Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Mobilisation autour de la République : Les Houphouétistes en rang serré, ce matin
Publié le samedi 15 janvier 2011   |  Le Temps




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Le Mouvement des houphouétistes de Côte d’Ivoire (Mhci), membre du Congrès national pour la résistance et la démocratie (Cnrd), appelle ses militants à participer massivement à la cérémonie de La majorité présidentielle (Lmp) qui a lieu aujourd’hui même, au Palais de la Culture.

Au cours de la conférence de presse qu’il a animée hier vendredi 14 janvier 2011, à cet effet au siège du Cnrd, sis à Cocody Mermoz, le président Anoï Castro s’est réjouit de ce qui se passe actuellement dans leur famille politique. «Je suis heureux que mes camarades militants du Pdci-Rda aient compris que la violence n’est pas enseignée dans notre parti. Je félicité Atsé Jean-Claude et tous ceux qui disent non à la violence du Rhdp et qui appellent le Président Bédié à la sagesse. Ils nous donnent raison aujourd’hui, d’avoir très tôt compris que le Pdci avait pris un chemin qui n’était pas le sien», a estimé Anoï Castro. Appelant à la responsabilité des autorités politiques dudit parti.

A qui il réclame une véritable prise de conscience pendant qu’il est encore temps. «Parce qu’ils ne doivent oublier qu’en invitant des Forces étrangères à intervenir militairement en Côte d’Ivoire, c’est aussi leurs familles respectives qu’ils mettent en péril. Car, toutes vivent dans ce pays comme tout le monde». A ses camarades du Mhci, il leur a demandé de rester debout, de rester mobilisés et de se tenir prêts à répondre massivement présent à tous les appels que le général Blé Goudé lancera.

Revenant sur l’actualité du moment, le président Castro s’est dit très déçu de l’attitude du Président américain, Barack Obama. Il dit ne pas comprendre que cet homme dont l’élection à la tête des Etats-Unis a suscité beaucoup d’espoir dans le continent noir. «Le Président américain ne doit pas écouter le chant des anti-démocrates. Autant il fait respecter les lois constitutionnelles américaines, autant les Africains, particulièrement les Ivoiriens, ont besoin que l’on respecte leurs lois. C’est tout ce que mon pays demande», a-t-il fait remarquer.

Frimo D. Koukou
koukoudf@yahoo.fr


Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS