Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Jerry john rawlings, ancien president du Ghana : «Ne nous laissons pas induire en erreur dans une guerre en Côte d`Ivoire»
Publié le lundi 17 janvier 2011   |  Le Temps




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Le lieutenant de l’armée de l’air Jerry John Rawlings, ancien Président du Ghana, déclare
qu'une solution pacifique doit être trouvée pour empêcher la menace d'un conflit coûteux
en Côte d’Ivoire. Le Président Rawlings a déclaré : «Je crains fort que les conséquences d'un
conflit en Côte d’Ivoire ne s’étendent aux pays voisins. L'Afrique a assez souffert et je ne
crois pas que nous devrions nous permettre d'être induits en erreur dans une guerre contre
nous-mêmes, simplement pour satisfaire un certain intérêt colonial ou étranger.» «Sans
liberté et justice, sans élections libres et justes, la démocratie restera fragile et vulnérable
sur ce continent.» Parlant samedi à une cérémonie à Accra, marquant le premier
anniversaire de la Jeunesse musulmane intéressée du Ghana, le Président Rawlings a appelé
les différentes parties ivoiriennes à donner une chance à la paix et à privilégier une solution
politique.

L'ancien président a invité le Président sud- africain Zuma à aller de l’avant dans la mise
en œuvre de ses plans consistant à envoyer une équipe d'évaluation en Côte d’Ivoire pour
évaluer les réclamations faites par les parties rivales. «Je crois sincèrement que si la vérité
est établie par cette équipe d'évaluation, tous les Ivoiriens et le reste du monde accepteront
les résultats», a dit le Président Rawlings. Le Président Zuma a récemment envoyé une
émissaire au Nigeria et au Ghana, où elle a rencontré aussi bien le Président Mills que
l'ancien Président Rawlings.

Il est à noter que le Président Goodluck Jonathan a également offert de constituer une
équipe d'évaluation tandis que le Ghana a apporté son appui à ces efforts. Faisant suite à
une demande du Président Rawlings, l’imam en chef national, Cheik Nuhu Sharabutu a prié
pour une résolution pacifique de la crise en Côte d’Ivoire. La cérémonie qui a eu lieu au
projet national de la mosquée de Kanda a également eu pour objet de lancer un appel pour
que des fonds soient levés afin de terminer le projet, qui a été lancé en 1995, dans la foulée
de l’attribution de la terre par le Président Rawlings, qui était alors en fonction.

In saoti.over-blog.co


Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS