Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Abengourou : La paix scellée entre LMP et RHDP devant le ROI
Publié le vendredi 28 janvier 2011   |  Le Patriote




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Après deux journées et des nuits de folie et de violence, Abengourou tente de revivre. Si les
affrontements entre les manifestants, les FDS et miliciens ont cessé, la méfiance est encore
vive chez les habitants de la cité royale. Les menaces de mort à l'endroit des responsables
politiques du RHDP se multiplient. « Je reçois de plus en plus de menaces par des appels
anonymes. Je reste prudent même si je sais que ce sont des actes de militants d'un pouvoir
fini » confie Cissé Daouda Salif. Après l'appel au calme des leaders de la jeunesse du RHDP
à leurs militants, la tension a beaucoup baissé et les taxis ont recommencé à circuler dans
la ville. Les commerces et le marché ont rouvert même si les élèves restent encore à la

maison. C'est dans cette atmosphère que Sa Majesté Nanan Boa Kouassi III a rencontré les
deux parties à qui il a demandé de faire la paix afin de préserver le royaume. Il a dénoncé
la tribalisation du conflit avant de mettre en garde les protagonistes notamment LMP et le
RHDP : « Faites votre politique, mais respectez nos valeurs ! Regardez-vous en frères !
Tous ceux qui reprendront la violence me trouveront sur leur chemin » a-t-il tenu à déclarer.
Les responsables politiques ont ensuite été soumis à un rituel devant les mânes des ancêtres
devant qui ils ont juré de faire régner la paix à Abengourou. Pendant ce temps, les blessés des
dernières manifestations sont soignés avec beaucoup de difficultés faute de moyens. Diawara
Daouda qui fait des mains et des pieds pour s'occuper d'eux avec quelques bonnes volontés se
dit essoufflé financièrement: « je lance un appel aux bonnes volontés pour nous aider. Nous
avons des blessés qui doivent être opérés, mais les moyens manquent » dit-il tristement.

Armand Déa, correspondant


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS