Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Crise ivoirienne: des pro-Ouattara pour accueillir Vergès et Dumas
Publié le lundi 3 janvier 2011   |  AFP


Deux
© Reuters


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Une quinzaine d`Ivoiriens de France favorables à Alassane Ouattara étaient lundi à l`aéroport de Roissy afin de "faire une surprise" à Jacques Vergès et Rolland Dumas, avocats de Laurent Gbagbo, pour leur retour d`Abidjan, a constaté un journaliste de l`AFP.

"On veut leur faire une surprise, on ne comprend pas que des avocats français puissent défendre un tel criminel, qui insulte même leur pays", a expliqué à l`AFP M. Coulibaly, 46 ans.

"Les gens en Côte d`Ivoire souffrent, certains n`ont plus à manger, et quand on voit ces avocats aller là-bas, récupérer de l`argent dans de telles conditions, on trouve ça honteux car c`est l`argent du peuple ivoirien" a pour sa part dénoncé Agathe.

"Je suis de l`Ouest du pays, et j`ai soutenu M. Gbagbo à l`époque, lorsqu`il dénonçait la dictature sous Houphouët-Boigny et qu`il appelait à la démocratie, mais aujourd`hui il est devenu pire dictateur encore.

Contrairement à l`image que les médias donnent il n`y a pas que dans le Nord
qu`Alassane Ouattara est soutenu", a-t-elle ajouté.

"Mon petit frère fait partie des tout premiers morts en Côte d`Ivoire après les élections. On entend parler de personnes blessées, qui sont paraît-il amenées à l`hôpital mais qui n`ont toujours pas été revues depuis" a pour sa part expliqué Marocas, Ivoirienne vivant en France "depuis 20 ans".

"Ils ont arrêté mon fils, blessé par balle mon neveu, j`ai le coeur vraiment gros aujourd`hui et je ne veux qu`une chose, c`est que Gbagbo parte, on veut Ouattara!" a insisté une Ivoirienne au bord des larmes, qui a requis l`anonymat.
"Et de toute manière, qu`est-ce que Gbagbo espère en étant défendu par un avocat qui n`a pu sauver Tarek Aziz, Moussa Traoré ou Klaus Barbie par exemple?" s`est interrogée Marocas.

LIENS PROMOTIONNELS