Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Après la passation des charges : Ce qui attend le ministre Franck Guéi
Publié le lundi 13 décembre 2010   |  Notre Voie




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Le nouveau patron du sport en Côte d’Ivoire est Franck Guéi, fils de feu Guéi Robert, ancien chef de l’Etat. Il a pris fonction vendredi dernier après une passation des charges entre l’ex-ministre des Sports, Mel Théodore et lui au ministère des Sports. Le nouveau ministre des sports est très attendu sur un vaste chantier. Il a la lourde responsabilité de conduire le programme Sportif du président Gbagbo. Avant d’engager ce programme proprement dit, le ministre Franck Guéi doit faire face à une priorité. Celle de la construction de la nouvelle salle de jeu pour accueillir le championnat d’Afrique des nations de basket-ball prévu en 2011. Le chantier est déjà ouvert sur le site “Washington”. Les travaux doivent être accélérés pour que le bâtiment soit livré dans le temps. S’agissant du programme sportif du chef de l’Etat exposé par le président de la Fédération ivoirienne de football, Jacques Anouma lors de la campagne présidentielle, il se définit en plusieurs points et commence par le statut juridique. La loi n°60 375 du 21 septembre 1960 qui régit la pratique sportive en Côte d’Ivoire n’est plus adaptée à la situation actuelle. Il faut de nouvelles dispositions. Les clubs ou autres associations sportives doivent être reconnus légalement et figurés dans le journal officiel de Côte d’Ivoire. La deuxième préoccupation du président de la république, c’est la construction des infrastructures sportives. Parce que depuis “Côte d’Ivoire 84”, le pays n’a plus construit de stade. Ce qui fait que les infrastructures actuelles ne sont plus opérationnelles en majeure partie. C’est pourquoi, le président de la République a prévu dans son programme, la construction d’un stade olympique à Abidjan, des complexes de proximité dans les communes. Dans le même sens, il va engager les collectivités territoriales et les conseils généraux à bâtir un complexe sportif dans chaque chef-lieu de région. Il prévoit la réhabilitation des infrastructures déjà existantes et non opérationnelles.

Le ministre Franck Guéi, à travers le programme du chef de l’Etat, a la charge d’actionner le développement de l’éducation physique et sportive à l’école, faire de sorte que l’OISSU retrouve la place qui est la sienne et réhabiliter l’INJS. Il devra mettre en place, comme le prévoit le programme sportif du président, un fonds alimenté par la subvention de l’Etat, la parafiscalité sur les produits de consommation (alcool, tabac), les matières premières et les produits miniers (café, cacao, palmier à huile, hévéa, ananas, pétrole, or, diamant, gaz, manganèse, bauxite, fer, etc. A partir de ce fonds et les infrastructures à venir, il est évident que le vœu du chef de l’Etat, à savoir que le sportif vive de son métier, se réalisera. Comme on le voit, le ministre Franck Guéi a de gros défis à relever pendant les 5 ans à venir. Mission difficile, mais pas impossible.

Ephrem Touboui
ephremtouboui@hotmail.fr


Achetez l'integralite de Notre Voie  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS