Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Économie

Ministère du commerce :Touré Amara contre la flambée du prix de la viande
Publié le Jeudi 23 Dcembre 2010   |  Le Temps




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
«Faire en sorte que les prix des produits de grande consommation et surtout de la viande soient revus à la baisse». Voici l’un des défis majeurs du ministre du Commerce, Touré Amara. C’est dans cette optique qu’il a rencontré le lundi 20 décembre dernier, à son ministère au Plateau, les trois opérateurs qui animent la filière bétail en Côte d’Ivoire. Le ministre a expliqué aussi bien à la Fédération nationale de coordination bétail et viande de Côte d’Ivoire, à la Fédération des sociétés et associations de la filière bétail et viande de Côte d’Ivoire que le syndicat des bouchers et charcutiers de Côte d’Ivoire, ce qui occasionne la montée des prix de la viande. Les opérateurs ont rétorqué que les difficultés qu’ils rencontrent dans leurs différentes tâches sont relatives aux tracasseries routières. Surtout au niveau de Tiébissou et la difficulté pour les camions transportant les animaux, de passer par le Mali ou le Burkina. Les acteurs de la filière bétail ont donc voulu que l’Etat assure la sécurité des transporteurs et supprime certains barrages. Le ministre Amara Touré qui a prêté une oreille attentive aux doléances des opérateurs de viande leur a tout de même demandé de ne pas se rendre coupables de certains actes répréhensibles, en transportant des marchandises autres que des animaux. L’ex-Pca de la Cidt a rassuré que des mesures seront prises pour que les bétails soient normalement convoyés. En retour, il a voulu que les acteurs baissent les prix de la viande. Afin de permet- tre aux populations ivoiriennes de pouvoir s’octroyer la viande en cette période de fête. Les échanges qui ont découlé de cette rencontre ont été francs et teintés de respect mutuel. «C’est vrai que la Côte d’Ivoire traverse une période difficile, en ce moment, mais continuez de la faire fonctionner. Vous faites partie d’un maillon important de la chaîne, continuez votre travail et faites en sorte que les Ivoiriens aient de la viande à bon prix en cette fin d’année. Quant à nous, nous serons là pour vous. Nos portes vous sont toujours ouvertes», a conclu le ministre.
FKD


Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS