Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Retranche à l’hôtel du Golf, Ado sollicite un asile à Yamoussoukro /La chefferie traditionnelle divisée
Publié le mercredi 8 décembre 2010   |  Le Temps




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Depuis son retrait voulu à l’Hôtel du Golf, le président auto-investi de la «république du Golf» Alassane Ouattara dit Ado, ne peut plus supporter les contraintes liées à son nouvel appartement. Des voix en provenance de son lieu «d’exil», d’où il a formé un gouvernement, font état de ce que Ado serait en discussion avec les autorités politiques (de son bord, bien sûr) et traditionnelles de la capitale politique et administrative du pays, Yamoussoukro pour se trouver un asile plus doré. En effet, selon des proches de la chefferie traditionnelle, Ado aurait envoyé des émissaires auprès des têtes couronnées Baoulé, de la Région des Lacs, pour avoir leur bénédiction dans sa démarche. Mais, indiquent les mêmes sources, les chefs Baoulé n’arrivent pas à accorder leur violon sur son cas. Ils seraient divisés sur le choix de la ville, comme le bastion d’une quelconque défiance aux autorités. Ainsi depuis lundi, les émissaires ont foulé le sol de Yamoussoukro et ont déjà, selon nos sources, pris langue avec quelques têtes couronnées et non des moindres. Si pour le moment, des pourparlers sont en cours, il n’en demeure pas moins qu’il sera difficile pour les détendeurs de la tradition Baoulé, réunis dans leur ensemble de se plier aux exigences d’un anti-démocratique qui pourrait transformer le village natal de Félix Houphouët-Boigny en un fief de la rébellion. «Nous ne pouvons cautionner cette lugubre idée», entend-on chez des chefs Baoulé. C’est probablement tout ce qui justifiait depuis la proclamation des résultats définitifs du scrutin présidentiel du 28 novembre dernier, par le Conseil constitutionnel, des rumeurs les plus folles d’attaque de Yamoussoukro par des éléments puissamment armés.


Toussaint N’Gotta
Correspondant régional


Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS