Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Intimidation, arrestations, Menaces de mort et morts d’hommes à l’école trop c’est trop : Elèves et Etudiants de Côte d’Ivoire, réveillez-vous !
Publié le lundi 24 janvier 2011   |  Le Mandat




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
L’ex-chef de l’Etat, M. Laurent GBAGBO dans sa logique de confiscation de pouvoir est prêt à tout, y compris la folie meurtrière que subissent les Ivoiriens.

Les élèves et étudiants de la Côte d’Ivoire ainsi que toute l’école Ivoirienne sont en deuil. Depuis que la gestion des affaires de l’Etat est aux mains des frontistes.

En effet, le camarade Diarrassouba Adama, élève en classe de 3e 1 au lycée Moderne 1 de Daloa a été tué le jeudi 20 janvier 2011 par un sergent-chef de police (District de Daloa) suite à une répression de la marche pacifique qu’organisaient les élèves et étudiants de Daloa en vue d’obtenir la libération de leur camarade TOURE Moussa (élève en classe de 3e au lycée Moderne 2 de Daloa), arrêté et détenu depuis le 10 janvier 2011.

considérant ce qui précède

considérant la brillante élection de son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, à l’issue de l’élection du 28 Novembre 2010 ;

Considérant les graves atteintes à la démocratie et aux Droits de l’Homme perpétrées par le candidat malheureux, Laurent GBAGBO qui, tente vainement de confisquer le pouvoir, malgré son impopularité et son isolement face à la communauté nationale et internationale;

Considérant que depuis le déclenchement de la crise post-électorale en Côte d’Ivoire, les conditions sociales des populations ne cessent de se dégrader et que la situation des élèves et étudiants est encore plus alarmante ;

Considérant que le FPI utilise une minorité inconsciente parmi cette jeunesse pour semer le désordre et imposer son diktat dans les cités universitaires et même parfois en dehors ;

Considérant que les dites cités sont devenues les nids des milices et des bandes armées combattant pour le FPI.

Considérant que de telles manipulations et corruption de la jeunesse ainsi que les atteintes à leur cadre de vie doivent définitivement cesser ;

Considérant que l’école ivoirienne doit être enfin délivrée et affranchie de cette prise d’otage afin d’apporter pleinement sa contribution au processus de développement et de démocratisation de la Côte d’Ivoire.

Nous, élèves et étudiants réunis au sein du CONEEPSCI (Comité National des Elèves et Etudiants engagés dans la Promotion de la Santé en Côte d’Ivoire) :

1-Demandons la libération immédiate de TOURE Moussa (élève en classe de 3e au lycée Moderne

2 de Daloa), arrêté et détenu depuis le 10 janvier 2011.

2-Appelons à un arrêt systématique des cours partout en Côte d’Ivoire jusqu’à la restauration de
l’autorité de l’Etat afin que justice soit faite.

3-Appelons à un grand rassemblement des élèves et étudiants au tribunal de Première Instance de

Daloa le 25 janvier, afin de participer tous, au procès de TOURE Moussa.
Fait à Abidjan le Samedi 22 janvier 2011
Pour le CONEEPSCI
Le Président Exécutif National
Jean-Claude SEDIA
jcsedia@hotmail.fr


Achetez l'integralite de Le Mandat  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS