Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Traque - La persécution contre les membres de l’APC s’intensifie
Publié le jeudi 30 décembre 2010   |  Le Patriote




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Après l’enlèvement samedi 18 décembre dernier de deux membres du Secrétariat Permanent à savoir messieurs COULIBALY Abdoulaye et OUATTARA Brahima, la traque aux membres de l’Alliance Pour le Changement (APC) continue dans tous Abidjan. Cette ONG qui intervient dans les domaines de la lutte contre la pauvrété, l’ecole et la santé pour tous, la démocratie et les élections en Afrique etc. s’explique difficilement la chasse aux sorcières contre ses membres depuis le deuxième tour de l’élection Présidentielle de novembre 2010.

Enlèvement de Coulibaly Abdoulaye et OUATTARA Brahima
Ils ont été enlevés le samedi 18 décembre 2010 au Maquis Foker 100 derrière Petro Ivoire à Cocody Angré par des éléments en armes. Ces derniers ont d’abord fait coucher tout le monde avant d’embarquer nos deux amis de force dans un véhicule 4X4 double cabine de couleur vert sombre sans immatriculation.
Une heure et demie après, deux personnes parmi les éléments armés, identifiables, sont revenues sur les lieux pour rencontrer la tenancière du Maquis du nom de Béatrice et communément appelée “Béa“ pour selon elle lui présenter leurs excuses pour avoir effrayés et fait fuir ses clients. Depuis lors, nous avons suivi différentes pistes de recherche qui nous ont amenées dans les camps militaires et de gendarmerie, à la préfecture de police, à la Maca et à la Dst. A chaque fois qu’ils sont signalés dans un de ces lieux, dès que nous essayons de les localiser avec précision, les pistes se brouillent à nouveau. Toutes les pistes de recherche tournent autour de la branche du service de renseignement du CECOS et de la Garde Républicaine .Des noms comme ceux de : Djê Bi Point et son adjoint Robet, le commandant Djua, Aide de Camp de GBAGBO, de Paul Dokoui etc sont cités comme etant les parains de ces unités d’enlevement.

Visite au domicile de Traoré Mamadou
Responsable Administratif de l’APC, monsieur TRAORE Mamadou a eu la visite à deux reprises des élements armés à bord d’un véhicule 4X4 estampillé CECOS le jeudi 23 décembre 2010. A 17 heures, après avoir brièvement interrogé sa voisine de l’immeuble afin de le localiser, ils sont revenus à 2heures du matin Sur place, ils ont exigé que le gardien ouvre le portaille afin qu’ils verifient si sa voiture dont ils semblaient bien connaitre la marque et la couleur était en place.

Tentative d’enlèvement de Coulibaly Issa
Le 24 décembre dernier, alors qu’il était dans un kiosque à café sis à Abobo non loin du rond point avec des amis, COULIBALY Issa très actif au sein de l’organisation a vu arriver un 4X4 de couleur vert sombre double cabine avec à son bord, trois personnes en tenue et deux autres en civil. Le véhicule s’est immobilisé à leur niveau quant un des éléments en civil s’est dirigé dans le kiosque à café. Il a pointé une arme de marque PA sur la tête de COULIBALY Issa et lui a exigé de le suivre dans la voiture. Notre ami a eu la vie sauve grâce à l’opposition de ses amis qui se sont interposés et ont refusés qu’il soit embarqué. Lors des chaudes discussions qui s’en sont suivies, les hommes en armes lui ont présentés une série de vielles photos (en plus de la sienne) des personnes recherchées dont : YEO Lagnon, TRAORE Media, DOSSO Mamadou, SORO Kanigui Mamadou etc. Tous de très proches collaborateurs ou parents du Président de l’APC.
Une altercation a tourné aux tirs .Ce qui a fait des blessés de part et d’autres. Les éléments en armes en question ont pris la fuite lorsqu’ une patrouille de la gendarmerie est arrivée sur les lieux.
(Source :Cellule com. APC)

LIENS PROMOTIONNELS