Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Crise post-électorale en Côte d’Ivoire : Gbagbo doit mettre fin aux actes de sédition d’Alassane Ouattara
Publié le mercredi 26 janvier 2011   |  Le Temps


Le
© AP


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Retranché au Golf Hôtel depuis le 28 novembre 2010, Alassane Ouattara se livre de plus en plus à des actes séditieux. Pourquoi Laurent Gbagbo doit y mettre fin.
La crise post-électorale en Côte d’Ivoire a pris une certaine allure. Cela, après la décision des chefs d’Etat de l’Umoa de ne reconnaitre désormais que les personnalités désignées par Alassane Ouattara à la Bceao. Fort de ce soutien, le candidat malheureux à l’élection présidentielle et ses hommes se permettent des actes de défiance à l’égard de l’Etat de Côte d’Ivoire et ses Institutions. En début de cette semaine, ils ont poussé leur pion loin en demandant à l’Union européenne de mettre un embargo sur le cacao et le café ivoiriens. Dans la même veine, ils ont intimé l’ordre aux agences nationales de la Bceao de fermer. Poussant loin son outrecuidance, Alassane Ouattara s’est même permis de créer une télévision à sa solde au mépris des lois ivoiriennes. L’homme multiplie ainsi les actes séditieux au nez et à la barbe des autorités légitimes et légales de ce pays. A ce que l’on sache, l’espace audiovisuel n’est pas encore libéralisé pour que des individus se permettent de créer des chaines de télévisions privées. Ce qui est surtout inacceptable, c’est le fait que Ouattara et Guillaume Soro passent le clair de leur temps à narguer le pouvoir en établissant une administration parallèle à l’Hôtel du Golf au mépris du pouvoir de Laurent Gbagbo à qui le peuple vient de confier sa destinée. Si l’on est d’accord que le Président de la République qui n’est pas un sanguinaire fasse souvent montre de tolérance vis-à vis de tous ceux qui l’empêchent de gouverner tranquillement, il y a des actes qui méritent des réactions vigoureuses de la part des autorités légales. En Côte d’Ivoire, il n’existe qu’une seule République dont le seul Président est Laurent Gbagbo. Parce que laisser Ouattara et Soro prendre des initiatives administratives à partir de l’Hôtel du Golf, même si ces initiatives sont vouées à l’échec, c’est renforcer leur illusion qui fait croire qu’ils sont les nouveaux maîtres d’Abidjan. Et c’est à cela qu’il faut mettre fin. Si la France qui est leur marraine ne peut accepter des actes séditieux sur son sol, ce n’est pas la Côte d’Ivoire qui peut tolérer à Alassane Ouattara et Guillaume Soro cette sédition dont le laboratoire se trouve être l’Hôtel du Golf situé en zone gouvernementale. Ce qui est inacceptable.

Pierre Legrand


Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS