Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Crise post-électorale : Voici le plan machiavélique de Ouattara
Publié le samedi 15 janvier 2011   |  Le Temps




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Dans sa volonté d’attaquer la Côte d’Ivoire, Ouattara a l’imagination sordidement fertile.

Révélations.

Ils veulent attaquer la Côte d’Ivoire. Ouattara et ses parrains occidentaux, ont toute une série de plans sur leurs calepins. D’abord la proposition de recomptage des voix les gêne énormément. En pensant éviter ainsi, ce procédé qui pourrait mettre à mal leur démarche, Ouattara et ses hommes ont décidé d’incendier le siège du Conseil constitutionnel, la Cei et la Primature où il y a d’énormes documents compromettants contre eux. Autres faits, des militaires togolais seront positionnés à Bouaké pour appuyer Sheriff Ousmane dans une attaque prévue à Yamoussoukro. Et ils ne sont pas seuls. Car à Abidjan, la Licorne veut entrer en lice. Pour affronter les Fds à Abobo. Là-bas, l’armée ivoirienne entend installer un cordon de sécurité pour éviter que la rébellion y crée un kyste. La Licorne veut donc forcer les barrages des Fds pour y installer les rebelles. En fait, la rébellion fait des pieds et des mains pour son chef qui visiblement, a tout perdu. Depuis plus d’une semaine, Sheriff Ousmane a reçu de l’équipement militaire. Pour recueillir ce matériel, l’ange exterminateur de Bouaké, a installé un couvre-feu de 2 jours dans la commune. Le temps d’empêcher la population de voir ce qui se passe. Car la rébellion malgré ses lourdes pertes, a décidé d’attaquer sur plusieurs fronts. Ce qui de leur avis, leur ouvrira les portes du palais. Ouattara en collaboration avec l’Onuci au Golf Hôtel, nourrit des plans funestes. Dans la chambre froide du Golf, il y a beaucoup de morts causés par les rebelles. L’Onuci veut sortir ces différents corps pour les placer dans un lieu très sensible. Les sites choisis sont la présidence, l’Ecole de police, un camp militaire… L’objectif est de faire croire à l’opinion que la police s’est vengée en tuant des civiles. Autres cas aussi funeste, l’armée française veut créer un incident à l’aéroport.

Plus clairement, en assassinant une personnalité de l’opposition à l’aéroport d’Abidjan. Ce serait le prétexte tout trouvé pour permettre à la Licorne de s’emparer de l’aéroport… L’intérieur du pays, est aussi dans le viseur de Ouattara. Il est prévu un plan d’attaque de la ville. Et pour ça, des armes ont été entassées dans le quartier de Dioulabougou. Tout précisément dans le secteur de Sicobois. Ce qui s’est passé à Lakota est le prolongement de ce qui se prépare à Gagnoa. Seulement, la différence est que Lakota n’a pas été approvisionné en temps réel. Ouattara menace en plus de faire attaquer tout le pays Bété. Malheureusement pour lui, jusque- là, le renfort tarde à arriver. Mais ce détail important pourrait être réglé dans ces jours avec les renforts qui vont arriver de Korhogo, Katiola, Tengrela, Niellé, Boundiali... Autre point important, c’est juste derrière l’école de police et de gendarmerie. Il est clairement établi que les menuisiers installés derrière ces écoles du côté des II-Plateaux sont des agents de la rébellion. Ils sont en parfaite collaboration avec l’Onuci. Ce sont d’ailleurs eux qui informent l’Onuci sur les mouvements des élèves gendarmes et policiers. Les agents de l’Onuci se font passer pour des clients. Venant acheter des meubles. Alors qu’ils sont là en réalité pour filmer ces deux écoles. Les autorités sont donc averties.

Kiprindé Sonia


Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS