Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Face à la résistance de Gbagbo : ADO veut donner «une chance» au dialogue
Publié le mardi 7 décembre 2010   |  Nord-Sud




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
“On ne veut pas entrer dans ce gouvernement nouveau avec du sang dans les mains. Ce n’est pas l’objectif de ce gouvernement-là», a déclaré, hier, le porte-parole du gouvernement, le ministre des Infrastructures Economiques Patrick Achi, à l’issue du premier conseil du gouvernement de Guillaume Soro qui s’est tenu au Golf Hôtel. Se prononçant sur l’impatience qui monte chez les militants du chef de l’Etat élu Alassane Ouattara, le ministre a indiqué que le président de la République veut «tout faire dans la paix, la discussion et le dialogue». Précisant que chaque fois qu’il aura le choix entre la voix de la guerre et celle de la concorde, ADO donnera «toujours une chance» à la seconde option. C’est ce qui, a-t-il ajouté, constituera «la ligne directrice» de toutes ses actions. Il a dénoncé le «spectacle désolant, de haine et de violence», qu’offrent actuellement les médias d’Etat, surtout la Rti. Promettant que cela «va changer». «Plus, on peut passer à autre chose le plus rapidement, mieux cela sera», a exprimé Patrick Achi. Et de rappeler que l’absence du ministre Diby Koffi Charles (chargé de l’Economie et des Finances) à la rencontre de «prise de contact» du gouvernement «de mission» dont la formation se poursuit, est du au fait que l’argentier d’ADO était «permissionnaire». «Nous avons fait le point de la situation diplomatique, des médias d’Etat, de la sécurité (…) A partir d’aujourd’hui, chaque jour vous serez tenu informés des actions du gouvernement au fur et à mesure jusqu’à un retour à la normale», a-t-il promis. Ainsi, un conseil de gouvernement tous les jours à 13h sera suivi d’un point de presse à 16h. Revenant aux militants du Rhdp pressés d’en découdre avec ceux d’en face, Patrick Achi les a «appelés à la raison», rappelant que «de toutes les façons, la voie empruntée par le gouvernement aboutira». «La majorité des Ivoiriens a déjà tourné la page de l’ancien pouvoir», a-t-il relevé. Et de se féliciter de ce que la communauté internationale dans sa «large majorité» reconnaît un seul gouvernement en Côte d’Ivoire. Celui mis en place par le président Alassane Ouattara.

Djama Stanislas


Achetez l'integralite de Nord-Sud  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS