Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Kobenan Tah Thomas (Dlc) aux populations d`Assuefry-Transua : “Le 31 octobre, laissez Gbagbo partir”
Publié le vendredi 22 octobre 2010   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ

Partagez Partagez Partagez Partagez
Les populations du département de Tanda III à savoir Assuefry-Transua sont sorties nombreuses, le mardi 19 octobre dernier pour assister au lancement de la campagne de leur parti, le Pdci-Rda, dans le village d'Adandia. Pendant des heures, les populations ont témoigné leur attachement au délégué départemental, Kobénan Tah Thomas, à travers des danses traditionnelles et des éloges. Qui n'ont pas laissé le député insensible. Il a donc appelé les populations à voter le candidat du Pdci Rda, Aimé Henri Konan Bédié, au soir des élections du 31 octobre prochain en ces termes : "Lorsque vous votez l'éléphant, vous venez de tirer un canon sur Laurent Gbagbo. Pendant dix ans, le pays sombre dans des difficultés indescriptibles. (…). Maintenant, ils ne sont plus Fpi, mais ils sont Lmp qui veut dire : Laissez moi partir. Donc, le 31 octobre, laissez Laurent Gbagbo partir". Par ailleurs, le délégué départemental est revenu sur le facteur de l'âge utilisé par les adversaires du président Henri Konan Bédié afin de le discréditer. "Nous conservions et valorisions nos vieux, lorsqu'ils étaient en train de tuer leurs vieux. Ils disent que le Pdci est un bon parti mais c'est le candidat qui est vieux. Ce qu'ils ne savent pas, c'est que c'est nous qui l'avons choisi. Est-ce que vous avez déjà vu un adversaire qui choisit les joueurs de son concurrent. S'ils le disent, c'est parce qu'ils ont peur de notre candidat" a-t-il indiqué. Pour lui, Hkb est le symbole de l'unité en dépit des frustrations et des humiliations qu'a subies le président Henri Konan Bédié après le coup d'Etat de 1999. Celui-ci a toujours voulu accéder au pouvoir par les urnes sans faire couler du sang, a-t-il fait entendre. Pour cela, Kobenan Tah Thomas a remis les arsenaux de mobilisation aux secrétaires de sections afin d'investir les hameaux les plus reculés de la zone notamment des T shirts, des posters, des mégaphones et de l'argent en espèces. La campagne va durer dix (10) jours dans les confins d'Assuefry-Transua.
Morgan Ekra
Envoyé spécial à Assuefry-Transua







Achetez l'integralite de Le Nouveau Réveil  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS