Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Conférence de Presse du PDCI RDA relative aux manœuvres de déstabilisation du Parti - Exposé Liminaire
Publié le mercredi 9 février 2011   |  Partis Politiques


Violations
© Partis Politiques par DR
Mercredi 9 février 2011. Abidjan. Conférence de presse de la Cellule Medico-sociale du Rassemblement des houphouétistes


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Mesdames et Messieurs les journalistes

Depuis quelques jours, nous observons avec consternation que, profitant de la confusion créée par le hold-up électoral perpétré par Gbagbo Laurent avec la complicité du Conseil Constitutionnel et l’appui des Forces de Défense et de Sécurité, certains opportunistes, gagnés par le virus du nomadisme politique, se sont arrogés le pouvoir de convoquer ce qu’ils appellent les “ Etats Généraux“ du PDCI-RDA. Leur campagne médiatique intempestive pour soutenir la forfaiture de la mouvance LMP, sèment la confusion dans les esprits et particulièrement dans ceux des militants du PDCI-RDA.
On peut rappeler qu’avant ces derniers spots abondamment diffusés sur les antennes de la RTI, il nous a été donné d’assister à une large campagne publicitaire et à la retransmission du meeting organisé à l’initiative du Président du Forum des Jeunes du PDCI-RDA pour soit disant soutenir “la légalité constitutionnelle“.

On peut également mentionner qu’à la faveur de l’émission “raison d’Etat“ organisée par notre télévision nationale confisquée par le clan présidentiel, nous avons entendu des soi-disant Secrétaires Généraux de Sections et des individus se prétendant membres d’une certaine coordination du Grand Conseil du PDCI-RDA, défendre des positions tendant à soutenir la confiscation du pouvoir d’Etat par le candidat malheureux Gbagbo Laurent.

Le PDCI-RDA condamne fermement la collusion de ces opportunistes avec la RTI qui ne se soucie guère d’exiger, conformément à la règlementation en vigueur, la signature de ces PAD et spots publicitaires par les Responsables de la Haute Direction du Parti.

Le PDCI-RDA dénonce avec force ces manœuvres d’exploitation frauduleuse de l’image et du label du PDCI-RDA avec la volonté manifeste de déstabiliser le Parti, de l’affaiblir au profit du FPI et de le couper du RHDP.

En ce qui concerne, le projet insensé d’organisation des “Etats Généraux“ du PDCI-RDA, il convient de noter qu’aucune disposition des statuts et du règlement intérieur de notre Parti ne prévoit de telles assises.

Par ailleurs, il convient de signaler que nul ne peut parler au nom de notre Parti s’il n’en a reçu mandat express, ni autorisation préalable.

Toute initiative, en dehors de ces dispositions, n’engage que ses auteurs qui s’exposent à des sanctions disciplinaires sans préjudice des poursuites judiciaires.

Mesdames Messieurs les journalistes, depuis la proclamation des résultats du second tour de l’élection présidentielle du 28 Novembre 2010, la Côte d’Ivoire vit une crise postélectorale sans précédent.
A la suite de ce second tour, le Président de la CEI a proclamé les résultats, le jeudi 02 Décembre 2010, donnant le candidat du RHDP, le Docteur Alassane Dramane Ouattara, vainqueur avec 54,10% des voix contre le candidat LMP Gbagbo Laurent, crédité de 45,90% des voix avec un taux de participation de 81%.

Le vendredi 03 Décembre 2010, à 13h45, le Conseil Constitutionnel, au terme de l’examen des requêtes en annulation introduites par Monsieur Gbagbo Laurent, déclare celui-ci vainqueur avec 51,55% contre 48,45% pour Alassane Dramane Ouattara. Il faut préciser que pour arriver à ces résultats, le Conseil Constitutionnel tout en conservant les voix en faveur de Gbagbo Laurent, a annulé le suffrage obtenu par Alassane Ouattara dans sept (07) Départements du nord et du centre à savoir : Séguéla, Katiola, Dabakala, Bouaké, Korhogo, Ferkéssédougou, et Boundiali. Ce qui ramène le taux de participation à 71%.

Ce même vendredi 03 Décembre 2010, à 16h30, le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU, Monsieur Choi dans sa certification conformément aux dispositions des accords de Pretoria et de Ouagadougou, a récusé les résultats du Conseil Constitutionnel et confirmé ceux de la CEI, déclarant ainsi le candidat Alassane Ouattara, vainqueur de l’élection présidentielle. Il a même souligné que si l’on tenait compte des réclamations déposées par la Majorité Présidentielle auprès du Conseil Constitutionnel et en faisant foi aux procès verbaux, le résultat du vote serait toujours favorable au candidat Alassane Ouattara.

Depuis lors, la Côte d’Ivoire est prise de convulsions. Le pays est bloqué. Plusieurs médiations pour sortir de la crise ont eu lieu sans succès. L’Union Africaine (UA), au cours de sa dernière réunion à Addis-Abeba, a décidé d’envoyer un Panel de cinq (05) Chefs d’Etat pour évaluer la situation politique et prendre des décisions contraignantes pour les deux parties. Au demeurant, l’UA reconnaît la victoire du candidat Alassane Ouattara telle que certifiée par le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies. L’objectif, in fine, de cette mission est de rechercher une solution de transfert pacifique du pouvoir au Président Ouattara et une sortie honorable pour le candidat malheureux Gbagbo Laurent.

C’est le lieu de rappeler que l’élection du Docteur Alassane Ouattara a été saluée et reconnue par la CEDEAO, l’Union Africaine, l’ONU et par la quasi totalité de la Communauté Internationale.
La victoire du Docteur Alassane Ouattara a été possible grâce à l’action conjuguée des Partis composant le RHDP et des partis alliés. Le PDCI-RDA, membre fondateur du RHDP a pris une part déterminante dans cette victoire. Cette victoire est donc sa victoire.

Le Président Aimé Henri Konan Bédié, dans sa dernière adresse à la nation et aux militants du PDCI-RDA a expliqué les raisons de sa présence au Golf Hôtel. Il a fait savoir, en outre, qu’en l’état actuel des choses, le PDCI-RDA est préoccupé par la situation sociopolitique du pays et qu’au moment opportun, un Congrès sera convoqué pour faire le bilan et définir les futures orientations et l’avenir de notre parti. Il appelle dès lors les militants à la patience et la sérénité.

Le PDCI-RDA est un parti organisé, doté d’un Secrétariat Général, chargé de la gestion quotidienne du parti.

C’est pour cela qu’il entend adresser dans les prochains jours une lettre de protestation à la RTI pour sa collusion avec les déstabilisateurs du PDCI-RDA.

En outre le Conseil de discipline du parti sera saisi et les contrevenants aux mots d’ordre du Parti et aux dispositions de nos textes statutaires et réglementaires seront sanctionnés, sans préjudice des poursuites judiciaires.

Des dispositions pour empêcher l’occupation intempestive et illicite de nos infrastructures seront prises.

Mesdames et Messieurs les journalistes je vous remercie pour votre aimable attention et me tiens à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le Secrétariat Général
COFFI MICHEL BENOIT
Secrétaire Général par intérim

LIENS PROMOTIONNELS