Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Tentative de confiscation du pouvoir par Gbagbo/Gbagbo, un serpent au cou de tous les Ivoiriens
Publié le mardi 4 janvier 2011   |  Le Nouveau Réveil


Crise
© Reuters


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Après dix ans de pouvoir dans la misère, la récession économique, la pauvreté généralisée, de chômage des jeunes, de la manipulation des consciences et de violations massives et graves des droits de l`Homme, les Ivoiriens vont enfin fermer la parenthèse honteuse de la refondation. La Côte d`Ivoire va tourner l`une des pages les plus sombres de son histoire, écrite en lettres de sang par Laurent Gbagbo. En effet, en le votant en 2000, après l`élimination arbitraire des deux ténors de la politique nationale notamment Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, les Ivoiriens, dans leur grande majorité, ne savaient pas qu`ils mettaient un serpent à leur cou. Il aura fallu l`intervention des Forces Nouvelles, pour comprendre maintenant que la Côte d`Ivoire courait droit dans le mur avec un tel chef d`Etat, à qui le président Bédié a conseillé le dialogue dès les premières heures de la crise de 2002. Naturellement, n`eût été son refus de négocier et son entêtement à en découdre coûte que coûte avec la rébellion qui venait d`éclater, la Côte d`Ivoire aurait fait l`économie de nombreuses pertes en vies humaines. En ce moment, aucun Ivoirien ne pouvait s`imaginer qu`en Afrique de l`Ouest et sur la terre du président Félix Houphouët-Boigny, naissait un dictateur de la trempe des Idi Amin Dada, Jean Bedel Bokassa ou un plus loin de chez nous, Slobodan Milosevic, Nicolae Ceausescu. Finalement, Laurent Gbagbo s`est révélé le problème de la Côte d`Ivoire et non la solution. Depuis son accession au trône, son objectif principal a été son règne et sa préoccupation essentielle, son maintien au pouvoir à l`infini au mépris du mandat de cinq ans prescrit pas la loi fondamentale dont Laurent Gbagbo lui-même ne cesse de se réclamer le garant. Qui ne se rappelle pas cette déclaration de l`ex-première dame : " Le Fpi restera plus de dix ans au pouvoir ". Dès lors, l`usurpation du pouvoir à l`issue du second tour de la présidentielle du 28 novembre dernier intervient comme la logique de la confiscation que Laurent Gbagbo et son clan ont soigneusement nourrie, depuis qu`ils ont goûté au pouvoir. En oubliant du coup ce qui fait l`essence du pouvoir d`Etat, la responsabilité d`un dirigeant moderne dans un pays sous développé. A savoir relever le niveau de vie pour lutter contre la pauvreté de ses concitoyens, créer des emplois pour combattre le chômage des jeunes, assainir l`environnement des affaires par une lutte constante contre le grand banditisme, par une justice équitable pour tous, l`accès égal aux emplois publics, rapprocher l`administration des administrés en la dotant de moyens adéquats, améliorer les systèmes éducatifs et sanitaires etc. A la vérité, les Ivoiriens ont été trompés sur toute la ligne par le refondateur en chef et ses acolytes. A la place du bonheur promis au peuple, l`on a plutôt assisté à la dégradation de la société ivoirienne, à la corruption dans tous les secteurs de l`administration, à la dépravation des mœurs, à la promotion des tricheurs et des non méritants, à la course effrénée à l`argent et à l`enrichissement illicite, au détournement massif des deniers publics. C`est sous la refondation que pour de l`argent, des déchets toxiques refusés ailleurs ont été acceptés et déversés à Abidjan et banlieues pour tuer le peuple ivoirien qu`on prétend diriger. Pour gagner son pain quotidien, il faut être " jeune patriote " ou victime de la Licorne ou encore être issu du Fpi ou être proche des dirigeants du parti de Pascal Affi N`guessan. La Côte d`Ivoire, sous le règne de Laurent Gbagbo, est devenue méconnaissable. Naguère pays envié de tous pour sa stabilité politique et sa croissance économique, pays hospitalier, aujourd`hui, elle est vilipendée et rétrogradée dans les relations internationales. Par la faute de Laurent Gbagbo, la Côte d`Ivoire est désormais montrée du doigt gauche par tous ses voisins. C`est pour cela que le comité scientifique du RHDP demande à tous ceux qui ont le cœur en peine pour ce pays de se mobiliser comme un seul homme pour aider à l`avènement d`Alassane Ouattara, président démocratiquement élu à l`issue du scrutin du 28 novembre dernier. Chasser Laurent Gbagbo du pouvoir qu`il veut confisquer, doit désormais être le leitmotiv de tous les citoyens de ce pays. Le temps est venu de sauver la Côte d`Ivoire. Le monde entier a fait sa part de sacrifice. Il nous appartient hommes, femmes, jeunes, étudiants, travailleurs à quelque niveau où nous soyons, de faire le nôtre. Nous voici en face de notre destin. Le combat dépasse aujourd`hui la seule personne d`Alassane Ouattara. Il s`agit de sauver la Côte d`Ivoire de ses prédateurs.
Le président du comité scientifique
Député Kouassi Alomo Paulin
Cel : 05 15 91 82
E-mail : unique_candidat@yahoo.fr



Achetez l'integralite de Le Nouveau Réveil  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS