Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

En un mot
Publié le mardi 1 février 2011   |  Nord-Sud




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
RSF condamne et dénonce

Reporters sans frontières (Rsf) a condamné l'arrestation des deux confrères de TV Notre patrie par la gendarmerie nationale, aux motifs qu'ils sont des rebelles venus de Bouaké. «Reporters sans frontières condamne les fausses accusations à leur égard. Ils n'allaient pas à Abidjan pour des activités criminelles. Ils sont allés comme journalistes ». Cette organisation de défense des droits des journalistes n'a pas manqué de dénoncer l'environnement hostile dans lequel la presse nationale et internationale exerce ses fonctions, car pressée de toutes parts.

L'Onuci déplore…

L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a déploré les tentatives continues d'entraver la liberté de mouvement de sa force.Face à la situation post-électorale dégradée, elle a appelé au calme et rappelle que son rôle est d'aider et d'accompagner toutes les parties ivoiriennes à trouver une issue pacifique par le dialogue constructif. La mission réitère qu'elle ne ménagera aucun effort pour une sortie de crise définitive et totale.

… et sensibilise

L'Onuci a également organisé des journées de sensibilisation pour la préservation et le renforcement de la cohésion sociale, les 25, 27, et 28 janvier 2011, à Odienné. Au cours de ces rencontres, Etienne Allou de la Division des Droits de l'Homme, après avoir rappelé la mission et le mandat de l'Onuci, a exhorté les participants à cultiver la paix, la tolérance, le dialogue, et à respecter les droits humains. Au plan des doléances, Lanciné Sylla du «Groupe Sous-Manguier » a plaidé pour que ONUCI-FM soit captée à Minignan, «ville où les populations sont mal informées, parce que ne recevant pas la presse écrite et à peine la RTI. »

La supercherie de la Rti

Les Ivoiriens s'habitueront-ils aux journaux tristement atypiques que la Radiodiffusion télévision ivoirienne s'évertue à leur présenter ? A croire que l'actualité se résume aux “atalakus'' faits à Laurent Gbagbo, le président sortant. Le ridicule a atteint son comble, hier, quand, après avoir montré un élément sur le dernier sommet de l'Ua, la présentatrice de l'émission du jour a annoncé une déclaration de la mission d'observation de l'Ua datant du lendemain du second tour de la présidentielle comme faisant suite au sommet de l'union. Non seulement ça, on a servi aux Ivoiriens un autre vieux film de l'époque des déclarations bling bling des avocats français Roland Dumas et Jacques Vergès. Si ce n'est pas de la désinformation…


Achetez l'integralite de Nord-Sud  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS