Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Présidentielle ivoirienne - L`ordre des sondages quasiment respecté
Publié le jeudi 4 novembre 2010   |  L'Inter


A
© Reuters
A man looks at newspapers in Abidjan on November 1, 2010 following presidential elections ballot closures yesterday. The people of Ivory Coast on Monday awaited the outcome of a presidential poll, after a historic and peaceful vote in which they had a free choice among candidates and turned out in large numbers. President Laurent Gbagbo`s mandate ran out in 2005, but the 65-year-old postponed the election six times because of problems with the electoral register and over the question of the disarmament of the FN. Journaux et presse


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ

Partagez Partagez Partagez Partagez
Les sondages du très célèbre institut français Sofres parus dans la presse internationale et repris par nombre de journaux ivoiriens, avaient suscité beaucoup de polémique dans l'opinion ivoirienne. Pendant la campagne électorale, le sujet est revenu lors des débats télévisés auxquels les candidats à la magistrature suprême ont pris part. Les adversaires du président sortant donné favori par ces sondages, ont estimé qu'ils étaient commandités, donc peu fiables. Ces sondages classaient en effet Laurent Gbagbo en tête avec 42% des intentions de vote contre 30% pour Henri Konan Bédié et 28% pour Alassane Ouattara. En effet, en dehors du fait que Alassane Ouattara ait ravi la deuxième place à Henri Konan Bédié, c'est bien le président Gbagbo qui mène aux points durant ce premier round électoral. Mais comment expliquer la perte de la deuxième place par le candidat du PDCI au profit de celui du RDR? La réponse est à trouver certainement dans la manière dont s'est déroulée la campagne électorale. Gbagbo et Ouattara ont été les plus visibles aussi bien au figuré comme au propre, sur le terrain. Par ailleurs, le refus de l'ex- président Bédié de participer au débat télévisé de 90 minutes organisé par la première chaîne de la télévision ivoirienne, a sans aucun doute été mal perçu par ses électeurs. Au moment où les deux candidats les mieux positionnés vont au deuxième tour, ce que les sondages ont aussi prédit, on peut dire que Sofres était bien dans le vrai.

Charles d'Almeida


Achetez l'integralite de L'Inter  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS