Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: l`ambassadeur de France n`est plus accrédité (gvt Gbagbo)
Publié le samedi 22 janvier 2011   |  AFP


Crise
© Fraternité Matin par DR


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
ABIDJAN - Le gouvernement de Laurent Gbagbo, l`un des deux présidents ivoiriens proclamés, a "mis fin à l`accréditation" samedi de l`ambassadeur de France en Côte d`Ivoire, a annoncé à l`AFP le porte-parole du gouvernement Gbagbo.
La France a immédiatement réagi, le ministère des Affaires étrangères
estimant que cette décision était "dépourvue de tout effet juridique".
"On a mis fin a l`accréditation de l`ambassadeur de France en Côte
d`Ivoire. Il est maintenant considéré comme un sans-emploi, un citoyen
français, ordinaire, qui n`est plus pour nous un interlocuteur", a expliqué à
l`AFP Ahoua Don Mello, précisant que la décision a été prise samedi.
L`ambassadeur de France Jean-Marc Simon, 63 ans, avait présenté le 7
juillet 2009 ses lettres de créances au président Gbagbo.
L`ambassade a indiqué samedi à l`AFP que M. Simon n`avait "pas encore reçu
le courrier" indiquant qu`il n`était plus accrédité.
"Nous avons reçu une note verbale du ministère (français) des Affaires
étrangères signalant qu`ils avaient accrédité Ali Coulibaly comme ambassadeur
de Côte d`Ivoire en France", a ajouté M. Don Mello, en référence à
l`ambassadeur nommé par Alassane Ouattara, l`autre président ivoirien proclamé
à l`issue du second tour de l`élection le 28 novembre.
L`ex-puissance coloniale française, comme la quasi-totalité de la
communauté internationale, a reconnu la victoire de M. Ouattara et appelle le
président sortant M. Gbagbo, à céder le pouvoir, ce qu`il refuse.
Le gouvernement Gbagbo avait déjà renvoyé début janvier de Côte d`Ivoire
les ambassadeurs britannique et canadiens, en application d`un "principe de
réciprocité" après le retrait par ces deux pays des accréditations aux
ambassadeurs ivoiriens. La décision avait été immédiatement rejetée par
Londres et Ottawa.
A la veille de Noël, l`Assemblée générale des Nations unies avait entériné
la désignation par M. Ouattara d`un nouvel ambassadeur ivoirien. Peu après, la
Belgique avait reconnu comme nouveau représentant ivoirien à Bruxelles une
chargée d`affaires choisie aussi par M. Ouattara.
La crise postélectorale a tendu les relations entre Paris et le camp
Gbagbo, dont la détérioration avait commencé à l`éclatement de la crise
ivoirienne de septembre 2002 avant un paroxysme en 2004.
La France a été plusieurs fois accusée d`"ingérence" ou de "complot" par le
président sortant.
La France "s`ingère de la plus mauvaise manière. Toutes les résolutions qui
ont lieu sur la Côte d`Ivoire à l`ONU, c`est la France qui en écrit le +draft+
(version préliminaire)", avait dit fin décembre Laurent Gbagbo dans un
entretien à la chaîne de télévision Euronews.
Mi-janvier lors d`un rassemblement de soutien au camp de son mari, Simone
Gbagbo avait qualifié le chef d`Etat français Nicolas Sarkozy de "diable".

LIENS PROMOTIONNELS