Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Chérif Ousmane (Fn) rassure les chefs coutumiers : “Les Fds se mettront à la disposition de Ouattara”
Publié le lundi 13 décembre 2010   |  Nord-Sud


Encasernement
© Ivoire-Presse par DR
Mercredi 25 août 2010. Bouaké, 3è bataillon. Cérémonie de remise du Drapeau ivoirien au commandant Chérif Ousmane, en présence du préfet Konin Aka, du général de brigade Soumaïla Bakayoko, chef d`état-major des FAFN, et des autorités militaires et politiques de la ville


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Le commandant d’instruction 3 de Bouaké, Chérif Ousmane a appelé ses ‘’frères d’armes’’ à se mettre à la disposition du nouveau président de la République, Alassane Ouattara.

Le commandant d’instruction 3, Chérif Ousmane est optimiste. Et, c’est cet optimisme qu’il a tenu à partager, vendredi dernier, avec les chefs traditionnels de la vallée du Bandama, inquiets de la situation de blocage au sommet de l’Etat. Il a donc estimé que tôt ou tard, ses “frères d’armes’’ des Forces de défense et de sécurité se mettront à la disposition du président élu, Alassane Ouattara. « N’ayez pas peur, il y a des décisions qui sont en train d’être prises. Ce n’est pas parce qu’on ne peut rien faire. Sachez que nous avons la capacité et les moyens de réagir. Nous espérons que cela ne saurait tarder et que nos amis des Fds se mettront à la disposition du nouveau président de la République. Pour nous, celui qui ne le fera pas sera considéré comme un hors-la-loi. Les politiques sont en train de travailler, mais ne pensez pas que, nous militaires, nous dormons. Souvent, nous avons mal. Mais je ne peux être plus royaliste que le roi lui-même. Soyez rassurés, les choses vont se résoudre », a souligné le patron de la compagnie ‘’Guépards’’. C’était à la faveur d’une rencontre organisée par les autorités coutumières de la Vallée du Bandama, pour apporter leur soutien au président Alassane Ouattara. Mieux, l’ancien commandant de zone, a invité les Fds à ne rien entreprendre de négatif allant dans le sens de la reprise des hostilités. « Notre secrétaire général s’est mis à la disposition du nouveau président de la République élu. Nous espérons que les jours qui vont suivre, nos amis des Fanci vont faire la même chose, à savoir se mettre à la disposition du nouveau président qui a été élu sans qu’on en arrive à un affrontement ». Poursuivant son propos, Chérif Ousmane a dit ne pas être surpris par la situation qui prévaut en ce moment. Car, analysera-t-il, « il était prévu dans leur plan que le vote soit annulé dans notre zone. L’objectif, c’était d’empêcher que le vote ait lieu. Mais grâce à vos prières, tout s’est bien déroulé à Bouaké et nous avons pu lutter contre la fraude ». Pour leur part, tout en félicitant le vainqueur du scrutin présidentiel du 28 novembre dernier, les initiateurs de la rencontre ont appelé la communauté internationale à mettre fin au bicéphalisme au sommet de l’Etat. « S’il (Laurent Gbagbo, Ndlr) s’obstine à s’accrocher au pouvoir, que de lourdes sanctions soient prises à son encontre pour le contraindre à respecter la volonté du peuple », a exhorté Boa Cissé, le porte-parole des chefs. Mais pour Fanny Ibrahima, maire de Bouaké, également présent à la rencontre, il n’y a pas de doute à se faire. De l’avis du premier magistrat de la cité de la Paix, la vraie investiture d’Alassane Ouattara aura bientôt lieu à Yamoussoukro.

Denis Koné à Bouaké


Achetez l'integralite de Nord-Sud  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS