Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Tentatives de déstabilisation de la Côte d’Ivoire : Le gouvernement dénonce des diplomates occidentaux
Publié le lundi 13 dcembre 2010   |  Notre Voie


Premier
© Reuters


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Le gouvernement ivoirien a dénoncé, dans un communiqué lu au journal de 20 h sur la Première, l’immixtion de certains diplomates occidentaux et membres d’organisations internationales accréditées à Abidjan, dans les affaires intérieures de l’Etat de Côte d’Ivoire, pour remettre en cause les décisions officielles des institutions nationales compétentes. Ils cherchent ainsi à déstabiliser le pays. “Depuis quelques jours, des membres civils et militaires de certaines chancelleries occidentales à Abidjan, ont entrepris d’approcher, discrètement et individuellement, les officiers généraux de notre armée nationale pour les persuader de faire allégeance au candidat Alassane Ouattara du Rdr qui prétend être élu sur la foi d’une déclaration unilatérale du président de la Commission électorale indépendante”, a déclaré le ministre ivoirien de l’Intérieur. Emile Guiriéoulou a notamment indiqué que les mêmes démarches ont également été entreprises auprès des organes de régulation des médias d’Etat et leurs principaux dirigeants. “Le but de cette démarche est de trouver, d’une part, des militaires, gendarmes et policiers qui feraient, à l’instar de quelques membres du corps préfectoral en rupture avec les obligations de réserve de leur statut et la déontologie de leur fonction, une déclaration de soutien au candidat malheureux de l’élection présidentielle ivoirienne du 28 novembre 2010, et d’autre part, d’associer les médias d’Etat à une entreprise de déstabilisation et de désagrégation de la paix et de la cohésion sociale jusqu’ici préservées afin de prolonger la crise politique née de la contestation des résultats de ce scrutin par ce dernier”, précise le communiqué du gouvernement. Qui met en garde contre l’immixtion dans les affaires intérieures de l’Etat de Côte d’Ivoire que le gouvernement ne saurait tolérer parce que, dit-il, “une telle intrusion a pour objet de remettre en cause les décisions officielles des institutions nationales compétentes ou de porter atteinte à l’unité de la nation ou à la cohésion des Forces de défense et de sécurité chargées du maintien de l’ordre et de la défense de l’intégrité du territoire national”

Robert Krassault ciurbaine@yahoo.fr


Achetez l'integralite de Notre Voie  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS