Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Crise post-électorale - Des jeunes Atchan demandent à Alassane de quitter le Golf hôtel avant le 25 janvier
Publié le jeudi 13 janvier 2011   |  L'Inter




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Depuis la proclamation des résultats définitifs du second tour des élections présidentielles par le Conseil constitutionnel, la Côte d’Ivoire connaît une crise qui ne laisse personne indifférents. Les jeunes Tchaman, réunis au sein du conseil de sécurité Atchan Goto, ont tenu à se prononcer sur la situation sociopolitique actuelle de notre pays. C’est à juste titre qu’au cours d’une réunion qu’ils ont tenue à Anono village dans la commune de Cocody, que le président du conseil de sécurité Atchan Goto (CSAG), l’ «Honorable» Yves-Paulin Aguédé a condamné avec fermeté tous les actes de vandalisme orchestrés contre les populations de la Côte d’Ivoire en général et du pays Atchan en particulier. «Le CSAG présente toutes ses condoléances aux familles des soldats et de nos frères et sœurs tombés sous les balles des manifestants du RHDP, compatit aux douleurs des blessés des tirs des sympathisants de Alassane Ouattara et des casques bleus, et condamne avec la dernière énergie tous les actes de vandalisme orchestrés contre les populations et le peuple Atchan en particulier. Invite le pays Atchan à plus de vigilance et lui demande de ne point céder aux provocations destinées à mettre en péril les efforts consentis par le président de la République S.E.M. Laurent Gbagbo depuis l’avènement de la crise ivoirienne», a indiqué le président du CSAG. Depuis la campagne présidentielle, l’équilibre social et la cohabitation fraternelle entre autochtones et allogènes se sont effrités sur toute l’étendue du territoire, en pays Atchan particulièrement. Les jeunes des 60 villages Ebrié ont demandé à Alassane Ouattara de quitter le village d’Anono, où est situé le Golf hôtel, avant le 25 janvier 2011 prochain. «La jeunesse Atchan invite tous les Ivoiriens et tous ceux épris de paix à se conformer aux lois en vigueur et au respect scrupuleux des institutions républicaines car il n’existe pas d’Etat de droit sans loi. Je demande aux soldats Onusiens de cesser de circuler dans nos villages à bord de leurs chars et autres engins militaires qui troublent la quiétude de nos populations et effrayent nos enfants sur le chemin de l’école. Et je demande ensuite à Alassane Ouattara de quitter le village d’Anono avant le 25 janvier 2011», a conclu le président du conseil de sécurité Atchan Goto (CSAG), l’«Honorable» Yves-Paulin Aguédé.

F.S.


Achetez l'integralite de L'Inter  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS