Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Affaire "Achat d’armes aux USA" - Le complice d’Amani N’Guessan jugé aujourd’hui
Publié le jeudi 14 octobre 2010   |  Le Patriote


En
© Ivoire-Presse par DR
Jeudi 26 août 2010. Bouaké, 3è bataillon. Cérémonie d`encasernement de 1600 combattants des Forces armées des Forces nouvelles en présence des ministres Amani N`guessan (Défense), Mamadou Koné (Justice) et Sidiki Konaté (Tourisme)


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Partagez Partagez Partagez Partagez
Les choses se compliquent pour le Colonel N’Guessan Yao, arrêté aux Etats-Unis dans le cadre d’une scabreuse affaire d’achat d’armes. En effet, cet officier de l`armée ivoirienne arrivé à New York le 29 août dernier, et qui y a acheté des armes a été mis aux arrêts. Depuis un certain temps, il est devenu un détenu fédéral dans une prison du Nord de la Californie. Mais les USA qui ne badinent pas avec la sécurité et les trafics d’armes, ont saisi la justice. Ainsi donc, le colonel Yao sera devant les tribunaux lundi prochain. Le Colonel Yao, qui est détenu sans caution, a été transféré dans le Nord de la Californie, parce que les principaux enquêteurs de cette affaire sont basés à San José (Californie du Nord). Il doit répondre des faits d’accusations pour complot tendant à contourner illégalement un embargo mondial d’armes imposé à la Côte d`Ivoire depuis la guerre sanglante qu’elle a connue. Il lui a été assigné un avocat. Et il a plaidé non coupable avec l`aide d`un interprète français, le 29 Septembre dernier. Quant à son acolyte, un certain Shor, il sera en jugement aujourd’hui même. Mais qui est l’homme? Selon des informations en notre possession, Miche Shor est un consultant en négoce de la banlieue de Washington D.C. Il a été arrêté en avril et depuis lors, travaille avec des investigateurs. Il doit comparaître devant la Cour Fédérale de San José ce matin. Il est en liberté sous caution de 100.000 dollars, et est censé plaider coupable pour conspiration pour violation d`embargo et exportation illicite d`armes à feu sans permis. Il est également accusé de servir d`intermédiaire entre acheteurs et vendeurs. Cette affaire a été portée au grand jour par la presse privée. Mis devant le fait accompli, le ministre de la Défense, Michel Amani N’Guessan a animé une conférence de presse pour donner sa version des faits. C’est alors qu’il est passé aux aveux et lâché que ses ‘’envoyés’’ partaient acheter 4000 pistolets Glock 9mm, 200 000 cartouches et 50 000 grenades lacrymogènes, en violation d’un embargo sur les armes à feu. ‘’Pour sécuriser, a-t-il dit, les élections’’. Le coût de la transaction? La somme de 3,8 millions de dollars (environ 2 Milliards de francs CFA du contribuable Ivoirien). Shor avait proposé environ 250 000 dollars pour le courtage de l`accord, selon les dossiers du Tribunal qui a également noté que Shor atteste avoir raconté à un agent d`infiltration qu`il représentait le Ministre ivoirien de la Défense, Michel Amani N`Guessan.

Yves M. Abiet

LIENS PROMOTIONNELS