Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Anne Désirée Ouloto, porte-parole du Président Ouattara : “Les violentes poches de résistance organisées par Gbagbo seront, mises hors d`état de nuire”
Publié le vendredi 24 dcembre 2010   |  Le Nouveau Réveil


2è
© Abidjan.net par Prisca
Mercredi 17 novembre 2010. Abidjan. Maison du RHDP à Cocody Ste-Marie. Le porte-parole principal du candidat Alassane Ouattara, Albert Mabri Toikeusse anime une conférence de presse, entouré de son équipe composée de Maurice Kakou Guikahué, Joël N’Guessan et Mme Anne Ouloto (photo)


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Madame Anne désirée Ouloto est la porte-parole du candidat Alassane Ouattara, aujourd`hui élu président de la République. Originaire de l`extrême ouest, elle jette ici un regard sur le drame que vit le pays et surtout l`entrée des mercenaires par l`Ouest. Elle dénonce et accuse.

Madame la porte-parole du Président Ouattara, voilà plus de trois semaines que dure la crise issue du second tour de la présidentielle. A quand le dénouement ?

L`ex Président Laurent GBAGBO nous impose malheureusement de vivre une fin d`année extrêmement difficile avec plus de deux cents Ivoiriens tués par ses milices, au nom de la dictature. C`est hélas regrettable ! Mais nous avons foi que les choses rentreront dans l`ordre les tout prochains jours grâce à la détermination du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA, au 1er Ministre et à tout le gouvernement qui sont à pied d`œuvre pour mettre un terme à l`imposture de monsieur Laurent GBAGBO et du FPI.

Pensez-vous que le Président Ouattara peut exercer effectivement sans entraves ?

Les violentes poches de résistance organisées par monsieur Laurent GBAGBO et son groupe seront, nous en sommes convenus, très rapidement mises hors d`état de nuire. L`exercice pour l`heure est assez difficile avec la rébellion organisée par la Garde républicaine et plus de 3000 miliciens venus d`Angola et du Libéria. C`est la raison pour laquelle, les organisations africaines et sous régionales doivent, dans un élan de solidarité et au nom de la démocratie, prêter main forte au nouveau président élu par le peuple de Côte d`Ivoire pour mettre un terme à cette imposture. Il faut sauver l`Etat de Côte d`Ivoire, restaurer la légalité et remettre les Ivoiriens au travail.

On parle de mercenaires libériens et de miliciens qui menacent à l`Ouest…

Je peux confirmer que dans le département de Toulepleu d`où je suis originaire, il nous revient que de nombreux miliciens sont convoyés depuis le Libéria voisin, à l`initiative de monsieur VOHO SAHI. J`en profite pour lancer un appel à nos frères et cadres de l`Ouest, messieurs GUIRIEOULOU, VOHO SAHI, OULAI Delafosse, qui mettent malheureusement en danger la vie de notre si belle et paisible région. Leur excès de zèle ne repose absolument sur rien, sinon sur des intérêts personnels. Ils auraient pu s`illustrer autrement que par ce macabre métier de recruteur de miliciens. Pendant ce temps, les parents de Laurent GBAGBO à GAGNOA vivent en paix. C`est tout simplement triste parce qu`ils auraient pu contribuer au développement de la région et par un plan spécial pour nos jeunes ex-combattants qui sont hélas aujourd`hui livrés à eux-mêmes. Il ne faut pas spécialiser notre jeunesse dans le mercenariat pendant que les jeunes des autres régions deviennent de grands opérateurs économiques, grands planteurs, etc.

L`Ouest, chez vous, ne risque-t-il pas de s`embraser à nouveau et de connaitre d`autres exactions du fait des mercenaires ?

Le risque est réel. Mais ce sera dans ce cas du fait de nos cadres zélés qui préfèrent hypothéquer l`avenir de notre jeunesse et le développement de notre région pour une cause perdue. C`est triste parce que monsieur Laurent GBAGBO n`a aucune issue de secours.

La Présidente du Liberia, Mme Sirleaf, a lancé recemment un appel à ses ressortissants pour qu`ils restent en dehors de la crise ivoirienne. Quel effet cela peut-il avoir ?

J`ai bien peur que son appel soit vain. Tant que ces mercenaires auront des recruteurs à l`Ouest, elle aura la tâche difficile. C`est la raison pour laquelle, je crois que la CEDEAO doit tout mettre en œuvre pour mettre un terme à l`imposture de monsieur GBAGBO. Ce serait une action salutaire pour la sous région qui est en danger par ce coup d`Etat de Laurent GBAGBO. Il faut sauver la démocratie en Afrique.

Propos recueillis par Ouattara Chérif


Achetez l'integralite de Le Nouveau Réveil  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS