Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Panel des chefs d’Etat / Affi N’Guessan : "Compaoré a trahi la confiance placée en lui"
Publié le jeudi 3 fvrier 2011   |  Le Quotidien


Pascal
© Reuters
Pascal Affi N`Guessan, spokesman for the FPI (Ivorian Popular Front) speaks during a news conference at their campaign headquarters in Abidjan November 5, 2010.


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a exprimé hier, au Plateau, sa déception à l’égard du Président du Burkina Faso qui, selon lui, a trahi la confiance placée en lui.

Le Président du Burkina Faso est-il digne de confiance ? En tout cas, le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, pour rien au monde, ne lui accordera plus jamais sa confiance. En effet, hier, au cours de la « rentrée parlementaire » de la Fédération nationale des agoras et parlements de Côte d’Ivoire (FENACOPACI) au Plateau, le président du FPI a déclaré que Blaise Compaoré n’a pas été à la hauteur de la confiance que la Côte d’Ivoire a placé en lui dans la résolution de la crise ivoirienne. «Blaise Compaoré ne bénéficie pas d’immunité qui lui permet de dire n’importe quoi et de faire n’importe quoi. Il a trahi la confiance que nous lui avons accordée. Ce que nous attendons de lui, c’est qu’il soit clair. Nous savons que c’est lui qui a attaqué la Côte d’Ivoire, qui a organisé la rébellion et son pays est la base-arrière de celle-ci », a déclaré l’invité du président de la FENACOPACI, Jean-Marie Konin. Relativement au panel des 5 chefs d’Etat sur la crise post-électorale, Pascal Affi N’Guessan a indiqué que « c’est une bataille décisive à gagner » et que « c’est une opportunité de montrer que Gbagbo jouit d’une légitimité inconditionnelle.» Contrairement à Alassane Dramane Ouattara, a-t-il spécifié, qui verse dans la pure propagande. Le président du FPI s’est, à cette occasion, également prononcé sur la question de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA). «S’ils continuent, l’union va se casser», a prévenu «le lion de Bongouanou». Sur ce chapitre, Pascal Affi N’Guessan a dit être pour cet espace économique, mais un espace qui soit sous la seule autorité des africains et pas de la France. Comme c’est le cas actuellement. Pour que tout cela soit effectif, il a sonné la mobilisation des Ivoiriens en exhortant à « l’amplification » de la résistance.

Romarick N. Foua


Achetez l'integralite de Le Quotidien  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS