Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Divo - 4 miliciens tués
Publié le vendredi 14 janvier 2011   |  Nord-Sud




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Divo a également connu sa dose de violence dans la nuit de lundi à mardi. Des miliciens ont attaqué le village de Niafouta à environ 40 km de Divo dans la sous-prefecture de Hiré. Bilan: deux miliciens tués sur le coup et deux autres ont succombé à l'hôpital de Divo. Trois autres miliciens ont été blessés alors qu'aucune victime n'a été enregistrée au sein de la population. Selon un habitant du village, tout est parti d'une attaque de Niafouta par des miliciens. Suite à des échanges de tirs, la population a réussi à mettre les assaillants en déroute en tuant deux d'entre eux et en faisant un prisonnier. Interrogé, le captif a révélé qu'ils ont été engagés par le chef du village de Niafouta. Ce dernier du nom de Dadié les aurait recrutés pour cambrioler et éliminer physiquement un richissime acheteur de cacao du village en la personne de Zongo Amidou qui lui aurait racheté toutes ses terres. Les miliciens, à en croire notre interlocuteur, sont venus à bord d'un véhicule de marque BMW immatriculé 9482 EH 01 appartenant à un policier en poste à Divo, fils d'un ancien député du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci). Dans leur fuite, les miliciens ont abandonné 1 téléphone portable dont la carte mémoire contient des photos de trois des leurs. Le chef du village en question, Dadié, a quitté le village avec toute sa famille depuis l'attaque. Les miliciens blessés sont internés au Chr de Divo sous la surveillance des Forces de défense et de sécurité.
A Akabrégoua, dans le département de Lakota où des affrontements, mercredi, entre Malinké et Dida, ont fait neuf morts (trois chez les Malinké et six chez les Dida) , le calme est revenu. Les membres des deux communautés restent toutefois sur leurs gardes. Selon un habitant de Lakota, des éléments de la Crs 3 de Divo et des militaires venus de Daloa sont arrivés dans la ville. Dans la matinée d'hier, ils ont empêché des jeunes Malinké qui voulaient se rendre à Akabrégoua pour poursuivre les hostilités. Pour maîtriser des jeunes qui ont refusé d'obtempérer, les soldats ont fait usage de leurs armes faisant un blessé par balle à la cuisse.
B.K.I.



Achetez l'integralite de Nord-Sud  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS