Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Le chef de l’ Etat rassure ses compatriotes
Publié le samedi 8 janvier 2011   |  Le Patriote


Crise
© Reuters par DR
Ivory Coast`s presidential claimant Alassane Ouattara addresses a new press conference at the Golf hotel, his headquarters in Abidjan, January 6, 2011. Ouattara said on Thursday he had proof his rival, Laurent Gbagbo, had instigated post-election violence and ordered foreign agents to carry out killings.


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Un discours de fermeté qui, de toute évidence, est de nature à rassurer les Ivoiriens. Avant-hier, la sortie médiatique du Président de la République n’ a pas laissé indifférent l’ écrasante majorité de ses compatriotes, qui l’ ont accueillie avec un soulagement à la mesure de l’ attente qu’ ils caressaient quant à une prise en main effective des leviers d’ une sortie de crise sans cesse mise à mal par Gbagbo et son camp. En adoptant au cours de la conférence
de presse à l’ hôtel du Golf – et de façon générale, lors des sorties médiatiques dans la presse internationale –, un langage à priori ferme, voire rude, le président Alassane Ouattara n’ en entendait pas moins afficher sa volonté de donner de l’ espoir à ses compatriotes en leur promettant ce coup de balai qu’ ils attendent depuis bien longtemps : le départ de Laurent Gbagbo et de toute sa machine de prédation et de négation démocratique de la scène politique ivoirienne.

En effet, celui-ci tente depuis le 28 novembre dernier, de confisquer le pouvoir d’ Etat en dépit de sa débâcle au second tour de l’ élection présidentielle. Et depuis, la Côte d’ Ivoire vit une crise postélectorale sans précédent. Face à l’ entêtement de Gbagbo de confisquer le pouvoir,
nombre d’ Ivoiriens sont à se demander à quand la fin de cette situation aussi inédite que révoltante. D’ entrée, le chef de l’ Etat, démocratiquement élu, a rassuré ses compatriotes en ces termes : « Laurent Gbagbo ne sera plus au pouvoir avant la fin de ce mois de janvier. Il partira » a-t-il martelé. Face à la lenteur de la CEDEAO qui tarde à confirmer et concrétiser le débarquement de l’ ECOMOG, et la médiation qui est dans l’ impasse, pour faire partir le dictateur du Plateau, M. rassure en ces termes : « Gbagbo partira d’ une manière ou d’ une autre ». Il en est d’ autant plus convaincu que l’ ex-président de la République ne saurait s’ opposer au monde entier. A ceux qui doutent encore de sa profession de foi, le chef de l’ Etat a rappelé qu’ il a fait toujours ce qu’ il a dit. « Je peux vous dire que chaque fois que je me suis appesanti pour régler un problème, je l’ ai fait. Je vais régler ce problème » a-t-il rassuré ses compatriotes. Le chef de l’ Etat les rassure également quant à sa volonté de sortir la Côte d’ Ivoire de la crise et l’ inscrire dans « une nouvelle ère de prospérité ». Aussi, conformément
à son programme de gouvernement qui a été adopté par les Ivoiriens, il mettra très rapidement en œuvre « un programme d’ emplois massifs des jeunes pour les sortir du chômage et la violence ». En somme, c’ est un discours d’ espoir et rassurant que le chef de l’ Etat a tenu devant la presse au QG de son Gouvernement. I

brahima B. Kamagaté


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS