Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: le médiateur de l`UA pour l`isolement diplomatique de Gbagbo
Publié le vendredi 21 janvier 2011   |  AFP


Crise
© Reuters


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
NAIROBI- Le Premier ministre kényan Raila Odinga, médiateur de l`Union africaine dans la crise ivoirienne, a plaidé vendredi à Nairobi en faveur d`un isolement diplomatique et de sanctions financières accrues pour contraindre le président sortant Laurent Gbagbo au départ.

"Si nous échouons à trouver un accord négocié qui respecte le choix des
Ivoiriens, nous pouvons alors nous résoudre à d`autres mesures telles que
l`isolement diplomatique et des sanctions économiques et commerciales", a
déclaré M. Odinga à la presse à l`aéroport international de Nairobi, de retour
de sa mission infructueuse en Côte d`Ivoire.

"Ces mesures rendront extrêmement difficiles pour quiconque de diriger le
pays", a poursuivi M. Odinga.

M. Odinga a une nouvelle fois quitté Abidjan mercredi matin sur un constat
d`échec, avant d`être "récusé" par le camp de M. Gbagbo, qui refuse toujours
de céder le pouvoir.

De son côté, Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté
internationale, affirmait jeudi dans une interview qu`une "intervention
militaire" de l`Afrique de l`Ouest "est déjà prévue, organisée" pour chasser
du pouvoir M. Gbagbo.

"L`usage de la force est définitivement le dernier recours et nous devons
tous éviter cette perspective", a toutefois déclaré M. Odinga vendredi.

Après son départ de Côte d`Ivoire mercredi, M. Odinga a multiplié les
entretiens au Ghana, au Mali, au Burkina Faso, en Angola et en Afrique du Sud.

Le médiateur de l`UA a une nouvelle fois appelé vendredi M. Gbagbo à lever
le blocus de l`hôtel où son rival Alassane Ouattara est retranché, à Abidjan.

"Nous ne pouvons pas mener des négociations avec une des parties
virtuellement en prison", a-t-il estimé.

Le régime de M. Gbagbo fait déjà l`objet de sanctions économiques ciblées.

L`UE a décidé le 15 janvier de geler les avoirs en Europe de M. Gbagbo et
84 de ses proches, ainsi que onze "entités" économiques, dont le Port autonome
d`Abidjan, qui "contribuent au financement de l`administration illégitime de
Laurent Gbagbo", selon l`UE.

L`UE a ajouté vendredi deux noms à cette liste: le gouverneur de la Banque
centrale des Etats d`Afrique de l`Ouest et un autre responsable ivoirien de
l`institution.
Le département du Trésor américain a annoncé début janvier le gel des
avoirs de M. Gbagbo et de plusieurs de ses proches aux Etats-Unis.

LIENS PROMOTIONNELS