Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Visite du ministre de la communication dans les établissements sous tutelle : Gnonzié pour une Aip plus outillée et chevronnée
Publié le samedi 15 janvier 2011   |  Le Temps




Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Le ministre de la Communication, Ouattara Gnonzié a visité l’Agence ivoirienne de Presse (Aip) hier matin, au Plateau. Après l’Istc le 12 janvier dernier, le nouveau ministre en charge de la Communication s’y est rendu pour échanger avec le personnel et s’imprégner des réalités éventuelles. Sur le dernier volet, M. Bedy Dally, Directeur de l’Aip a fait cas d’un chapelet de problèmes auxquels lui et ses collaborateurs sont confrontés dans leur détermination à informer les Ivoiriens et le reste du monde. Pour arriver à bout de ces difficultés, il importe, selon lui, que l’Etat prenne un abonnement groupé pour l’ensemble de ses services essentiels (Présidence de la République, gouvernement, représentations diplomatiques, corps préfectoral etc). Selon Bedy Dally, cette démarche vise également à consolider l’armature logique et financière de façon à libérer l’Etat d’avoir à verser de continuelles subventions. Le Directeur de l’Aip a, par ailleurs, relevé l’impérieuse nécessité de connecter l’Aip à la fibre optique nationale, propriété de l’Etat.

«l’Aip a un statut tel qu’il lui est difficile de s’épanouir professionnellement et atteindre les objectifs visés par l’Etat de Côte d’Ivoire», a-t-il déploré. Au titre de ses préoccupations, Bedy Dally a dénoncé la situation incroyable dans laquelle l’Aip vit en ce moment. A l’entendre en effet, le «journal des journaux» est menacé d’expulsion du siège actuel, le précédant cabinet du ministère de la Construction ayant, dit-on, vendu ce patrimoine à un opérateur économique à l’insu du ministère de la Communication et de la Direction de l’agence. «Il est de la plus haute importance que vous puissiez trouver une solution salvatrice qui fasse échec à cette manœuvre de bradage du patrimoine de l’Etat», a-t-il indiqué. Le ministre Gnonzié, mesurant l’ampleur des faits égrenés par son hôte, s’est voulu on ne plus rassurant : «Je m’emploierai à faire en sorte que vos doléances soient satisfaites». Pour lui, dans un pays, lorsqu’on veut que l’information circule normalement, il importe que l’Agence de presse soit au cœur du système d’information. «Mais eu égard à ce que j’ai vu et entendu, ce n’est pas le cas pour l’Aip», a reconnu Ouattara Gnonzié en se référant au Nouvel ordre mondial de l’information et de la Communication (Nomic) ; qui avait pour objectif de faire en sorte que la circulation de l’info ne soit pas déséquilibrée dans le monde. C’est ainsi qu’il a dit que la meilleure façon d’équilibrer l’information vis-à-vis du monde entier, c’est «d’avoir une Agence de presse très forte, bien équipée, qui permette à ceux qui sont à l’extérieur de savoir ce qui se passe en Côte d’Ivoire». Il a donc promis tout mettre en œuvre pour que le Gouvernement fasse en sorte que l’Aip ait les moyens adéquats lui permettant de faire convenablement sa mission.

E. Djabia


Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS