Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire : plus de 200 habitations incendiées lors du conflit intercommunautaire à l`ouest du pays
Publié le jeudi 3 février 2011   |  Xinhua


Crise
© Autre presse par ©CICR/S. Barthélémy
Photo: Mission catholique de Duékoué, Côte d`Ivoire. Un volontaire de la Croix-Rouge de Côte d`Ivoire enregistre une bénéficiaire


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
ABIDJAN - Quelque 230 habitations ont été incendiées lors du conflit inter communautaire qui a secoué le département de Duékoué (500 kms à l'ouest du pays), a révélé mercredi à Abidjan le directeur national du service social de l' église catholique de Côte d'Ivoire (Caritas) René Agoh.

Selon M Agoh qui évaluait la situation humanitaire à l'ouest du pays lors d'une conférence de presse qu'il co animait avec le Rotary international , 73 maisons ont été aussi pillées et 57 magasins détruits par le feu. "33 hôtels ont été pillés, et une pharmacie saccagée", a ajouté par ailleurs M Agoh, prêtre catholique dont la communauté a géré les premières heures de la crise humanitaire engendrée par le conflit.

"Nous sommes préoccupés par le retour des déplacés internes. La construction de maisons et la réhabilitation de celles qui ont été cassées s'imposent", a-t-il conclu.

Lors de la rencontre avec la presse, le Rotary club international a annoncé une action pour "relever la dignité des personnes dont les biens ont été détruites."

Le gouverneur du Rotary international de l'Afrique de l'ouest Fatal Marwane a fait état d'un don de non-vivres comprenant notamment des effets vestimentaires et des matelas pour bébés nés sur le site d'accueil de déplacés. Celui-ci a aussi exprimé l'engagement de l'organisation sociale à réhabiliter des habitations de Duékoué.

"Nous avons le souci d'aider les populations de Duékoué en détresse selon notre devise qui est servir. Selon les besoins, nous allons mener d'autres actions humanitaires dans d'autres localités.", a indiqué M Marwane.

Un conflit entre autochtones Guéré et allogènes Malinké avait éclaté début janvier à Duékoué, faisant une trentaine de morts et plus de 31 000 déplacés internes à la suite d'affrontements sanglants.

La crise humanitaire a entraîné un élan de solidarité du gouvernement ivoirien ainsi que des organisations nationales et internationales.

LIENS PROMOTIONNELS