Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Situation sociopolitique : Pourquoi le carburant manque…
Publié le jeudi 23 décembre 2010   |  Le Patriote




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Les stations services font les frais de l’imbroglio politique orchestré par Laurent Gbagbo. En effet, le président de Lmp battu par Alassane Ouattara, candidat du Rhdp (Rassemblement des houphouétistes pour la paix) a décidé contre vents et marées de s’agripper au pouvoir comme une chauve-souris à une branche. Comme à l’accoutumée, cette situation politique n’est pas faite pour instaurer la sérénité au sein des opérateurs économiques. Aujourd’hui, ce sont les stations services qui pâtissent de l’entêtement de Laurent Gbagbo à se maintenir coûte que coûte au pouvoir. En effet dans le domaine du carburant, les automobilistes sont déjà confrontés au manque de carburant dans plusieurs stations services.

Face à la montée du taux d’adrénaline enregistré ces jours-ci, les camions citernes, selon certaines sources, ont refusé d’acheminer le carburant dans les stations d’essence. Pour ces camionneurs, il était hors de question de prendre des risques en transportant le liquide inflammable, car ils pouvaient faire l’objet d’attaques de la part des hommes de Gbagbo. Raison pour laquelle ces temps-ci, il est difficile pour les automobilistes de trouver du carburant (super ou gasoil) dans les points de ravitaillements habituels. « Nous sommes obligés de parcourir plusieurs kilomètres avant d’obtenir ce que nous recherchons. Ce n’est pas du tout facile avec les longues files d’attente qui se présentent devant nous », indique K. Roger, cadre dans un établissement bancaire de la place que nous avons rencontré dans une station de la Riviera 2. Mais au-delà de tout cela, il y a aussi le risque de ne pas trouver ce que l’on recherche.

Et Michel Kouassi, employé dans l’une des tours administratives de nous rappeler sa mésaventure. « Le lundi dernier, j’ai eu toutes les peines du monde à m’approvisionner en carburant super dans une station Total, car je disposais de bons d’essence et n’avais aucun sou. J’habite la Riviera III. En rentrant chez moi, j’ai fait le constat selon lequel le carburant que j’avais fait mettre dans la voiture le week-end dernier était en train de finir. J’ai même roulé sur la réserve espérant avoir une station. Celle de la Rti ne fonctionnant pas depuis le début du mois, j’ai décidé de me rabattre sur celle faisant face à l’Ecole de Gendarmerie. Je n’ai pas eu du carburant super. Lorsque je suis arrivé à 20h au niveau des stations de la Riviera II, celles-ci avaient déjà fermé. Idem pour les stations de la Riviera III et celle faisant face à l’espace Sainte Famille. J’ai dû garer mon véhicule et rentrer chez moi à l’aide d’un taxi compteur», raconte Michel Kouassi. De nombreux cas de pénurie de carburant super ou gasoil ont aussi été signalées au Plateau Dokui, à Williamsville, Cocody, Cocody Deux-Plateaux et dans bien d’autres quartiers. Un responsable de la filière des hydrocarbures qui a requis l’anonymat, a souligné que plusieurs cas leur ont été signalés. Et que ce sont quasiment toutes les stations services qui ont été affectées par la situation sociopolitique.
Jean Eric ADINGRA

LIENS PROMOTIONNELS