Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Face aux menaces de la destabilisation de la cote d’ivoire , Blé Goudé prévient : «Ouattara et Soro ne passeront pas Noël à Abidjan»
Publié le mardi 21 dcembre 2010   |  Le Temps


Ministre
© Reuters


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
L’heure est désormais à la remobilisation des patriotes. L’ultime combat pour la libération totale de la Côte d’Ivoire sera bientôt engagé. C’est dans ce sens que le « général de la rue », Charles Blé Goudé, a entrepris une tournée dans le District d’Abidjan.

Hier, le « génie de kpô » est allé haranguer les patriotes de Koumassi à la place Inch Allah. Là-bas, « Zadi Gbapè » n’est pas passé par quatre chemins pour asséner des vérités. Depuis l’Accord de Ouagadougou jusqu’à maintenant, les rebelles, constate Blé Goudé, n’ont rien fait pour consolider la paix et arriver à la réunification du pays. Les blocs de 2002, analyse-t-il se sont reconstitués. Mais, il se dit sûr d’une chose. « Un jour, Guillaume Soro connaîtra le même sort que Jonas Savimbi. Car il n’y a pas mille façons de finir pour un rebelle », a présagé le président des jeunes patriotes.

Blé dit avoir horreur des provocations inutiles et des paroles en l’air. Il s’est dit étonné de ne pas voir Guillaume Soro aller installer le nouveau Dg de la Rti le jeudi dernier et se rendre à la primature le vendredi. « Je suis surpris de ne l’avoir pas vu ces deux jours qu’il a nommés l’assaut final. Si je ne vois pas Soro, j’irai le chercher là où il se trouve », avertit « le général ». Il va plus loin. L’assaut final dont a fait cas Alassane et ses rebelles, va réellement se réaliser.

Blé Goudé annonce des jours chauds pour la rébellion avant la fin de l’année. « ce n’est pas sûr que Ouattara, Soro et leurs rebelles, passent Noël à Abidjan sans que je ne leur montre ce que c’est que l’assaut final », a menacé Blé Goudé. A Sarkozy, « Gbapè » demande un minimum de respect de sa part pour le Président réélu, Laurent Gbagbo.

Nicolas Sarkozy, souhaite-t-il doit cesser de donner des ultimatums au chef d’Etat ivoirien. « Que le Président français cesse de menacer notre Président », a mis en garde Blé. Il a invité les patriotes à ne pas s’armer de machettes, de cailloux, de kalach pour mener le combat de libération. Mais ceux-ci doivent s’en remettre à l’Eternel des armées, qui combattra pour les Ivoiriens. Il a encore réitéré l’appel au départ de la Côte d’Ivoire à l’Onuci et à la Licorne.

Blé a tenu à féliciter les ressortissants français en Côte d’Ivoire. Car ils ont encore écrit à leur Président pour lui demander de ne pas s’attaquer à Laurent Gbagbo. « Achetez-vous des « lèkè » (ndlr : chaussures légères) car nous avons des voisins encombrants au golf. Ils se sont trop amusés ici. Sensibilisez vos frères, sœurs et voisins pour aller mener le dernier combat de libération », a lancé Blé Goudé.

Fabrice Tété


Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS