Accueil   Rencontres   Business   Actualités   Annonces   Shopping   Publicité
 
 
 ACTUALITES

  Abidjan.net > Actualités > Le Temps

Edifices publics en ruine : De véritables dangers pour les populations

 

 
 
 mercredi 10 mars 2010 - Par Le Temps Taille des caractères

    

Le patrimoine de l'Etat regorge d'édifices et bâtiments en dégradation. Ils constituent de véritables risques pour les populations.

Les immeubles et édifices publics, il y a quelques années, constituaient la fierté des ivoiriens. De leur stature, ils imposaient admiration et fierté ivoirienne. Et donnaient l'allure d'une véritable agglomération de type européenne. La cité administrative avec ces cinq tours, le Centre commercial international d'Abidjan (Ccia) ou si vous voulez, le World Trade center ivoirien, la Pyramide et bien d'autres immeubles bâtis çà et là, faisaient de la capitale économique une véritable fierté pour la sous-région. Malheureusement, l'entretien de ces immeubles n'a véritablement pas suivi. Et des décennies après, ce patrimoine de l'Etat s'est gravement dégradé. Et pour certains édifices quasi laissés à l'abandon, c'est la ruine totale. Un tour dans la Pyramide du Plateau et l'on perd à coup sûr, l'appétit. Tant le constat dans cette bâtisse est désolant. Vue d'une carte postale, on tombe inéluctablement sous le charme de la Pyramide, véritable chef-d'œuvre architecturale des années de gloire de la Côte d'Ivoire. De plus près, on découvre cet édifice dans toute sa laideur et son apparence réelle. Ce n'est certainement pas le poids de l'âge qui l'a vieilli. Mais plutôt, le manque d'entretien. En Europe, il existe des édifices plus que centenaires qui tiennent la chandelle et arborent une cure juvénile. L'exemple le mieux connu est la célébrissime Tour Eiffel de Paris.

Pyramide, un spectacle désolant

La Pyramide, du haut de ses 14 étages, a du mal à respirer. Son aspect extérieur est prémonitoire de ce qui vous attend à l'intérieur. Des arbustes qui ont solidement poussé aux coins de l'immeuble. Les séquelles de l'étanchéité qui a élu domicile à l'intérieur de l'édifice sont visibles sur les murs extérieurs de la Pyramide. Avec de géantes vergetures, le long de sa façade externe. Des baies vitrées qui ont cédé la place à des baies en contre-plaqué. Des vitres noircies par la négligence des services d'entretien. Au rez-de-chaussée de l'immeuble, c'est un spectacle de "chacun pour soi" qui vous est servi. Ce qui servait d'escaliers jadis, est devenu un décor. Pour les quelques bureaux encore logés au rez-de-chaussée et aux deux premiers étages, avoir l'eau et l'électricité relève du miracle. Les 2/3 de l'immeuble sont plongés dans le noir et dégage une odeur âcre d'urine. Les ascenseurs, n'en parlons pas, ça remonte à l'époque de Mathusalem. Par endroits, ce sont de véritables mares d'eau qui ont élus les quartiers généraux. L'étanchéité cohabite avec les fils électriques qui pendent çà et là. Et constituent un grave risque pour les habitants de l'immeuble. La Pyramide, déclarée immeuble non habitable, depuis quelques années, abrite encore des familles. Qui au risque de leur vie, continuent de squatter l'immeuble. Tout est ruine. Selon Sylvain Dakouri travailleur au Plateau, l'Etat aurait dû déclarer " Zone sinistrée " la pyramide afin d'éviter un drame. Pour Augustin, qui tient une officine de photocopieuse au rez-de-chaussée de l'immeuble, il n'ya pas péril en la demeure. "Le vrai problème de la Pyramide, c'est l'étanchéité et l'électricité. Sinon, tout fonctionne bien. Mais les gens ne voient pas ça. Ils veulent nous chasser", fait-il savoir. Le problème, ajoute-t-il, c'est que les gens ont négligé l'immeuble. "Et aujourd'hui, on nous demande de vider les lieux", déclare-t-il. Du côté de la société qui nous a été présentée comme gérante de la Pyramide, on préfère ne rien dire. La Sogepie, société d'Etat, qui gère le patrimoine de l'Etat a donné un délai de déguerpissement aux occupants de la Pyramide. Suite au rapport fait par les services de l'office national de la protection civile (Onpc) et qui a conclu que la Pyramide constitue un danger pour la population.

Ccia, Postel 2000… un mal profond

Malgré leur belle apparence, le Ccia et un peu moins le Postel 2000, présentent à n'en point douter des risques pour leurs occupants. Si la façade du Ccia a été réhabilitée, ce n'est pas le cas pour son intérieur, avec ses nombreux problèmes d'ascenseurs, des escaliers dans le noir. La climatisation est un luxe qu'offre rarement le Ccia à ses locataires. Tant pis pour les malades, si ascenseurs et climatisation sont en congés. Là-bas, les travailleurs ont fini par s'y accommoder, malgré tout. Lassés certainement d'attendre une réparation de tout cela. Par moments, ministres et fonctionnaires squattent le même ascenseur, celui autrefois, réservé au cabinet ministériel. " C'est le seul avantage dans le désavantage. Que voulez-vous ", rétorque un agent du ministère du Commerce, logé à l'immeuble Ccia. Au Postel 2000, bien que son aspect extérieur visuel est agréable à la vue et à un balayage aérien, c'est la nuit à l'intérieur. Comme on le dit souvent sur le campus universitaire, le Postel 2000 " c'est extérieur Bmw et intérieur Renault 4 ". Pour dire que c'est le jour et la nuit. Avec des ascenseurs qui s'ils ne sont pas dans le coma, sont très agressifs. Pour si peu et ils se referment sur vous. Si l'on n'est pas adepte de la patience, les escaliers vous sont servis. Sinon, il vaut mieux prendre son mal en patience. Ces ascenseurs n'ont que faire de votre statut dans la hiérarchie administrative. Une climatisation servie en jets saccadés ou par intermittence, quand on est chanceux. Sinon, contentez-vous d'ouvrir les vitres du bureau. Alors que plusieurs ministères et non des moindres sont logés au Postel 2000. Comme le ministère des Ntic, des Transports, du Tourisme et de l'Artisanat… Comme ces immeubles, plusieurs autres présentent les mêmes problèmes. Qui peuvent mettre en péril la vie des locataires de ces édifices publics. Surtout en cette période de délestage, se retrouver coincer dans un ascenseur défaillant au 22e étage d'un immeuble. Il serait plus intéressant de prévenir des drames en cette période déjà difficile pour les ivoiriens.

Une enquête de Frank Toti

LIENS PROMOTIONNELS

 Lire plus d`articles de « Le Temps »

 

 

Comment

 

Sauvegarder  Sauvegarder l'article
Réagir  Réagir à l'article
 E-mail l'article
 SMS le titre
Imprimer  Imprimer l'article
 Revue de Presse

Recommandez la lecture de cet article?
Pas du tout   1 2 3  Très bon


Top News de la semaine

bullet Retour du débat sur l’Ivoirité / Venance Konan à Mamadou Koulibaly : “Que dis-tu quand ton parti parle de désintoxiquer la liste électorale ?”- Le Nouveau Réveil (6/3/2010)

bullet Meeting patriotique au stade Champroux, demain : Une coalition de jeunes du Rhdp met Blé Goudé en garde- Le Nouveau Réveil (5/3/2010)

bullet Meeting de Blé Goudé au Champroux - Une foire aux injures- Le Mandat (8/3/2010)

Copyright :  

© 1998-2002 Weblogy Corporation, Tous droits réservés. -  Conditions d'utilisation et confidentialité