Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

L`ex-président ivoirien Bédié appelle Laurent Gbagbo à quitter le pouvoir.
Publié le lundi 20 dcembre 2010   |  AFP


Ivory
© Abidjan.net
Ivory Coast`s former president and presidential candidate Henri Konan Bedie meets with journalist on October 26, 2010 in Abidjan, five days before the country presidential elections. The election in the one-time economic giant of west Africa is set for October 31 after many hold-ups and postponements of the vote, and rows over who is entitled to cast a ballot.


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
L`ancien président ivoirien Henri Konan Bédié a appelé lundi Laurent Gbagbo à reconnaître la victoire d`Alassane Ouattara à la présidentielle du 28 novembre et à quitter le pouvoir, tout en appelant l`armée à "faire allégeance" à Ouattara.

Arrivé en troisième position au premier tour de la présidentielle, M. Bédié
dit dans un communiqué avoir alors "pris acte du verdict des urnes" par "souci
de servir la paix".

"Aucune ambition politique ne peut s`accommoder de sacrifices inconsidérés
de vies humaines", affirme-t-il dans une première réaction publique depuis le
second tour du 28 novembre et la grave dégradation de la situation politique.

"Je lance donc un appel solennel et pressant à mon frère Laurent Gbagbo
afin qu`il adopte une posture similaire en digne fils d`Afrique en reconnaissant la victoire de M. Alassane Ouattara. L`histoire le lui
revaudra", écrit-il.

M. Bédié appelle les Ivoiriens à "rester mobilisés pour que l`élection de
M. Alassane Ouattara, reconnue par le monde entier, soit respectée et que
personne ne puisse mépriser la volonté du peuple et confisquer le pouvoir
d`Etat".

L`ex-président, qui avait appelé ses militants à voter au second tour pour
son allié Alassane Ouattara, a également demandé à l`armée, restée fidèle à M.
Gbagbo, "de faire allégeance" à son rival.

M. Ouattara a été désigné vainqueur par la Commission électorale indépendante mais le Conseil constitutionnel a invalidé ces résultats, pourtant certifiés par l`ONU, et proclamé la victoire du président sortant Laurent Gbagbo.

LIENS PROMOTIONNELS