Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Attaque des mosquées d`Abobo et de Bassam par des hommes en uniforme: le communiqué du Conseil supérieur des imams
Publié le samedi 18 dcembre 2010   |  Autre presse


Religion
© Abidjan.net par Nathan Koné
Vendredi 24 septembre 2010. Abidjan. Résidence du Cheick Boikary Fofana, Cocody. Le chef de la communauté Musulmane de Côte d`Ivoire échange avec la presse. Photo: l`imam Sékou Sylla


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Le vendredi 17 décembre 2010, à l’heure de la prière hebdomadaire des musulmans, des mosquées ont été la cible d’attaques par des hommes armés et en uniforme. On a déploré des pertes en vie humaine, des blessés et des dégâts matériels.

Ces attaques ignobles ont été perpétrées notamment dans la ville de Grand Bassam et dans la commune d’Abobo, (PK 18 )où des fidèles musulmans ont même été empêchés de participer à la prière de vendredi.

Le COSIM s’indigne de ces pratiques qui contredisent le caractère laïc de l’Etat de Côte d’Ivoire. Il élève une vive protestation contre de telles provocations et appelle la communauté nationale, et en particulier la communauté musulmane, à garder son calme. Dans le même temps, le COSIM appelle les autorités compétentes à leur devoir, devoir devenu impérieux dans cette période critique que nous vivons.

Le COSIM, fidèle à son idéal de justice et de respect de l’autre, demande à toute la communauté musulmane (dont il comprend la douleur) d’éviter des actes de vengeance, notamment sur d’autres lieux de culte. Depuis toujours, la communauté musulmane entretient, avec toutes les confessions religieuses de notre pays, des rapports de bonne intelligence et de cohabitation fraternelle.

Le COSIM rappelle que la crise dans laquelle la Côte d’Ivoire est plongée depuis plusieurs années, trouve sa source dans les incompréhensions purement politiques. Certes, des individus dont l’inconscience n’a d’égale que l’inculture, tentent, à des occasions qu’ils trouvent opportunes, d’allumer la mèche d’un conflit religieux. Les musulmans ont conscience de leurs responsabilités et ne s’inscriront jamais dans cette voie satanique.

Enfin le COSIM, qui demeure dans sa posture face à Allah (SWT), continue de solliciter sa grâce et son assistance afin que notre Pays ne succombe pas aux actions des démons de la division et du malheur. Qu’Allah (SWT) protège la Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan, le 18 décembre 2010
Pour le COSIM
Le Chargé de Communication
Iman Sékou Sylla

LIENS PROMOTIONNELS