer à préserver les liens d’amitié et de fraternité qui ont toujours existé entre les deux pays’’. Le gouvernement gabonais a accusé une ‘’cellule de cybercriminels ivoiriens’’ d’avoir conçu une ‘’application pirate’’ dénommée ‘’REGAB’’, portant ‘’atteinte à la sûreté’’ de l’Etat. Le Gabon est dans l’attente des résultats de l’élection présidentielle de samedi.
27 aout

Liesse populaire au retour des médaillés olympiques Ivoiriens

Les athlètes ivoiriens qui ont pris part aux jeux olympiques de Rio 2016 ont regagné Abidjan ce samedi. Ils ont été accueillis dans une liesse populaire. C’est autour de 13h55mn GMT que l’avion transportant les Héros de Rio s’est posé sur le tarmac de l’aéroport Felix Houphouet Boigny. En l’absence du chef de l’Etat, Alassane Ouattara présentement au Kenya pour le TICAD VI, l’honneur est revenu au Premier ministre, Daniel Kablan Duncan d’accueillir au bas de l’échelle de Coupet les athlètes ivoiriens.
27 aout

Décès à Abidjan de la chanteuse ivoirienne Tantie Oussou

L’artiste chanteuse ivoirienne, ex-Présidente du conseil d’administration (PCA) du Bureau ivoirien du droit d’auteur (BURIDA), Tantie Oussou est décédé samedi d’ "une crise de tention" à la clinique de Cocody Danga, a annoncé le président du Fonds de soutien aux artistes de Côte d`Ivoire (FONDACI), William Aimond.
20 aout

JO RIO 2016/Taekwondo : L`Ivoirienne Ruth Gbagbi remporte la médaille de Bronze chez les -67kg

La Taekwondo’in ivoirienne Ruth Gbagbi a remporté la médaille de bronze dans la catégorie des -67Kg, offrant ainsi à la Côte d’Ivoire sa seconde médaille dans ces Jeux Olympiques, le 20 août 2016 à Rio au Brésil.
20 aout

La Côte d`Ivoire remporte sa première médaille d`Or à des jeux olympiques

L’Ivoirien Cheick Sallah Cissé a remporté, dans la nuit de vendredi à Rio, la médaille d’Or de Taekwondo dans la catégorie des -80kg hommes, devenant ainsi le premier sportif ivoirien a remporté une médaille d’or dans une compétition olympique.
7 aout

La Côte d’Ivoire célèbre 56 ans d’indépendance

La Côte d’Ivoire a célébré ce 7 août ses 56 ans d’indépendance. L’esplanade du Palais de la présidence a abrité les festivités officielles en présence du Président de la République, Alassane Ouattara, des Présidents d’Institutions, des membres du Gouvernement et de plusieurs personnalités issues des diverses couches socioprofessionnelles de la République. Comme il est de coutume, un défilé des différentes forces armées, de la Gendarmerie, de la Police, des Douanes et des Eaux et Forêts a meublé la célébration de ce 56ème anniversaire. Un détachement du Bataillon Spécial Amphibie (BSA) des Forces Armées du Cameroun, pays invité de ce 56ème anniversaire a pris part à ce défilé. Pour la première fois depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire, un détachement de l’Office des Parcs et Réserve a pris part au Défilé militaire. Des Détachements de la section togolaise de l’Opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), du 43ème Bataillon d’Infanterie de Marine (BIMA) de l’Armée française ont également participé au défilé militaire.
5 aout

Le ministère du Commerce annonce une Baisse du prix du Gaz butane d’au moins 200F CFA

Le prix du Gaz butane baisse d’au moins 200 F CFA, révèle un communiqué du Ministère du Commerce. « Le relevé des Prix du gaz butane du mois d’Août fait cas d’une baisse d’au moins 200 F sur les bouteilles au-dessus de 6kg. Ainsi, les bouteilles de 12,5 kg, communément appelées B12, passent de 5 200 Fcfa à 5 035 Fcfa. Le prix des bouteilles de 17,5 kg connait une baisse de 330 Fcfa, passant ainsi de 7 380 Fcfa à 7050 Fcfa. Les bouteilles de 25 et 28 kg se vendent désormais à 10 070 Fcfa et 11 280 Fcfa, contre respectivement 10 540 Fcfa et 11 805 Fcfa en juillet dernier », indique le communiqué. Selon le Ministère du Commerce, ces nouveaux tarifs fixés dans le cadre de l’ajustement automatique des prix des produits pétroliers, s’étendent sur tout le mois d’août. Tout contrevenant aux prix indiqués s’expose à des sanctions prévues par la réglementation, prévient le Ministère du Commerce. Il invite par ailleurs tous les Consommateurs à joindre ses services en cas de constatation de non- respect des tarifs susmentionnés.
4 aout

Attaque de Grand Bassam: dix ans de prison ferme pour deux soldats ivoiriens

Abidjan - Deux soldats ivoiriens ont été condamnés, jeudi 4 août 2016, à dix ans de prison ferme chacun pour avoir côtoyé des jihadistes ayant participé à l'organisation de l'attaque de la station balnéaire de Grand Bassam (19 morts en mars). Les sergents Zanga Zoumana Coulibaly et Brice Touré (membre de la Garde Républicaine ivoirienne) ont été reconnus coupables de "violation de consignes" et "association de malfaiteurs" par le tribunal militaire pour avoir rencontré Assane Barry, dit "Sam", l'un des suspects de l'attentat. Le tribunal a suivi la réquisition du commissaire du gouvernement, Ange Kessi qui avait demandé "dix ans de prison ferme et 200.000 FCFA (305 euros) d'amende" pour chacun des accusés pour "s'être associé par leur cupidité, aux activités délictueuses (...) qui ont provoqué un désastre, une catastrophe, une calamité, un massacre en Côte d'Ivoire". La défense a "plaidé la relaxe pure et simple" de ses clients, estimant que l'enquête sur l'attaque de Grand Bassam en était "à ses balbutiements". "Je suis déçu de cette condamnation" a réagi l'avocat de la défense, Me Raoul Gohi Bi, promettant de se pourvoir en cassation. "Sam", le témoin et l'un des suspect de l'attentat, chauffeur de profession, doit être poursuivi dans un autre procès devant un tribunal civil pour "crimes, terrorisme et association de malfaiteurs". Jeudi à la barre, le sergent Coulibaly a déclaré "n'avoir rien à (se) reprocher". "Je n'ai (pas) collaboré avec un quelconque terroriste", a-t-il lancé. "Je suis innocent, je n'ai rien avoir avec cette affaire qui me dépasse", a affirmé de son côté le sergent Touré, membre de la Garde Républicaine ivoirienne. L'arrestation de ces deux soldats avait été annoncée le 13 juillet par le procureur militaire, Ange Kessi.
3 aout

Des proches de Gbagbo, rentrés d’exil, réintégrés à la fonction publique ivoirienne

Kadet Bertin, Kacou Brou dit KB et Wadja Kédjébo, des cadres proches de l’ex-président ivoirien Lautrent Gbagbo, rentrés d’exil, ont reçu, mercredi, des mains du ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration Abinan Pascal, les documents relatifs à leur réintégration dans les effectifs de la fonction publique ivoirienne. Cette remise qui a eu lieu dans les locaux du ministère de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de l’Indemnisation des victimes sis à la Riviéra, a été l’occasion pour les ministres Abinan Pascal et Koné Mariétou d’inviter tous les autres exilés à rentrer au pays, afin de faciliter aussi leur réintégration. « Le président de la République, Alassane Ouattara a promis de réintégrer tous ceux qui reviendront et preuve est là », a pour sa part lancé la ministre de la Solidarité, Koné Mariétou. Kadet Bertin, Kakou Brou dit « KB » et Watchard Kédjébo sont rentré d’exil le 30 juin après cinq ans d’exil au Ghana.
3 aout

Mise sous tension d’un poste de distribution d’électricité estimé à 6 milliards FCFA

Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan a procédé mercredi à la mise sous tension d’un poste de distribution d’électricité dont le coût est estimé à six milliards FCFA, à Anoumabo, dans la commune de Marcory, au sud d’Abidjan. Financés à hauteur de six milliards FCFA par la Banque ouest africaine de développement (BOAD), "la construction du poste 90Kw d’Anoumabo et le renforcement du réseau haute tension associé vont améliorer substantiellement la qualité de l’alimentation en électricité dans les zones Centre et Sud d’Abidjan", a indiqué M. Duncan. La construction de "cette infrastructure fait partie d’un vaste programme d’investissement de 100 milliards de F.CFA entrepris par l’Etat de Côte d’Ivoire en vue d’assurer la remise à niveau des infrastructures techniques du secteur de l’électricité", a-t-il ajouté annonçant "la mise sous tension de quatre autres postes. "La Côte d’Ivoire envisage faire passer sa capacité de production d’électricité à 4.000 mégawatts à l’horizon 2020, pour répondre aux défis liés au renforcement de la capacité d’offre, de transport et de distribution d’un énergie électrique de qualité sur l’ensemble du territoire national", a précisé Daniel Kablan Duncan.
28 juillet

Le président du Burkina Faso effectue sa première visite en Côte d’Ivoire

Cinquième conférence des chefs d’Etat du Traité d’amitié et de coopération entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. Ce sommet doit entériner la réconciliation entre Yamoussoukro et Ouagadougou, après un an de brouilles et de tensions, depuis la chute de l’ex-président burkinabè Blaise Compaoré qui a trouvé refuge en Côte d’Ivoire. La crise diplomatique entre les deux pays a perturbé les premiers mois de la présidence de Roch Marc Christian Kaboré. Le chef de l’Etat burkinabè exécute son premier déplacement chez son voisin ivoirien, marquant une nouvelle page de la diplomatie des deux pays. Et il a été accueilli par son hôte et homologue, Alassane Ouattara. « Je vous remercie, M. le président, d’effectuer cette visite à Yamoussoukro, dans le cadre du Traité d’amitié et de coopération entre le Burkina Faso et la République de Côte d’Ivoire, a salué le président ivoirien. Les liens entre les deux pays sont bien connus. Ce sont des liens étroits, des liens de tous genres, des peuples, de la géographie, des cultures. »
27 juillet

Manifestations contre la CIE: le gouvernement renforce son dispositif militaire dans les villes touchées, 7 808 éléments mobilisés

Ils sont au total 7 808 hommes déployés. 1137 éléments des forces de l’ordre, tous corps confondus, mobilisés pour la seule ville de Bouaké. Et pour l’ensemble des autres villes où il y avait des menaces, il a été mobilisé 6 671 hommes équipés de matériel de maintien de l’ordre. Telles sont les dispositions qui ont été prises pour la sécurisation des sites de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) et des villes qui ont été secouées par les manifestations contre la hausse du coût d’électricité, survenues la semaine dernière. L’information a été donnée par Bruno Nabagné Koné, ministre de la Poste et de l’économie numérique et porte-parole du gouvernement, au point de presse clôturant le Conseil des ministres, ce mercredi 27 juillet 2016, au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau.
27 juillet

Jeux de la Francophonie : le Gouverneur Beugré Mambé nommé ministre «temporaire» pour l’organisation des activités

Le Gouverneur du District autonome d’Abidjan Robert Beugré Mambé a été nommé temporairement ministre, auprès du Président de la République, chargé des Jeux de la francophonie. Pendant un an, il va œuvrer à faire des 8èmes Jeux de la francophonie qui se dérouleront à Abidjan du 21 au 30 juillet 2017, une réussite. L’annonce a été faite par Bruno Nabagné Koné, ministre de la Poste et de l’économie numérique et porte-parole du gouvernement, au point de presse clôturant le Conseil des ministres, ce mercredi 27 juillet 2016, au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau. Selon l’orateur, l’organisation des jeux a accusé un certain retard. «Compte tenu des délais et pour garantir une meilleure coordination, et faire en sorte que les jeux se tiennent à bonnes dates, le président de la République après consultation avec le Premier ministre et après un grand nombre de réunions de concertation, a décidé de nommer le Gouverneur Robert Beugré Mambé, ministre auprès du Président de la République chargé des jeux de la francophonie », a-t-il annoncé. « C’est une fonction temporaire, il aura l’unique et l’entière responsabilité des jeux. Il présidera le comité ministériel déjà mis en place et rendra compte au Premier ministre et au Chef de l’Etat », a précisé Bruno Koné.
27 juillet

Université: la FESCI suspend sa grève et appelle à la reprise des cours dès jeudi

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a suspendu, mercredi, sa grève pour deux semaines à l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire, estimant vouloir donner une chance aux négociations avec les autorités du pays après la satisfaction de cinq points de ses revendications. Selon le Secrétaire général de la FESCI, Fulgence Assi, sur les dix sept points de revendications, cinq points ont été pris en compte et les autres sont en cours d’être résolus. ‘’Depuis près de deux semaines nous avons observé une motion de grève et cette motion de grève avait plus de dix sept points de revendications. Aujourd’hui nous sommes à la fin de la grève et nous avons eu certains acquis. Il est question pour nous de communiquer ses acquis et à partir de ces acquis qu’on puisse faire place au dialogue’’, a-t-il déclaré, ajoutant que ‘’nous appelons à la reprise des cours dès demain (jeudi)’’. ‘’Nous avons décidé d’observer une période de suspension du mot d’ordre de grève pour deux semaines afin de permettre que les autres points de revendications trouvent des solutions’’, a-t-il ajouté. Les cinq points qui ont été pris en compte sont notamment selon M. Assi, ‘’la renonciation au projet de délogement de la citée du Campus au profit des athlètes de la Francophonie et la question des sessions uniques’’.
27 juillet

Cinquième Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération Côte d’Ivoire – Burkina : Le Premier ministre du Burkina Paul Kaba Thieba est arrivé à Yamoussoukro

Dans le cadre de la cinquième Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina, qui aura lieu du 28 au 29 juillet dans la capitale politique ivoirienne, le Chef du Gouvernement Burkinabé Paul Kaba Thiéba est arrivé mercredi à Yamoussoukro. Paul Kaba Thieba a été accueilli à sa descente d’avion par son homologue ivoirien Daniel Kablan Duncan. L’évaluation de la mise en œuvre des décisions et recommandations de la 4e Conférence et l’évaluation de la mise en œuvre des accords signés entre les deux pays dans le cadre du TAC sont les points qui seront abordés au cours de cette cinquième Conférence au Sommet. Plusieurs nouveaux accords de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso seront également signés à l’occasion de ce 5e TAC que co-présideront les Chefs d’Etat Alassane OUATTARA, de Côte d’Ivoire et Roch Marc Christian KABORE, du Faso. un Conseil Conjoint de Gouvernement présidé par les deux Premiers Ministres aura lieu le 28 juillet, avant la Conférence au Sommet que présideront les deux chefs d’Etat, le 29 juillet.
24 juillet

Université Felix Houphouët-Boigny: Abou Karamoko appelle les étudiants à reprendre les cours ce lundi

«Chères étudiantes, chers étudiants, j’appelle à l’arrêt immédiat des violences sur le campus et vous invite à une reprise des cours le lundi, 25 juillet 2016, à 7h30. Il y va de votre avenir et partant de celui de la Nation ». C’est en ces mots que le nouveau président de l’Université Felix Houphouët Boigny, Abou Karamoko a invité ses administrés à reprendre les cours. Il l’a fait savoir au travers d’une déclaration dont nous avons reçue copie, le dimanche 24 juillet 2016. Poursuivant, le professeur Karamoko a affirmé qu’il créera un cadre d’échanges avec les étudiants pour trouver des solutions idoines à leurs revendications. D’ailleurs, a-t-il rappelé le Gouvernement vient de dégager un milliard sept-cent millions FCFA pour permettre aux UFR des Sciences de la santé de faire les travaux pratiques et les évaluations. « Pour ce qui est des autres problèmes qui n’ont pas encore été résolus, le Gouvernement s’attèle à trouver des solutions idoines. Mon équipe appuiera la démarche en cours. Dans le droit fil de la politique menée par mon prédécesseur, je m’engage à établir le dialogue avec les étudiants, en vue de transmettre avec diligence leurs préoccupations au Gouvernement. Les violences perpétrées sur le campus sont préjudiciables au bon déroulement des activités académiques. Elles détériorent l’image de l’Université Félix Houphouët-Boigny et compromettent gravement l’insertion professionnelle de ses diplômés. Je voudrais rassurer les étudiants et l’ensemble des personnels enseignant et administratif que les autorités académiques ont pris des dispositions pour assurer leur sécurité », a-t-il indiqué.
22 juillet

Côte d’Ivoire: 1 mort et des blessés par balle lors de manifestations dans le centre (source hospitalière)

Bouaké (Côte d’Ivoire)- Une personne est morte et une dizaine d’autres ont été blessées par balle vendredi, lors d’une manifestation violente contre la hausse des tarifs de l’électricité à Bouaké, dans le centre de la Côte d’Ivoire, selon un journaliste de l’AFP et une source hospitalière. Un homme âgé de 29 ans a reçu une balle au ventre lors d’affrontements avec les forces de l’ordre, a constaté un journaliste de l’AFP qui a ensuite vu son corps à la morgue. "Au moins une dizaine de blessés ont été évacués au CHU (Centre hospitalier universitaire). Il y en a un (blessé) qui a succombé à ses blessures aux urgences. Ce sont des blessures par balles", a confirmé à l’AFP une source hospitalière.
22 juillet

Grogne contre la cherté de la vie: Affi N’guessan demande l’annulation de la facturation excessive de l’électricité

Affi Nguessan, président du Front Populaire Ivoirien, animant une conférence de presse ce vendredi, à son quartier général, a demandé au président Alassane Ouattara de renoncer à son projet de modification constitutionnelle. Pour le président de l’Alliance des Forces démocratique (AFD, opposition), l’urgence, aujourd’hui, c’est le coût de la vie, la crise à l’université et les questions liées au processus de réconciliation nationale. ’’Le pays est en ébullition à cause des injustices, des fausses promesses ’’, a déclaré Affi Nguessan, rappelant que le chef d’Etat a promis, lors de son dernier discours à la nation, d’annuler le trop perçu sur les factures d’électricité. « Il faut annuler la facturation excessive de l’électricité », a insisté l’ancien premier ministre. Qui annonce une campagne de mobilisation ‘’pour dire non à la reforme constitutionnelle, la pauvreté des populations, la libération des prisonniers politiques, le respect des Droits de l’Homme’’. ‘’L’heure est grave. Que tous les ivoiriens se mobilisent. Il faut mettre fin à ce drame. Il faut mettre fin au cinéma judiciaire et à la situation de l’université qui est à l’abandon’’, ajoute-t-il, tout en réclamant la libération des étudiants arrêtés dans le cadre des affrontements avec les policiers. Des manifestations violentes sont signalées depuis quelques jours dans plusieurs villes du pays réclamant la réduction du coût de l’électricité. Ces manifestations, prenant l’allure d’émeutes, s’attaquent aux agences de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE).
22 juillet

Grogne sociale contre les factures d’électricité: la CIE présente ses excuses et annonce des mesures

« Compte tenu de la situation particulière que nous traversons, la CIE présente toutes ses excuses à sa clientèle pour ce désagrément ». Tels sont les premiers mots de Mathias Kouassi, Directeur Général adjoint du pôle distribution de la ‎Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE‬). Il s’est prononcé, ce vendredi 22 juillet 2016, au journal de 20 heures de la télévision nationale RTI 1. Cette sortie est consécutive à la vague de protestation sociale liée à la hausse du coût de l’électricité et la réception de deux factures dans le même mois. « Bien que les dates limites de payement soient différentes et éloignées, nos clients ont pu avoir l’impression d’avoir une double facturation dans le même mois », a-t-il précisé. Aussi, la CIE annonce-t-elle des mesures pour apaiser la colère des populations. Premièrement l’annulation de la date limite de payement de la facture de juillet 2016 correspondant à la consommation de mai et juin 2016, objet de la contestation. Deuxième mesure, a-t-il poursuivi, « un étalement de la facture de juillet 2016 sera négociée avec les associations de consommateurs ».
21 juillet

Côte d’Ivoire: violences lors de manifestations contre une hausse des tarifs de l’électricité

Abidjan - Une manifestation contre une hausse des tarifs de l’électricité jugée excessive par les consommateurs a dégénéré mercredi en violences dans la ville de Daloa, dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire, selon des témoins joints par l’AFP. Ces évènements se produisent au lendemain d’une manifestation similaire à Yamoussoukro, la capitale administrative de Côte d’Ivoire, et à la veille d’un appel à un sit-in devant les agences de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) à Abidjan. A Daloa, des manifestants ont saccagé les locaux et les véhicules de la CIE, a rapporté une habitante, Nina Irié, jointe au téléphone par l’AFP. La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour tenter de repousser les manifestants, en vain, selon un autre témoin, Sery Roland, enseignant, qui a souligné que les manifestants en avaient profité pour piller les locaux, prenant notamment "des ordinateurs" et des "biens mobiliers". Daloa a ensuite été quadrillée par les forces de l’ordre. Interrogé par L’AFP, un responsable de la CIE de Daloa ayant requis l’anonymat, a dit "êtresurpris par cette situation", sans plus de commentaire. Mardi, des manifestants en colère avaient brûlé des pneus et mis le feu à une voiture de la CIE à Yamoussoukro avant d’être dispersés par la police, selon des témoins. Les tarifs de l’électricité devaient augmenter en début d’année de entre "6 et 10%", selon le ministère de l’Energie, mais de nombreux abonnés ont vu leurs factures exploser à consommation égale. Le président ivoirien Alassane Ouattara avait publiquement demandé à la CIE de revoir sa copie au nom de la lutte contre la vie chère. Toutefois, les factures des mois suivants ont confirmé une hausse importante des prix.
18 juillet

Université Félix-Houphouët-Boigny: Le calme est revenu après des affrontements entre des étudiants et la police

Le calme est revenu sur le campus universitaire de Cocody ce lundi 18 juillet, après des violents affrontements qui ont opposé la police nationale et des étudiants au sein de l’Université Félix-Houphouët-Boigny en début de journée. A notre arrivée sur les lieux à la mi-journée, le calme était revenu. le campus déserté. La présence policière renforcée et les dégâts palpables. La présidence de l’université et l’administration du département d’anglais ont été vandalisées. Des douilles de gaz lacrymogènes et des pierres jonchent le sol, plusieurs véhicules calcinés au sein de l’université, des vitres de certains bureaux brisées. Les professeurs et les étudiants que nous avons retrouvé sur place étaient visiblement choqués par cette violence estudiantine. Selon les informations recueillies, les étudiants se réclamant de la la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ont délogé leurs camarades du campus, avant d’affronter les forces de l’ordre et de fermer la voie Riviera-Cocody à la circulation pendant quelques heures. "Je dénonce la passivité de la police face aux membres de la FESCI" s’est insurgé un enseignant qui a requis l’anonymat. Nous avons tenté de joindre en vain, la présidence de l’université et le Secrétaire Général de la FESCI pour avoir leurs versions des faits.
1 juillet

La Côte d’Ivoire vient de voir son Café d’Excellence primé sur la scène internationale

Le vendredi 1er Juillet 2016 à la Mairie du 4ème Arrondissement de Paris, 24 pays producteurs de Café dont l’Etat de Côte d’Ivoire représentée par Monsieur Aly TOURE- Représentant Permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Organisations Internationales de Produits de Base, ont participé à la deuxième édition du concours international des cafés torréfiés à l’origine. En effet, en vue de redonner au café la place de choix qu’il devrait occuper dans la gastronomie, de reconnaitre l’excellence des caféiculteurs, maitres légitimes de la qualité de leurs produits, l’Agence pour la Valorisation des Produits Agricoles (AVPA), a procédé à la remise de médailles pour les cafés d’excellence à l’origine. La Côte d’Ivoire, troisième producteur Africain de Café, a été médaillée à travers le Dr Koffi N’Goran, torréfacteur de son état, dont le café provient de Man et de Yamoussoukro et Dr Denis SEUDIEU, Economiste en Chef de l’Organisation Internationale du Café(OIC) pour sa contribution à l’économie caféière durable. Le Représentant de la Cote d’Ivoire a remercié l’AVPA pour cette manifestation et indiqué la volonté de son pays de se lancer dans la transformation locale. C’est le lieu d’indiquer que 105 cafés ont été dégustés, en infusion et/ou à l’expresso. Cette manifestation a été ouverte par Monsieur Christophe Girard, Maire du 4ème Arrondissement de Paris-France. Cette distinction est la preuve du succès de la réforme de la filière Café Cacao inspirée par SEM Alassane OUATTARA et mise en œuvre par le Conseil Café Cacao.
30 juin

Côte d’Ivoire: quatre personnalités pro-Gbagbo de retour d’exil

En Côte d’Ivoire, au nom de la réconciliation, des personnalités du régime Gbagbo sont rentrées d’exil ce jeudi soir 30 juin. Après cinq ans au Ghana, Kadet Bertin, l’ancien conseiller spécial de Laurent Gbagbo, ex-ministre de la Défense, mais aussi Kacou Brou, leader de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) pendant la crise, Watchard Kedjebo, membre de la galaxie patriotique, et l’ancien garde du corps de l’ex-président, Franck Sibayi, ont ainsi décidé de regagner Abidjan. Ils ont été accueillis par la ministre de la Solidarité et le ministre de la Défense. S’ils restent dans l’opposition, ils ont lancé un appel à l’apaisement et au retour des exilés.
25 juin

Lancement de l’Opération de Révision de la Liste Electorale de 2015 à Dabou

La phase d’enrôlement de l’Opération de Révision de la Liste Electorale de 2015 a débuté ce samedi 25 juin 2015 sur l’ensemble du territoire national. Le Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), M. Youssouf Bakayoko, a profité de la cérémonie symbolique de lancement de cette phase dans la ville de Dabou pour encore appeler les personnes concernées à se présenter à l’une des 1080 équipes qui couvrent le pays. Pour l’occasion, les populations, les élus notamment le Maire Sess SouKou Mohamed, les Rois et Chefs traditionnels de la zone et autres cadres de la Région des Grands Ponts sont venus nombreux au Groupe Scolaire Wrod, le centre d’enrôlement qui abritait la cérémonie solennelle de lancement de la phase d’enrôlement de l’Opération de Révision de la Liste Electorale de 2015. Une mobilisation appréciée à sa juste valeur par Sourou Koné, Vice-président de la CEI, et Superviseur de la Région qui les a invités à communiquer leurs motivations aux populations afin qu’elles se rendent effectivement dans les différents Centres d’enrôlement.
23 juin

La pétition pour la libération de Laurent Gbagbo officiellement lancée

Le lancement officiel de la pétition réclamant la libération de Laurent Gbagbo a été effectué le mercredi 22 juin 2016 à Abidjan. Devant de nombreux partisans de l’ex-chef de l’Etat et sous la houlette du doyen Bernard Dadié, président du Congrès national de la résistance pour la démocratie (CNRD), la pétition internationale pour la libération de Laurent Gbagbo a été lancée. Le centenaire Bernard Dadié a saisi cette occasion pour interpeller la France et la communauté internationale ‘’face à l’injustice dont est victime Laurent Gbagbo’’, après avoir dénoncé l’ingérence des puissances occidentales dans les affaires africaines. L’ancien premier ministre togolais Joseph Koffigoh, co-initiateur de la pétition avec Bernard Dadié, en dépit de son absence à l’événement, a fait parvenir un message d’encouragement aux partisans de Gbagbo et ‘’à tous les démocrates du monde’’. ‘’Laurent Gbagbo porte le drapeau d’une Afrique digne. Je garde la foi que bientôt nous pourrons fêter ensemble la libération du père de la démocratie ivoirienne et aujourd’hui héros de l’Afrique’’, a-t-il indiqué, dans un message lu par le Pr Bohoui Hilaire. 29 654 signatures ont été enregistrées ce jour à l’occasion de ce lancement.
17 juin

Honorée par le PDCI, Thérèse Houphouët-Boigny salue «l’unité retrouvée» entre Bédié et Ouattara

Marie-Thérèse Houphouët-Boigny, l’épouse de Félix Houphouët-Boigny, premier président ivoirien et fondateur du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) a salué, vendredi, à Abidjan « l’unité retrouvée » au sein des houphouëtistes incarnés par Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara. L’ex-Première dame ivoirienne s’exprimait au cours d’une cérémonie d’hommage organisée à son honneur par le PDCI dans le cadre du prolongement des festivités marquant le 70è anniversaire de ce parti. A cette occasion, elle a été élevée au rang de Grand officier dans l’ordre du bélier du PDCI par le Président Henri Konan Bédié en présence de plusieurs cadres et militants du parti.
14 juin

Le président indien, SEM. Pranab Mukherjee est arrivé en Côte d’Ivoire

Le président de la République de l’Inde, SEM. Pranab Mukherjee est arrivé sur les bords de la lagune Ebrié, ce mardi 14 juin 2016, pour une visite officielle de 48 heures. C’est à 12 heures 42 minutes que son avion a atterri à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Il a été accueilli sur le tarmac par SEM. Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, accompagné du Premier ministre Daniel Kablan Duncan ainsi que plusieurs membres du gouvernement. Il se tiendra ce jour même une rencontre entre les deux chefs d’Etat au palais présidentiel du Plateau. Plusieurs signatures d’accords de coopération économique notamment sont à l’ordre du jour. Il est également prévu, une intervention de l’hôte de marque à la télévision nationale à 20 H et un dîner officiel à son honneur au Palais présidentiel. SEM. Pranab Mukherjee prendra part, demain mercredi, au Forum économique ivoiro-indien à la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CEGCI) toujours au Plateau, le centre des affaires, suivi de la remise de la clé du District d’Abidjan à l’Hôtel du District. Le départ du président indien est annoncé pour mercredi après-midi.
7 juin

Nouvelle Constitution: le président Ouattara en quête d’un «consensus » avec l’opposition

Le chef de l’Etat Alassane Ouattara échange avec les partis et groupements politiques, membres du Cadre permanent de dialogue (CPD) sur le projet de mise en place d’une nouvelle Constitution, ce mardi 7 juin 2016 au palais présidentiel, au Plateau. L’objectif de cette rencontre, indique le président Ouattara est «d’enrichir notre réflexion et de prendre en compte les observations des uns et des autres, en bref, essayer de trouver un consensus ».
4 juin

Esther Mémel élue Miss Côte d’Ivoire 2016

Mademoiselle Esther Mémel a été élue Miss Côte d’Ivoire 2016, dans la nuit de samedi à dimanche, au cours de la finale de ce concours de la beauté ivoirienne disputée à Abidjan, la capitale économique du pays. La nouvelle reine de la beauté ivoirienne, haute de 1,77 mètre, est étudiante en 3ème Année de Brevet de technicien supérieur (BTS) Commerce option Assurance à l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INPHB) de Yamoussoukro. Porteuse du brassard numéro 20 de cette édition 2016 du concours Miss Côte d’Ivoire, elle remplace Andréa Kakou N’guessan.
1 juin

Litige maritime frontalier entre la Côte d’Ivoire et le Ghana: les présidents Ouattara et Mahama en faveur d’une solution « amiable et équitable »

Opposés dans un litige au sujet des limites de leur frontière maritime, le Ghana et la côte d’Ivoire ont exprimé jeudi leur position en faveur d’une « solution amiable et équitable ». C’est ce qui ressort de la conférence de presse conjointe des Chefs d’Etat ivoirien, Alassane Ouattara et ghanéen, John Dramani mahama, ce mercredi 1er juin 2016 à Abidjan. Alassane Ouattara a affirmé que les deux chefs d’Etat se sont « engagés à trouver une solution profitable aux deux pays ». Quand son homologue ghanéen indiquait que sur le différend qui oppose les deux pays, lui et son homologue ont convenu d’une solution à « l’amiable et équitable » pour les deux parties.
31 mai

Simone Gbagbo plaide non coupable à l’ouverture de son procès pour crimes contre l’humanité

L’ex-Première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, a plaidé mardi non coupable à l’ouverture de son procès à la Cour d’assises pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, commis lors de la crise postélectorale de 2010-2011, au palais de justice du Plateau, le centre des affaires d’Abidjan. "Je ne me reconnais pas dans les faits de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre", a déclaré Mme Gbagbo au juge à la barre, après avoir renseigné la Cour sur son identité et sa profession.
23 mai

La présidente du Liberia Ellen Sirleaf effectue une brève visite d’amitié en Côte d’Ivoire

La présidente du Liberia, Ellen Sirleaf a effectué ce lundi une brève visite d’amitié et de travail à son homologue ivoirien Alassane Ouattara. Au terme d’un tête-à-tête d’environ une heure et demie, la présidente du Liberia a indiqué être venue échanger avec son homologue ivoirien, en prélude au prochain Sommet des chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), prévu le 4 juin à Dakar au Sénégal. Il a été question au cours de leurs échanges, de la coopération bilatérale notamment dans les domaines de l’agriculture, des infrastructures, de la sécurité et de l’énergie, a indiqué Ellen Sirleaf. La présidente libérienne a salué la coopération entre les deux pays et leurs implications dans les organisations sous-régionales, telles le Fleuve Mano et la CEDEAO. En réponse à cette « marque d’amitié », le président ivoirien Alassane Ouattara a exprimé sa gratitude à son homologue libérienne. Il a surtout remercié Ellen Sirleaf pour sa « contribution » à la sécurisation de la frontière entre les deux pays et le retour de la paix en Côte d’Ivoire.
19 mai

Alassane Ouattara et Mahamoudou Issoufou se concertent sur la boucle ferroviaire de Bolloré

En escale à Abidjan, le président nigérien a échangé avec son homologue ivoirien sur des « questions communes », notamment sur le projet de prolongement la ligne ferroviaire Abidjan-Ouagadougou vers Niamey dans le cadre du projet de la « Boucle ferroviaire ». « Nous avons évoqué la question du chemin de fer qui est un projet structurant pour nos pays. Il s’agit, concernant ce dossier, de voir comment mobiliser les ressources financières qui permettront de le réaliser », a déclaré le président nigérien à l’issue de sa visite éclair à Abidjan ce jeudi 19 mai 2016. « C’est un projet qui contribuera au désenclavement du Niger. Avec le groupe Bolloré, nous avons réalisé le tronçon Niamey Dosso en direction du Bénin. A présent, il nous faut réaliser le tronçon qui viendra sur Abidjan », a poursuivi l’hôte du président Alassane Ouattara.
17 mai

Sécurité/Opération Epervier : 422 « microbes » présumés interpellés et 21 fumoirs détruits en 48 heures

L’opération Epervier lancée par la Police nationale le 17 mai dernier, pour faire face au phénomène des « microbes », nom donné aux délinquants mineurs spécialisés dans les crimes et autres formes d’agression, a permis d’interpeller en 48 heures 422 personnes dont 174 pour la seule journée de jeudi. L’information a été donnée par le Préfet de police d’Abidjan, Yao Kouamé Joseph, au cours d’un point de presse jeudi. Le préfet de police a en outre indiqué que 21 fumoirs ont été détruits au cours de ces dernières 48heures. 266 boulettes de cannabis et des armes blanches notamment des couteaux, machettes et paires de ciseaux ont été saisis au cours de cette opération. L’opération avait permis la veille l’interpellation de 248 personnes. De 3000 agents issus de la préfecture de police, du Centre de Coordination des Décision opérationnelles (CCDO) et de la Direction des Unités d’intervention (DUI) engagés dans l’opération dès son lancement, l’effectif des forces de sécurités a été revu à la hausse passant à 3500 éléments, a indiqué Yao Kouamé Joseph. Selon les autorités policières, cette opération n’est pas prête de s’arrêter. Mieux elle se poursuivra jusqu’à mettre hors d’état de nuire tous les « microbes » et assurer la quiétude et la sécurité de l’ensemble des populations.
1 mai

Augmentation de l’eau et de l’électricité, réforme du permis de conduire : Le président Ouattara annule tout

Il n’est pas passé par quatre chemins. Devant le coût élevé des factures d’eau et d’électricité qui viennent en rajouter aux souffrances des populations qui croupissent déjà sous d’autres charges entre autres le prix croissant des denrées alimentaires, le président Alassane Ouattara propose comme solution de ‘’mettre fin au monopole’’ de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) et de la Société de distribution d’eau en Côte d’Ivoire (SODECI). Ces deux entités détiennent le monopole de ces services dans le pays. Mieux il annonce un appel à candidatures à l’intention de nouveaux opérateurs qui souhaiteraient investir dans le secteur en vu de favoriser la concurrence qui contribuerait à la baisse considérable des coûts.
1 mai

Abidjan veut libéraliser les secteurs de l’électricité et de l’eau

Les Ivoiriens paieront peut-être bientôt leur électricité moins cher. Tel est l’objectif de l’annonce du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, lors des célébrations de la Fête internationale du travail, dimanche 1er mai. La Côte d’Ivoire va mettre fin au monopole des sociétés de distribution d’électricité et d’eau et libéraliser ces secteurs clés dans l’espoir de faire baisser les prix.
28 avril

La dépouille de Papa Wemba est arrivée à Kinshasa

Au lendemain de la cérémonie d’hommage à Abidjan, la dépouille de Papa Wemba, décédé le 24 avril en Côte d’Ivoire, est arrivée ce jeudi à l’aéroport international de Ndjili à Kinshasa. Le cortège funèbre de la star congolaise doit maintenant prendre la direction de l’hôpital du Cinquantenaire dans la commune de Kasa-Vubu. Parti à l’aube d’Abidjan, l’avion transportant la dépouille de Jules Shungu Wembadio, alias Papa Wemba, a atterri à l’aéroport de Kinshasa peu après 9h30 locales. C’est le ministre du Tourisme, Elvis Mutiri wa Bashara, qui a conduit la délégation congolaise dépêchée depuis mercredi soir dans la capitale ivoirienne.
28 avril

Justice militaire burkinabè: Tous les mandats d’arrêt annulés pour vice de forme

Tous les mandats d’arrêt lancés par la justice militaire dans le cadre du dossier du putsch du 16 septembre 2015 et du dossier Thomas Sankara ont été annulés par la Cour de cassation pour vice de forme, a indiqué à Burkina24, le Procureur général près la Cour de cassation Armand Ouédraogo. Cette décision a été prise lors d’une audience ce 28 avril 2016. Attaqués devant la juridiction, celle-ci a constaté que les procédures pour lancer ces mandats n’ont pas été respectées.
24 avril

Décès de Papa Wemba au FEMUA à Abidjan

Le "roi de la rumba" congolaise, Papa Wemba décédé dans la nuit du samedi à dimanche à Abidjan, suite à un malaise dont il a été victime lors de sa prestation au Festival des Musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA). Les organisateurs mettent fin au festival.
20 avril

Le Gouvernement suspend la mesure de dédouanement des bagages accompagnés imposée aux voyageurs de l’aéroport FHB

Le Gouvernement a décidé de suspendre la mesure de dédouanement des bagages accompagnés imposant aux voyageurs, par voie aérienne, notamment ceux de l’aéroport FHB de payer les droits et taxes sur certains articles non couverts par les franchises au-delà d’un certain seuil (150 euros). « La décision de suspendre cette mesure a été prise non pas parce que la mesure n’est pas bonne, mais il est apparu nécessaire pour le Gouvernement d’adapter certains textes au regard de l’évolution de la situation actuelle », a expliqué Bruno Koné. On se rappelle que cette mesure, qui selon les services des Douanes ivoiriennes a une base légale, est en vigueur depuis 2007 et ne serait pas exclusive à la Côte d’Ivoire, a suscité de vives réactions d’indignation aussi bien au niveau de la diaspora que sur les réseaux sociaux.
18 avril

Thomas Boni Yayi et Patrice Talon enterrent la hache de guerre en Côte d`Ivoire

A Abidjan, une scène de réconciliation s`est déroulée ce lundi 18 avril après-midi entre deux anciens ennemis politiques : l`ex-président du Bénin Thomas Boni Yayi et son successeur Patrice Talon. Les deux hommes se sont rencontrés lors d`un entretien et d`un repas à huis clos sous les auspices d`Alassane Ouattara et du président togolais Faure Gnassingbé. Thomas Boni Yayi et Patrice Talon se sont embrassés comme du bon pain pour sceller leur réconciliation devant les yeux réjouis d`Alassane Ouattara et de Faure Gnassingbé.
11 avril

Décès de Ben Soumahoro: le Lion de Bako s’est couché à Accra

On le savait malade, depuis plusieurs mois, dans son exil au Ghana. Après un accident cardio-vasculaire (AVC) en 2015, Mamadou Ben Soumahoro alias Big Ben n’a pas survécu à son mal. 5 ans jour pour jour après l’arrestation de son ami Laurent Gbagbo, le 11 avril 2011, le lion de Bako s’est couché pour l’éternité le lundi 11 avril 2016 à 20h à l’hôpital de Téma, l’âge de 76 ans. Avec la mort de Ben Soumahoro, on pourrait affirmer que c’est une bibliothèque renfermant les secrets de la république ivoirienne qui s’en est allée.
9 avril

La Côte d’Ivoire rend hommage aux forces de l’ordre tuées à Grand-Bassam

Trois cercueils recouverts du drapeau orange, blanc et vert, c’est le dernier hommage rendu aux membres des forces spéciales tués lors des attentats de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire, le 13 mars dernier. Ce vendredi matin, une cérémonie s’est tenue dans le quartier du Plateau à Abidjan avec les familles des victimes et en présence du président Alassane Ouattara, du ministre de la Défense et de tout l’état-major ivoirien au grand complet.
9 avril

70ème anniversaire du PDCI-RDA

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), parti politique ivoirien fondé le 09 avril 1046, à la suite du Syndicat agricole africain par Félix Houphouet-Boigny célèbre ce Samedi 09 avril 216 son 70ème anniversaire. A cette rencontre, Albert Amichia, maire de la commune de Treichville, et par ailleurs délégué communale du PDCI-RDA a exprimé la fierté de ses populations de recevoir ce grand événement sur ses terres. Dans son allocution, le maire de Treichville a vanté les qualités de son parti: "Le PDCI est fort pour défendre les intérêts de la Cote d’Ivoire a-t-il rappelé. Pour lui, l’appel de Daoukro lancé en 2014 par le Président du parti a démontré que le PDCI-RDA est un parti incontournable sur l’ échiquier politique ivoirien. Avant de conclure: "Nous devrons œuvrer à réaliser l’alternance 2020 en nous appuyant sur l’héritage de Félix Houphouët-Boigny, nous devons harmoniser nostalgie et progrès"
4 avril

Retrait d`agrément aux opérateurs de téléphonie Greenn, Koz et Café Mobile

M. Bilé Diéméléou Directeur Général de l’ARTCI a animé le 04 mars 2016, une conférence de presse pour annoncer l’arrivée à expiration de la licence d’exploitation attribuée à Oricel CI (Greenn) et le retrait définitif des licences d’exploitation de Warid CI-Comium Ci (Koz) et Niamoutié Telecom (Café mobile). Ces décisions actées le 29 mars 2016 et qui induisent l’arrêt d’exploitation du réseau font suite à de nombreux manquements continus de plusieurs obligations du cahier de charges. Il est reproché à ces entreprises l’impossibilité de faire face à leurs obligations financières vis-à-vis du trésor public , auquel elles restent devoir plus de 80 milliards de francs, le non-paiement des obligations contenues dans le cahier de charges (utilisation de fréquence, utilisation des ressources de numérotation, contribution a la recherche…) et les frais d’interconnexion avec les autres opérateurs. En sus , le régulateur note que les objectifs de développement des réseaux et services n’ont jamais été satisfaits. Car la quasi totalité des équipements de ces opérateurs sont obsolètes et pour certains en arrêt.
Du 4 au 8 avril

29ème conférence de la FAO pour l’Afrique : Des propositions attendues pour l’amélioration de la transformation des produits agricoles

Les travaux de la 29ème conférence régionale de l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) se sont ouverts le lundi 4 avril 2016 à l’hôtel Ivoire par la réunion des hauts fonctionnaires. Ces travaux ont été ouverts par le ministre des Ressources animales et Halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, qui avait à ses côtés le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly et le directeur général adjoint de la FAO, représentant pour l’Afrique, Bukar Tijani. Le ministre Adjoumani a exhorté les participants à cette 29ème conférence de la FAO pour l’Afrique, qui se tient pour la troisième fois en Côte d’Ivoire, à faire des propositions concrètes en vue de l’amélioration de la transformation des produits agricoles africains, notamment la petite transformation, afin de mieux orienter les nouvelles actions de la FAO en Afrique : «Les retombées positives de la transformations sont nombreuses», a-t-il indiqué en citant entre autres, le renforcement de la chaîne des valeurs, la prévention et la réduction des pertes post-récoltes et post-capture, l’amélioration et la répartition équitable des revenus et le développement de l’agro-industrie et de l’agro-business.
27 mars

Attaque jihadiste en Côte d’Ivoire: deux Maliens arrêtés dans le nord du Mali

Deux Maliens ayant "activement participé" à l’attaque jihadiste qui a fait 19 morts à la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam (du 13 mars dernier) dont le "bras droit" du cerveau de l’opération, ont été arrêtés dans le nord du Mali. Ces arrestations, annoncées dimanche par des sources de sécurité maliennes, ont été saluées par la Côte d’Ivoire qui s’est félicitée de la "coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme".
15 mars

Côte d’Ivoire: selon l’ONU, la rébellion de Soro a acheté des gros stocks d’armes après la crise post-éléctorale

Les Forces Nouvelles, l’ex-rébellion ivoirienne dirigée par Guillaume Soro -l’actuel président de l’Assemblée nationale -, a acheté des "quantités importantes d’armes" au lendemain de la crise postélectorale de 2010-2011, accuse un rapport du groupe d’experts de l’ONU sur la Côte d’Ivoire. "Le Groupe (d’experts) a constaté l’acquisition par les Forces nouvelles de quantités importantes d’armes et de munitions (300 tonnes selon les estimations) au lendemain de la crise postélectorale. Guillaume Soro s’est lui-même chargé de l’acquisition du matériel, de son transport jusqu’à Bouaké (centre) et Korhogo (nord) et de sa répartition entre membres des Forces nouvelles", affirme le rapport, adressé le 15 mars au président du Conseil de sécurité de l’ONU. M. Soro était le chef de la rébellion des Forces nouvelles lors de la crise ivoirienne qui a fait 3000 morts et qui a connu son épilogue avec l’accession au pouvoir d’Alassane Ouattara et l’arrestation de l’ancien président Laurent Gbagbo en avril 2011.
15 mars

Attentat de Grand-Bassam: Les ministres français Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve en Côte d`Ivoire pour un hommage aux victimes

Les ministres français des Affaires étrangères et de l’Intérieur, Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve, sont arrivés à Abidjan pour délivrer un message qui tient en trois mots : compassion, confiance et coopération. Ils sont venus traduire la solidarité de la France à la Côte d`Ivoire, suite à l`attentat terroriste de Grand-Bassam qui a fait dix-huit morts, parmi lesquels quinze civils dont quatre Français.
13 mars

Attaque terroriste à Grand-Bassam

Trois hôtels situés à Grand-Bassam, non loin d’Abidjan ont été attaqués en début d’après-midi, ce dimanche 13 mars 2016, par des hommes armés. les forces de défense et de sécurité ivoiriennes sont intervenues immédiatement et ont pu neutraliser six (6) terroristes.
11 mars

6ème Dîner-Gala de la Fondation Children of Africa

Le 6ème Dîner-Gala de la Fondation Children Of Africa au profit de maisons d’accueil pour les enfants en détresse a eu lieu, le vendredi 11 mars 2016 au Sofitel Hôtel Ivoire de Cocody en présence de nombreuses personnalités
28 fevrier

Le président turque, Recep Tayyip Erdogan en visite officielle de 48 heures en Côte d’Ivoire

Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan est arrivé ce dimanche 28 février en soirée à Abidjan, dans le cadre d’une visite officielle de 48 heures. Cette visite, la première du genre pour un président Turc, s’inscrit dans le prolongement du renforcement des relations diplomatiques et économiques entre les deux pays.
25 fevrier

8èmes jeux de la francophonie : lancement des travaux de construction et de réhabilitation des d’infrastructures par le Premier ministre Kablan Duncan

Les ouvrages seront prêts dans 8 mois. ‘’Il n’y aura pas de dérapages possibles’’, a prévenu le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, président du comité de pilotage des 8èmes jeux de la Francophonie qui se tiendront du 21 au 30 juillet 2017 en Côte d’Ivoire. Il a même donné, un deadline, indiquant que ’’les infrastructures qui vont abriter les jeux devront être livrées au plus tard fin décembre 2016’’. Pour lui, il faut faire en sorte que la Côte d’Ivoire puisse tenir ses engagements au plan international. Le chef du gouvernement ivoirien a procédé, en effet, ce jeudi 25 février 2016 à Abidjan, au lancement des travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures devant accueillir ces jeux. Les travaux vont porter sur 15 structures dont 13 réhabilitations parmi lesquelles le stade Félix Houphouët-Boigny du Plateau qui va coûter précisément 1,7 milliard de F CFA et comptabilisé 8 mois de travaux. La construction de deux chantiers neufs que sont la salle polyvalente de 25 000 places au parc des Sports de Treichville et le Canal aux bois pour les jeux de marionnettes entre autres, toujours dans la même commune, va durer également 8 mois pour un coût respectif de 1, 6 milliard et 1,31 milliard.
20 fevrier

Mort de ``Yacou le Chinois`` , un caïd de la Maca

Le détenu le plus célèbre de Côte d’Ivoire, Yacouba Coulibaly, dit "Yacou le Chinois", a été tué, samedi 20 février, dans une fusillade au sein même de la Maison d`arrêt et de correction d`Abidjan (Maca).
18 fevrier

Dogbo Blé et Séka Séka condamnés à vie pour l`assassinat du Gl Guei

Le verdict est tombé après près d’un mois de procès. Dogbo Blé, Séka Séka et Daléba Séry sont condamnés à la prison à vie. Le Capitaine Anselme Séka Yapo dit ’’Séka Séka’’, ancien chef de la sécurité rapprochée de l’ex-Première dame Simone Gbagbo a été jugé coupable d’ "assassinat" et de "complicité d’assassinat" en ce qui concerne le Général Dogbo Blé ainsi que le sergent-chef Daléba Séry. Plusieurs autres prévenus ont été relaxés ; ils pourront rentrer chez eux.
17 fevrier

Projet CIPREL IV : le président Ouattara donne l’électricité à 120 000 foyers

225 milliards FCFA d’investissement, 27 mois de travaux qui ont nécessité le travail de 2 500 personnes en période de pointe. Le cycle combiné de la Compagnie ivoirienne de production d’électricité (CIPREL) est opérationnel. Il va alimenter 120 000 foyers. Le projet baptisé CIPREL IV a été inauguré et mis en service ce mercredi 17 février 2016 par le président de la République Alassane Ouattara, au siège de la structure à Vridi (Abidjan). «C’est un événement important », a indiqué le chef de l’Etat. Il a salué et félicité les partenaires techniques et financiers du projet se réjouissant de ce «qu’avec la mise en œuvre de cette centrale, la Côte d’Ivoire a atteint pratiquement son objectif de 2 000 MW de capacité installée en 2015-2016». C’est la preuve, selon lui, de ‘’l’engagement’’ et ‘’l’assiduité’’ du gouvernement par rapport à ses objectifs 2015-2016.
7 fevrier

Exclusif: Affaire témoins dévoilés à la CPI/ Philippe Mangou: ’’Je reste serein et calme’’

Les identités de quatre anciens partisans de l’ex-président Laurent Gbagbo, avaient été dévoilées par inadvertance lors de l’audience «à huis clos » tenue ce vendredi 5 février 2016 à la Cour pénale internationale (CPI), comme étant des témoins à charge. Parmi les noms cités par le président du tribunal, l’Italien Cuno Tarfusser, figure celui de Philippe Mangou, Général des Forces armées ivoiriennes au moment des faits. Devant les réactions suscitées par ces révélations, y compris au niveau même de la CPI qui s’en est trouvée embarrassée et les articles parus dans les médias, le Général Philippe Mangou actuellement Ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Gabon, par le biais de son service de communication a produit un droit de réponse dont Abidjan.net a reçu copie en exclusivité ce dimanche 7 février 2016.
5 fevrier

Bourde de la CPI qui diffuse le nom de témoins protégés dans le procès conjoint de Gbagbo et Blé Goudé

L’identité de plusieurs témoins protégés a été diffusée par erreur par la Cour pénale internationale lors du procès Gbagbo. L’ancien chef de l’Etat ivoirien et le chef de milice Charles Blé Goudé comparaissent depuis le 28 janvier à La Haye. Vendredi après-midi, lors d’une audience à huis clos, les micros n’ont pas été coupés. Une erreur technique lourde de conséquences car pendant cette audience les noms de plusieurs témoins qui devaient rester anonymes ont été cités.
28 janvier

Ouverture du procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé à la CPI

La première journée d’audience dans le cadre du procès de L’ex-président Ivoirien, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, leader des ex-patriotes ouvert ce jeudi à la Cour Pénale international (CPI), s’est achevée avec l’exposé liminaire de l’Accusation. D’entrée le procureur Fatou Bensouda a rappelé que les accusés sont poursuivis pour crimes contre l’humanité , meurtre, viol, atteinte grave et persécution commis pendant la période de la crise postélectorale survenue suite à la présidentielle de 2010.
21 janvier

Le FPI remet une liste de prisonniers à Ouattara en vue de leur libération

Une délégation du Front populaire ivoirien (FPI) conduite par son président, Pascal Affi N’Guessan a été reçue ce jeudi par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara au palais présidentiel. Le président du FPI a indiqué avoir saisi l’occasion de cette rencontre pour présenter une liste de prisonniers que le parti voudrait voir libérés. « Nous avons profité de nos échanges avec le Président de la République pour lui présenter une liste de prisonniers pour lesquels nous gardons espoir quant à leur libération », a dit Pascal Affi N’guessan. Même si cette liste n’a pas été dévoilée, on pourrait penser qu’il s’agit de responsables du FPI arrêtés dans le cadre de la crise postélectorale ou poursuivis pour atteinte à la sureté de l’Etat.
20 janvier

Le Parlement ivoirien exige au Burkina le retrait du mandat contre le Soro

Le Bureau de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire ‘’s’insurge’’ et ‘’exige’’ le retrait du mandat d’arrêt international burkinabè contre Guillaume Soro, président de la deuxième institution du pays. Réuni en session extraordinaire, ce mercredi 20 janvier 2016 au siège du Parlement au Plateau, pour donner son point de vue suite au mandat d’arrêt émis par la justice militaire du Burkina Faso contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, le Bureau du Parlement ‘’s’indigne et condamne avec la dernière énergie cette attitude qui bafoue l’immunité parlementaire du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire’’ et ‘’qui pourrait sacrifier sur l’autel de la politique les intérêts de ses deux peuples qui ont une longue tradition d’amitié et de fraternité’’. Cette situation, indique le communiqué qui a sanctionné la rencontre présidée par la première vice-présidente de l’institution, Sarra Sako Fadika, ‘’risque de développer un sentiment de rejet préjudiciable aux relations d’amitié et de fraternité entretenues par les deux pays’’. Les députés exhortent, au regard de ce qui précède, le règlement de cette crise par la voie diplomatique comme l’a suggéré la présidence ivoirienne en début de semaine.
18 janvier

Les Chefs d’Etat du Libéria et de la Côte d’Ivoire ont présidé, à Guiglo, la 2ème réunion du Conseil conjoint des Chefs traditionnels des deux pays

Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA et son homologue du Libéria, SEMme Ellen JOHNSON SIRLEAF, ont présidé ce lundi 18 janvier 2016, à Guiglo (Ouest de la Côte d’Ivoire), la 2ème réunion du Conseil conjoint des Chefs coutumiers et des Anciens des deux pays. Cette rencontre avait pour but d’évaluer la mise en oeuvre des résolutions de la première réunion du Conseil conjoint des Chefs traditionnels des deux pays qui s’est tenue en octobre 2013 à Zwédru, au Libéria. Elle visait également à renforcer la coopération entre les autorités étatiques, administratives et coutumières des deux pays.
18 janvier

Mandat burkinabè contre Guillaume Soro : la présidence ivoirienne dénonce ‘’le mépris des us et coutumes en la matière’’

Le mandat d’arrêt international émis par le Burkina Faso et transmis par Interpol contre Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale, deuxième personnalité de la Côte d’Ivoire, s’est fait ‘’au mépris des us et coutumes en la matière’’. C’est la substance du communiqué de la présidence ivoirienne daté du lundi 18 janvier 2016 et lu ce jour dans la grande édition du journal télévisé de 20 heures sur la première chaine nationale (RTI 1). ‘’La présidence de la République de Côte d’Ivoire s’étonne que ce document qui vise le président de la deuxième institution de la République de Côte d’Ivoire ait été fait au mépris des règles, des us et coutumes en la matière au regard des liens séculaires d’amitié et de fraternité qui unissent nos deux pays et nos deux peuples’’, nous dit la note. Toutefois, poursuit le communiqué, ‘’la République de Côte d’Ivoire tient à réaffirmer sa ferme volonté de régler cette question par la voie diplomatique dans le respect des accords qui nous lient afin d’éviter tout différend entre nos deux Etats’’.
15 janvier

Le Burkina lance un mandat d’arrêt contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro

La justice burkinabè a lancé un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne et ancien chef de la rébellion, une décision qui menace d’empoisonner les relations entre les deux pays voisins, fortement imbriqués à plusieurs niveaux. Les présidents ivoirien Alassane Ouattara et burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, fraîchement élu, cherchaient récemment à normaliser les relations alors que l’ancien chef d’Etat burkinabé, Blaise Compaoré, chassé par la rue en 2014, avait été un des principaux alliés de M. Ouattara.
13 janvier

Premier Conseil des ministres du gouvernement Duncan II

Premier jour de classe du second gouvernement Daniel Kablan Duncan. La nouvelle équipe gouvernementale n’a pas un jour de répit, aussitôt nommée, aussitôt au travail. Le palais de la présidence au Plateau abrite ce mercredi 13 janvier 2015 le premier Conseil des ministres du gouvernement Duncan II, en présence du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Le Président de la République veut ‘’ une plus grande efficacité et plus de célérité’’ dans la conduite des affaires de l’Etat ainsi ‘’qu’une plus grande cohésion, une meilleure synergie entre les ministres et entre le gouvernement et la présidence de la République’’.
12 janvier

Liste des membres du nouveau gouvernement

Le nouveau gouvernement est connu. Amadou Gon Coulibaly, Secrétaire général du gouvernement a donné ce mardi 12 janvier à midi, la composition de la nouvelle équipe gouvernementale. Il y a des départs: Mathieu Babaud DARRET (Ministre des Eaux et Forêts), Cissé Bacongo (Ministre de la Fonction publique et de la Réforme Administrative), Charles Diby Koffi (Ministre des Affaires Etrangères), Gnénéma Coulibaly (Ministre de la Justice, Gardes des Sceaux et des Droits de l’Homme). Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA a également procédé à la signature de décrets portant nomination à la Présidence de la République et à la Primature.
11 janvier

Ouattara consulte Bédié pour la formation d’un nouveau gouvernement

Tête à tête, Ouattara-Bédié à Daoukro. Le chef de l’Etat ivoirien s’est rendu chez son fidèle allié Henri Konan Bédié ce lundi 11 janvier 2016. Cette rencontre entre le Président Alassane Ouattara et le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) s’inscrit dans le cadre des consultations entreprises par le chef de l’Etat ivoirien pour la formation de son premier gouvernement après sa réélection.
6 janvier

Démission du Gouvernement ivoirien

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté ce mercredi au Chef de l’Etat Alassane Ouattara, la démission du Gouvernement. Mais le chef du gouvernement sera reconduit quelques heures plus tard à son poste par le président de la République. Notons que Alassane Ouattara avait pris acte de la démission du Gouvernement. Il avait félicité le Premier ministre pour la compétence et le leadership affiché pendant le temps qu’il avait conduit l’équipe gouvernementale. Il avait par ailleurs instruit les ministres sortants à expédier les affaires courantes avant la nomination du nouveau Gouvernement, prévue au plus tard la semaine prochaine.

2015

31 decembre

Le président Ouattara annonce la mise en liberté de 3.100 prisonniers

Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé jeudi des "remises totales et partielles de peines" à 3.100 prisonniers en vue de permettre à des détenus de "recouvrer immédiatement la liberté", dans son discours à la nation à l`orée du nouvel an.
Du 26 au 27 décembre 2015

Des inconnus attaquent un poste de l armée ivoirienne à la frontière avec le Ghana

Un poste de l`armée ivoirienne a été attaqué dans la nuit de samedi à dimanche dans la localité de Nougoua à environ 5 km de Noé, à la frontière avec le Ghana (Est), sans faire de victime. Selon des sources sécuritaires, les éléments des Forces républicaines de Côte d`Ivoire (FRCI) en poste dans cette localité, "ont riposté à ces attaques menées par des inconnus, venus certainement du Ghana" voisin.
18 decembre

Le président Ouattara a inauguré le centre commercial Playce

Le président de la République, Alassane Ouattara a inauguré, vendredi, à Abidjan, le centre commercial « PlaYce Marcory », conçu et opéré par CFAO. La cérémonie s’est déroulée en présence du président et CEO de Toyota Tsusho Corporation, M. Jun Karube, du président du directoire du groupe CFAO, M. Richard Bielle, du directeur général de CFAO Retail, M. Xavier Desjobert, ainsi que du directeur exécutif partenariat international de Carrefour, M. Stéphane Thouin. Le centre commercial PlaYce Marcory, d’une superficie totale de 20 000 mètres carrés, dispose de trois espaces : l’hypermarché Carrefour, d’une surface de vente de 3 200 mètres carrés, une galerie marchande de 55 boutiques et un espace de restauration (food court) qui offre plus de 400 places assises. 550 emplois directs correspondant à plus de 100 métiers différents ont été créés afin de répondre à la fois aux exigences de modernité et aux normes les plus strictes de la grande consommation à l’international.
17 decembre

La Côte d’Ivoire élue au Programme Compact Millenium Challenge Corporation (MCC)

« Lors de sa session du mercredi 16 décembre 2015, le conseil d’administration du Millenium Challenge Corporation (MCC) présidé par le secrétaire d’Etat américain John Kerry a décidé d’accorder à la Côte d’Ivoire l’éligibilité au programme Compact », c’est par cette phrase que le chef du Gouvernement, Daniel Kablan Duncan a annoncé jeudi en fin de matinée, la sélection de la Côte d’Ivoire au MCC. Ce résultat, selon le chef du gouvernement, confirme quatre années de dur travail et de réformes politiques qui ont entraîné une amélioration significative dans la lutte contre la corruption, la gouvernance, la liberté économique, la santé et l’éducation. Pour illustrer la performance réalisée par la Côte d’Ivoire à la base de sa sélection au MCC, Daniel Kablan Duncan a indiqué que sur 20 indicateurs pris en compte, la Côte d’Ivoire a satisfait à 13, faisant d’elle le 7eme meilleur score sur le contrôle de la corruption de tous les pays à faibles revenus dans le monde entier.
17 decembre

Ouverture du procès de l’assassinat du général Robert Guéi

C’est ce jeudi 17 décembre que s’est ouvert le procès de l’assassinat du général Robert Guéi, ainsi que son épouse, des membres de sa famille et de sa garde rapprochée lors des évènements du 19 septembre 2002. Ce sont au total 24 militaires qui sont poursuivis pour assassinat et complicité d’assassinat mais 2 sont en fuites 3 en liberté. 19 prévenus se sont donc présentés ce jour à cette audience présidée par le juge Dembélé Tahirou, parmi lesquels le général Dogbo Blé, ex-commandant de la garde Républicaine et Anselme Séka Yapo, ancien responsable de la sécurité rapprochée de Simone Gbagbo. Après la lecture du procès verbal de l`instruction, l`audience a été renvoyée au 21 janvier 2016.
10 decembre

Bourse des valeurs : la BRVM dévoile sa nouvelle identité visuelle et sa salle de Marché

Nouveau logo, nouvelle salle de Marché qui répond aux standards internationaux, équipée à la fine pointe de la technologie avec des écrans de suivi des cotations en temps réel. La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) de l’Afrique de l’Ouest est désormais dans une nouvelle dynamique. Elle a abrité, ce jeudi 10 décembre 2015 à Abidjan, la double cérémonie de présentation de sa nouvelle identité visuelle et d’inauguration de sa salle de Marché un peu plus de 17 ans après le démarrage de ses activités.
8 decembre

Mandat d’amener contre Soro/ L’Etat de Côte d’Ivoire adresse un courrier de « vive protestation » à la France

La Côte d’Ivoire a adressé ce mardi un courrier de vive protestation à la France relatif au mandat d’amener émis par la justice française contre le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro. Ce courrier a été remis à l’ambassadeur de France, Georges Serre par le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères Charles Koffi Diby, qui plus tôt avait convoqué le diplomate Français. L’Etat de Côte d’Ivoire estime que ce mandat d’amener « viole les coutumes de la pratique diplomatique et les accords de coopération judiciaires datant de 1961 qui existent entre les deux pays, ainsi que les traités internationaux auxquels sont soumis ces deux pays ».
7 decembre

La justice française émet un mandat d’amener contre Guillaume Soro, actuellement à Paris

Ce lundi 7 décembre 2015, le président du Parlement ivoirien, Guillaume Soro, est visé par un mandat d`amener émis par la juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Paris, Sabine Kheris, dans le cadre de l’affaire qui l’oppose à Michel Gbagbo. Incarcéré à la fin de la crise postélectorale de 2010-2011 sous la surveillance de membres de l’ex-rébellion des Forces nouvelles, le fils de l’ex-président Laurent Gbagbo avait porté plainte en juin 2012 contre dix anciens comzones et Guillaume Soro pour « traitement dégradant et inhumain ».
Du 1er au 2 décembre 2015

L’armée attaquée dans l’ouest, au moins 6 morts

Près de la frontière libérienne, des membres des FRCI ont été attaqués par des hommes armés non identifiés dans la nuit de mardi à mercredi. Bilan : au moins six soldats tués, selon plusieurs sources. Une position de l’armée ivoirienne a été lourdement attaquée par surprise dans la nuit du 1er au 2 décembre, dans la localité de Olodjo (région de Grabo), non loin de la frontière libérienne. Selon plusieurs sources, le bilan provisoire fait état d’au moins 6 tués dans les rangs des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), quatre chez les assaillants, et plusieurs blessés. Au cours de la journée du 2 décembre, les communications étant mauvaises dans cette zone de forêt dense, un hélicoptère a été envoyé sur place pour faire un premier bilan.
26 novembre

L’Arabie saoudite octroie 3,5 milliards F CFA à l’Etat ivoirien pour l’achèvement de la construction de la grande mosquée du Plateau

Bonne nouvelle pour la communauté musulmane de Côte d’Ivoire. Le Royaume d’Arabie saoudite vient d’octroyer 7 millions de Dollars soit 3,5 milliards F CFA à l’Etat ivoirien pour l’achèvement de la construction de la grande mosquée du Plateau. La signature de convention s’est faite ce jeudi 26 novembre au ministère de l’Intérieur par Son Excellence Saud Bin Saad, Ambassadeur du Royaume d’Arabie saoudite et Bamba Cheick Daniel, Directeur de cabinet, représentant le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko.
16 novembre

Attentats de Paris: le premier ministre Duncan exprime la solidarité du peuple ivoirien à la France victime d’un « drame effroyable »

Le premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan, accompagné d’un nombre important de membres du gouvernement, a présenté ce lundi les condoléances de l’Etat de côte d’Ivoire à l’ambassadeur de France, Georges Serre, suite aux attentats qui ont eu lieu le vendredi 13 novembre à Paris, faisant officiellement 129 morts et un peu plus de 350 blessés.
14 novembre

Le télégramme de condoléances du Président de la République, Alassane OUATTARA, adressé au Président François HOLLANDE

C’est avec une profonde consternation et une réelle affliction que j’ai appris les attentats qui ont occasionné plus de 120 morts et des centaines de blessés, dans la nuit du 13 novembre 2015 à Paris. Face à ce drame inqualifiable, le peuple et le gouvernement ivoiriens se joignent à moi pour condamner avec fermeté ces actes terroristes et adresser à votre excellence, aux peuples français et aux familles éplorées nos sincères condoléances, et nos vœux de prompt rétablissement aux blessés. Je salue la promptitude des décisions que vous avez prises et le courage des forces de sécurité. Par cet acte barbare qui s’est produit au cœur de la capitale française, c’est le monde entier qui a été atteint. C’est pourquoi je lance un appel à toute la communauté internationale à renforcer ces initiatives pour lutter contre ce fléau qui menace toutes les nations. Le gouvernement et le peuple ivoirien expriment leur solidarité à la France, dans cette nouvelle épreuve qu’elle traverse. Très haute considération.
12 novembre

Eclatement du scandale des écoutes téléphoniques entre Guillaume Kigbafori Soro et Djibrill Bassolé

L`information a vite fait le tour des réseaux sociaux. L’enregistrement présenté comme une conversation, pour le moins grave, entre Guillaume Kigbafori Soro et Djibrill Bassolé, n’en finit pas de susciter de l`intérêt. Bien plus, il crée des remous entre la Côte d`Ivoire et le Burkina.
6 novembre

Le Zoo d ‘Abidjan réceptionne 4 zèbres

4 zèbres viennent d ’ agrandir la population des animaux du zoo d ‘Abidjan. La cérémonie de réception des herbivores a été organisée le vendredi 6 novembre 2015 en présence des ministres Babaud Darret et Adama Toungara également maire de la commune d’Abobo. Le zoo national d’Abidjan avec une capacité de 12 hectares dont 4 hectares aménagés depuis 2012 veut s’aligner sur les normes internationales afin de garantir plus de plaisirs aux touristes nationaux et internationaux. Ainsi pour le rendre plus compétitif, le gouvernement à travers le ministre des eaux et forets a commandé et reçu de l’Afrique du Sud, 4 Zèbres d’une valeur de plus de 39 millions.
5 novembre

Révision à la hausse de la notation de la Côte d’Ivoire par l’agence Moody’s

La Ministre auprès du Premier ministre chargée de l’Economie et des Finances, Mme Kaba Nialé a eu des échanges avec la presse, le 12 novembre à Abidjan, relativement à la note souveraine de Ba3 avec perspective stable de la Côte d’Ivoire attribuée par l’Agence Moody’s, le jeudi 05 novembre 2015, à New York. C’est un bond qualitatif de l’économie ivoirienne, de la catégorie B1 « très spéculative » pour rejoindre la catégorie « spéculative » où les pays sont considérés comme peu vulnérables à court terme mais avec un risque de non remboursement plus important sur le long terme.
4 novembre

Premier Conseil des ministres après son élection : le Président Ouattara maintient son gouvernement

Le Président de la République reconduit son gouvernement. C’est l’information majeure du premier Conseil des ministres après sa réélection, ce mercredi 4 novembre, au palais de la Présidence au Plateau. ‘’Monsieur le Premier ministre, le gouvernement que vous dirigez est maintenu en fonction avec vous même à sa tête’’, a déclaré le président Alassane Ouattara. Expliquant qu’il retient des visites d’État de son précédent mandat que les attentes des Ivoiriens sont nombreuses et doivent être prises en compte dans la conduite des actions gouvernementales en accélérant le rythme de travail et en étant plus efficaces. ‘’Il nous faut faire plus avec moins de ressources’’, a réalisé le chef de l’Exécutif. Aussi, a-t-il donc décidé de continuer avec la même équipe pour gagner en temps et en efficacité.
3 novembre

Côte d`Ivoire: Cérémonie de prestation de serment d`Alassane Ouattara réélu président pour 5ans

La cérémonie de prestation de serment du Président Alassane Ouattara, dont la réélection a été confirmée 24 heures avant par le Conseil constitutionnel, s’est tenue ce mardi 03 novembre au Palais de la présidence à Abidjan. Le Président Sénégalais, Macky Sall, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et son homologue Béninois Thomas Boni Yayi, le corps diplomatique, ainsi que la majorité des candidats à l’élecion présidentielle étaient présents. Le Conseil constitutionnel présidé par Koné Mamadou, a dans un premier temps procédé à la lecture de la décision n°CI-2015-EP-162/02-11/CC/SG, décision de confirmation de la victoire d’Alassane Ouattara telle que proclamée par la Commission électorale indépendante (Cei), le mercredi 28 octobre dernier.
2 novembre

Le Conseil constitutionnel ivoirien confirme la réelection du président Ouattara

C’est définitif. Alassane Ouattara est le président de la Côte d’Ivoire ‘’dès le premier tour’’, à l’issue du scrutin du 25 octobre 2015 avec 83,66% des suffrages exprimés. Il est élu avec ‘’un score supérieur à la majorité absolue requise’’. Mamadou Koné, président du Conseil constitutionnel vient de confirmer ce lundi 2 novembre, au siège de l’institution au Plateau, les résultats provisoires de la Commission électorale indépendante (CEI), qui donnaient vainqueur, Alassane Ouattara, candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).
28 octobre

Présidentielle 2015 : Alassane Ouattara réélu avec 83,66% des suffrages exprimés selon les résultats provisoires de la CEI

72 heures après le scrutin présidentiel du 25 octobre, les résultats provisoires sont connus. Youssouf Bakayoko, président de la Commission électorale indépendante (CEI) a déclaré, ce mercredi 28 octobre à 4 heures 40 minutes, le candidat Alassane Ouattara vainqueur de l’élection présidentielle de 2015 avec 2 118 229 voix soit 83,66% des suffrages exprimés selon les résultats provisoires de la CEI. Ces données seront transmises, ce mercredi même, au Conseil constitutionnel en charge de proclamer les résultats définitifs.
27 octobre

Présidentielle 2015 : Ouattara en tête des résultats provisoires de la CEI

C’est officiel. Selon les premiers résultats provisoires de l’élection présidentielle proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI), ce mardi 27 octobre 2015 à son siège aux II-Plateaux, le président sortant Alassane Ouattara arrive largement en tête dans plusieurs régions. Il est suivi dans le classement par le candidat du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan. Le candidat indépendant Bertin Konan Kouadio dit KKB vient de loin en troisième position sur les 7 prétendants au fauteuil présidentiel.
25 octobre

Election présidentielle en Côte d`Ivoire

Plus de 6,3 millions d’électeurs ivoiriens sur 23 millions d’habitants, sont aux urnes ce dimanche 25 octobre, en vue d’élire le président de la République de Côte d’Ivoire parmi sept candidats, dans un scrutin jugé crucial pour la stabilisation du pays, après la sanglante crise post-électorale de 2010-2011, qui a fait plus de 3000 morts.
23 octobre

Présidentielle 2015 : A 48 heures du scrutin Banny jette l’éponge

A 48 heures du scrutin présidentiel, Charles Konan Banny, candidat à cette élection vient d’annoncer le retrait de sa candidature ce vendredi 23 octobre à sa résidence de la Rivera-Golf. Notons qu’il y a trois jours il avait dénoncé publiquement au moins 794 doublons sur la liste électorale définitive. Une situation qui, selon lui, pourrait entamer la ’’fiabilité’’ du scrutin présidentiel du dimanche 25 octobre.
23 octobre

Fin de la campagne électorale

Présidentielle 2015: La campagne électorale a pris fin vendredi 23 octobre à minuit.
13 octobre

Présidentielle 2015: Essy Amara se retire de la course

Après avoir suspendu sa participation à l’élection présidentielle du 25 octobre, Essy Amara annonce ce mardi qu’il se retire définitivement de la course. Il dit en avoir informé officiellement par courriers la Commission Electorale Indépendante (CEI) et le Conseil Constitutionnel.
9 octobre

Démarrage officiel de la campagne présidentielle 2015 en Côte d`Ivoire

L’élection présidentielle 2015 rentre dans sa dernière ligne droite avec le début officiel de la campagne ce vendredi 9 octobre. Pendant deux semaines (15 jours) les candidats à la magistrature suprême en Côte d’Ivoire et leurs différents staffs vont parcourir les coins et recoins du pays à la rencontre des populations en vue de solliciter leur suffrage. Les rues d’Abidjan sont visiblement prédominées par les panneaux publicitaires du candidat Alassane Ouattara. La campagne du candidat unique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition au pouvoir a été officiellement lancée ce vendredi 9 octobre à Yamoussoukro. Vient en second les panneaux de Charles Konan Banny, candidat indépendant, dans la capitale économique. Le candidat du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’ Guessan, lui, lancera sa campagne samedi 10 octobre à Gagnoa dans la région de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo. Les autres candidats sont restés pour l’instant timides ce premier jour d’ouverture de la campagne présidentielle.
9 octobre

Présidentielle ivoirienne : Mamadou Koulibaly se retire de la course

Mamadou Koulibaly, candidat du parti Liberté pour la démocratie et la république (LIDER) à l’élection présidentielle, a annoncé, vendredi soir via son compte twitter, son retrait de la compétition, estimant que le scrutin est ‘’délibérément saboté par ceux-là même qui ont le devoir de l’organiser démocratiquement: CEI et Gouvernement’’.
7 octobre

Lancement des travaux de construction de la gare routière interurbaine d’Abidjan, “la plus grande” du continent

Le ministre des Transports, Gaoussou Touré a procédé au lancement officiel des travaux de construction de la gare routière interurbaine sur le site de l’ancienne « Casse » d’Adjamé. Ces travaux d’un coût de 46 milliards de FCFA vont permettre de bâtir « un bijoux architectural », selon le M. Touré qui a présidé la cérémonie. La gare routière interurbaine d’Abidjan qui sera livré dans 2 ans sera la plus grande d’Afrique, selon M. Dennis Adoum , président du Groupe Dennis, le promoteur . Le Groupe Dennis par l’entremise de sa société Générale d’Afrique est porteuse de la Convention de B.O.T. (Build, Operate, Transfer) pour, la construction, l’exploitation et l’entretien de la nouvelle Gare Routière Interurbaine d’Abidjan.
7 octobre

Présidentielle 2015: 4 candidats sur 10 présents à la signature de la charte de bonne conduite

À l’approche de l’élection présidentielle du 25 d’octobre 2015, l’Institut National Démocratique (NDI) a initié, ce Mercredi 7 Octobre une cérémonie de signature de la charte de bonne conduite par les candidats au palais présidentielle d’Abidjan. Quatre candidats sur dix étaient présents à la signature de la charte de bonne conduite. Il s’agit d’Alassane Ouattara candidat du RHDP, Kouangoua Jacqueline Claire candidate indépendante, Affi N’Guessan du FPI et Henriette Lagou du Rpc-Paix.
2 octobre

Inauguration des ponts de Béoumi et de Bassawa

Les ponts de Béoumi et de Bassawa, sur les fleuves Bandama et le Kan ont été inaugurés par le chef de l`Etat Alassane Ouattara. Des ouvrages salués par les populations desdites localités qui ont traduit leur gratitude au président de la République.
28 septembre

La CNC marche sur la télévision nationale et la Commission électorale indépendante (CEI)

Une partie de l’opposition regroupée au sein de la Coalition nationale du changement (CNC) a procédé à une marche devant la télévision ivoirienne et la Commission électorale indépendante (CEI), à Cocody ce lundi 28 septembre 2015. Un dispositif impressionnant de la police nationale était posté tôt le matin sur les lieux pour canaliser la manifestation. Ils étaient plus d’un millier d’hommes et de femmes présents à cette rencontre. Ils souhaitent un traitement équitable des candidats à la présidentielle 2015 par ces deux entités. Des figures de proue de l’opposition, candidats officiels à la présidentielle prochaine, notamment Charles Konan Banny, Mamadou Koulibaly, Kouadio Konan Bertin dit KKB, Gnangbo Kakou étaient en première ligne de la marche.
Du 27 au 30 septembre

VISITE D’ETAT DANS LE HAUT-SASSANDRA, GOH ET LOH-DJIBOUA

Le Président de la République, SEM Alassane Ouattara est arrivé à Daloa, ce dimanche 27 septembre, en compagnie de son épouse pour une visite d’Etat de quatre jours dans les régions du Haut-Sassandra, Goh et Loh-Djiboua. Au terme de sa visite, le 30 septembre, il a indiqué que cette visite lui a permis d’échanger avec les populations, de faire l’état des lieux des travaux effectués, notamment dans le domaine des Infrastructures, d’évaluer les besoins restant et surtout de délivrer un message de paix, de réconciliation et de pardon.
24 septembre

14 ivoiriens morts et 77 autres disparus lors de la bousculade à Mina (Mecque)

Au moins 14 Ivoiriens ont trouvé la mort, et 77 sont portés disparus, dans la bousculade meurtrière survenue jeudi à Mina près de La Mecque lors d`un rituel du grand pèlerinage musulman.
20 septembre

Commémoration de l`an 1 de l`appel de Daoukro

L`an un de l`appel de Daoukro a été célébré ce dimanche 20 septembre 2015 où il a été lancé pour la première fois le 17 septembre 2014 à l`occasion de la visite d`Etat que le chef de l`Etat ivoirien a entreprise dans la région de l`Iffou. Selon le président Aimé Henri Konan Bédié son auteur, cet appel consiste à offrir un second mandat au président de la République Alassane Ouattara, candidat unique du Rassemblement houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).
17 septembre

Le president Alassane Ouattara en visite d’Etat dans la Région de l’Indénié – Djuablin

Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, est arrivé à Abengourou ce jeudi 17 septembre 2015, dans la matinée, pour une visite d’Etat de quatre (4) jours dans la Région de l’Indénié- Djuablin. Il a animé, à la mi- journée, son premier meeting à Agnibilékrou.
14 septembre

Visite d’Etat du président Ouattara dans le Sud-Comoé

Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara est arrivé, lundi 14 septembre, en fin de matinée à Adiakié pour une visite d’Etat de 48h dans la région du Sud-Comoé, située au Sud-Est du pays.
10 septembre

Des manifestations contre la candidature du président Ouattara dispersées à Abidjan

Des manifestations des jeunes de l’opposition ivoirienne contre la candidature du president Alassane Ouattara dans quelques communes d`Abibidjan, notamment Marcory et Yopougon ont été dispersées, jeudi matin, par la police.
9 septembre

Le Conseil constitutionnel donne la liste definitive des candidats à la presidentielle

Le verdict est connu. Le Conseil constitutionnel présidé par Mamadou Koné, premier responsable de cette institution a donné la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle de 2015 ce mercredi 9 septembre à siège,au Plateau. Ce sont: Alassane Ouattara, Konan Kouadio Siméon, Lagou Adjoua Henriette, Affi N’Guessan Pascal, Essy Amara, Banny Konan Charles, Mamadou Koulibaly, Konan Kouadio Bertin, Kouanga Jacqueline Claire et Gnangbo Kacou. Ils sont au total 10 candidats retenus dont deux femmes.
1 septembre

Investiture du Président de la BAD: Akinwumi Adesina prend officiellement fonction

Dr. Akinwumi Adesina a pris officiellement fonction à la tête du Groupe africain de la Banque africaine de développement (BAD) ce mardi 1er septembre à Abidjan. Le désormais huitième président de l’institution bancaire africaine a également prêté serment et traduit son engagement à œuvrer au développement du continent.
31 aout

Présidentielle 2015: prestation de serment du collège des médecins en charge de constater l’état de santé des candidats

Ils sont trois médecins à avoir prêter serment ce lundi 31 août 2015 devant le Conseil constitutionnel. Ils auront pour mission de constater l’état complet de santé, de bien-être physique et mental des candidats déclarés à l’élection présidentielle d’octobre 2015. Ce sont Niamké Ezani Emmanuel, chirurgien, Anzouan Kacou Jean-Baptiste cardiologue et enfin un psychiatre Koné Drissa.
25 aout

Fin du dépôt des candidatures à la présidentielle 2015

Trente-trois candidats, dont trois femmes, ont déposé leur dossier pour l’élection présidentielle du 25 octobre en Côte d’Ivoire, a annoncé mardi la Commission électorale. Le 25 août 2015 marque la fin du dépôt des candidatures à la présidentielle, ouvert le 4 août dernier.