Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Coupure de l`électricité dans les zones Cno, au Burkina et au Mali/ L`incroyable crime de Kien Dallied Charlemagne…
Publié le samedi 29 janvier 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Utiliser le courant et l`eau comme une arme de guerre, c`est la décision prise par le conseil de guerre de Laurent Gbagbo. Composé selon Jeune Afrique, de Simone Gbagbo, Ahoua Don Melo, Emile Guiriéoulou, Blé Goudé, Affi N`guessan, Kadet Bertin et Désiré Tagro.

En effet, dans le bras de fer qui l`oppose au président Alassane Ouattara, M. Gbagbo n`a fait, depuis le début, que récolter de très déprimantes défaites diplomatiques dont la plus retentissante est la mise à la porte de la Bceao, de son frère Dakoury qui lui permettait de continuer à se rouler sur l`argent de la Côte d`Ivoire logé dans cette banque centrale. Devant une si grande humiliation, Laurent Gbagbo a vu bleu et a pris, pour rassurer ses partisans, deux mesures absolument insensées, une sorte d`apothéose de la bêtise, une explosion spectaculaire d`inconséquence : la réquisition des agences locales de la Bceao suivie de la violation des locaux de l`agence principale de la Bceao à Abidjan. Et la réquisition du centre de " dispatching " de la Compagnie ivoirienne d`électricité, dans l`objectif de priver les populations non favorables à son régime criminel, de courant et d`eau. Pour accomplir cette sale et criminelle mission, le ministre de l`Energie et des mines du gouvernement sans visa d`Aké N`gbo, sur instruction de Laurent Gbagbo, a nommé M. Kien Dallied Charlemagne (un militant convaincu du Fpi), comme superviseur du centre de " dispatching " de la Cie. Avant d`occuper ce nouveau poste dont il ne mesure certainement pas (exalté qu`il est) la charge, M. Kien Dallied a été successivement directeur régional de la Cie à Yamoussoukro, puis directeur central du " dispatching ". C`est lui qui a autorisé, dans la nuit du mercredi à jeudi, la coupure pendant 5 heures, de l`électricité dans les zones Cno, au Burkina et au Mali, au mépris de la vie des populations de ces zones et du contrat qui lie la Côte d`Ivoire à ces deux pays. Cette coupure, selon nos sources, avait pour objectif d`envoyer un message clair à tous ceux qui soutiennent M. Alassane Ouattara, histoire de leur faire comprendre que Laurent Gbagbo détient une arme de destruction massive qu`il n`hésitera pas à utiliser en cas de difficultés. Par ailleurs, une source très introduite à la Cie qui nous a joints, hier, a donné la précision suivante : " J`ai entendu dire que le contrôle du centre du dispatching a pour objectif de priver la tour de contrôle de l`aéroport de Bouaké d`électricité, le jour où l`Ecomog décide d`attaquer ". Mais au-delà de cette volonté de priver l`aéroport de Bouaké de courant, Laurent Gbagbo, comme il l`a déjà fait en 2004, n`hésitera pas à couper l`eau et l`électricité pour se venger contre les populations des zones Cno qu`il a toujours ouvertement accusées d`avoir accueilli la rébellion armée sans réagir. Car Laurent Gbagbo est malin. Il sait que couper intentionnellement l`eau et le courant pour faire souffrir une population donnée, est considérée comme un crime contre l`humanité. Et comme il n`est pas prêt à assumer ses actes, il se sert de ceux qui n`ont pas encore compris qu`il a perdu le pouvoir, comme Kien Dallied Charlemagne dont le nom a déjà été transmis à toutes les organisations de défense des droits de l`homme et qui risque de se retrouver au Tpi pour avoir déjà coupé intentionnellement le courant il y a 48 heures. Et le communiqué de la direction de la Cie sur cette coupure ne laisse aucun doute sur l`intention criminelle de ses auteurs : " Ainsi, dans la nuit du 26 au 27 janvier 2011, des personnes mandatées par le Ministère, présentes dans le dispatching, ont conduit toutes les opérations en ordonnant des manœuvres de coupure dans les zones Cno alors qu`aucune disposition d`exploitation ne les exigeait… " Voilà qui permettra demain, au Tpi de récompenser Kien Dallied Charlemagne pour ses actes attentatoires à la dignité humaine.

Hier nuit, il s’est encore illustré de la plus mauvaise manière en plongeant toute la direction régionale de man dans le noir. Par ailleurs des sources indiquent que les agents du centre de dispatching de la Cie vivent une situation intenable. Ils sont constamment menacés par Charlemagne Kien qui “séjourne” au centre avec des hommes armés.

Daniel Sovy


Achetez l'integralite de Le Nouveau Réveil  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS