Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire : les forces pro-Gbagbo refoulent des véhicules de l`ONU à un check-point au centre du pays
Publié le jeudi 27 janvier 2011   |  Xinhua


Présidentielle
© Abidjan.net par Emma
Dimanche 31 octobre 2010. Abidjan. Photo: un char et des casques bleus de l`Onuci


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Les forces de sécurité pro- Gbagbo ont refoulé mercredi des véhicules de l'ONU au check-point de Tiébissou (centre, 280 km d'Abidjan).

Selon des témoins, deux véhicules de l'ONU en provenance de Bouaké (centre, fief de l'ex rébellion) et en partance pour Abidjan ont été stoppés au corridor par des soldats et soumis à une fouille minutieuse.

Les fonctionnaires onusiens n'avaient pas au départ accepté une fouille de leur véhicule, ce qui avait engendré des échauffourées qui ont duré au moins deux heures.

Mais après la fouille du premier véhicule estampillé du sigle de l'ONU, les forces de sécurité ont identifié le deuxième véhicule civil qui suivait comme répondant au signalement des véhicules "camouflés" de l'ONU donné par le chef d'état-major de l' armée pro-Gbagbo le général Philippe Mangou.

En fin de compte, les soldats se sont opposés au passage des véhicules onusiens et leur ont demandé de retourner à Bouaké, leur lieu de provenance.

Laurent Gbagbo et ses partisans sont en brouille depuis plusieurs semaines avec les forces de l'ONU présentes en Côte d' Ivoire depuis 2003 pour une "mission de paix".

Gbagbo reproche à l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) de mener des actions de connivence avec son rival Alassane Ouattara et a demandé le départ des Casques bleus de Côte d'Ivoire.

Le chef d'état-major de l'armée pro-Gbagbo le général Philippe Mangou lui a emboîté le pas pour demander à ses troupes de fouiller désormais "avec rigueur et fermeté" tous les véhicules de l'ONU, donnant même des immatriculations de véhicules 4X4 civils supposés appartenir à la structure onusienne.

Dans cette mouvance, les soldats de l'ONUCI ont subi plusieurs attaques des partisans de Gbagbo qui ont refoulé, brûlé ou saccagé plusieurs véhicules de la mission onusienne.

Le procureur de la Cour pénale internationale Luis Moreno- Ocampo a déclaré mardi que la Cour a ouvert une enquête pour déterminer s'il y a des attaques contre l'ONU en Côte d'Ivoire et compte engager le cas échéant des poursuites contre les auteurs des attaques.

La Côte d'Ivoire fait face à une crise entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara depuis le second tour de l'élection présidentielle.

Les deux candidats au scrutin se sont déclarés président de la république et ont chacun formé un gouvernement.

Les violences post-électorales qui ont éclaté dans plusieurs régions du pays ont fait plus de 260 morts depuis la mi-décembre selon l'ONU.

LIENS PROMOTIONNELS