Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Économie

Ouattara et Gbagbo s`affrontent sur la BCEAO
Publié le jeudi 27 janvier 2011   |  Reuters




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Les deux prétendants à la présidence ivoirienne, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, se sont disputé mercredi le contrôle de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO).

Cette lutte qui va s'intensifiant pour le contrôle des sources de revenus du pays se double de l'appel lancé par Ouattara pour le blocage des exportations ivoiriennes de cacao pendant un mois, qui commence à produire un impact.

Alassane Ouattara, reconnu par les Nations unies comme vainqueur de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire, a annoncé la fermeture des agences ivoiriennes de la BCEAO afin, a-t-il dit, d'empêcher Laurent Gbagbo, qui les avait réquisitionnées la veille, d'en retirer des fonds.

Mais les forces fidèles au président sortant, fortement armées, ont stationné toute la journée devant ces succursales.

Les versements des pensions de retraite par le gouvernement Gbagbo ont pu avoir lieu mercredi, a-t-on appris de sources autorisées, avec un jour de retard.

On ignore le montant détenu par la BCEAO en Côte d'Ivoire mais les diplomates estiment qu'il est relativement faible par rapport aux 100 millions de dollars mensuels que représente le paiement des forces armées et des fonctionnaires.

Le président sortant, que le Conseil constitutionnel ivoirien, dirigé par un proche, a déclaré vainqueur du scrutin du 28 novembre et qui refuse de quitter le pouvoir, n'a déjà plus accès aux comptes ivoiriens déposés au siège de la BCEAO à Dakar, au Sénégal.

"L'ancien président Laurent Gbagbo a décidé la réquisition de la direction nationale, des agences et du personnel de la BCEAO" en Côte d'Ivoire, affirme le gouvernement Ouattara dans un communiqué.

En conséquence, ajoute-t-il, Alassane Ouattara, après consultation avec les dirigeants de la zone franc CFA, a décidé de mettre fin à toutes les opérations de la BCEAO en Côte d'Ivoire, avec effet immédiat.

L'association européenne de cacao, basée à Bruxelles, a déclaré mercredi soir dans un communiqué que le manque de clarté sur les exportations ivoiriennes suscitait un fort ralentissement du commerce qui affectera selon elle toute la chaîne de production.

Alassane Ouattara a appelé à un boycott d'un mois, à partir de lundi dernier, des ventes ivoiriennes de cacao à l'étranger.

"Tous les membres affectés par cette situation sont très préoccupés quant aux risques aux personnes et espèrent qu'une solution politique sera rapidement trouvée."

LIENS PROMOTIONNELS