Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Sogona Bamba Arnault à propos du premier tour - “Gbagbo : un véritable fiasco”
Publié le mercredi 10 novembre 2010   |  Le Patriote




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
A l’issue du scrutin du premier tour de la présidentielle, Mme Sogona Bamba revient sur le score réalisé par son candidat Alassane Ouattara dans le Bafing.
LE Patriote : Le 1er tour des élections présidentielles vient de livrer ses secrets : votre parti le RDR avec Alassane Ouattara va se retrouver face à Gbagbo le candidat de LMP au 2nd tour quels commentaires cela vous inspire ?
Mah S. Bamba : C’est d’abord un sentiment de reconnaissance et de fierté qui m’animent et qu’il me plaît d’exprimer ici vis-à-vis des Ivoiriens et surtout des électeurs de l’opposition qui ont démontré à la face du monde qu’ils étaient des hommes et des femmes dignes, loyaux et qu’en aucun cas personne ne pouvait les acheter et détourner leur vote en faveur de ceux qui ont déchiré le tissu social, osé faire bombarder par des mercenaires slaves des populations ivoiriennes et au total ruiné la Côte - d’Ivoire.

L.P. Vos adversaires convaincus par les sondages de la SOFRES pensaient passer au 1er tour, selon vous, qu’est ce qui n’a pas marché chez eux?
M.S.B .Je ne saurai le dire, mais je suis heureuse que le monde entier aie aujourd’hui la preuve que tous les sondages et autres prévisions des flatteurs de M. Gbagbo qui voyaient ADO dernier partout et Gbagbo passer au 1er tour étaient de grossiers mensonges cousus de fils blancs.
Ces sondages, nous l’avions dit à l’époque, n’étaient qu’une piètre propagande et abject intoxication conçues et diffusées à coups de milliards de nos francs pour tromper d’abord Gbagbo lui-même et ensuite les Ivoiriens et la communauté Internationale. En réalité, la côte de popularité de M. Gbagbo était complètement à plat et elle l’est restée jusqu’à ce jour.

L.P : Ces sondages ont tout de même permis de rassurer les militants du FPI ?
M.S.B . Ils ne sont pas tous dupes. En tous cas, tous ces mensonges et cette diabolisation d’ADO ont ridiculisé leurs auteurs dans les urnes. Des gens comme Sokouri Bohui, s’ils connaissaient la honte, devraient devant ce petit score de M. Gbagbo, Président en fonction et candidat de tous ces partis de LMP se remettre sérieusement en question et se taire pour de bon. Mais ce monsieur a-t-il d’autres moyens pour camoufler son incompétence à gérer au mieux les questions électorales de son parti et rester dans les bonnes grâces de Gbagbo si ce n’est exprimer en tout lieu et en tout temps sa haine noire pour ADO ?
La grande leçon de ce scrutin qui s’impose à ceux d’en face, qui ne donnaient que dans la haine donc, c’est que la diabolisation D’ADO n’a pas du tout fait recette dans les urnes. Bien au contraire, elle a révolté et fortement remobilisé son électorat. Les partisans de M. Gbagbo n’ont pas compris que les Ivoiriens cherchaient des solutions à leurs problèmes quotidiens et qu’ils étaient lassés des invectives politiciennes qu’on leur ressassait depuis 10 ans sur ADO et souvent Bédié.
Le monde entier sait aujourd’hui que ceux qui disaient que Gbagbo serait plébiscité au 1er tour ; que Bédié et Ado n’étaient plus maîtres dans leur fief étaient de vrais menteurs.
Si le RDR à lui seul a fait 32% et que la dizaine de partis de LMP n’ont pu faire à eux tous que 38% on comprend aisément qui de Gbagbo et d’ADO au plan national a le plus séduit les Ivoiriens.

L.P : Vous êtes donc satisfaite du résultat obtenu par votre candidat lors de ce 1er tour ?
M.S.B . Il est certain que le souhait de tout militant est que son candidat passe au 1er tour, mais selon mes analyses, il devait forcément avoir un 2nd tour et tout le monde vous le dira, j’ai toujours soutenu qu’il y aurait un 2nd tour ADO-Gbagbo. J’avais l’intime conviction que malgré tous ses moyens, le minoritaire qu’était Gbagbo ne pouvait en aucun cas passer au 1er tour.
Néanmoins, lorsque par une piste rendue impraticable par les pluies, vous vous rendez par exemple dans un village comme Ferentella pour faire campagne pour votre candidat et que l’une des épouses de votre adversaire s’y rend en hélicoptère avec des enveloppes contenant des millions de nos francs pour vendre son candidat, vous vous demandez par moment si les villageois ne vont pas se laisser impressionner et faiblir devant ces moyens aussi disproportionnés qu’illégaux, mais c’est mal les connaître. Les résultats sont là : rien que 38%. On est tenté de lui demander à M. Gbagbo : « Tout ça pour seulement 38% M. le Président ? »

L.P : Si ce n’est l’argent selon vous qu’est ce qui aurait motivé les populations à voter massivement pour votre candidat ?
M.S.B . Le projet de société de notre candidat a visiblement séduit toutes les populations Ivoiriennes. Par ailleurs, nos messages de sensibilisation et de désintoxication ont réellement porté. C’est bien pour cela que les achats de conscience de nos adversaires et leurs sempiternels discours de diabolisation d’ADO n’ont pas du tout fonctionné. Tout simplement parce que les populations ivoiriennes sont fatiguées d’entendre des messages de haine à relent identitaire de ceux qui n’ont rien de concret à leur proposer. Tous aspirent renouer avec la paix, l’unité et le développement et c’est ce que nos adversaires de LMP n’ont pas compris ou ne veulent pas comprendre et c’est tant mieux pour nous.

L.P : Le taux de 32% représente t-il pour vous un échec ou une réussite ?
M.S.B . A coup sûr une réussite, car il ne faut pas oublier que c’est face à un candidat au pouvoir et nous sommes en Afrique cela veut tout dire. Les moyens financiers, logistiques et humains de l’Etat sont presque toujours détournés en faveur du candidat au pouvoir dans nos pays. Lorsqu’on sait que LMP est composé en plus d’une multitude de partis politiques, de syndicats et autres groupements, 32% pour un seul candidat de l’opposition est plus qu’un exploit et 38% pour le candidat au pouvoir est un véritable fiasco.

L.P : 38% pour LMP un fiasco n’est-ce pas exagérée comme appréciation?
M.S.B . Pas du tout. Comprenez que malgré toutes ces radiations injustes et cette liste électorale taillée sur mesure car délestée de 600 000 électeurs à la demande de M. Gbagbo, malgré ces tripatouillages des chiffres de certains de ses adversaires en sa faveur, malgré l’usage abusive des moyens et sûrement des caisses de l’Etat, malgré les dizaines de milliers de bulletins nuls enregistrés presqu’en totalité au détriment de ses principaux adversaires, avec le plein de voix de l’ensemble des électeurs de plus de 10 partis associés au FPI, le candidat Gbagbo de surcroit au pouvoir n’est pas passer au 1er tour. Il n’a même pas atteint la barre des 40%. Il faut voir là une raclée, un rejet total de l’homme en tant que tel, de son bilan et du système qu’il incarne. C’est aussi un signe de Dieu et l’annonce d’une victoire certaine pour le RHDP.
Ces 38% sont un cuisant échec face aux hommes et moyens déployés. Les Affi, Malick, Gervais Coulibaly et consort qui parlaient de plébiscite de Gbagbo sont sûrement descendus de leurs nuages. Seront-ils désormais plus humbles ?

L.P : Revenons à ce village Ferentella qui est le vôtre et celui de Nady la deuxième épouse du candidat-président Gbagbo, comment l’élection s’est-elle passée ?
M.S.B . Notre village devait par son vote confirmer la côte de popularité d’ADO et l’assise du RDR partout et même dans le village de la « préférée » de M. Gbagbo, notre principal adversaire. Cette victoire nous tenait personnellement à cœur. C’était « un match dans un match » comme on le dit ici. Nous nous sommes tous investis à fond, le RDR local a assuré et le FPI tracter par la deuxième-première dame en personne n’a eu qu’une vingtaine de voix dans tout ferentella malgré ses virées en hélico présidentiel dans ce village lors de la campagne.
Nos parents ont fait la preuve de leur attachement sans faille à ADO et ont surtout démontré qu’ils étaient des gens dignes et reconnaissants. Il ne faut pas oublier qu’avant tout, nous sommes des « nobles » à Ferentella. Quand on connait notre histoire et notre culture, on sait qu’on ne peut nous acheter ou nous contraindre par la force ou la peur à suivre ceux qui veulent que nous soyons toujours sous eux donc leurs obligés.
Ferentella ne pouvait donc faillir. C’est pourquoi je voudrais profiter de vos lignes pour dire un grand merci et bravo à toute la population de Ferentella.

L.P : Quelle sera votre bataille au 2nd tour ?
M.S.B . Je suis tentée de vous dire qu’on ne change pas une équipe qui gagne mais nous sommes heureux d’accueillir au sein de La Cellule d’Opinion du RDR tous ces électeurs du PDCI, de l’UDPCI et d’autres Associations de jeunes et de femmes qui volontairement veulent se joindre à nous pour la Campagne du candidat du RHDP qui est ADO. Sur le terrain nous allons sûrement moduler nos messages en fonction de ceux de l’adversaire au 2nd tour, non pas parce que nous serons tout le temps sur la défensive mais aucune attaque de notre candidat ne restera sans contre - attaque. Notre souci majeur reste les bulletins nuls, il faut en finir sinon les réduire au maximum. La victoire est réellement à notre portée, nous n’avons pas droit à l’erreur. Cette élection le RHDP doit la gagner sans problème et nous la gagnerons inch’Allah.

LIENS PROMOTIONNELS