Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces.ci    Cuisine    Nécrologie    Publicité
  DOSSIERS
Comment faire de la publicité sur Abidjan.net?

Accueil
News
Dossiers
Justice internationale: la CPI et le dossier ivoirien
Photos

Justice internationale: la CPI et le dossier ivoirien

Le lundi 3 octobre 2011, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a été autorisé à enquêter sur des crimes contre l`humanité et des crimes de guerre qui auraient été commis par les auteurs des violences ayant suivi l`élection présidentielle de novembre 2010

Photos du dossier
Intervention du directeur Bureau CPI Côte d`Ivoire, Sangaré Nouhoum
Samedi 03 mars 2018..

Voir la photo
Intervention du directeur Bureau CPI Côte d`Ivoire, Sangaré Nouhoum
Samedi 03 mars 2018..

Voir la photo
Intervention du directeur Bureau CPI Côte d`Ivoire, Sangaré Nouhoum
Samedi 03 mars 2018..

Voir la photo
La CPI annonce 500 millions FCFA au profit des victimes ivoiriennes de la crise post-électorale
Le fonds d`assistance aux victimes, un organe indépendant de la Cour pénale internationale ( CPI), entend débloquer 800.000 Euros soit environ 524.000.000 millions FCFA au profit de quelque 727 victimes de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 participant à une procédure devant ladite juridiction, a annoncé jeudi à Abidjan, le bureau local de cette juridiction pénale internationale basé à Abidjan..

Voir la photo
La CPI annonce 500 millions FCFA au profit des victimes ivoiriennes de la crise post-électorale
Le fonds d`assistance aux victimes, un organe indépendant de la Cour pénale internationale ( CPI), entend débloquer 800.000 Euros soit environ 524.000.000 millions FCFA au profit de quelque 727 victimes de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 participant à une procédure devant ladite juridiction, a annoncé jeudi à Abidjan, le bureau local de cette juridiction pénale internationale basé à Abidjan..

Voir la photo
La CPI annonce 500 millions FCFA au profit des victimes ivoiriennes de la crise post-électorale
Le fonds d`assistance aux victimes, un organe indépendant de la Cour pénale internationale ( CPI), entend débloquer 800.000 Euros soit environ 524.000.000 millions FCFA au profit de quelque 727 victimes de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 participant à une procédure devant ladite juridiction, a annoncé jeudi à Abidjan, le bureau local de cette juridiction pénale internationale basé à Abidjan..

Voir la photo
Le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bnesouda
.

Voir la photo
A Abidjan, les partisans de Blé Goudé jubilent devant sa défense à la CPI
.

Voir la photo
A Abidjan, les partisans de Blé Goudé jubilent devant sa défense à la CPI
.

Voir la photo
A Abidjan, les partisans de Blé Goudé jubilent devant sa défense à la CPI
.

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
L’avocat franco-libanais : Robert Bourgi
.

Voir la photo
Cour Pénale Internationale (CPI) : Le juge Hans-Peter Kaul
.

Voir la photo
Herman von Hebel, Greffier de la CPI
.

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
Justice: 1ère comparution de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI)
Jeudi 27 mars 2014. Haye. Charles Blé Goudé, accusé de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale..

Voir la photo
L`image diffusée par la presse comme étant celle de Charles Blé Goudé, depuis son lieu de détention,
.

Voir la photo
L`image diffusée par la presse comme étant celle de Charles Blé Goudé, depuis son lieu de détention, depuis son lieu de détention
.

Voir la photo
L`image diffusée par la presse comme étant celle de Charles Blé Goudé, depuis son lieu de détention
.

Voir la photo
CPI: L`ex-President Laurent Gbagbo lors du procès du 29 octobbre 2013
.

Voir la photo
Maître Emmanuel Altit, avocat de l`ex-président Laurent Gbagbo)
.

Voir la photo
Anne Ouloto reçoit Fatou Bensouda
Vendredi 19 Juillet 2013. Plateau. La ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto a accordé une audience à la procureure de la CPI Fatou Bensouda en visite en Côte d Ivoire..

Voir la photo
Anne Ouloto reçoit Fatou Bensouda
Vendredi 19 Juillet 2013. Plateau. La ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto a accordé une audience à la procureure de la CPI Fatou Bensouda en visite en Côte d Ivoire..

Voir la photo

.

Voir la photo
Anne Ouloto reçoit Fatou Bensouda
Vendredi 19 Juillet 2013. Plateau. La ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto a accordé une audience à la procureure de la CPI Fatou Bensouda en visite en Côte d Ivoire..

Voir la photo
Anne Ouloto reçoit Fatou Bensouda
Vendredi 19 Juillet 2013. Plateau. La ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto a accordé une audience à la procureure de la CPI Fatou Bensouda en visite en Côte d Ivoire..

Voir la photo
Anne Ouloto reçoit Fatou Bensouda
Vendredi 19 Juillet 2013. Plateau. La ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto a accordé une audience à la procureure de la CPI Fatou Bensouda en visite en Côte d Ivoire..

Voir la photo
Anne Ouloto reçoit Fatou Bensouda
Vendredi 19 Juillet 2013. Plateau. La ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto a accordé une audience à la procureure de la CPI Fatou Bensouda en visite en Côte d Ivoire..

Voir la photo
Anne Ouloto reçoit Fatou Bensouda
Vendredi 19 Juillet 2013. Plateau. La ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto a accordé une audience à la procureure de la CPI Fatou Bensouda en visite en Côte d Ivoire..

Voir la photo
Anne Ouloto reçoit Fatou Bensouda
Vendredi 19 Juillet 2013. Plateau. La ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto a accordé une audience à la procureure de la CPI Fatou Bensouda en visite en Côte d Ivoire..

Voir la photo
Anne Ouloto reçoit Fatou Bensouda
Vendredi 19 Juillet 2013. Plateau. La ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto a accordé une audience à la procureure de la CPI Fatou Bensouda en visite en Côte d Ivoire..

Voir la photo
Anne Ouloto reçoit Fatou Bensouda
Vendredi 19 Juillet 2013. Plateau. La ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto a accordé une audience à la procureure de la CPI Fatou Bensouda en visite en Côte d Ivoire..

Voir la photo
Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan
Vendredi 19 juillet 2013. Abidjan. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse..

Voir la photo
Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan
Vendredi 19 juillet 2013. Abidjan. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse..

Voir la photo
Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan
Vendredi 19 juillet 2013. Abidjan. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse..

Voir la photo
Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan
Vendredi 19 juillet 2013. Abidjan. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse..

Voir la photo
Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan
Vendredi 19 juillet 2013. Abidjan. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse..

Voir la photo
Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan
Vendredi 19 juillet 2013. Abidjan. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse..

Voir la photo
Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan
Vendredi 19 juillet 2013. Abidjan. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse..

Voir la photo
Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan
Vendredi 19 juillet 2013. Abidjan. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse..

Voir la photo
Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan
Vendredi 19 juillet 2013. Abidjan. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse..

Voir la photo
Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan
Vendredi 19 juillet 2013. Abidjan. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse..

Voir la photo
Catherine Ashton, Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité sur la ratification du statut de Rome sur la Cour Pénale Internationale
.

Voir la photo
Catherine Ashton, Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité sur la ratification du statut de Rome sur la Cour Pénale Internationale
.

Voir la photo
Catherine Ashton, Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité sur la ratification du statut de Rome sur la Cour Pénale Internationale
.

Voir la photo
Justice Internationale : Cour Penal Internationale (CPI)
Mardi 30 octobre 2012. Haye. Photo : Emmanuel Altit, principal avocat de la défense de l`ancien président Côte-d`Ivoire, Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale.

Voir la photo
Justice Internationale : Cour Penal Internationale (CPI)
Mardi 30 octobre 2012. Haye. Photo : Gilles Dutertre.

Voir la photo
Les pro-Gbagbo réclament leur président à la CPI
Mardi 30 octobre 2012. Haye..

Voir la photo
Les pro-Gbagbo réclament leur président à la CPI
Mardi 30 octobre 2012. Haye..

Voir la photo
Les pro-Gbagbo réclament leur président à la CPI
Mardi 30 octobre 2012. Haye..

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct a la CPI
Lundi 5 décembre 2011. La Haye, CPI (Pays-Bas).

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct a la CPI
Lundi 5 décembre 2011. La Haye, CPI (Pays-Bas).

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct a la CPI
Lundi 5 décembre 2011. La Haye, CPI (Pays-Bas).

Voir la photo
Coalition pour le changement (Cpc) : Constant Koffi, Président par Intérim.
.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de GLaurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Laurent Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Lundi 18 juin 2012. Plus d`un millier de partisans de Laurent Gbagbo rassemblés devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Voir la photo
Cour pénale internationale (CPI) : Mme Silvana Arbia, Greffier
Photo : Mme Silvana Arbia, Greffier de la Cour pénale internationale (CPI).

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Charnier: exhumation de corps de présumées victimes de la Fesci à la cité universitaire de Port-Bouët III
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps de présumées victimes de la Fesci, en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Campus ou cimetière : après le campus de Cocody,Exhumation de corps de la cité de Port-Bouët 3
Mardi 15 mai 2012. Abidjan. Résidence universitaire de Port-Bouët III. Les pompes funèbres procèdent à l`exhumation de nombreux corps , en présence de la police scientifique, de la gendarmerie, de l`ONUCI et des représentants des organisations internationales de défense des droits humains.

Voir la photo
Justice: Me Rodrigue Dadjé, avocat de Simone Gbagbo
.

Voir la photo
Grand procès : La Vice présidente de la Cour Pénal International (CPI), Madame Fatou Bensouda
Mardi 03 avril 2012.Abidjan.Mme Fatou Bensouda a échangé avec le Premier ministre ivoirien, Me Ahoussou Kouadio Jeannot.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Deux cent cinquante personnes selon la police ont manifesté samedi devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye où est écroué l`ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné de crimes contre l`humanité.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Deux cent cinquante personnes selon la police ont manifesté samedi devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye où est écroué l`ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné de crimes contre l`humanité.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Deux cent cinquante personnes selon la police ont manifesté samedi devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye où est écroué l`ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné de crimes contre l`humanité.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Deux cent cinquante personnes selon la police ont manifesté samedi devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye où est écroué l`ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné de crimes contre l`humanité.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Deux cent cinquante personnes selon la police ont manifesté samedi devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye où est écroué l`ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné de crimes contre l`humanité.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Deux cent cinquante personnes selon la police ont manifesté samedi devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye où est écroué l`ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné de crimes contre l`humanité.

Voir la photo
Manifestation de partisans de Gbagbo devant la prison de la CPI à La Haye
Deux cent cinquante personnes selon la police ont manifesté samedi devant le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye où est écroué l`ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné de crimes contre l`humanité.

Voir la photo
Justice: Laurent Gbagbo devant la Cour penale internationale
Photo: M. Laurent Koudou Gbagbo lors de l’audience de comparution initiale devant la CPI le 5 décembre 2011.

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct
Lundi 5 décembre 2011. La Haye (Pays-Bas.

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct
Lundi 5 décembre 2011. La Haye (Pays-Bas.

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct
Lundi 5 décembre 2011. La Haye (Pays-Bas.

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct
Lundi 5 décembre 2011. La Haye (Pays-Bas.

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct
Lundi 5 décembre 2011. La Haye (Pays-Bas.

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct
Lundi 5 décembre 2011. La Haye (Pays-Bas.

Voir la photo
Gbagbo devant la Cour Penale Internationale
Images de la seance de comparution de l`ex president Laurent Gbagbo.

Voir la photo
Gbagbo devant la Cour Penale Internationale
Images de la seance de comparution de l`ex president Laurent Gbagbo.

Voir la photo
Gbagbo devant la Cour Penale Internationale
Images de la seance de comparution de l`ex president Laurent Gbagbo.

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct
Lundi 5 décembre 2011. La Haye (Pays-Bas).

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct
Lundi 5 décembre 2011. La Haye (Pays-Bas).

Voir la photo
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct
Lundi 5 décembre 2011. La Haye (Pays-Bas).

Voir la photo
CPI : Me Habiba Touré et Toussaint Alain, s`exprimant sur la défense de l`ancien président Laurent Gbagbo
Lundi 5 Décembre 2011. La Haye (Pays-Bas). Photo : Me Habiba Touré, membre du collectif des avocats de la famille Gbagbo et Toussaint Alain, conseiller de l`ancien président Laurent Gbagbo lors d`une conférence de presse quelques heures avant la comparution de Laurent Gbagbo devant les juges de la Cour pénale internationale..

Voir la photo
CPI : Me Habiba Touré et Toussaint Alain, s`exprimant sur la défense de l`ancien président Laurent Gbagbo
Lundi 5 Décembre 2011. La Haye (Pays-Bas). Photo : Me Habiba Touré, membre du collectif des avocats de la famille Gbagbo et Toussaint Alain, conseiller de l`ancien président Laurent Gbagbo lors d`une conférence de presse quelques heures avant la comparution de Laurent Gbagbo devant les juges de la Cour pénale internationale..

Voir la photo
CPI : Me Habiba Touré et Toussaint Alain, s`exprimant sur la défense de l`ancien président Laurent Gbagbo
Lundi 5 Décembre 2011. La Haye (Pays-Bas). Photo : Me Habiba Touré, membre du collectif des avocats de la famille Gbagbo et Toussaint Alain, conseiller de l`ancien président Laurent Gbagbo lors d`une conférence de presse quelques heures avant la comparution de Laurent Gbagbo devant les juges de la Cour pénale internationale..

Voir la photo
CPI : Me Habiba Touré et Toussaint Alain, s`exprimant sur la défense de l`ancien président Laurent Gbagbo
Lundi 5 Décembre 2011. La Haye (Pays-Bas). Photo : Me Habiba Touré, membre du collectif des avocats de la famille Gbagbo et Toussaint Alain, conseiller de l`ancien président Laurent Gbagbo lors d`une conférence de presse quelques heures avant la comparution de Laurent Gbagbo devant les juges de la Cour pénale internationale..

Voir la photo
CPI : Transfère de l`ex-président Laurent Gbagbo à la Haye (Pays-Bas)
Mardi 29 novembre 2011.

Voir la photo
CPI : Transfère de l`ex-président Laurent Gbagbo à la Haye (Pays-Bas)
Mardi 29 novembre 2011.

Voir la photo
CPI : Transfère de l`ex-président Laurent Gbagbo à la Haye (Pays-Bas)
Mardi 29 novembre 2011.

Voir la photo
CPI : Transfère de l`ex-président Laurent Gbagbo à la Haye (Pays-Bas)
Mardi 29 novembre 2011.

Voir la photo
CPI : Transfère de l`ex-président Laurent Gbagbo à la Haye (Pays-Bas)
Mardi 29 novembre 2011.

Voir la photo
CPI : Transfère de l`ex-président Laurent Gbagbo à la Haye (Pays-Bas)
Mardi 29 novembre 2011.

Voir la photo
CPI : Transfère de l`ex-président Laurent Gbagbo à la Haye (Pays-Bas)
Mardi 29 novembre 2011.

Voir la photo
CPI : Transfère de l`ex-président Laurent Gbagbo à la Haye (Pays-Bas)
Mardi 29 novembre 2011.

Voir la photo
CPI : Transfère de l`ex-président Laurent Gbagbo à la Haye (Pays-Bas)
Mardi 29 novembre 2011.

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Samedi 15 octobre 2011. Abidjan. À l’hôtel Tiama (Plateau). Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo a rencontré la presse nationale et internationale..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan avec le Premier Ministre Guillaume Soro.

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité. Photo: le procureur entre les ministres Ahoussou Jeannot et Daniel Kablan Duncan.

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité..

Voir la photo
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Vendredi 14 octobre 2011. Abidjan. Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Conformément à sa mise en garde adressée aux hommes en armes pendant la période post-électorale, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) est arrivé en Côte d`Ivoire pour marquer la fin de l`impunité. Photo: de g. à dr. Ocampo et Me Ahoussou Jeannot.

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission .

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission .

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission .

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission .

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission .

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission .

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission .

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission .

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission.

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission.

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission.

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission.

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission.

Voir la photo
Tentative de manipulation de la Cour Pénale Internationale par le FPI Le président de l’Apc, Alphonse Soro dit non et non
Mercredi 5 octobre 2011. Abidjan. Conseil général de Korhogo. Le président de l’Alliance pour le changement (Apc), Alphonse Soro donné de la voix pour protester contre les tentatives de bourreaux d`hier pour distraire la Cour pénale internationale de sa mission.

Voir la photo

 Documents


Décret portant promulgation de la Loi insérant un article 85 bis dans la Constitution et relative à la Cour pénale internationale


Cour pénale internationale: voici le mandat d’arrêt contre Simone Gbagbo

Coulisses

Au jour le jour : Laurent Gbagbo jugé le 19 février
Le Patriote - 19/1/2013
Comment faire de la publicité sur Abidjan.net?