Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Touré Mamadou (président de la Cpc): "“Blé Goudé est un lâche”
Publié le jeudi 30 décembre 2010   |  Le Patriote


Politique
© L'expression par DR
Mercredi 28 avril 2010. Abidjan, Hôtel du Golf


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Les jeunes partisans d’Alassane Ouattara n’entendent plus laisser le monopole de la rue aux hommes de Gbagbo. Dans cet entretien, Touré Mamadou nous parle des actions à mener.

Le Patriote : Un mot d’ordre de ville morte a été lancé depuis lundi par le RHDP et le gouvernement. Les structures de jeunesse ont été mises à contribution, comment le mot d’ordre s’exécute sur le terrain ?

Touré Mamadou : Le mot d’ordre du gouvernement et du RHDP, s’adressait essentiellement aux centrales syndicales et organisations dans les domaines du transport, du commerce, de la fonction publique et des autres secteurs d’activités. Je pense que ces organisations, qui ont répondu à l’appel du gouvernement et du RHDP, ont pris ellesmêmes toutes les dispositions pour son exécution effective sur le terrain. Nous n’avons eu qu’un rôle de suivi.

LP : Êtes-vous satisfait ?

TM : Globalement oui. Même si le démarrage à été un peu difficile lundi par endroits, les journées de
mardi et mercredi ont été un franc succès, au niveau de la paralysie du transport et des commerces. Au niveau de l’administration publique, l’appel du ministre de la Fonction publique a été aussi largement
suivi.

LP : Au niveau des organisations de jeunesse du RHDP, vous aviez lancé un mot d’ordre pour une marche ce mercredi en même temps que les jeunes patriotes, qu’est ce qui vous a fait reculer ?

TM : Le mot d’ordre est clair, s’ils sortent, on sort. A partir du moment où ils ont été habités par la
sagesse, nous avons décidé aussi de différer notre manifestation.

LP : En reculant, Blé Goudé ne se positionne-t-il pas comme un homme de paix ?

TM : Ce monsieur est un lâche, un imposteur. Comment peut-il parler de paix, quand il a fait loger des
mercenaires libériens dans les cités universitaires, armé certains étudiants et miliciens de machettes et
de fusils. Toutes ces personnes, en plus de quelques éléments de la garde républicaine, de la CRS et du CECOS ont participé aux massacres des populations civiles, ces derniers jours. En réalité, il a compris que ce qui allait se passer ce mercredi n’était pas bon pour lui. D’ailleurs, il a affirmé sur le plateau du journal de 20 heures qu’il reprendra ses tournées dans les communes d’Abidjan, et qu’il lancera bientôt l’assaut final, nous l’attendons avec beaucoup d’impatience…

LP : Un message aux jeunes

TM : Malgré le fait que beaucoup soient tombés, d’autres blessés ou emprisonnés, il continuent de résister de façon héroïque tous les jours. Je voudrais leur dire que le bout du tunnel n’est plus loin. Gbagbo sera dégagé.

Par Coulibaly Brahima

LIENS PROMOTIONNELS