Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Économie

Embargo sur le Cacao : Les ministres de Gbagbo à genoux devant les opérateurs
Publié le vendredi 11 fvrier 2011   |  L'expression


Conférence-débat
© Partis Politiques par DR
Mardi 18 janvier 2011. Abidjan. Novotel, Plateau. Photo: de g. à dr. le ministre délégué au Budget du gouvernement Aké N`gbo, Koné Katina Justin et Pr Pierre Dagbo Godé


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Derrières les discours pleins d’assurances et les reportages téléguidés à la télévision Lmp, c’est un gouvernement Aké N’Gbo à bout de souffle qui fait la courbette aux pieds des opérateurs de la filière café cacao. Hier, les ministres du Budget Koné Katinan, de l’Economie et des Finances Désiré Dallo et le Directeur général du port autonome d’Abidjan, Marcel Gossio ont eu une réunion secrète avec tous les acteurs de la filière café cacao. Au centre de la rencontre tenue à l’abri des cameras, les ministres du gouvernement illégitime de Gbagbo ont supplié les acteurs d’exporter le café cacao. Parce que disent-ils, le gouvernement de Laurent Gbagbo n’a plus d’argent dans ses caisses. Pourtant les refondateurs qui s’accrochent au pouvoir avaient crié sur tous les toits que l’embargo du président démocratiquement élu, Alassane Ouattara, sur l’exportation du café cacao n’était que du ‘’pipeau’’. Ils sont même allés à dire que cela ne les empêcherait pas de payer les fonctionnaires. Mais les acteurs de la juteuse filière ont tout simplement signifié aux envoyés du Woody de Mama, sans sourciller, qu’ils étaient dans l’incapacité d’exporter les produits encore moins de leur venir. Ils ont expliqué que les banques ont décidé de ne plus les financer. Mais aussi que tous les armateurs, aussi bien Arabe, Chinois qu’Européens, ont détourné leurs bateaux de la destination Côte d’Ivoire. Les interlocuteurs de Koné Katinan et ses collaborateurs ont séance tenant brandi les courriers reçus desdits armateurs pour leur montrer que ce n’était pas de l’amusement. Désemparés, les émissaires de Laurent Gbabgo ont alors décidé d’aller rencontrer les banques afin qu’elles acceptent de financer les exportateurs du café cacao. Des banques qu’ils ont eux-mêmes contribué à étrangler.

K. Anderson


Achetez l'integralite de L'expression  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS