Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Les violences ont fait près de 300 morts en Côte d`Ivoire
Publié le jeudi 10 fvrier 2011   |  Reuters


Crise
© Reuters par DR
Ivorian gendarmes ride on January 11, 2011 in Abidjan`s Abobo PK 18 neighborhood, a bastion of the country`s internationally recognized President Alassane Ouattara, where gunfire between incumbent strongman Laurent Gbagbo`s Defense and Security Forces (FDS) and armed men left at least to civilians dead. People living in the northern Abidjan neighborhood said that security forces had entered the district early on January 11 and gone into people`s homes saying they were searching for weapons.


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Au moins 296 personnes ont trouvé la mort au cours de violences postélectorales en Côte d`Ivoire depuis la mi-décembre, a annoncé jeudi la mission des Nations unies.

Le pays est plongé dans une crise politique depuis le second tour de l`élection présidentielle organisé le 28 novembre, les deux candidats revendiquant la victoire.

D`après les résultats annoncés par la commission électorale et certifiés par l`Onu, le scrutin a été largement remporté par Alassane Ouattara. Mais le Conseil constitutionnel, où siègent des proches du président sortant, Laurent Gbagbo, a annulé une partie des bulletins et l`a proclamé réélu.

Des dizaines de personnes ont été tuées lors d`accrochages entre partisans de Ouattara et forces de sécurité, la plupart du temps dans des raids opérés par des soldats pro-Gbagbo et leurs alliés contre des quartiers favorables à Ouattara. Beaucoup ont été enlevées durant ces attaques, selon la mission de l`Onu.

L`Onu fait état de 22 morts à Abidjan durant la semaine écoulée. "Cela porte le total des personnes tuées à plus de 296 depuis la mi-décembre", a déclaré Hamadoun Touré, porte-parole de l`organisation internationale, ajoutant que d`autres avaient été kidnappées ou violées.

Selon des témoins, des éléments paramilitaires alliés à Gbagbo ont tué au moins six civils lundi dans un secteur pro-Ouattara.

Tim Cocks, Philippe Bas-Rabérin pour le service français

LIENS PROMOTIONNELS