Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Alliance PDCI-RDR au 2ème tour de la présidentielle/Les baoulés de Zoukougbeu à Bédié : “Nous refusons de vendre notre pays à un étranger”
Publié le mercredi 17 novembre 2010   |  Le Temps




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Pour le second tour de ce scrutin, les Baoulé de Zoukougbeu avec à leur tête, l’honorable Loukou Kouakou, chef central des Baoulé du département de Zoukougbeu, par ailleurs, président de l’Union fraternelle des Akan de l’Ouest forestier (Ufrao) se sont réunis en Assemblée générale extraordinaire à la résidence privée de leur chef traditionnel, pour statuer sur la décision de voter le président du Rdr. Selon l’honorable Loukou Kouakou qui entretenait les 150 chefs traditionnels Baoulé du département, il n’est plus question de parti politique ou d’ethnie mais de la survie de notre pays qui est en danger. «N’acceptons jamais de livrer notre chère patrie la Côte d’Ivoire à un étranger. Car si Laurent Gbagbo tombe, ce sont les Baoulé qui en souffriront. Sachez que Laurent Gbagbo est un brave garçon. Il ne nous a pas abandonnés quand nous étions en danger en 2002. N’oublions pas cela. C’est un passé récent que nous avons tous vécu. C’est pourquoi, je vous demande, vous mes frères Baoulé de ne point vous laisser distraire par les rumeurs qui font état de ce que si Gbagbo reste au pouvoir, tous les Baoulé seront chassés de leurs plantations. Or, si Gbagbo voulait nous chasser de nos plantations, il l’aurait fait depuis qu’il est arrivé au pouvoir en 2000. Bien au contraire, c’est Gbagbo qui est notre sauveur. Il nous a tout donné. La Filière Café-Cacao, il a construit Yamoussoukro et en a fait une capitale à part entière. Ne suivons pas Bédié et ses alliés, car ils veulent nous envoyer à l’abattoir. Depuis longtemps, nous vivons dans l’Ouest forestier où nous tirons nos ressources financières. Et jusque-là, nous n’avons pas de problème avec nos tuteurs (Bété, Guéré, Gnamboua…). Depuis belle lurette, nous vivons en bonne intelligence avec nos frères de l’Ouest». L’honorable Loukou Kouakou a saisi l’occasion pour remercier le chef de l’Etat, Laurent Gbagbo pour avoir érigé Zoukougbeu en département et plusieurs localités en sous-préfectures et en communes rurales.

Koné St. Aguy
Correspondant régional


Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS