Accueil   Rencontres   Business   Actualité   Annonces   Shopping   Publicité
 
 
 ACTUALITES

  Abidjan.net > Actualité > L'intelligent d'Abidjan

Général de division Philippe Mangou - La leçon du dialogue et de la fermeté militaire

 

 
 
 lundi 12 avril 2010 - Par L'intelligent d'Abidjan Taille des caractères

    

Blocage
de Abidjan.net par Prisca
Les Jeunes du RHDP ont eu une rencontre d`échange le mercredi 07 avril 2010 avec les Forces de Défense et de Sécurité à l` Etat Major au Plateau. Photo: le général Philippe Mangou pose avec les leaders de la jeunesse houphouëtiste
Le général de division, Philippe Mangou, est un soldat, chef d’Etat major des Forces de défense et de sécurité de la Côte d’Ivoire. L’homme ne ressemble à aucun autre chef d’Etat-major des armées ivoiriennes, que la Côte d’Ivoire ait connu des généraux Ouattara Thomas d’Acquin, Ibrahim Coulibaly, Zézé Baroan, Ory Félix en passant par Robert Guéi, Soumaïla Diabaté ou Doué Mathias. Le général Philippe Mangou s’affirme comme le plus acharné défenseur des valeurs républicaines de la Côte d’Ivoire. Il se conforte avec éclat, en adoptant le dialogue, l’arme des forts, dans sa doctrine de dissuasion qui est la fermeté militaire. Autrement dit, le général de division Philippe Mangou ne rompt pas avec son engagement qui est la protection des hommes et des valeurs républicaines. Cependant, Philippe Mangou est prêt à recourir, en premier, à son armée pour une éventuelle et légitime réplique, quand la Côte d’Ivoire est face à une menace conventionnelle. Pour tout dire, le général de division Philippe Mangou est un exemple d’homme en arme… parfois trop tolérant. Dans aucun pays dans le monde en guerre, une armée ne s’aventurait sur le terrain du dialogue, surtout en Côte d’Ivoire, actuellement un pays d’insolence politique et civile. J’ai observé le général de division Philippe Mangou, très critique et féroce. Il n’épargne pas parfois le comportement anti-républicain de certains soldats de son armée, tout à la fois le diagnostic de sa propre profession. Philippe Mangou ne veut pas l’effondrement de la Côte d’Ivoire. Et c’est pour cela que l’armée ivoirienne doit refuser la manipulation ou l’insolence militaire et confirmer son statut de garant de l’indépendance de la Côte d’Ivoire… la base vraie du rôle-pouvoir de l’armée. Pour ce rôle, Philippe Mangou se bat avec sa leçon de dialogue, mais aussi sa fermeté militaire. Le général de division, chef d’Etat-major des Force de défense et de sécurité de la Côte d’Ivoire veut une police, une gendarmerie, une marine, une douane modèle, tant par le respect et la discipline que ceux qui n’aiment pas le général de division Philippe Mangou, le comprennent. L’homme est un soldat qui veut donner à la Côte d’Ivoire, bafouée dans sa fierté nationale, par une guerre absurde, une armée forte. Philippe Mangou est un soldat, de surcroit, chef d’Etat-major, engagé pour la protection des institutions républicaines. C’est dans ce comportement ‘’exemplaire’’ qu’il faut féliciter Philippe Mangou qui, déjà colonel, s’était courageusement battu sur les différents fronts de la guerre militaro-civile, en qualité de commandant des théâtre d’opération. Ce qui permet aujourd’hui à Philippe Mangou, général de division, de parler de « l’ordre militaire », conscient de ce qu’on ne peut faire de la Côte d’Ivoire, un modèle économique sans la discipline. Je suis prêt à rencontrer le général de division Philippe Mangou, pour discuter du rôle des armées africaines, parfois critiquées pour avoir perdu les principes éternels militaires, les plus classiques. En attendant et en toute sincérité, Philippe Mangou a démontré son talent de militaire consciencieux et son courage de chef d’Etat-major, des forces ivoiriennes de défense et de sécurité, où il tente d’éloigner la Côte d’Ivoire de l’effondrement total. De ce fait, soyons honnêtes et reconnaissons que le général de division Philippe Mangou n’est ni le ‘’comptable’’ du désordre politico-militaire actuel de la Côte d’Ivoire, ni le ‘’détenteur’’ du pouvoir militaire à l’Etat-major le 19 septembre 2002. A l’analyse, un soldat reste un soldat et le général de division Philippe Mangou, qui veut respecter cette recommandation, est resté raisonnable, assumant erreurs techniques militaires de son prédécesseur, le général Doué Mathias. Philippe Mangou est-il un militaire intellectuel ? Un général loyaliste ? Oui… mais un soldat tout court, qui est entré totalement dans l’histoire des armées ivoiriennes, sans rien renier, sachant qu’il ne peut pas tout réécrire, ni effacer, y compris les erreurs techniques de son prédécesseur, le général Doué Mathias. Au total, Philippe Mangou fait confiance à son statut de général de division, chef d’Etat-major des forces ivoiriennes de défense et de sécurité, avec un net avantage. Habile orateur, Philippe Mangou veut la renaissance d’une armée disciplinée, forte et acharnée, défenseur des valeurs de la république.

Par Ben Ismaël

LIENS PROMOTIONNELS

 Lire plus d`articles de « L'intelligent d'Abidjan »

 

 

Activités gouvernementales 2010
Activités gouvernementales 2010

Comment

 

Sauvegarder  Sauvegarder l'article
Réagir  Réagir à l'article
 E-mail l'article
 SMS le titre
Imprimer  Imprimer l'article
 Revue de Presse

Recommandez la lecture de cet article?
Pas du tout   1 2 3  Tr? bon

Articles sur le même sujet
 
Projet d’urgence d’infrastructures : Banzio sur les chantiers - Nord-Sud (10/4/2010)

Conservation des ouvrages d’assainissement : Le ministre Banzio annonce des déguerpissements - Le Patriote (10/4/2010)

Gestion des finances publiques - L’hommage du gouvernement à Charles Diby - Nuit & Jour (9/4/2010)

Marchés publics / Koffi Diby, ministre de l`Economie et des finances : “Je veillerai personnellement à l`application du nouveau code” - Le Nouveau Réveil (8/4/2010)


Vidéos sur le meme sujet
 

Top News de la semaine

bullet Rencontre avec le CEMA - Les femmes crachent leurs vérités à Mangou: "Arrêtez de tuer nos enfants !"- Le Patriote (7/4/2010)

bullet KKB au Général Mangou : “On ne vous demande pas de faire des coups d`Etats mais d`être républicain et impartial”- Le Nouveau Réveil (8/4/2010)

bullet Attaque de Blé Goudé contre les Forces Nouvelles - Alphonse Soro (Conseiller spécial de Guillaume Soro): "Blé Goudé est un vieux qui refuse d’apprendre"- Le Patriote (9/4/2010)

Copyright :  

© 1998-2008 Weblogy Corporation, Tous droits réservés. -  Conditions d'utilisation et confidentialité