Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Laurent Gbagbo débouté pour récupérer son ambassade à Paris
Publié le vendredi 18 fevrier 2011   |  Reuters


Diplomatie
© Reuters par DR
Aly Coulibaly, Ivory Coast`s newly-named ambassador to France, stands at his desk at the embassy in Paris January 25, 2011. Coulibaly, appointed by presidential claimant Alassane Ouattara, takes up his post after his nomination was approved at the weekly ministers meeting.


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
La demande de Laurent Gbagbo pour récupérer l`ambassade de Côte d`Ivoire en France a été jugée vendredi irrecevable par le tribunal de Paris, ont annoncé les avocats français du président sortant.

Laurent Gbagbo avait assigné en référé le gouvernement français pour l`occupation illégale, selon lui, des locaux diplomatiques ivoiriens à Paris par le représentant d`Alassane Ouatara.

"Le vice-président du TGI en première instance a préféré prendre une décision de pure forme pour déclarer irrecevable à agir Pierre Kipré, ancien ambassadeur de Côte d`Ivoire en France", déclarent Lucie Bourthoumieux et François Chevallier.

"Nous faisons naturellement appel de cette décision", ajoutent les avocats dans un communiqué.

L`ambassade de Côte d`Ivoire et ses deux bâtiments annexes, dans le XVIe arrondissement de Paris, sont passés fin décembre sous le contrôle d`Ali Coulibaly, ambassadeur désigné par Alassane Ouatarra, le président reconnu par la scène internationale. Le gouvernement Gbagbo avait répliqué en retirant l`accréditation de l`ambassadeur de France à Abidjan, Jean-Marc Simon.

Pour Laurent Gbagbo, la prise de contrôle de l`ambassade à Paris est une "voie de fait" découlant d`une "décision illégale" du président Nicolas Sarkozy.

La communauté internationale a reconnu Alassane Ouattara comme président légitime de la Côte d`Ivoire à l`issue de l`élection présidentielle du 28 novembre, qui l`opposait au sortant Laurent Gbagbo, déclaré, lui, vainqueur par le Conseil constitutionnel ivoirien.

LIENS PROMOTIONNELS