Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Apres l’élection du président Gbagbo : gouvernement de la rupture
Publié le mercredi 8 décembre 2010   |  Le Temps




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Nommé le dimanche 5 décembre 2010 par le Président de la République Laurent Gbagbo, le Premier ministre Gilbert Marie Aké N’Gbo vient de former son Gouvernement. Le moins qu’on puisse dire de cette équipe de 33 membres, c’est sa profonde rupture avec les Gouvernements de type Linas-Marcoussis. Qui consacrait l’indiscipline et la paralysie gouvernementales. Les hommes et les femmes nommés, sont pour la plupart reconnus pour leur attachement à la souveraineté de la patrie et au respect de l’autorité. Ce sont des compétences recrutées non à cause de leurs partis politiques, mais essentiellement pour leurs caractéristiques personnelles. Les ministres opposants, qui prenaient des instructions dans leurs chapelles politiques pour miner l’action gouvernementale, c’est donc un vieux souvenir. Parmi les 33 « commandos », seulement quatre anciens ministres y figurent. Le reste, c’est du sang nouveau. Sang nouveau ? On peut citer Charles Blé Goudé (Jeunesse, Formation professionnelle et de l’Emploi) ; Dogou Alain (Défense et Service civique) ; Alcide Djédjé Ilahiri (Affaires étrangères) ; Ahoua Don Mello Senin (Equipement et Assainissement) ; Alphonse Voho Sahi (Culture) ; Pr Georges Armand Ouégnin (Secrétaire d’Etat chargé de l’Assurance Maladie universelle) et Mme Anne Gnahouret Tatret (Solidarité, Reconstruction et Cohésion sociale). La place de la femme a été renforcée avec six ministres au féminin. La vie scolaire et estudiantine, l’Assurance Maladie universelle, les Handicapés, les victimes de guerre, ont été spécifiquement pris en compte dans ce Gouvernement. Où il n’est pas ennuyeux de voir l’entrée de Mmes Angèle Gnonsoa (l’Enseignement Technique), Anne Jacqueline Lohoues Oble (l’Education nationale) et Danielle Bony Claverie (Femme, Famille et Enfant). Avec les personnalités nommées, l’on sent la détermination du Président Laurent Gbagbo de traduire en actes, les promesses de campagnes et le programme sur lequel il était élu déjà en 2000. Le jumelage de la Jeunesse et l’Emploi répond au souci de soulager les jeunes. La création du ministère Délégué au Budget (Koné Katina) marque une orientation prononcée de la gestion de l’économie s’inscrivant dans la bonne gouvernance qui avait déjà charmé les Institutions financières internationales. Les partenaires ont été convaincus de la nécessité de l’achèvement de l’initiative Ppte. La présence d’un Secrétariat d’Etat chargé de l’Assurance maladie universelle dit toute la volonté du Président Gbagbo d’offrir aux Ivoiriens la possibilité de se soigner. Le Gouvernement Aké N’Gbo est donc un Gouvernement de sortie de crise et développement.


Séhoué
gs05895444@yahoo.fr


Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS