Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Siège de la Rti à Cocody - Des armes lourdes convoyées - Fouille corporelle pour les agents
Publié le mardi 21 décembre 2010   |  Le Mandat




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Le siège de la télévision nationale à Cocody reste actuellement le mieux gardé du patrimoine de l’Etat après la résidence de Laurent Gbagbo, candidat malheureux du second tour de l’élection présidentielle. Cette disposition sécuritaire impressionnante traduit la volonté du président sortant d’empêcher par tous les moyens, le pouvoir légal de prendre possession de cette structure étatique. A cet effet, un impressionnant dispositif sécuritaire a été mis en place au sein de la maison et à ses alentours. Les gendarmes, les militaires et des éléments de la Garde Républicaine veillent au grain. Hier, il était 10 heures 20. Posté à quelques encablures de la Rti, nous observions un impressionnant détachement militaire de Bérets Noirs (plus d’une trentaine d’hommes) transportés dans trois cargos avec des armes lourdes qui y font leur entrée. Ces derniers ont franchi le premier barrage situé du côté de la Cité Rouge. Le fait marquant, c’est que dans ce dispositif sécuritaire, qui quadrille le siège de la Rti, il n’y figurait aucun élément de la Police Nationale. Les policiers, quant à eux étaient pour leur part dans un cargo à plus de 10 mètres du dispositif, c’est-à-dire au niveau de la Cie de Cocody. Avec ces mesures de sécurité, on peut déduire qu’on ne rentre pas à la Rti qui veut. Même les agents de la maison bleue, subissent des fouilles corporelles et leurs voitures sont passées au peigne fin par les éléments en faction, notamment les gendarmes. Pour les automobilistes, notamment ceux en provenance d’Angré, ils sont contraints de dévier au niveau du carrefour de la vie pour avoir accès à Cocody. Car, à ce niveau là, se trouve un barrage de gendarmes les obligeant à passer du côté de l’école de la gendarmerie puis à Mermoz avant de ressortir sur la voie menant à la Cité Rouge. On remarque également la régulation de la circulation est assurée par les éléments de la gendarmerie. Cocody, depuis quelques temps, il faut le dire, n’a plus cette allure de quartier chic où il fait bon vivre. Les populations, depuis la crise post-électorale du fait de Laurent Gbagbo, qui refuse le verdict des urnes, vivent la peur au ventre en voyant ces défilés incessants d’hommes en armes encagoulés et se voyant interdire désormais certains lieux.
Lance Touré


Achetez l'integralite de Le Mandat  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS