Accueil   Rencontres   Business   Actualités   Annonces   Shopping   Publicité
 
 
 ACTUALITES

  Abidjan.net > Actualités > Le National

Livre Programme: “Côte d’Ivoire. Bâtir la paix sur la démocratie et la prospérité’’ - Laurent Koudou Gbagbo déjà élu

 

 
 
 vendredi 15 janvier 2010 - Par Le National Taille des caractères

    

C’est le mardi 29 Décembre 2009 que Laurent Gbagbo, candidat du Front populaire Ivoirien à la prochaine présidentielle a procédé au lancement de son livre programme, ‘‘ Côte d’Ivoire. Bâtir la paix sur la démocratie et la prospérité’’, paru aux éditions NEI- CEDA.

«Côte d’Ivoire. Bâtir la paix sur la démocratie et la prospérité’’ de Laurent Gbagbo continue de faire couler salir et encore. D’abord parce que le livre est bon et riche en enseignement, en style aussi simple et intelligible pour tous les électeurs. C’est que dans un souci de faire comprendre son programme à tous les ivoiriens, Laurent Gbagbo en bon pédagogue a usé d’un langage propre au peuple Ivoirien pour écrire son livre. Ensuite c’est la première fois en Côte d’Ivoire qu’un candidat à la présidentielle expose dans un aussi brillant livre, son programme de gouvernement. Les Candidats qui ont tenté de le faire ont plutôt servir des tracts aux ivoiriens en lien et place de programme de gouvernement. Enfin le livre de Laurent Gbagbo paraît dans un contente où en Côte d’Ivoire, tous les candidats des partis significatifs à savoir ADO pour le RDR et Bédié pour le PDCI, vont prendre part à l’élection présidentielle. C’est aussi une grande première en Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, les Ivoiriens sont attentifs et regardants à tous les faits et gestes de chacun des candidats. Mais en réalité, depuis le lancement de ‘‘ Côte d’Ivoire, Bâtir la paix sur la démocratie et la prospérité’’, Laurent Gbagbo semble être le plus entreprenant des candidats. C’est qu’il n’a rien dit dans le vent. Dans son livre programme tout est expliqué avec preuve à l’appui. Le candidat du FPI a expliqué « j’appartiens à une école où on ne fait rien qui ne passe par le moule de l’écriture ; où un prince ne livre jamais bataille sans dire pourquoi il se bat. Je ne peux aller à un combat politique sans dire les enjeux de cette bataille et pourquoi, je m’engage à la gagner » tolle, legs (Prends, lis). ‘‘ Côte d’Ivoire, Bâtir la paix sur la démocratie et la prospérité’’ est un livre-programme de 213 pages et est structuré en trois parties. Chacune des parties représente un chapitre du programme du candidat de la majorité présidentielle. Dans la première partie intitulée “Mon engagement au service des ivoiriens”, le candidat Laurent Gbagbo explique le volet social de son programme. Un véritable engagement social pour le peuple de Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo compte établir l’égalité entre les ivoiriens quant à l’accès aux soins de santé, à l’école et à un cadre de vie décent. Dans ce chapitre, la promotion des droits des femmes, le développement et le soutien aux actions en faveur des femmes et des jeunes filles, la protection des groupes et personnes âgées… sont expliqués par le candidat de la mouvance présidentielle. C’est un vrai engagement qu’il prend pour assurer l’égalité des chances, le progrès social aux ivoiriens.

Dans la deuxième partie, le candidat explique se stratégie pour faire entrer la Côte d’Ivoire dans l’économie moderne. Ce chapitre se fonde sur deux priorités ; l’emploie et les infrastructures. « en m’élisant en octobre 2000, les Ivoiriens et Ivoiriennes ont opté aussi pour le changement dans la gestion de notre économie. Je me devrais d’apporter ce changement » écrit- il. Une économie compétitive et moderne repose toujours sur des infrastructures modernes. C’est pourquoi Laurent Gbagbo compte relancer le secteur routier, renforcer la vocation internationale des aéroports et développer le transport aérien national puis moderniser le transport ferroviaire. Les ports autonomes d’Abidjan et de San- Pédro sont mis à contribution en développant leur capacité. Le développement des infrastructures est couplé avec l’amélioration de l’offre de l’énergie électrique. Il s’agit pour Laurent Gbagbo de refonder l’économie sur des bases solides pour rééquilibrer le développement. Derrière cette bataille se cache une ambition noble de Laurent Gbagbo de gagner la bataille de l’emploi en faveur des ivoiriens. La troisième partie du livre -Programme intitulée “Construire un Etat efficace au service de tous”. Dans ce chapitre, Laurent Gbagbo affirme qu’il approfondira la démocratie. Pour tous ceux qui connaissent le candidat de la majorité présidentielle, sa principale force réside dans sa conviction sans faille dans la démocratie contrairement à ceux qui soutenaient que la démocratie est un luxe pour l’Afrique. Avec la démocratie, il compte faire connaître et respecter les valeurs démocratiques, créer un Etat de droit qui repose sur une justice efficace accessible et plus indépendante. A travers cette ambition, Laurent Gbagbo cultive la bonne gouvernance. Un Etat efficace repose aussi sur des institutions fortes. C’est pourquoi il compte renforcer le pouvoir législatif et surtout créer le Sénat…

Gbagbo et le nouvel ordre en Côte d’Ivoire

Que retenir du livre programme du candidat Laurent Gbagbo ? Une véritable rupture. La chute de l’ancien ordre. La naissance d’un nouvel ordre. Un programme qui propose une autre façon de gouverner la Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo n’a pas caché son grand rêve pour son pays après huit ans de crise. « Notre pays doit reprendre sa marche vers la prospérité dans la démocratie et, pour cela, il nous faut accéder à la modernité. La modernité aujourd’hui, c’est la démocratie et le développement, je veux dire les libertés individuelles, la capacité de l’Etat à faire face aux besoins individuels et aux besoins collectifs par l’éducation et l’industrialisation » écrit- il dans l’introduction (P12). La marche de la Côte d’Ivoire vers la prospérité dans démocratie. Lurent Gbagbo est un véritable chantre de la démocratie, un infatigable apôtre de la démocratie. Jamais, il n’a eu la tentation facile de s’attaquer à son pays. La démocratie, c’est le débat d’idées. Et Laurent Gbagbo s’en tient à cela pour faire triompher les siennes. Avant le 30 Avril 1990, date de l’instauration du multipartisme en Côte d’Ivoire, le bouillant opposant ivoirien n’a fait que mener le combat des idées contre le Président Félix Houphouët Boigny jusqu’ à ce que le temps fasse triompher ses idées et le conduise à la magistrature suprême. La principale force du candidat du front Populaire Ivoirien, c’est sa conviction démocratique. « La conception démocratique de la société, c’est aussi une conception globale, y compris dans l’économie et pour la société civile (…). Je regarde toujours la carte du monde. Et je dis aux africains que je me rends compte que les pays les plus développés sont les pays démocratiques. Donc nous qui venons d’arriver soyons bêtes et suivons la voie de ceux qui ont été développés (…) Et comme je veux que mon pays soit un pays développé, je veux qu’il soit démocratique “ Laurent Gbagbo dans, “c’est le plus difficile qui est le chemin” (P112). Cette volonté de refonder la Côte d’Ivoire, de la placer sur la voie de la démocratie est une rupture totale d’avec l’ancien ordre politique qui régna en Côte d’Ivoire depuis 1960 jusqu’en 2000. Cet ancien ordre est pourtant réclamé par des partis politiques comme le PDCI et le RDR issus de l’ancien régime. Dans “Côte d’Ivoire. Bâtir la paix sur la démocratie et la prospérité», Laurent Gbagbo attire l’attention de ces ivoiriens nostalgiques de l’ancien ordre, du passé. « Le passé de la Côte d’Ivoire c’est le parti unique et son ordre écrit- il. Et le parti unique n’est pas et ne peut pas être un modèle à revendiquer ». Rupture totale donc ! Pour Laurent Gbagbo, tous ceux qui évoquent la paix du parti unique, incarné par le long règne du PDCI- RDA travestissent la vérité. « Ils en parlent comme s’il s’agissait d’un passé lointain et mythique de notre vie nationale, lorsqu’ils évoquent les moments présents marqués par de profondes turbulences au sein de notre société, ils refusent de pointer leur doigt accusateur là où il le faut, or les solutions que nous recherchons pour sortir notre pays de la crise et bâtir l’avenir de notre nation ne se trouvent pas dans ce passé nostalgique » explique Laurent Gbagbo qui confond les Houphouétistes qui revendiquent l’ancien ordre. C’est que le candidat de la mouvance présidentielle en bon historien explique et convainc que le parti unique n’est pas un modèle à revendiquer, mieux, la crise qui secoue la Côte d’Ivoire est la conséquence de ce mauvais exemple politique. « Nos difficultés actuelles sont le legs de ce régime politique dont nous n’avons pas pu tirer les leçons. C’est en effet une constante de l’histoire. Partout où les peuples ont été longtemps soumis à un régime de parti unique, il y a en tôt ou tard de grandes turbulences ; l’ex-union des républiques socialistes Soviétiques ( URRSS) après la chute du mur de Berlin en 1989, l’ex-Yougoslavie, après la mort du maréchal Tito, l’ex- Zaïre après la chute du maréchal Mobutu en 1997, la Guinée après la mort de Sékou Touré en 1984, la Côte d’Ivoire après la mort du Président Houphouët – Boigny en 1993… La paix du parti unique est en effet une paix factice imposée dans la violence, et sous laquelle la violence couve en permanence. En Côte d’Ivoire le parti unique a engendré la guerre, la guerre des héritiers qui débute en Janvier 1993, le coup d’Etat de décembre 1999 et le régime militaire de 1999 à 2000. Ce sont les contrecoups de ces rivalités qui conduisent à la tentative de coup d’Etat de janvier 2001, et à la guerre civile déclenchée en septembre 2002 » (P15- 16). En tout cas, le livre programme montre l’avènement d’un nouvel ordre politique, économique et social incarné par le démocrate Laurent Gbagbo.

N’Guessan Antoine

LIENS PROMOTIONNELS

 Lire plus d`articles de « Le National »

 

 

Comment

 

Sauvegarder  Sauvegarder l'article
Réagir  Réagir à l'article
 E-mail l'article
 SMS le titre
Imprimer  Imprimer l'article
 Revue de Presse

Recommandez la lecture de cet article?
Pas du tout   1 2 3  Très bon


Top News de la semaine

bullet Côte d`Ivoire: Gbagbo accuse la commission électorale de "fraude"- AFP (9/1/2010)

bullet Marche des jeunes du PDCI : La police gaze les manifestants KKB interpellé puis relâché- Le Patriote (14/1/2010)

bullet Affaire 429.000 inscrits clandestins : Le cadeau de Beugré Mambé à Laurent Gbagbo- Nord-Sud (12/1/2010)

Copyright :  

© 1998-2002 Weblogy Corporation, Tous droits réservés. -  Conditions d'utilisation et confidentialité