Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Presse/ Hyper « ministre » de la Communication : Le zèle inutile de Ouattara Gnonzié
Publié le lundi 14 fevrier 2011   |  Le Patriote




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Ouattara Gnonzié ne finit pas de donner du tournis aux Ivoiriens et particulièrement au secteur des médias. Aujourd'hui même, sauf changement de dernière minute, le collaborateur de Laurent Gbagbo qui a pris ses quartiers généraux dans les locaux du ministère de la Communication- Plateau- convoque les responsables des organisations professionnelles de la presse ivoirienne.

Pour nombre de responsables de ces structures, des questions taraudent les esprits. Pourquoi une telle convocation ? Gnonzié va-t-il traduire dans les faits un autre désir caressé depuis belle lurette ; celui d'interdire les journaux proches du RHDP de parution ? Ce qui s'apparente à un autre coup bas du bras séculier le Laurent Gbagbo dans le bâillonnement de la presse. Depuis que Laurent Gbagbo s'entête à confisquer le pouvoir, tous les médias d'Etat ont été purement et simplement mis à sa solde. Ainsi, la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI), Fraternité Matin, l'Agence Ivoirienne de Presse (AIP) ainsi que le Conseil National de la Communication Audiovisuelle (CNCA), l'organe de régulation de la presse audiovisuelle « ont tous déserté le champ de l'éthique, de la déontologie et de l'équité », comme l'observe "le Collectif de journaux pour la défense des acquis du 28 novembre". Ouattara Gnonzié qui veut coûte que coûte réduire au silence les journaux dont le tort est de reconnaître la victoire d'Alassane Ouattara- ce qui est- sont dans le viseur du collaborateur de Gbagbo. En nommant Déby Dally, un indécrottable militant du FPI, en remplacement d'Eugène Kacou, à la Présidence du Conseil National de la Presse (CNP), Gnonzié pense avoir sauté le dernier verrou de résistance au musellement des journaux proches du RHDP. Pour lui donc, il est temps de mettre en pratique ses mesures impopulaires pour interdire de parution Le Patriote, Le Nouveau Réveil, L'Expression, Nord Sud, Le Démocrate et Le Mandat. Il se susurre même qu'à cette rencontre, Ouattara Gnonzié notifiera, à ses invités, les détails de la mesure de suspension de parution du Patriote, Le Nouveau Réveil, L'Expression, Nord Sud, Le Manda, Le Démocrate. Là-dessus, les autorités légales, par un communiqué du ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko, qui assure l'intérim de son collègue de l'Information jugent toutes les décisions émanant de « ce gouvernement illégal nulles et de nul effet ». Aussi, le Collectif précité, les organisations de défense de la liberté de la presse et les collectifs des lecteurs qui élèvent de vives protestations contre « la décision illégitime, illégale, arbitraire, liberticide et dangereuse pour la cohésion nationale » accepteront-ils ce musellement de la presse ? Assurément pas.

Jean- Antoine Doudou


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS